Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Texte envoyé par Kaïs Kaîsala Mangubu

 

MOT DE L’HONORABLE VITAL KAMERHE A LA SUITE DES RESULTATS PROVISOIRES DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE PUBLIES PAR LA CENI, LE VENDREDI 09 DECEMBRE 2011

 

 

Mesdames et Messieurs,

 

 

Nous venons d’assister à un simulacre d’élection par un régime qui, malgré son échec, a déployé tous les moyens, même les plus illégaux, pour se maintenir au pouvoir.

A titre illustratif, nous vous présentons le cas des résultats provisoires de la province du Katanga tels que  publiés ce jour par le Président de la CENI :

1.   Andeka     :        10.816

2.    Bombole  :        15.119

3.   Kabila       :        2.823.234

4.   Kakese     :        7.615

5.   Kamerhe  :        34.234

6.   Kashala    :        4.898

7.   Kengo       :        4.514

8.   Mbusa       :        4.991

9.   Mobutu      :        6.602

10.   Mukendi  :        3.944

11.   Tshisekedi : 221.922

 

Sur les 3.147.952 suffrages exprimés desquels on déduit  86.531 bulletins nuls, le total des voix des 11 candidats à la présidentielle s’élève à 3.137.889. D’après les propres données de la CENI, il se dégage une différence de plus 70.000 voix flottantes.

 

La CENI, organe chargé d’organiser les élections, s’est disqualifiée elle-même dès lors qu’elle s’est rendue coupable de violation de la loi électorale notamment en prolongeant l’élection au delà du 28 novembre 2011, en ne respectant pas la procédure  de la publication des résultats, en ne protégeant pas les matériels sensibles, notamment les bulletins de vote qu’elle a distribués comme des petits pains aux membres de la majorité présidentielle sortante…

Jamais, nulle part ailleurs, les urnes n’ont été bourrées comme cela a été le cas dans notre pays. Nous ne nous expliquons pas le silence de la Communauté internationale devant la répression de la population (18 morts notées par Human Rights Watch) ainsi les nombreuses irrégularités constatées et dénoncées le jour du scrutin par les observateurs nationaux et internationaux. C’est comme pour dire que la République Démocratique du Congo n’intéresse plus la Communauté internationale. Devons-nous comprendre que notre pays, le Congo, est donc abandonné à la loi de la jungle ?

Nous rejetons catégoriquement les résultats que vient de proclamer le bureau de la CENI tout simplement parce qu’ils ne reflètent pas la volonté exprimée par notre peuple à travers les urnes. Les vrais résultats affichés aux bureaux de vote après dépouillement, au soir du 28 novembre 2011, sont totalement différents de ceux publiés ce jour.

Personne n’est dupe, surtout pas notre peuple, et la vérité des urnes, la vraie, a consacré la victoire du candidat de l’opposition, en la personne de Monsieur Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA que nous nous empressons de féliciter.

Nous rendons hommage au peuple congolais qui s’est approprié ce processus électoral en y participant massivement et dont la vigilance a permis de démasquer les multiples cas de fraudes éhontées.  Nous l’invitons au calme et l’assurons que nous allons veiller à ce que sa volonté de changement triomphe.

Pour préserver la paix, l’unité du pays et la stabilité des institutions de la République gravement menacées par ce hold-up électoral, nous invitons la communauté internationale à s’impliquer dès à présent pour venir assurer la traçabilité des résultats.

Je vous remercie.

 

 

Commenter cet article