Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Pourquoi être Vita-Clubien, et non Imanien ni même Bilimien (Vice-Versa)

 

 168109 191600590851849 184810818197493 741561 8228825 n

 

Chers mbokatiers!!!



Cette question m´a toujours taraudée l´ esprit à savoir ,comment est ce que je suis  devenu supporter d´une équipe de football depuis mon enfance jusqu´à ce jour ? Dans la défaite ou la victoire suis resté fidèle,alors que quand on est tout petit on fait  des erreurs,mais quant au football le choix ainsi arrêté n´a jamais changé! On est Vita-clubien,Daringmen,Dragomen,Mazembien etc... A vie !  Je sais pour mon cas comment est ce que suis devenu Vita-clubien et dans quelle circonstance ! Quant à notre cher messager,je sens des fois dans ses écrits une tendance "Daringmen" . Mais comment peut on trancher pour une équipe et non  l´autre? Le gout et les couleurs ne se discutent pas , mais le football c´est une autre paire des manches!

Je sais que l'environnement,la famille,les relations,les copines etc... Entrent en compte et peuvent influer sur un choix . On a parlé des équipes ,des joueurs , de notre football mais jamais de ce phénomène qui peut influencer à jamais nos vies, celui d'etre fan ou supporter d´un club de foot ! Un poster géant de "Seigneur" Kibonge a fait de moi ,Vita-clubien à vie malgré que mon prénom Dary est un peu proche de l'équipe chère aux " Tupamaros" ! Certaines personnes ne peuvent même pas répondre à la question ,elles te diront simplement ,elles ne  savent pas pourquoi !Malgré le temps passé en Europe,de loin en loin,suis toujours les résultats de mon équipe qui, dernièrement est sortie de la competition de la ligue des champions par une équipe algérienne au niveau des 16e de finale ! Voilà un fanatique! A vous mbokatiers. 

 

Dary-Abega. 

 

 

.

Commenter cet article

Kim 22/03/2014 00:58

J'ai reconnu gauche Kadima à gauche et Baku "De Miguel" à droite.

mopro 25/05/2012 10:59


j'apprecie l'exteriorisation des couleurs de Mbokatiers. moi je suis Mazembien. je prie au Mbokatiers qui peuvent avoir des photos et /ou journaux du jour du match TP Mzembe contre Kotoko à
Kinshasa le 24 fev-1971. match que les dirigeants de Vita club aurait gaché alors que Mobutu attendais voir Mazembe prendre definitivement le trophée Kamé Nkruma pour lancer celui denommé
trophée Mobutu. chers Mbokatiers offrez moi ce plaisir.

Dary-Abega 19/05/2012 17:12


 Bon week-end à tous!


 Merci lisusu ndeko na nga Historien,oyo nazali kokoma ezali n´ango kaka makambo oyo toyebaka pe tosala ou bien tomona mais tobosana ! yango tosangani awa po tokundola ba souvenirs ya mboka
pe ya bomuana na biso,tango mboka ezalaka na mua forme ya bien, soki nzambe alingi toko pondre lisusu sujet mosusu ya bien ! Na remarquer na blog na biso que bato mingi bazali kaka interesser na
ba discussions ya miziki soki ekomi ya Ballon to ya makambo mosusu ya epoque ya kala babungi alors que football pe etombolaka biso pe makasi ! Surtout na remarquer mutu moko awa na tanga
kombo te. Alors que émission ezalaka kala ba bengaka yango " Sport et Musique ".   Dary -Abega.

histiorien 19/05/2012 15:46


BON  week end a tous.


DOCTEUR ABEGA ,merci pour les informations sur les noms de3joueurs que je connais pourtant et dont j'ai eu du mal a les identifier.KADIMA était un bon récupérateur.


BAKU,avec son style aurait pu faire carriere en EUROPE.IL avait le meme style  que karembeu.


bon week end atous et essaye de nous pondre un autre sujet interresant dont tu detiens le secret docteur ABEGA.

Richard MAWETE 19/05/2012 14:17


Moi,j'étais supporteur du FC Dragon,parceque mon père avait été aussi un fervent de cette équipe depuis sa création.A chaque fois que le FC Dragon battait le V Club ou le Daring Faucon,notre papa
nous offrait au moins deux casiers de boisson sucré.


C'est comme ça que j'étais devenu moi aussi supporteur du FC Dragon,au contraire de mon grand frère et ma grande soeur qui eux étaient des Imaniens.


Mais cela fait 32 ans que je suis devenu un fervent supporteur du PSG.Mon fils ainé,vers ses 6 ans croyait que tous les Africains de France devrait étre supporteur de l'OM.Il était étonné
lorsqu'il avait su que je suis du coté du PSG.


Je lui avait dis que nous habitons la region Parisienne;pourquoi on devrait supporter l'équipe de la ville de Marseille? Depuis lui aussi est devenu un fervent supporteur du PSG.


Par contre,l'amour que j'avais de l'amical sportif Bilima s'est éteint,car le football pratiqué au pays ne m'emballe plus depuis longtemps,du fait de l'amateurisme qui y regne sur place.  

Michel Kinzonzi 18/05/2012 21:21


Ndeko Dary-Abega,nalandi yo 5/5 na ndenge opesi Historien ba kombo ya ba joueurs ya équipe na biso V.Club Bana Mbongo;kasi pona likambo ya Nkeni to coupe linzanza wana namoni yango lokola ya
Challenge Papa Kalala po ya Coupe du Zaïre Nkeni ezalaka na matoyi.Pona kosukisa Cardinal Raoul Mutufwuila akoma Coach na Kin pe muana na ye ya mobali pe alanda lokolo ya papa.Ba nostalgie
ebele tango na moni lisusu Cap Bakou De Miguel lipasa ya Mbala Quovo na défense.Bonne soirée!

Dary-Abega 18/05/2012 20:14


 Ndeko Historien !


 Merci na compliment mais photo oyo ezali nga te natie yango, mais le messager moto atie yango, mais etant grand V.clubien eza probleme te ; soki obandi na loboko na yo ya muasi oyo
azali na teint clair ezali le jeune Kadima ye azalaki milieu du terrain , le récuperateur lokola Makelele-claude (6) , na kati ezali Mutufuila alias petit Raoul, ye azalaki attaquant, grand
dribleur,azalaki kokima na ballon elongi na se mais obotola ye ballon te , na dernier moment ya carrière ya Mayanga alias le pape , Mutufuila ye ba bengaka le cardinal , awumela mingi tii na
periode ya ba Nkama,Bobo pe Kipulu . Oyo ya loboko ya mobali ezali le defenseur ,ye azalaki kobeta 2 , kombo na ye Baku-Bote alias de Miguel , Baku de Miguel , azalaki pe kolata brassard ya
capitaine , un defenseur courageux et volontaire nazalaki kosepela naye kaka soki Vita a attaquer pe a perdre ballon , equipe adverse e contre-attaquer ,il faut  omona repli ya Baku ndenge a
kozonga mbangu, wana biso nioso to gangi de Migueeeel . Pona kosukisa ndeko Historien oyebi que V.club a gagna trop , coupe wana ndenge na moni forme n´ango il faut ezala  coupe du zaire na
ba années 80" . Merci , mes salutations Vitaclubiennes.     D.Abega.

historien 18/05/2012 19:30


ndeko ABEGA salut.


na photo otie,okoki kotangela ngai kombo ya3joueurs oyo .pe lisusu coupe wana ezali ya compétition nini?boboto kati na yo

Joseph Pululu 18/05/2012 18:00


Stratégie ya Imana po na ba supporters.
Likambo oyop nakoloba, nabanzi mingi bayoka na lisolo, kasi ngai namona yango. na quartier na biso, dans les années 72/73, tozalaka ba membres ya cercle d'études. nakati wana, toyaka kokuta Yaya
Moko moto ya bongo. Azalaka grande référence po na biso, d'autant plus que azalaka grand amoureux, bamomies pamba pamba. Donc tango topusani pene na ye, biso pe tolingaki tozua lupemba wana ya ba
momies.
Pokua moko ayambi ngai na masta na ngai na Chateau na ye - palais ya sima ndako. Atali biso, aboli diagnostic na ye: Bapetits, namoni boza na rythme ya bien - barésultats na classe ndenge nini?
Kitoko vieux. To tandeli ye ba pourcentage na biso. Atali biso na miso, akoti na palais, tango abimi, abeti tricot na ye ya vert -blanc, Mogondo ya pembe pe Musuni ya bata ya vert. Biso toweyi
nakotala. Djo wana classe. Bomoni ndenge nalati? na motuna wana, toningisi moto Oui. Vrai Djo, ba couleurs na ye yango oyo/ Vert-blan,c. elingi koloba, oza mayele, oza mobulu te. Vert noir eza po
na bazoba, batoi ya pusu. Soki olingi osuka na pôussu te, il faut oyeba kopona ba couleurs. Biso mayanga! Prssé toloba. Grand Akangi biso monoko: Il ne suffit pas olata elamba ya vert-blanc. il
faut pe kokumisasa Imana. Tofungola miso na monoko. masta na ngai atuna ye: bongo est-ce que oyebi soki biso toza bana Véa?
Grand Atala biso, aseka: soki bolingi kotikala na cercle d'études ya bana mayele, esengi kokota na esprit ya Imana - Bigagna gagna!!!
Na suka grand apesa biso Coca Cola "entre amis" ndenge boyebi. Tango tokabuani, tocomprendre que Oyo aza matiti mabe te, aza na esika te na cercle d'études. Ngai kutui problème ezalaki te, po
nazalaki déjà moto ya imana. po na masta na gai, etumba ebandaki po abongola esprit. Moke moke tokotisaki ye esprit. Surtout que résultat côté bamomies ezalaki komonana!


 

Balolo 18/05/2012 17:23


Bonjour a tous les mbokatiers,


Ngai nakoma v.clubien na age ya 5 ans na ville ya Kananga vers 1971-1972.  Un jour mon grand frere et mon cousin  bazalaki kobeta match ya ba bouchons.  Alors par
fraternite na zalaki ko sutenir grand frere na ngai qui etait imanien, mais malheuresement mon cousin qui etait v.clubien azalaki plus fort que mon frere.  Alors, j'avais pris la
decision de ne plus supporter mon grand frere et de change le camp donc sutenir mon cousin v.clubien.  Quelques jours apres Vita Club ya bana Mbongo baye kobeta contre Tshipe-Pele(Le
tourbillon), Vita a gagnaki 2-0.  Alors, tozalaka na Mere moko na quartier ya ba courage eleka mingi, du coup tango match esili mbala moko abandi ko yemba: NANI MOKOZI YA
TERRAIN npe bana bazalaki kozongisa VEA.  Alors ngai na ba masta tobandi kolanda mere wana na loyembo na monoko.  Mais mauvais souvenir na ngai ezali match na cadre1/2 final
retour na Kinshasa ya coupe d'Afrique de Club champions en 1978 Vita contre Afia de Conakry.  Vieux Adelar (N0 14) arataki penalty  ya derniere minute, npe Vita
ezalaki eliminer. Mais quelque soit les turbulances, je serai V.clubien jusqu'a la mort.


Merci 

Dary-Abega 17/05/2012 19:51


 Bandeko na ngai !


 Nakoma ata na lingala, likambo ya Vita oyo nakumisaka , namona pasi pe bisengo , tango na komaka vita-clubien ezalaka periode ya vraie attaque-mitraillette  avec ba Gento, adelar,
Mayaula , Didi, Luyeye,Bokoko, Mange,Mayaula, Asmara etc... Daring azua 4-1 wana vieux Dewayon na Champro-King basala koko na nzembo ya " véa mokonzi ya terrain véa , bilombe , banani ba kodouter
na bana véa ... véa oooh mayaula ...véa mokonzi ya terrain ...      Nzembo yango ezalaka na suka na ngwasuma ! Après match retour Daring asalaki nioso po na revanche
,amena V.club 4-0 mais na minute muke,Vita azongisa tout pe basala 4-4 babenga yango miracle ,Kembo alinga meme atia 5 e but match esila ! Periode na koma V.clubien yango wana après wana ; ba
coupes du zaire 3 fois libela , coupe d´afrique esengo na esengo donc, choix na nga na regretaka ata muke te ! Kolela pe ezalaka Daring ya Ajax avec ba Lokondo,Longange , Kakoko meilleur buteur
ya Afkin 72 avec 36 buts,topola aller-Retour 2-1 pasi pe 2-1 mosusu na Lubumbashi na cadre ya coupe du Zaire ! Posa ya kolia te ! Na 1973,Demi-finale Vita -leopards de Douala,Nazali kolanda match
na radio na internat na préfet ya internat na Kavuaya biso mibale kaka, motema kopasuka soki radio ekati ...Vita atia but na suka ya match, préfet autorité monene amema nga pe asenga cadeau nini
apesa nga, nayebisa ye a libérer bilamba na biso ya salité akangaki yango na dortoir tango tozalaki na classe, avant ya koliberer yango il fallait fagot de bois donc kokata koni pona cuisine mais
pona Victoire ya Vita,alibera yango pona ba élèves nioso Vitaclubien s ou imaniens, bamema nga internat mobimba pona véa aaaah Véa aaah !  Succès ya Mazembe mikolo oyo soki ezalaki Vita nde
football na biso ezongi lisusu makasi po pona ngai si V. club va mieux,le football congolais va mieux aussi ( Wana ezali opinion na nga ) Ba souvenirs  mosusu ya bien ezali   
. Tokabuana naba  copines ya bomuana , ba masta misusu ya bomuana mais equipe tolinga na bomuana tiiii lelo tokabuana te ! Somo.     Dary-Abega.

historien 17/05/2012 18:29


SALUT  aux mbokatiers.


DOOCTEUR ABEGA,apres sujet kitoko sur le poete GINA,o pondre sujet mosusu ya kitoko pe merci.


ngai nawuta na famille ya ba imanien po papa abeta na imana.nazalaki le seul v clubien na famille.nakomaki v clubien grace ya domestique na biso.boyebi ba domestique oyo  bomesana bakomaka
lokola famille.ye moto abandaki komema ngai na stade pe na pourtour ya v club.papa amema ngai jamais na stade.nakomaki v clubien malgré moi.na1972,tango imana ekomi ajax nayei kochanger,nakomi
imanien ti lelo.na comprenaka changement wana te.v club ezalaki choix na ngai te.imana lokola ezalaki ya famille,yango wana peut etre etindaki nalanda lokolo  ya bandeko na ngai.boboto pe
kimia kati na biso.

paulin 17/05/2012 16:21


tozalaka pe lisusu kolanda ba equipes wana suite ya ba tendances ya ba parents na biso raison pour laquelle na ba famille misusu des le bas age papa akosala tout abanda ko inqulquer bana na ye
makambo ya lokuta sur ba equipes misusu pona bana ba s'accrocher na equipe cherie na ye je me rappelle un papa qui disait a ses enfants des le bas age que bomeka kokumisaka equipe wana ya v.club
te baliaka bana mike et ca faisaient peur aux enfants bana bakokola na bobangi wana kaka

Max de Glasgow 17/05/2012 12:02


Quel beau sujet!


Je pense comme vous l'avez dit que beaucoup de facteurs entrent en jeu pour être fan "à vie" d'une équipe.


Mais notons qu'au début, ce fut aussi un problème de croyance religieuse (cas de Dragon, Daring et V Club) où les catholiques et les protestants devaient
supporter les équipes de leur tendance.


C'est ce qui se passe aussi dans beaucoup de pays. En Ecosse par exemple, les plus grandes équipes sont le Celtic FC et les Rangers FC. La première est soutenue
par les catholiques (venus d'Irlande) et la seconde par les protestants (autochtones). Le fanatisme va parfois jusqu'à interdire les mariages entre les deux tendances; et dans certains endroits
(tels les lieux de travail, les bars, certains quartiers, etc..), le port des couleurs d'une des deux clubs est strictement prohibés.


Moi, fanatique de l'AS VClub, je soutiens toute équipe qui s'habille en vert et noir. Le Celtic a comme couleurs le blanc et le vert (exactement comme Daring);
mais pour leur matches à l'extérieur, ils portent parfois le vert et le noir: automatiquement je les ai soutenus. Pourquoi? mais comprennez-moi...


Mon frère Mbokatier, tu es daring man; ne le nie pas (j'aime cela)...

paulin 17/05/2012 11:54


Les obsèques de Jules Bocandé, l’ancien attaquant du FC Metz, ont eu lieu hier matin. L’occasion pour les « anciens » d’évoquer le souvenir d’un homme formidable. Sa dépouille rejoindra Dakar
aujourd’hui.


Luc Sonor, son ancien équipier et ami, et Marcel Husson, son entraîneur durant quatre saisons au FC Metz. L’un et l’autre sont très affectés.
Il y a des jours, des semaines parfois, dont on se passerait volontiers. Celle que vient de passer le FC Metz est l’une de celles-là. Elle a débuté lundi avec l’annonce, en fin d’après-midi, de
la mort de Jules Bocandé, elle s’est terminée hier, au lendemain de la relégation du club grenat en National, par les funérailles de la star des années quatre-vingts. En quelques jours, c’est un
peu comme si deux monuments s’étaient effondrés.
Jules Bocandé nous a donc quittés, à l’âge de 53 ans, et de nombreux amis, de la grande époque, avaient tenu, hier, à l’accompagner dans ses derniers instants en l’église Saint-Thérèse. Puis à se
retrouver au siège du FC Metz, pour lui rendre un dernier hommage et évoquer une fois de plus son souvenir…
Les yeux dans le vide, fatigué, Marcel Husson, est visiblement très affecté. Durant les quatre saisons qu’il a vécues à Saint-Symphorien, Jules Bocandé n’a eu qu’un entraîneur, lui… « Nous étions
très liés. Il est l’un des joueurs qui m’ont le plus marqué dans ma carrière. À la fois comme joueur et comme homme. Jules, c’était la joie devivre. Tout le temps. Il faisait rire tout le monde.
Il était très proche de ses coéquipiers. » Marcel Husson a appris la nouvelle devant sa télé, lundi soir… « Ça m’a fait un choc ! Je ne pouvais pas m’attendre à ça. Je ne savais même pas qu’il
était malade… »
Pendant quatre ans, il l’a vu percuter toutes les défenses du championnat de France. témoigner d’une générosité sans limite, s’entendre comme larrons en foire avec Carmelo Micciche… « C’était
comme son frère ». Les images défilent. Le passé vient de le rattraper. Et puis il y a eu aussi cette foutue nouvelle de la veille… « C’est vraiment une semaine très triste… »
« Mon grand frère »
Arrive Luc Sonor. Lui aussi a fréquenté Jules à Metz. Les deux hommes ne se sont plus quittés ensuite. « Il était mon grand frère… Et tous les deux nous avions deux papas. Marcel et Carlo
Molinari ».
Il l’embrasse, s’asseoit à ses côtés et raconte. « Nous étions inséparables. Nous nous sommes encore vus voilà trois semaines. J’étais venu voir Metz-Monaco. Il m’avait dit, je me soigne, et
après, il faudra qu’on s’occupe du club ! C’était son rêve, revenir à Metz ! Le club de nos amours. Au Sénégal, c’est une icône. Vous n’imaginez pas. »
Les anciens entrent, un par un. Les souvenirs se bousculent. On y retrouve toujours les mêmes expressions, les mêmes mots… Alain Colombo évoque « son humanisme, sa générosité, sa bonté ». « Il
n’avait peur de rien et pour nous qui étions plus jeunes, c’était formidable ». Thierry Pauk se veut lyrique… « Pour moi c’est une flamme qui s’éteint. C’est la fin d’un rêve, une page qui se
tourne »
Jules Bocandé une icône ? Et comment ! Les plus hautes autorités de l’État sénégalais sont mobilisées et un deuil national a été décrété pour mardi. Sa dépouille arrivera à Dakar aujourd’hui et
sera présentée au stade Demba Diop. Un épilogue à la mesure du personnage qu’il était.

paulin 17/05/2012 11:49


Sénégal: Jules Bocandé est décédé


Par David Kalfa -| RFI


L’ancien international sénégalais Jules Bocandé est mort à 53 ans, ce 7 mai 2012 à Metz, en France. L’ancien attaquant du FC Metz, du Paris Saint-Germain, de l’OGC Nice et du RC Lens est décédé
suite à une opération chirurgicale.


Triste période pour le football africain. Après le Nigérian Rashidi Yekini, c’est au tour du Sénégalais Jules Bocandé de mourir prématurément. L’ex-attaquant des Lions de la Téranga (73
sélections, 20 buts*) s’est éteint à 53 ans, ce 7 mai 2012 à Metz, en France. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain est décédé suite à une opération chirurgicale.


 


Les conditions de sa mort restent floues mais Bocandé souffrait depuis plusieurs mois des conséquences d’un accident vasco-cérébral (AVC). La Fédération sénégalaise de football a publié un
communiqué, confirmant la nouvelle.


Claude Le Roy : « un guerrier exceptionnel »


Né le 25 novembre 1958 à Zinguichor, Jules Bocandé a mené une brillante carrière de footballeur. L’avant-centre est passé par Casa Sport (Sénégal), RFC Tilleur et RFC Seraing (Belgique), le FC
Metz, le PSG, l’OGC Nice, le RC Lens (France), puis l’Eendracht Alost (Belgique). Il y a fini sa carrière en 1993, année où il a également quitté l’équipe du Sénégal après avoir été capitaine
sous Claude Le Roy.


Le Français, ancien sélectionneur des Lions, était ému au micro d’Eric Mamruth : « C’est lourd, c’est dur… On avait tous les deux une relation particulière. Il avait demandé au journaliste
écrivant sa biographie que je rédige la préface. J’ai des souvenirs extraordinaires de toute l’époque où il a été mon capitaine. Il a été un guerrier exceptionnel lors des CAN 1990 en Algérie et
1992 au Sénégal. »


Meilleur buteur de Ligue 1 et bourreau du Barça


Avec les Lions, Jules Bocandé a disputé trois CAN avant de diriger la sélection dans les années 90. Puis il a été membre de l’encadrement technique dans les années 2000.


En clubs, les principaux faits d’armes de Jules Bocandé restent un titre de meilleur buteur du championnat de France en 1985-1986 avec le FC Metz. Et une victoire 4-1 avec les Grenats, au Camp
Nou, face au FC Barcelone, au premier tour retour de la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe 1984.

paulin 17/05/2012 11:45


Nécrologie. Rashidi Yekini est mort


Le Nigérian Rashidi Yekini (ex-FC Zurich) est décédé à 48 ans des suites d'une maladie étrange








TEXTE  TAILLE















Le Nigérian Rashidi Yekini (ex-FC Zurich) est décédé à 48 ans des suites d'une maladie étrange

Rashidi Yekini, ancien joueur du FC Zurich et vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations avec le Nigéria en 1994, est décédé d'une maladie étrange à l'âge de 48 ans. Le meilleur joueur
africain de l'année 1994 son pays avait alors participé à sa 1ère Coupe du monde avait également porté les couleurs de Vitoria Setubal/POR, de l'Olympiakos/GRE ou encore de Gijon. Il
avait terminé sa carrière dans son pays en 2005, au Gateway FC




Claude Kangudie 16/05/2012 20:31


AS Bilima-Canon Sportif de Yaoundé: 0-3. Ce jour là, je pris la décision de devenir BILIMIEN à vie. J'affrontai courageusement mes grandes soeurs, mes amis du quartier...tête haute. Même tiiiii
lelo, na landaka ba résultats ya Dragon na Kin, ata tokoma na Parc...Je suis devenu bilimien, car étant, dans mon enfance (5ans), supporter de Union Infanterie de Mbuji-Mayi (Sanga Balende wa
banjelo ne ba nsantu). Na oyo etali Jean Kembo na Kisantu, la légende du fils du pays était toujours vivace tiii na 1975...Masta na nga moko ya mu Ntandu azalaki kolakisa nga coin ya Kembo
azalaki kosalela chargement ya ba cars na parking ya Inkisi. Eh oui...en ce temps là, il n'y avait pas de sots métiers. Pépé azalaki chargeur ya ba bus Inkisi-Kinshasa, mais azalaki chef ya
parking te..."tokenda na yo stade Tata Raphael, tokende nde kotala FC Dragons...Mokili Saïo, Kabeya Capitaine benga Buanga Tison...tokende na nge stade Tata Raphael..." Immortel Bokelo Isenge,
yaya na Mpia Porthos, paix à ton âme...Bilima arrive !!!!!


Claude Kangudie. 

Messager 16/05/2012 20:30


J'informe Delmanque je viens  de lui envoyer par e-mail une photo pour correction, comme promis .


 


Messager

Dary-abega 16/05/2012 18:17


 Oh là là !Le football, pour de raisons ethniques, par le " papa simbanga" par la vue d´un poster, par fanatisme d´un joueur  pour devenir enfin fanatique ou supporteur d´un club,
qu´est ce qui reste encore ? le football, le sport-roi ! Et les enfants de leo 2 ? Où sont ils ? et les gens qui connurent le stade " Muanké" où sont ils passer ?     
Dary-Abega.

Serge - Kongo na biso 16/05/2012 17:56


Bonjour ba mbokatiers,


Je suis devenu supporteur d’Imana Matiti mabe parce que j’aimais beaucoup
Kakoko et sa façon de jouer.


Pour votre info, Jeune Afrique nous écrit
aujourd’hui :


« Un lion « Un digne fils du Sénégal". C’est en
ces termes que le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage, mardi 15 mai, au stade Demba Diop de Dakar, devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, à Jules François Bocandé, décédé
le 7 mai à 54 ans des conséquences d’un accident vasculo-cérébral à Metz. L’ancien capitaine des Lions de la Terranga sera inhumé mercredi 16 mai dans sa ville natale de
Ziguinchor. »
Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Football : le Sénégal pleure Jules François Bokandé, de Dakar à Ziguinchor | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur
l'Afrique


Boboto o mboka bino.  


Serge – Kongo na biso

NKINZI Jean pierre 25/09/2014 01:57

Je suis fier d’être vitaclubien, et je suis toujours branché ;Bien qu'étant en €urope dépuis deux décennies je ne cesse de suivre l'évolution du football de mon pays , et surtout de l' As v.club.je suis dévenu v.clubien en 1973 . C'était lors d'une rencontre Vita et Imana.La joie que m'avait procurée les combinaisons dans le jeu et les prouesses de kibonge,ses mouvements , ses talonnades de précisions chirurgicales....et la victoire wahooo.....les larmes de mon frère ainé avec qui je m'étais bagarré bien avant le match, juste à la fin du match je suis dévenu vitaclubien jusqu'à nos jours.

Bernard Manseka 16/05/2012 14:13


Je suis devenu Imanien pas par hasard. C’est Raoul Kidumu, un natif de Mbanza
Ngungu qui m’a inspiré. Ce dernier a grandi à Mbanza Ngungu et étant de la même tribu que moi, je ne pouvais que le supporter. Raoul n’était pas seulement un bon joueur de Foot, mais aussi un bon
chasseur des rats avec une lance pierre ; il manquait rarement de cible comme il manquait rarement ses buts. IL était connu grand jouer dans les équipes de Mbanza-Ngungu, alors
Tysville ; les equipes comme Guagua et Bilanga Matebo. Alors que Raoul (Mundibu) faisait rage a Mbanza-Ngungu, Kembo (Muntandu) faisait le bon temps à Kisantu. Donc les bandibus supportaient
KIdumu et les bantandus Kembo.  Dès lors, je suis resté amoureux du Faucon Daring Imana qui deviendra plus tard Motema Pembe. Les défaites et déboires de Imana ne m’ont jamais découragé et
je n’ai jamais changé mon avis, malgré ma distance du pays il y a plusieurs années. C’est tout comme mon amour pour Chelsea en Angleterre et  Marseille en France. Les gouts et les couleurs ne se discutent pas, mais il y a toujours ce que les anglais appellent « triggers », c’est-à-dire un
déclencheur.

PAULIN 16/05/2012 13:27


o    En tout cas un bon sujet pour nous qui se pretendent etre des supporeters de telle ou telle equipe a 100 pour 100, Pour mon cas personnel, je suis ne dans un quartier ou le football et
le cycliste occupaient une place de choix dans les conversations journalieres et tres souvent bakulutu na biso quand ils se reunissaient pour discuter sur le football soki ozalaki wan ate sache
que c’est l’equivalent d’un ecolier qui a manqué ses lecons et en ce moment la on etait encore tres petits et on entendaient des noms tels que :le marechal Mbappe LEPPE, le grand gardien tunisien
 ATTUGA, LES GHANEENS OSSEI-KOFFI, MFUM, LES SALIF KEITA, LES LAURENT POKOU, LE GARDIEN TOGOLAIS  ITALA  ETC… en ce moment la on commencait petit a petit a avoir l’envie de decouvrir ce qui se passait reellement au
stade TATA RAPHAEL et comme en ce moment la existait encore un systeme qu’on appellait “ VIEUX SIMBANGA “ CEUX QUI AVAIENT VECU CET EPOQUE EN CONNAISSENT QUELQUES CHOSES DONC IL FALLAIT ETRE
VRAIMENT DOCILE VIS A VIS AVEC UN VIEUX DU QUARTIER AFIN QUE CE DERNIER PUISSE TE RECOMPENSER le  week-end  DE tenir companie  AVEC LUI AU STADE  POUR QU’IL PUISSE TE TENIR DE
SES MAINS POUR AVOIR ACCES TOUT DROIT AU STADE TATA RAPHAEL pour vivre  les 90 minutes d’un match de football ,  ET PAR HASARD SI LE VIEUX ETAIT Imanien , IL T’AMENERA certainement DANS LE POURTOUR DE DARING CELA FUT MON CAS LA PERSONNE QUI M’AVAIT AMENE AU STADE POUR LA
TOUTE PREMIERE FOIS en 1968 DE MA VIE ETAIT UN ANCIEN JOUEUR DE F.C OLYMPIQUE, ET COMME NOUS ETIONS ASSI DANS LE CAMP DE DARING , AUTOMATIQUEMENT J’ETAIS DEVENU UN MOTEMA PEMBE ET AU COURS DE CE
MATCH  la rencontre etait : DARING contre le F.C MIKADO, Lee match fut remporte par Daringmsur la marque de  2 buts a zero et ce jour la  le joueur ESSAMBA fut  le bourreau de F.C
MIKADO

Jules Ndombe 16/05/2012 11:56


Seule,


la passion fait que nous soyons supporteur d'une équipe et non d'une autre.