Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

TROIS CHANSONS DE CIRCONSTANCE POUR LES MBOKATIERS

La chanson congolaise se prête à toutes les circonstances. Au moment où nous déplorons les tueries enregistrées durant les élections législatives et présidentielle, nous avons sélectionné trois chansons de circonstance, pleines de signification, œuvres de trois artistes congolais déjà disparus.


Les deux premières : Ata Ndele, et Congo se na biso, avaient été composées respectivement durant la colonisation et après l’indépendance, au moment où la situation politique était confuse, avec comme but : rappeler aux colonisateurs que tôt ou tard , le pays sera souverain ; et signifier aux politiciens congolais que le pays appartient au peuple.


En effet, beaucoup de politiciens oublient qu’ils n’exercent qu’un mandat limité. Le pays ne leur appartient pas.  Ils ne sont pas propriétaires du pays pour s’imaginer que tout leur est permis. Même le Roi Léopold II à qui appartenait l’Etat Indépendant du Congo, il l’avait perdu suite aux abus et aux violations répétées des droits de l’homme.


Pour revenir aux dernières tueries, nous sommes très étonnés de constater, comme l'a souligné ce matin Régis Crispin Lukoki, que le pouvoir actuel , depuis son installation, massacre très facilement la population congolaise et se montre par contre très faible, voire complaisante à l’égard des nos agresseurs rwandais(Laurent Nkunda et les violeurs des femmes congolaises) , comme s'il avait un agenda caché qui consiste à exterminer la population congolaise.


Les deux premières chansons sont destinées aux futurs élus, tandis la dernière est dédiée aux mbokatiers consternés après l’imbroglio survenu durant les dernières élections en RDC .


Nous en profitons pour remercier notre compatriote NGIMBI KALUMVUEZIKO. qui vient de nous faire parvenir son soutien financier au blog.

 

Mbokamosika


1 Ata Ndele, par Adou Elenga

2 Congo se ya biso, par Lutula et l'African-Jazz

3 Kamsonda, par Lucie Eyenga


Commenter cet article

Samuel Malonga 30/11/2011 09:27


"La puissane et le pouvoir d'un pays, c'est le peuple. Et le dernier mot appartient au peuple seul."


Paroles de Tabu ley dans "Le glas a sonné"


 

adei toko 29/11/2011 23:07


cher messager,


J'aurai souhaiter que tu ajoutes à cette liste la chanson "le glas a sonné" de Tabu Ley