Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

.

.

 

 

Seize policiers blessés à Bruxelles lors de la manifestation anti-Kabila. 

belga

Mis en ligne le 18/12/2011

VIDEOLes incidents ont provoqué d'importants dégâts.

La police bruxelloise a procédé samedi soir à l'arrestation de 144 personnes dans le cadre des incidents qui ont suivi la manifestation anti-Kabila à Bruxelles, a indiqué dimanche la porte-parole de la police bruxelloise.

Cent-vingt-trois personnes ont été arrêtées administrativement pour trouble à l'ordre public et 21 personnes ont été arrêtées judiciairement.

Ces dernières seront déférées dans le courant de la journée au parquet de Bruxelles.

La police a procédé samedi soir à l'interpellation de 95 personnes à l'issue des incidents qui ont suivi la manifestation anti-Kabila à Bruxelles, a indiqué la police bruxelloise qui a également comptabilisé 16 policiers blessés. Septante-quatre personnes, dont 7 mineurs, ont été arrêtées administrativement pour trouble à l'ordre public et seront libérées après 12h de détention et 21 personnes ont été arrêtées judiciairement et mises à la disposition du parquet.

Les incidents ont provoqué d'importants dégâts. Les émeutiers ont détruit les vitres de rez-de-chaussée d'une dizaine de bâtiments dans l'avenue des Arts, la rue Montoyer et la rue du Commerce. Le feu a également été bouté à une voiture dans la rue du Commerce. Des dizaines de vitres ont également volé en éclats chaussée d'Ixelles et chaussée de Wavre. Au moins deux voitures ont été retournées et plusieurs poubelles et plusieurs sacs poubelles ont été incendiés et déchirés.

Selon les premiers constats médicaux, il ne s'agit que de blessures légères. Vers 21h, une centaine de Congolais manifestaient encore porte de Namur, rassemblés autour d'un feu et surveillés par la police.

Des accrochages ont eu lieu, vers 17h00, sur le petit ring de Bruxelles, à hauteur de la rue Belliard, entre la police et des manifestants. Des manifestants ont jeté différents objets, comme des vuvuzelas, des pierres ou des poubelles, en direction de la police. Celle-ci a répondu à coups de matraque et de spray au poivre.

L'atmosphère régnant sur les lieux était particulièrement tendue. Les problèmes ont commencé après qu'un groupe de manifestants eut commencé à se frotter à la police, rue Guimard. Les esprits se sont alors échauffés et des jeunes se sont munis de pierres. Les policiers ont tenté d'isoler ces jeunes manifestants du reste du groupe mais se sont faits encercler dans la manoeuvre.

Après ces accrochages, la police de Bruxelles a dû refouler les manifestants vers le quartier de Matonge. Des dizaines de vitres ont été brisées rue Belliard et des voitures ont été endommagées. Il était difficile de dire si des manifestants ont été blessés mais il semblerait que les échauffourées aient fait deux blessés parmi les policiers.

Les heurts se sont ensuite poursuivis dans le quartier de Matonge, à Ixelles, et les dégâts sont visibles: des dizaines de vitrines sont brisées, une bijouterie a été dévalisée et plusieurs voitures ont été renversées. Les forces de l'ordre ont dû charger à plusieurs reprises, tant à pied qu'à cheval, pour maîtriser les fauteurs de trouble. Plusieurs d'entre eux se sont dispersés dans les rues adjacentes aux chaussées d'Ixelles et de Wavre où ils ont poursuivi leurs faits de vandalisme.

Vers 19h, un calme relatif était revenu mais la police était toujours présente en nombre.

 

Belga

.

Commenter cet article