Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Nous sommes samedi. L'heure de notre sélection musicale hebdomadaire a sonné. Mais compte tenu de certains propos enregistrés au début de la semaine qui s'achève, il est nécessaire de rafraîchir la mémoire de ceux qui découvrent notre blog, plus de trois ans après son lancement, sans se donner la peine d'en connaître sa raison véritable d'être.

En effet, la première chose à faire lorsqu'on débarque sur "Mbokamosika" est de disséquer,  le sens de sa dénomination. Car si on l'analyse soigneusement, on se rendra compte que ce blog est destiné particulièrement à une catégorie de personnes.

 

LE ROLE DES CHANSONS SUR NOTRE BLOG.

La toile de fond de notre blog est l'entretien de la mémoire collective. La chanson, en tant qu'élément considérable de notre patrimoine se situe au centre de nos souvenirs. Elle nous accompagnera dans l'évocation du passé, avons-nous souligné dès juin 2007, dans la présentation du blog qui se place à sa première page. 

Si nous considérons l'amalgame que certains "SNIPER" entretiennent autour du rôle que devrait jouer ce blog, force est de constater que mbokamosika est victime de son succès. Trois ans après sa création, beaucoup commencent à le confondre avec une filiale du ministère de la culture, chargée de remplir les missions dévolues au gouvernement.

 

SITUATION ACTUELLE DE LA DISCOGRAPHIE CONGOLAISE

L'année passée, nos amis belges de la radion flammande, "RADIO CENTRALE", d'Anvers nous avaient envoyé  l'interview que Verckys Kiamuanga leur avait accordée.Nous l'avions diffusée en son temps.

Qu'avait-on appris, entre autres?

-Presque toutes les bandes originales des chansons congolaises envoyées à l'époque chez PHONORE (en faillite) ont disparu.

-Les matrices renvoyées au pays pour le pressage des disques vinyles ont été progressivement "cannibalisées", broyées, par manque de matières premières.

-SONODISC qui avait acheté PHONORE est tombée à son tour en faillite, et son patron se trouve en exil économique au Maroc. Donc, à l'heure actuelle, il n'existe aucune archive sonore originale des chansons congolaises, en dehors des collections privées.

-Sur 3100 chansons enregistrées au studio VEVE, Verckys ne reste plus qu'avec les matrices des 500 chansons. Les matrices de 2600 ont disparu à jamais. Verckys mène les démarches auprès des particuliers afin de récupérer les copies des chansons éditées par sa maison. C'est ainsi que la famille Luambo a procédé pour la réédition de quelques oeuvres de Franco.

-La plupart des anciennes chansons enregistrées sur 45 T n'ont jamais été rééditées sur CD.

 

CONTRIBUTION DE MBOKAMOSIKA A LA RESTAURATION DE LA DISCOGRAPHIE NATIONALE.

Le constat de Verckys, l'un des grands éditeurs de notre musique prouve que nos discographie est en voie de disparition. C'est pourquoi, notre blog travaille depuis trois ans à sa reconstitution.

Avec nos modestes moyens, nous avons réussi à retrouver une partie de nos chansons. Certains amis et quelques mbokatiers nous ont aidés dans cette tâche. C'est ainsi que certains musiciens ont déjà récupéré leurs oeuvres par notre canal. La radio nationale étant incapable de les aider.

Loin de banaliser nos chansons, nous pouvons affirmer que nous sommes plutôt en train de constituer une  archive sonore qui sera un jour utile à notre patrimoine  . Et leur diffusion  sur notre blog,  qui se situe dans le cadre de mémoire, se fait de sorte qu'on ne puisse pas les télécharger. Une option pourtant disponible dans notre mise en page.

Au lieu de nous demander si nous disposions des droits sur les chansons que nous diffusons, il aurait fallu chercher à savoir d'abord quel est l'état de notre discographie , et qui a donné les droits à YOUTUBE de diffuser les oeuvres congolaises sur le net?

Ceci étant, nous informons les mbokatiers que la sélection musicale se poursuivra chaque samedi ou vendredi. Elle a pour but de consoler ceux d'entre-vous, perdus aux quatre coins du globe. Nous ferons tout pour vous aider à revivre les souvenirs de  votre enfance et certains moments  mémorables.

P.S. Qui peut nous citer deux autres titres  de l'orchestre " Les Noirs", et nous dire sincèrement s'il connaissait cet ensemble ainsi que l'orchestre Hi-Five de Lubumbashi en dehors de notre site ?

 

Messager


 

  VOICI LA SELECTION MUSICALE DE CE SAMEDI

 

 

 

 

 

 

Pangi, par Baya-Baya

Pangi B, par Baya-Baya

Mosasandembo, par les Noirs de Brazzaville

Kobota Bisengo, par Madilu et Bakuba Mayopi

Commenter cet article

Messager 25/09/2010 17:40



Je remercie Mbedi et Clément Ossinonde pour leurs éclaircissements sur l'état déplorable de notre discographie. Je crois que ceux qui s'attaque au travail réalisé sur ce blog et qui ignorent que
nos gouvernements sont incapables de sauvegarder le patrimoine culturel regagneront calmement  leurs sites où s'insultent jour et nuit.


Ndeko Bolela,.


Ba nzembo mingi oyokaka na mbokamosika eza nde ba vieux disques 78 T tobongolaka yango mpo bokoka koyoka na blog. Ezali mosala monene oyo basusu bayebi te tango nini ezali kozua biso.


Tokolemba te ndenge ba ndeko Mbedi na Clément Ossinonde balobi. Butu moyi tolukaka ba nzembo bipayi na bipayi. Bandeko na kati ya blog mpe bazali kosunga. Eza mosala ya moto moko te. Topesana
maboko.


 


messager



OSSINONDE Clément 25/09/2010 16:38



Ndeko BOLELA, souci na yo, yango pe ezali kosala biso pasi. Na mikolo oyo na Poto ba industrie ya disque ezali oyo ekoki kosala te ba disque 78 - 45 - 33 tours esalama na CD, ndakisa site YOU
TUBE azali ko profiter na ba disques,  moko na moko ya ba congolais bazali kotinda ye.


Esengeli, Mécène monene, to Producteur monene, akoka kosala mosala wana, po ezali kosenga bongo mingi. Mawa mingi lokola l'Etat akoki kosala mosala wana te, mpo na ko préserver patrimoine monene
na biso. Namoni toza kozela nde mopaya asala yango, mpe na sima tokoka konganga lokola ba nkoi.


Soki penza, producteur monene azuami,  possibilité ezali , ya ko racheter , après campagne monene ya  publicité radiophonique  ya ko racheter  ba disque nionso ezali na
bandako ya bato.  Tala ba vidéos na ba nzembo ya kala kala penza oyo You tube azali kolekisa na site na ye, azali kozua yango wapi ?


Possibilité mosusu ezali au niveau ya l'Etat ya ko senga na ndenge ya coopération na la  Belgique ba disques oyo ezali epayi na, soki possibilité ezali ya kosala ba copie. Car en fait, Ba
disques nionso esalamaka na ba éditions Ngoma, Loningisa, Opika, Cefa, Philips, Esengo, etc...ebomami na Bruxelles, dans le cadre ya documentation coloniale ya bango. Epayi mosusu SABAM (société
des droits d'auteurs belges) azali na listing ya ba nzembo nionso ebimi depuis Congo Belge (1940-1960) Biso bakolo biloko, tozali na musée ata moko te mpo na kobombela richesse culturelle wana.
Ministère de la culture moko te depuis l'indépendance akanisi na likambo wana.



Bolela 25/09/2010 13:16



Ba Vieux na ngai,


bosala makasi po nako récupéré ba nzembo na biso ya kala oyo ezali na 78 T. 45 T. puis na 33 T. lelo ba disques oyo ezali lisusu à la mode te, en plus ba tourne-disques lelo mingi ezanga ba TONGO
(aiguilles), donc ba disques oyo ebetamaka lisusu na ba ndaku te, dèjà batikaki kobeta yango na époque ya cassettes.


Na Afrique Mobimba okokuta ba disques oyo na ba ndaku ya batu, mingi babomba yango po nakokanisa soit Koko na bango, Tata na bango, en bref ekoma lokola ba reliques.


Bomeka kosala campagne ya mboka na mboka na Afrique Mobimba, nabanzi ba chansons mingi bolukaka ekomonana se na jour moko.


 


Bolela



OSSINONDE Clément 25/09/2010 12:28



Une initiative louable, cependant, les garder uniquement sur le site ne suffit pas. Il y a lieu de voir loin, c'est-à-dire se substituer en lieu et place de nos ministères de la culture, voire de
nos musées,(qui n'ont aucune structure pour recenser et protéger notre patrimoine nationale) en se confiant à un producteur fiable (ou en se constituant producteur) pour réaliser sous forme de
compilation  par époque et  par plusieurs bloc de 5 CD (comme ce qui est fait pour la musique cubaine) Certes, un travail titanique qui exige une coopération avec un organisme
international, comme l'UNESCO .....


Pour avoir eu le privilège de visiter les discothèques de nos radios nationales, j'ai été choqué de voir des piles des disques 78 tours des années 40 et 50 pratiquement à l'abandon dans ce que
l'on peut appeler déchetterie, où parfois, des individus viennent fouiller et se servir à leur aise. Il existe actuellement une industrie de pointe qui peut convertir les disques 78 tours en
disques CD, ce que nos radios devraient faire pour reconstituer ce patrimoine en péril. Pire, comme vous le dites si bien, il s'est installé une liaison de piraterie entre quelques agents véreux
de nos radios avec des sites internationaux pour ce marché de rachat frauduleux des anciennes vidéos (sur bandes) et disques 78 tours. C'est bien dommage. Et cela équerre plus d'un
idole de notre patrimoine.  



Mbedi 25/09/2010 12:11



Messager et cher compatriote, bonjour.


Merci beaucoup pour la chanson mandalala. Une évocation réussie d'un simple objet de la nature. Les"mandalala" accompagnent toutes les circonstances importantes de  notre existence sur
terre. Ce qui me pousse à intervenir,c'est votre mise au point par rapport à la question stupide de certaines personnes qui vous demandent si vous payez les droits d'auteurs des chansons que vous
diffusez. Ces pêcheurs en eau trouble n'ont encore rien compris du bien fondé de votre site;peut-être seraient-ils plus à l'aise sur certains sites bidons qui vous présentent les corps des femmes
à longueur des journées. Je suis un ancien responsable de la Bibliothèque Nationale du Congo,chargé du dépôt légal.Posez la question à ces compatriotes de savoir à qui et où paient-ils leur
redevance radio et télé. A l'image de tous les secteurs de la vie,la BNC ne possède aucun fond  discographique. Le support qui nous avait permis de rédiger la première bibliographie de notre
musique,c'est l'excellent ouvrage de Manda Tshiebwa Tshiamalu .Vous contribuez non seulement à reconstituer notre fond discographique,vous mettez aussi gratuitement à la disposition des ayants
droit anonymes un outil qui leur permettra de réclamer leurs droits à l'état congolais. Ne vous laissez pas distraire . Merci de tout coeur.