Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Si j’étais le Président du Congo, ma femme ne porterait que des pagnes

 COUPLE MOBUTU -COUPLE ROI CARLOS

Ce commentaire de Musa Mayele relance notre débat sur le port des pagnes en occident. Comme il l’a souligné, nous attendons les réactions des africaines sur ce sujet.

 

Merci Serge  pour cette intervention qui montre l’étendue de la dévastation ou l’érosion de ce que Mobutu appelait aliénation mentale. Ce n’est pas seulement au niveau des habits que la déculturation de l’Afrique Noire se manifeste.  Elle s’étend à tous les aspects de la vie sociale.

Mais revenons au message du Messager que  j’ai attribué à Monsieur Ngimbi. Il donnait la vox aux femmes africaines. Je profite de cette occasion pour  lui demander  quelle a été la réaction des autres femmes, africaines ou autres. Je me rends malheureusement compte que les femmes ne sont pas nombreuses sur le forum.

Pour revenir au sujet lui-même, Messager a posé cette question : « Que faire pour préserver cette identité culturelle en Occident ? »

Avant d’aller en Occident, il faut commencer au pays. Quand Laurent Kabila est arrivé à Kinshasa en 1997, je me souviens que ses militaires s’en prenaient aux femmes qui portaient des pantalons. Les Kinoises les avaient traités de villageois. J’avais compris que le mal était très profond et que pour le guérir il fallait un remède à long spectre et aux effets retardés.

Si j’étais le Président du Congo, ma femme ne porterait que des pagnes. Messager a demandé à la sienne de s’habiller à la congolaise  et je ne pense pas qu’elle ait fait des problèmes. J’initierais des programmes télévisés qui feraient  la publicité du pagne. Je valoriserais les usines de production du pagne ; je ferais initier  des journées et activités culturelles où le port du pagne serait une des conditions. Je ferais du pagne une tenue nationale pour certaines cérémonies et pour les femmes et de la cravate pour les hommes de l’administration publique.  Avec un peu de réflexion on peut accomplir beaucoup de choses.

Et en Occident ? La situation me parait plus compliquée ici : quand on vit à l’étranger, il faut adopter des attitudes et habitudes qui traduisent une intégration parfaite sous peine de se faire traiter de marginal. Il me parait normal que nos femmes, pour s’intégrer au milieu, s’habillent comme les autres.  Tout en gardant son identité culturelle. Ainsi par exemple, lors de rencontres à caractère culturel, proposer à nos femmes et filles de s’habiller à la congolaise.

 

Musambi Mayele

Congo na biso, basi bayebi kolata, par Léon Bukasa

.

.

 

.

Commenter cet article

Serge - Kongo na biso 10/08/2013 15:30


Mbote,


Mobutu malgré échec na ye na côté y’économie, asalaki ke Sotexki (Société
Textile de Kisangani) na CPA Zaïre ekoma kosala maputa oyo ezalaki koleka na publicité « CPA wax, CPA wax » ezalaki pe na qualité ya malamu,epayi mosusu pe lokuta ya ba tailleurs eza ko
jouer rôle munene na décadence ya bilamba ya mapupa, yaka lelo zonga lobi alors ke soki okeyi kosomba prêt-à-porter mindondo ezalaka te, somba - lata - toleka. Mwasi na nga akabelaki nga 2
chemises ya maputa week-end passé, moko na yango tango natali yango na gangi « eh, oyo 6 bougies mama na biso azalaki kolata » epesaki nga ba nostalgies po chaque fois mama to ba yaya
bazalaki kosomba maputa, une partie bazalaki kopesa nga po basalela nga Abascost ya maputa lokola : ba Meya meya, 6 Bougies, Kanga lopango, Nzete ekweyi na Charles de Gaulle, Mon mari est
capable, Le coq to kokodioko, mingi na yango ba kombo ekimi, kaka nde natikala koyeba te différence oyo ezalaki entre Super wax na Wax Hollandais, tralala nde nayebaki.     


Boboto ô mboka bino banso.


Serge – Kongo na biso

Kelly 24/10/2014 05:15

Hi, we manufacture and export various african wax prints to Africa. such as real wax, london wax, super wax, kanga, binta wax. please visit our website http://www.bzh.net.cn and contact me if you are intersted in. Kelly sales2@bzh.net.cn 0086-136 0543 8640

jpk 10/08/2013 13:26


La dépigmentation de l' Afrique est fort avancée malheureusement.Je veux par là dire que la perte de notre identité se poursuit inéxorablement et ce à travers les églises de réveil.Celles-ci ont
réussi en une génération de faire ce que les catholiques ont échoué pendant un siècle c-à-d gomer la culture africaine.


Il y a 3 semaines j' ai demandé à une dame de faire l' éloge de mon papa qui venait de décéder à Kinshasa.Cet éloge a été chanté en CILUBA au cours d'une messe catholique.L' assitance composée en
grande partie de non luba et des européens était émue aux larmes.


A l' issue de cette célébration la dame qui a fait l'éloge habillée en pagne bien entendu m' a dit avoir apprécié le propos du prêtre qui a expliqué que le KASALA( éloge) ou évocation de nos
ancêtres bienheureux n' avait rien de paien.Elle le disait parce que à deux occasions des pasteurs du réveil l' avait empêchée de faire cet éloge au motif que nos ancêtres étaient des sorciers.


Chers amis le noir restera noir, le blanc restera blanc comme le dit Jean GOUBALD.


La femme noire au derrière bien généreux est  parfois vilaine dans un pantalon.


JPK

Mazemba Nzwanga 08/08/2013 17:16


La peruque est incontournable. C'est vrai mais pas a 99% comme c'est le cas maintenant. Le defrisage n'est pas mauvais non plus. Outre la mode, il aide a peigner les cheveux plus facilement. Le
probleme c'est le manque d'information. Lorsqu'on est bien informe sur les produits a utiliser, on pourra eviter des brulures et des calvicies qu'on trouve souvent chez nos mamans. Ceci est vrai
egalement pour l'usage des cremes blanchissantes: avoir la bonne information.

Claude- Emery 08/08/2013 14:48


Sur cette image, si je ne me trompe pas, le président Mobutu et maman Antoinette sont avec le couple royal espagnol, le roi Carlos II et la reine Sofia.

ju 08/08/2013 14:43


Bjr. ndeko Mazemba, Votre point de vue concernant le tressage est bon, mais avec l´experience récoltée à kin, étant que coiffeur, beaucoup de nos soeurs et filles  abiment
leurs cheveux naturels en utilisant abusement sans le savoir, les produits de défrisage contennant de soude caustique. Donc il serait presque impossible de contourner les postiches et
perruques.  

Mazemba Nzwanga 07/08/2013 22:51


Ce que nos mamans congolaises doivent savoir est qu'il n'y a pas de plus belle femme qu'une congolaise en pagne. Sa facon de nouer le pagne est unique en Afrique noire. Malheureusement,
cet art de pagne est en voie de disparution. Tout dernierement, lors de la celebration de l'anniversaire de l'independance de notre pays, on s'etait entendu que toutes les congolaises agees de 15
ans et plus soient en pagne, meme s'il y aussi quelques reticences. A la soiree, c'etait un spectacle qui n'avait pas laisse les invites indifferents. Une autre forme d'art feminin
qui risque de disparaitre completement c'est le tressage des cheveux. Les congolaises se tressent de moins en moins. Elles preferent porter des cheveux d'autres femmes, en
particuliers ceux des indiennes ou des bresiliennes. Il faut se rendre a Kin pour s'en rendre compte. La vente des cheveux, postiches ou naturels, et des peruques est un marche tres lucratif
a Kinshasa. Il est temps que la congolaise mette fin a cette course effrennee a l'occidentalisation, si non est sera completement "denaturee" d'ici peu. 

Messager 07/08/2013 19:58


Musa, la réponse à ta question sur la réaction des autres se trouve sur l'article d'origine sur le port du pagne.


 


Messager

ndolo 07/08/2013 19:18


salut,


Maman Sese azalaka : LO LE NDO te : donc azalaka  SIMPLE .

Anta Diop 07/08/2013 14:47


Vieux Seskoul azalaki na suka na merengue, Mama Antoinette Mobutu azalaki na nzoto ya bilamba, elamba nionso eboya ye te, ah liwa yo mabe boye.