Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Que sont donc devenues les filles de Zaiko Langa Langa?


 Francis Keller eObseques Mashakado 248[1](1)

Francine Keller, au deuil de Mbuta Mashakado

Alors que Jossart Nyoka Longo, le chef de file et incarnation de Zaiko au 21e siècle fête ses 59 ans, juste après son aîné Jules Presley Shungu Papa Wemba qui a soufflé ses 63 bougies et ses 43 ans de carrière musicales cette année 2012, il aurait été intéressant de se demander comment ces adolescents -stars de la 3 e école ont géré leurs relations amoureuses au début de leurs carrières entre 1970 et 1978.

Alors que l'on pouvait s'imaginer qu'il suffit de réécouter la discographie de Zaiko pour identifier qui sortait avec qui, ma rencontre avec Francine Keller m'a appris que les premières filles » chantées par les artistes de Zaiko étaient soit des connaissances, soit des copines de leurs meilleurs amis et soutiens, sinon des fans et inconditionnelles de leur groupe, mais pas du tout leur copines propres.

Ainsi en est-il de Francine Keller, copine de Keller, immortalisée par Anto Evoloko et La Tout Neige, cousine du même Keller, immortalisée par Jossart Nyoka Longo. Donc ils n'ont pas dut tout chanté leurs copines au départ, peut être parce qu'ils étaient trop jeunes pour afficher ce type de relation et par peur de représailles des grands frères de ces filles.

En effet, lorsque sont éditées les premières chansons de Zaiko, nous sommes en 1970. Anto et Jossart ont 16 ans avoués, tout comme Pépé Fely. Certains vont encore au Collège ou peinent encore à finir leur cycle d'orientation. A cet âge, on est encore très timide, même si le succès aidant, les filles vous courent après, a reconnu une fois sur les antennes de Mangembo FM Siméon Mavuela. Il leur faut le concours de « secrétaires » et autres bras-droits, pour porter leur message d'amour auprès des filles.

Dans un premier temps donc, les filles de Zaiko, les fameuses « Mosinzo » sont là pour attirer le public et les soutiens des Bana mbongo et autres belgicains. Une fois reconnue dans le public, les Mosinzo vont à leur tour attirer les filles qui veulent sortir avec les musiciens, devenant de facto, les intermédiaires obligées.

Le cercle de Zaiko était si sélect et si restreint qu'il est arrivé que les musiciens se marchent sur les pieds, en faisant la cour aux mêmes filles, bien malgré eux et parfois même exprès.

Dans Zaiko naissant donc, deux vedettes ou trois sortaient du lot en matière de filles, notamment, à cause de leur âge : il s'agit de Gina Efonge (né en 1951) et Shungu Wembadio (né en 1949) et Jossart Nyoka. Les deux premiers ayant déjà des copines attitrées, puisqu'ils les avaient rendu mère. (Gina – Célio et Shungu – Maria Rosa), alors que Jossart Nyoka est la première vedette du groupe, fort du succès de sa chanson la Tout Neige. Ils vont donc aider les autres copains à se trouver des copines, tout en leur prodiguant leurs conseils pour tomber les filles. Gina Efonge a indiqué dans une interview a une radio kinoise qu'il s'était arrogé le statut de « Nganga » auprès des timides Evoloko et Mavuela.

Shungu Wembadio qui avait plus de 20 ans à l 'époque, juoissait d'un prestige particulier. Il avait un « chateau », un studio où il pouvait recevoir les filles. A ce titre, son amitié était très recherchée dans la mesure où l'on pouvait bénéficier de l'hospitalité de son « chateau » au fond de la parcelle familiale – le fameux Pa-I-Per-, pour les premiers rendez-vous amoureux de nos adolescents musicens et vedettes, qui ne pouvaient pas se permettre d'amener leurs conquêtes dans les hôtels et autres flamingos, car à cette époque un mineur que l'on attrappe dans les parages d'un hôtel ou après l'heure du couvre-feu, pouvait se retrouver en prison. Les filles de Zaiko, les fameuses Mosinzo ont bien passé 3 mois à Makala pour avoir traîné au délà de 18 heures du côté de la Perruche Bleue en ville.

MT ya Mbuli, MT la vérité, Joliba, Zania, Maria Rosa, Béa Bumba, Pauline, Charlotte y'Adieu n'Athénée, Eluzam Lusamba pour ne citer que celles-là sont entré dans la postérité à travers les œuvres de Zaiko qui les ont immortalisées. Quelle est leur histoire avec zaiko ou ses vedettes ? Comment sont -elles rentrées dans le cercle très fermé des langa langa et que sont-elles devenues...

Il serait plus que temps que l'on nous raconte leur histoire, les amours de Jossart, Jules Shungu, Evoloko ou Bimi Wabi... pour la postérité.

 

'Muan'a Mangembo

.

Commenter cet article

Muan'a mangembo 24/09/2012 08:52


Mon cher Ricoco,


j'attends toujours tes révélations sur les amours croisés de bimi et Jossart autour de Joliba. Il est vrai que yaya Brown avait dévéloppé des relations à Kasav, mais il a conservé des liens
solides avec la famille Moto notamment James moto qui l'a initié à la Pop et son petit frère Zatiti Moto. On notera que la plupart des hommes d'affaires de Binza avaient aussi des parcelles à
Kasav, d'où la confusion.

Richard MAWETE 22/09/2012 07:10


Les chansons Belli Mashakado et Mabita,je crois que Mbuta les avait dedié à la meme personne,la mère des ses enfants.


Quand à ses amis,ils sont de Kasav et non de Mbinza.Bien que la famille s'était installé à Mbinza à la fin des années 60,Mbuta était resté attacher à ses amis de Kasav,qu'il avait immortalisé
dans ses chansons,dont la plupart ne sont non plus de ce monde,à part Alain Franque Monzelosese.

king 11/09/2012 18:46


Cher Muan'a Mangembo,


La Djeny dont vous faites allusion, est ce celle chantée par papa wemba et bozi dans "lisuma ya zaou"?

Muan'a mangembo 10/09/2012 16:27


Les femmes de Yaya Brown.


Je savais que Yaya Brown n'avait chanté que les femmes de sa vie, dans sa maigre discographie - entre Zaiko langa langa et Yoka Lokole. Ce qui nous renvoie notamment aux titres comme Bely
Mashakado, Djeny et Mabita. Bely, à ce que je saches est la "première" dame, pour preuve, lors du deuil de Mbuta Mashakado, c'est vers elle que la plupart des amis, collègues et proches se sont
tournés pour présenter les condoléances. Et tout au long du deuol, elle a été mise en valeur.


J'imagine aussi que les deux autres devraient être là, noyées au milieu de la foule. Une des "Mosinzo" à qui j'ai posé la question, m'a indiqué que finalement, comme toujours, Bely est la femme
des moments difficiles, alors que les autres - parlait-elle de Djeny et Mabita- ont profité de Mbuta.


Dans tous les cas, le succès fou de  Bely Mashakado, on le sait, est monté à la tête de Yaya Brown. Il lui a permis en tout cas de réaliser son rêve de chanter aux côtés de Wembadio - et de
remplacer Lay - dans la formule Yoka Lokole. Yaya Mbuta avait un confident incontournable et reconnu dans les milieux des Bana Binza. il s'agit du petit frère de James Moto: ZATITI. Ce dernier
était le seul à pouvoir témoigner des amours de Mbuta, malheureusement, il est parti avant Yaya Brown. A chacun de compléter les trous d'information de Mbuta. Juste pour terminer, Bely Mashakado
habite toujours KasaVubu, la commune où elle a rencontré Mbuta.

Claude Kangudie 09/09/2012 13:21


Bonjour mon frère Antoine NICKEL. Muasi ya Manuaku, kombo na ye Marceline. Je connais très bien la chanson à laquelle tu fais allusion. Une chanson, on peut toujours mettre un titre d'affichage,
mais une femme avec laquelle on se marie, elle est visible et connue de tous...Personnellement, j'ai déjà croisé Manuaku à Lille plusieurs fois, en visite de ses 4 filles qu'il a eues avec
Marceline. Et Pépé Ndombe avait, à un moment, confié un des ses fils à Marceline. Si cela t'intéresse, pose la question au grand magicien, Pépé Felly lui même. Ezali juste précision, mokolo ya
lomingo elamu na ndako na yo...


Claude Kangudie.

Antoine NICKEL 09/09/2012 10:19


Bonjour à tous,


Effectivement, Gina est de 1953 et non 1951 comme le dit l'article, les benjamins du groupe étant effectivement Anto et Pépé Felly, tous 2 de 1954.


Et puis, je crois que la copine et future femme de Pépé Felly s'appelle Célestine (Célé Felly) et non Marcelline, qui était celle de Gina (chantée dans Consolation).

historien 08/09/2012 14:16


bon week end a tous


excellent article muana mangembo mais ndenge kaka tose completaka ba benjamins ya zaiko ezalaki pépé felly na anto EVOLOKO .bango babotami na 1954.


celio azali mobali et non muasi.azalaki ami ya gina muana lingwala.


sikoyo  tozongela masolo ndenge titre epesi.


charlotte adieu n'athenée akoma na toronto na canada.akomaki na jp BUSE.MBEYA MBEYA abalaki un  officier y'armée mais akomaki veuve. tango tozalaki ba petit,tozalaki na soeur na biso ya
quartier azalaki copine ya MAVUELA,azalaki koloba na biso que nzembo ya zania basalela ye na MAVUELA .nzoka nde ayembela na ye ye te mais nde LENGOS nde ayemba ye na nzembo ya la duchesse,azalaka
na bruxelles.mua contribution pe na lelo yangoyo.bon week end a tous

Claude Kangudie 07/09/2012 22:49


Losako Muan'a Mangembo. Il faut ko bakisa na écurie wana Marceline copine puis muasi ya Pépé Felly. Il me semble d'ailleurs que azali na photo oyo otie, na pembeni ya moto oyo alati
chapeau...Kiesse kisakidi yaya...


Claude Kangudie;

king 07/09/2012 22:22


Coup de chapeau pour ce bel article (comme d'habitude d'ailleurs), cher Muan'a Mangembo!!!!


Juste un petit détail:Gina Efonge, il me semble qu'il de 1953 (tout comme Nyoka et Mashakado)