Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Bonjour MBOKA MOSIKA!!!
Ezali ngayi ABE TV nde nazali kosenga epayi na bino.
na sepela ki mingi soki na koki ko pesa epayi na bino ba emissions to ba debats mpe ba show misusu mpo ba ndeko na biso ya mokili mobimba ba mona. mpe ba pesa ba comentaires na mboka mosika.
mpe lisusu likambo ya motuya makasi ezali que soki mpe boko sepela na lekisaka ba shows mpe ba emission "LIVE SHOW" epayi na bino.
Donc na kopesa bino kaka SIGNAL alors bato ba kotala yango live. merci na zali kozela suite na bino.
Abe Ngata

En acceptant de diffuser les émissions de ABE TV, nous ne ne faisons qu'élargir le champ des discussions sur notre blog. Le débat d'aujourd'hui porte sur un sujet théologique: la dîme. Nous invitons tous ceux qui veulent y participer à se référer à la parole de Dieu et surtout à éviter de verser dans les polémiques.
En ce qui nous concerne, nous savons que la dîme, les offrandes ainsi que les libéralités se justifient bibliquement, mais elles doivent être données sans contraintes. Nous savons aussi que la Bible condamne tout abus de leur usage.
Messager


Commenter cet article

Oka 18/03/2011 21:19



Mboka Mosika,


Laissons les paîens entre eux, le Bandimi entre eux.Encore une foutaise toutes ses histoires des Eglises qui nous endorment.Je me réveille tous les jours à 5h du matin, pour aller
chercher à manger.De grâce, il n' y aura aucun Pasteur pour me dire ce que je dois faire de ma vie, et surtout lui donner une part de mon salaire. Nzambe azali!



adeitoko 17/03/2011 12:42



Nous vivons l'époque de la grâce depuis que JESUS a versé son sang à Golghota, la dime de la loi mosaîque a été rendue caduque par ce sacrifice.


Imaginez BILL GATES donnant la dime à une église au Congo; Que se passerait-il?


Dieu approuve celui qui donne avec Joie et sans aucune contrainte. (2 cor9:7)


Un bon pasteur pense d'abord au bonheur du troupeau qu'au sien propre or ce n'est pas ce que nous observons chez les pasteurs congolais au contraire ils font des rackets sur une population déjà
pauvre. Pauvre population qui périt par manque d'information



Bernard Manseka 17/03/2011 01:44



Merci Mr. Omatoko, je t'appelerais.



Zéphyrin kirika Nkumu Assana 17/03/2011 01:43



Monsieur Bernard Manseka a été très clair dans son récit. Le problème de la Dîme date de l’Ancien Testament. Nous savons
qu’Abraham dans l’Ancien Testament donna à Dieu la dîme de tout ce qu’il avait rapporté de ses conquêtes. Les Lévitiques qui se chargeaient d’offrir des sacrifices dans la maison de Dieu
percevaient la dîme. Elle donc un salaire que doit mériter tout serviteur de Dieu qui travaille à temps plein au service de Dieu. Il ne doit jamais user d’un langage flatteur  et non plus cacher sous ses paroles le désir de gagner de l’argent comme certains serviteurs aiment utiliser le terme semer dans leurs prédications. Combien de serviteurs de Dieu se conforment à cette réalité. Nous savons que beaucoup de personnes deviennent des pasteurs
dans le seul souci de s’enrichir. C’est ici tout le scandale. Paul, Apôtre de Jésus-Christ pour répandre la parole de dieu parmi les païens avait travaillé jour et nuit pour n’être à la charge de
personne pendant qu’il annonçait la Bonne nouvelle. Il avait appris à se contenter de ce qu’il avait. Il savait vivre dans la pauvreté et il savait vivre dans l’abondance. Il avait appris à être
satisfait partout et dans toutes les circonstances, qu’il ait assez à manger ou qu’il ait faim, qu’il ait trop ou qu’il n’ait pas assez. Il pouvait faire face à toutes ces situations grâce au
Christ qui le fortifiait.


 


Dans Galates 6 :6, il nous déclare  que celui à qui on apprend la Bonne Nouvelle doit partager tous les biens qu’il possède avec celui qui l’enseigne. Ceci revêt le caractère obligatoire du
chrétien de veiller sur le serviteur de Dieu. Il ne doit rien manquer dans la maison de Dieu étant donné que c’est le même Dieu qui nous donne tout ce dont nous avons besoin. Le serviteur de Dieu
a des droits et des devoirs. Il a le droit de recevoir nourriture, boisson pour son travail. Paul nous déclare qu’un soldat ne sert pas dans l’armée à ses propres frais, qu’un homme doit manger
du raisin de la vigne qu’il a plantée, qu’un berger doit prendre le lait du troupeau dont il s’occupe et qu’on ne doit pas mettre une muselière au bœuf qui foule le blé.


 


Je connais des serviteurs de Dieu qui travaillent et qui ne vivent pas seulement des dîmes et des offrandes. Ils font comme Paul
qui n’a pas usé de ce droit mais qui au contraire a tout supporté pour ne pas mettre d’obstacle sur le chemin de la Bonne Nouvelle qui concerne le Christ. Tout en reconnaissant que ceux qui
travaillent dans le temple reçoivent leur nourriture du temple, que ceux qui offrent les sacrifices sur l’autel reçoivent leur part de ces sacrifices et que le Seigneur a ordonné que ceux qui
annoncent la Bonne Nouvelle vivent de cette activité, il n’a usé d’aucun de ces droits. Quel bel exemple.


 


Mon commentaire se veut un complément d’information à tout ce qui avait été dit par Bernard Manseka et tous les autres Mbokatiers
qui se sont exprimés sur le sujet. La dîme est un devoir que tout chrétien doit compléter et une obligation dont on ne peut en aucune façon se dérober. On ne trompe pas Dieu. Payons notre dîme
aux serviteurs de Dieu. Si ces derniers veulent se comporter à la manière de Paul, nous aurons au moins compléter notre devoir de Chrétien et nous recevrons des bénédictions.



MWANA MPUTU 16/03/2011 20:00



merci mingi na mboka mosika mpo na ba debat ya boye.


kasi ngayi na moni que ba pasteur na biso nde lokoso eleki bango.


merci



Omatoko 16/03/2011 19:48



La dime est une quantite qui est en rapport avec le1/10ieme.Tout personne peut donner a Dieu 1/2 ,3/5 ,.......10/10.


Abraham a donne a Melshisedec le 1/10ieme de son butin (non tous ses biens):un acte de reconnaissance.Ca n'etait pas une obligation.


Jacob a pose des conditions,personne ne lui demande la dime.Elle etait volontaire.


A partir de Moise,la dime devient une loi donc obligatoire.A partir de cet instant ,ne pas donner la dime devient un peche.


La dime etait :


- collectee par les levites (en presence des sacrificateurs fils d'Aaron);


-les levites apportaient la dime de la dime au temple (maison de l'Eternel a Jerusalem) et la remetaient aux sacrificateurs.


Depuis la mort et resurection de notre Seigneur jesus,la dime perd son oblogatoirite.Parceque:


1.le temple est detuit,Nous sommes devenus un royaume des sacrificateurs.


2.Nous ne vivons plus sous la loi mais sous la grace.


3La dime dans l'ancient testament est une loi.Si vous vous mettez sous la loi de dime,vous devez aussi vous mettre sous toute la loi sinon malediction pour une seule loi.(Sabbat,lapidation en cas
de fornication...)


Les pasteurs ne sont pas sacrificateus car non fils biologique d'Aaron mais sacrificateurs (comme tous tout autre chretien) selon le Christ (Souverain Sacrificateur) n'appartennant pas a la
lignee d'Aaron.


Les pasteurs et autres ne meritent pas de prendre et d'utiliser la dime.


Voila mes freres et soeurs ,si vous voulez 1/10 a Dieu, faites le avec joie et amour.Que personne ne vous force a le faire.


Je remercie mon frere Bernard Manseka pour son intervention.Pouvons nous etre en contact? 00447817202275



KOBA 16/03/2011 19:11



merci ba ndeko mpona probleme oyo ya dime.


eloko esalaka ngayi pasi mingi na motema , ba pasteurs ba zali kosenga ba dime ti na GOMA.


or esengeli na bango nde ba sunga bato mais kasi mpona bango kaka mbongo.


mais cette fois ci mboka mosika eye. kosunga biso na ba emission ya ndenge na ndenge. merci



EDDIE 16/03/2011 18:57



VRAIMENT JE SUIS TRES RAVIS AVEC MBOKA MOSIKA. DE NOUS FAIRE DIFFUSER CE JENRE DE DEBAT. MERCI ENCORE MBOKA MOSIKA.


EN CE QUI CONSERNE LA DIME, C'EST PAPA A VRAIMENT PLAINEMENT RAISON.


CAR LES PASTEURS NOUS ONT EXPLOITAIENT. MAIS CETTE FOIS SI LES AIQUALLES SONT TOMBER.


ET ENCORE C'EST FINIS AVEC L'EXPLOITATION DE L'HOME PAR L'HOME.


MERCI MBOKA MOSIKA.



Bernard Manseka 16/03/2011 18:25



Le grand problème des croyants est de ne pas méditer et lire
régulièrement la Bible pour mieux pénétrer et comprendre la parole de Dieu. Chaque parole de Dieu est dite dans une circonstance ou un contexte précis. Les pasteurs malins profitent de
l’ignorance de ses fideles pour les usurper. Osée 4 :6 dit ceci « Mon peuple périt, faute de connaissance. » Il ya aussi un verset qui
dit ceci : 2 Timothée 3 :16 « Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger,
pour instruire dans la justice, ». Abraham
a dimé de tout pour remercier le Seigneur (acte de reconnaissance), plusieurs autres l’ont fait après avoir été bénis par Dieu ou alors par un service rendu par un sacrificateur. Il y a d’abord
une bénédiction et s’ensuit un acte de reconnaissance. Cette reconnaissance est volontaire et non obligatoire. Nous l’avons vu lors de la guérison des lépreux dans le nouveau testament. Ces
lépreux avaient quitté le lieu et un seul était revenu pour remercier le Christ. Bien que Christ avait demande au revenant ou étaient partis les autres, mais Jésus n’avait pas dit que ceux-là qui
ne sont pas venu le remercier redeviendront malade. Dieu ne retire jamais la bénédiction une fois qu’il la donne à quelqu’un ; c’est à la personne qui l’a reçu de pouvoir l’utiliser a bon
escient. La question que l’on doit se poser c’est : « QU’EN FAIRE L’AYANT RECU ? ».


Plusieurs pasteurs s’appuient sur la malédiction d’Ananias et Saphira.
Saphira et son mari étaient morts non pas parce qu’ils n’avaient pas voulu donner la dime, mais parce qu’ils avaient trompé ; c’est le mensonge qui était puni et non pas la dime. (Actes
5 :1-5)


Le fait de donner à l’église a pour objectif LA COMPLEMENTARITE ET
L’ENTRAIDE ». Dans acte des apôtres, Paul a bien définit le rôle de donner à l’église : Actes 4 :32 « La multitude de ceux qui avaient
cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. »  Ceci dit
tout ce qui se donne à l’église est pour le bien de tous et non d’un individu. Plus loin dans acte, nous voyons que le peule s’était soulevé lorsque la distribution de ces biens ne se faisait pas
équitablement : Actes 6 :1-3 « En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant, les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux, parce
que leurs veuves étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour. Les douze convoquèrent la multitude des disciples, et dirent : Il n’est pas convenable que nous laissions
la parole de Dieu pour servir aux tables. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit-Saint et de sagesse, et que
nous chargerons de cet emploi. »


J’appuie les frères qui parlent de la tromperie de certains pasteurs qui
disent que si tu ne donnes pas, tu es maudit ou alors tu seras punis car il faut nourrir et pourvoir aux besoins des serviteurs de Dieu. C’est du mensonge et du terrorisme spirituel pour créer la
peur aux fideles ignorants. L’ignorance est une maladie mortelle, elle tue spirituellement, physiquement, et financièrement. Même Malachie a dit : à ceux qui vont donner, vous verrez si je
n’ouvrirais pas pour vous les écluses des cieux : « Apportez toutes les dîmes à la maison du trésor… éprouvez-moi par ce moyen, dit l’Eternel des armées, si je ne vous ouvre pas les écluses
des cieux, et ne verse pas sur vous la bénédiction… Et toutes les nations vous diront bienheureux, car vous serez un pays de délices… » (Mal. 3:9-12). Le sens de la dime est ensuite
expliqué : « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma
Maison ; mettez Moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si Je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si Je ne répands pas sur vous la bénédiction en
abondance.”


Nulle part c’est
dit que c’est pour nourrir le pasteur, mais c’est pour qu’il y ait de la nourriture dans la maisonnée.


Dieu a dit : Eprouvez-moi, c’est à nous de le faire ou non ce que
Dieu exige et ce n’est pas une obligation ou un commandement,  comme on nous le fait croire. Dieu aime celui qui donne avec joie et non avec
contrainte. 2 Corinthiens 9 :7 “Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni
contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie.” Les pasteurs haranguent les croyants, ils
menacent et leur disent que si vous ne donnez pas vous allez mourir, vous serez pauvres, vous serez maladifs ou tant d’autres malédictions, ils intimident. Les gens épuisent leurs poches croyant
mieux avoir alors qu’ils deviennent de plus en plus pauvres.


Pourquoi le
Congolais sont toujours pauvres alors qu’ils diment tant ? La réponse est facile, nous semons sur le sol aride. Il faut savoir ou donner et pourquoi donner. Le parabole du semeur en dit
tant : Marc 1 : 1-20 « Ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée, sont
ceux qui ne l'ont pas plus tôt entendue que Satan arrive et enlève la Parole semée en eux. » Ces disciples de Satan qui se font croire les serviteurs de Dieu viennent et vous arrache ce que Dieu
vous donne. Ils s’achètent des véhicules, se construisent des maisons et habillent leurs femmes et enfants convenablement alors que vous souffrait et dormir au salon ; vous embêtez vos
familles qui vivent en Europe ou ailleurs pour recevoir l’argent que vous donnez facilement aux pasteurs, c’est ca la ruse du diable : vous voler.




Yale Sapiens 15/03/2011 19:49



Merci pour la vidéo sur la dime.  Ce qui importe pour ma part, c'est d'écouter aussi les opinions des gens qui y croient, aux dimes.  La position des croyants.  Ceux qui
sont passés à la vidéo, ne seraient pas, a mon avis, des croyants.  En effet, un croyant qui n'obéit pas aux principes bibliques tels que la dime, ne pourra se dire qu'il appartient a
Dieu.


En revanche je suis un peu pour leurs revendications s’agissant de l'usage que les récipiendaires (pasteurs et autres clergés) font de la dime.  Mais, encore une fois, rentrons dans la bible qui nous ne nous encourage de pas de nous mutiner contre ceux qui nous dirigent spirituellement. Laissons cela
a Dieu qui saura les punir au moment opportun.


Dime:


1. La dîme est une pratique chrétienne qui doit se faire avec joie et reconnaissance au Seigneur. Elle ne doit en effet être exempt de tout légalisme si elle veut être honorable a Dieu
et profitable a celui qui l'accompli.


 


2. Si l'on est salarie, je conseille que l'on se limite à donner la dîme de son salaire. Si l'on est commerçant, j'encourage que l'on donne 10% ou plus de l'ensemble du profit
journalier ou mensuel.


 


3. Pour éviter le légalisme, il ne faut pas donner la dîme du don reçu de quelqu'un d'autre. Au contraire, au lieu de donner la dîme sur un don reçu, il faut au contraire donner une
offrande libre. L'offrande libre signifie que l'on donne comme on le décide dans son cœur. Celui qui aime le Seigneur donne sans murmure. Celui qui est égoïste donne avec des remords et cela ne
lui profite pas.


 


4. Sachons que tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons vient de Dieu. Pourquoi souffrir pour lui donner en retour? Mais donner en retour ne signifie pas prendre tout le
salaire et aller le déposer a l'église. Agir de la sorte c'est manquer la maturité spirituelle. Dieu n'a pas besoin de notre argent, il a besoin de notre reconnaissance. En donnant en Dieu, nous
ne l'aidons pas, nous nous aidons nous-mêmes. Celui qui donne beaucoup recevra beaucoup de Dieu. Celui qui donne peu, recevra peu. Mais que celui qui donne le fasse de bon cœur et avec joie. En
outre, le meilleur don que nous pouvons donner à Dieu ce sont nos cœurs obéissants et nos vies soumises a lui.


Je t'encourage frère à utiliser ta sagesse dans la foi et le discernement pour savoir ce qu'il faut absolument donner au Seigneur sous forme de dîme et ce qu'il faut lui donner comme
une offrande volontaire.


 



Yale Sapiens 15/03/2011 19:46



Merci pour la vidéo sur la dime.  Ce qui importe pour ma part, c'est d'écouter aussi les opinions des gens qui y croient, aux dimes.  La position des croyants.  Ceux qui sont
passés à la vidéo, ne seraient pas, a mon avis, des croyants.  En effet, un croyant qui n'obéit pas aux principes bibliques telles que la dime, ne pourra se dire qu'il appartient a
Dieu.


En revanche je suis un peu pour leurs revendications s’agissant de l'usage que les récipiendaires(pasteurs et autres clergés) font de la dime.  Mais, encore une fois, rentrons dans la bible qui nous ne nous encourage de pas de nous mutiner contre ceux qui nous dirigent spirituellement. Laissons cela
a Dieu qui saura les punir au moment opportun.


Dime:


1. La dîme est une pratique chrétienne qui doit se faire avec joie et reconnaissance au Seigneur. Elle ne doit en effet être exempt de tout légalisme si elle veut être honorable a Dieu et
profitable a celui qui l'accompli.


 


2. Si l'on est salarie, je conseille que l'on se limite a donner la dîme de son salaire. Si l'on est commerçant, j'encourage que l'on donne 10% ou plus de l'ensemble du profit journalier ou
mensuel.


 


3. Pour éviter le légalisme, il ne faut pas donner la dîme du don reçu de quelqu'un d'autre. Au contraire, au lieu de donner la dîme sur un don reçu, il faut au contraire donner une offrande
libre. L'offrande libre signifie que l'on donne comme on le décide dans son cœur. Celui qui aime le Seigneur donne sans murmure. Celui qui est égoïste donne avec des remords et cela ne lui
profite pas.


 


4. Sachons que tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons vient de Dieu. Pourquoi souffrir pour lui donner en retour? Mais donner en retour ne signifie pas prendre tout le salaire et
aller le déposer a l'église. Agir de la sorte c'est manquer la maturité spirituelle. Dieu n'a pas besoin de notre argent, il a besoin de notre reconnaissance. En donnant en Dieu, nous ne l'aidons
pas, nous nous aidons nous-mêmes. Celui qui donne beaucoup recevra beaucoup de Dieu. Celui qui donne peu, recevra peu. Mais que celui qui donne le fasse de bon cœur et avec joie. En outre, le
meilleur don que nous pouvons donner a Dieu ce sont nos cœurs obéissants et nos vies soumises a lui.


Je t'encourage frère à utiliser ta sagesse dans la foi et le discernement pour savoir ce qu'il faut absolument donner au Seigneur sous forme de dîme et ce qu'il faut lui donner comme une
offrande volontaire.