Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Photos de Simon Kimbangu, après son arrestation en 1921.

 

 

 

Le 3 février 2005 a été dévoilée au Musée Royal de l’Afrique à Tervuren en Belgique, la photo de Simon Kimbangu après son arrestation le 12 septembre 1921.

Dans le cadre du travail de mémoire, nous publions aussi d’autres photos liées à l’histoire de Simon Kimbangu, notamment sa photo officielle prise par un de ses disciples ; la photo de son épouse ; ainsi que celle des autres Kimbanguistes relègués à Kisangani.

Ces documents avaient été fournis au blog par Michel Kinzonzi.

.

 

Simon Kimbangum, après son arrestation en 1921

Blog les photos de Papa SIMON KIMBANGU

 

.

Photos officielles de Simon Kimbangu et son épouse, prises par Nsumbu Tekasala Emmanuel en 1934 à Elisabethville (Lubumbashi).

 

Blog-les-photos-de-Papa-SIMON-KIMBANGU-001

.

 

Les 5 relégués kimbanguistes, en attente de déportation.

De gauche à droite : Todi Edouard, Mpika Joseph, Mantuidi Jean-Désiré, Disiwa Stéphane, et Kina Paul.

 

Blog-les-photos-de-Papa-SIMON-KIMBANGU-002

 

 

Kembo ya papa Simon

.

Commenter cet article

TANDOS 30/09/2016 22:52

Prions pour son àme car c'est un bon pasteur

Messager 05/03/2013 18:43


Personnellement, j'ai toujours considéré Simon Kimbangu comme un grand homme de Dieu, un prophète au sens spirituel du mot, et un héros sur le plan national. 


Pour revenir sur son arrestation rappelons aux jeunes qu'elle a eu lieu à un moment où l'Eglise protestante était persécutée, ses fidèles ont immigré à travers le monde, Les USA, l'Afrique du
Sud, etc, etc.


Simon Kimbangu n'a fait qu'appliquer la parole de Dieu. Il guérissait les malades par imposition de main, voilà un de ses crimes pour lesquels il fut persécuté . A l'époque l'Eglise catholique
était toute puissante au Congo belge.


Vers les années '70, j'avais visîsté sa cellule à Kasapa et l'endroit où il fut inhumé pour la première fois, non loin de la prison de Kasapa.


Ce que je regrette c'est la manière dont ses héritiers ont géré son église après sa mort. Comme Lumumba, les héritiers de ces deux grands hommes ont déçu.


 


Messager

Musa May 04/03/2013 21:11


Cher Messager,


C’est vrai que les Eglises transmettent toujours un message qui a, partout et en tout, comme objectif de
déifier leur prophète, ou mieux de lui donner une origine divine. Cela vaut autant pour le Kimbanguisme que pour le Christianisme.  Combien parmi nous ne pensent pas que Jésus était Dieu
lui-même ? C’est d’ailleurs, le point central ou le dogme de l’Eglise Arménienne.  Mais, nous ne discuterons pas de sujet.


Quant aux petits soldats, c’est la deuxième fois que j’en attends parler. Si l’image présentée est
véridique, alors c’est qu’ils ont existé. L’ennui c’est que l’origine de cette image n’est pas connue. Si la photo du prophète après son arrestation vient du musée Royal de Tervuren, qu’en est-il
de celle du petit soldat ?  


Mais, qu’à cela ne tienne ! L’existence ou non de ces soldats n’enlève rien au caractère messianique de
Kimbangu. Malheureusement,  pour beaucoup, Simon n’était qu’un de ces prophètes autoproclamés comme ceux qui pullulent nos villes. Rendons-nous compte : en ce temps reculé, un petit
nègre n’ayant pour toute instruction que l’étude du catéchisme non seulement se proclame envoyé de Dieu, mais aussi maintient cette attitude défiant l’autorité coloniale  et accepte trente
année de prison à vie avec, en plus, 120 coups de fouet ! Simon était bel et bien un grand prophète, et cela reconnu par les blancs eux-mêmes. C’est pourquoi, ils ne l’avaient pas tué !
Seulement, il était un Noir et un Colonisé. Grand, il était comme l’avait été avant lui  une certaine Kimpa Vita et, dans une certaine mesure, Mama Mafuta. Aujourd’hui, une dame m’a fait
cette ‘ révélation ‘ : « le Bas-Congo c’est la province qui n’avait jamais eu de guerre, et l’entrée de l’armée Angolaise l’avait en quelque sorte dévirginisée » Sur
place, je me suis demandé  si la rébellion muleliste n’avait atteint cette contrée. A vous de vérifier.


Pour terminer, voici un fait que beaucoup d’entre vous tiendront pour légendaire mais qui est pour moi un
fait : le 12 Octobre 1951 quand Simon s’éteint, un télégramme arrive à l’administrateur de la ville où Diangenda se trouvait. Mr.  L’administrateur s’en va annoncer la nouvelle au
fils : « ton père vient de mourir il y a cinq minutes ».


« Je le sais » répond Diangenda tout calmement. Etonné, le monsieur lui demande comment il le
savait.


« il était ici et venait de sortir quelques instants avant votre arrivée. »


Musa May

Messager 03/03/2013 18:23


Serge,


Les informations transmises par toutes les églises comportent toujours une dose de propagande religieuse. A chacun de discerner. Nous, nous fions aux faits historiques comme l'arrestation de
Simon Kimbangu qui est indéniable. En ce qui concerne les miracles, tout dépend de la foi de chacun.


 


Messager

Serge - Kongo na biso 03/03/2013 14:20


Mbote Kulutu Messager,


Est ce que soldat ya Armageddon na chérubin eza
différent ?  Ezalaki nini au juste likambo ya ba soldats ya Armageddon na le 4 Janvier 1959 ?


Est-ce que moko kati ya ba bino ba kulutu oyo bozalaki
na tango wana bomonaki bango to ezalaki kaka folklore ?


Merci d’avance na mutu nionso oyo akozala na
eyano.


Serge – Kongo na biso

Samuel Malonga 02/03/2013 22:03


Sur la quatrieme photo, celle qui est prise par Nsumbu Nsakala Emmanuel, Kimbangu n'est en réalité pas seul, mais plutôt en compagnie de deux autres personnes. La photo fut sûrement prise
devant le magasin de la prison. Dommage que je n'arrive pas a placer l'image dans le commentaire.