Publié par Messager

1

 Pépé Kallé termina l’année 1978 avec Dadou.


Il y a 33 ans, Pépé Kallé terminait en beauté l’année 1978 avec Dadou. Une chanson  interprétée alternativement en lingala et en tshiluba.

Cette chanson fut portée à la une de la chanson de la semaine par Lilo Miango à travers le numéro spécial d’Elima Dimanche du 1er janvier 1979.


Selon le commentaire de Lilo Miango : « Doudou est un chant plaintif d’une épouse comme Pénélope, la femme d’Ulysse, le héros de l’Odyssée, qui avait dû promettre à ses prétendants d’épouser l’un d’eux quand elle aurait terminé une toile qui l’occupait tous les jours. Mais fidèle au souvenir de son époux (Ulysse partit à la guerre depuis très longtemps), elle la défaisait chaque nuit ».


Lilo poursuit: « Dans la chanson « Dadou », Pépé Yampanya nous raconte que le  manque des nouvelles et l'absence (qui semble éternelle) du mari, parti en Europe, plonge l’épouse dans une mer d’inquiétudes. Elle redoute de beaucoup de choses. »


Plus loin, le commentateur souligne qu’à travers la chanson  Dadou ,« L’Empire bakuba a été merveilleux. Il a réussi à enfanter une chanson qui mérite des éloges. Cette saison, cet orchestre a bouleversé l’ordre établi. Il a surpassé ces ensembles musicaux des jeunes qui, par une sorte de tradition, ont toujours imposé leur loi » .


En guise de conclusion Lilo Miango reconnaît  que durant 1978, « Pépé Kallé, le chanteur aux milles voix mélodieuses, n’a pas démérité. Ses œuvres n’ont point végété dans l’anonymat. Leur valeur artistique et les recettes qu’elles ont réalisées sont assez appréciables » .


 

DADOU, par Pépé Kallé et l'Empire Bakuba

 

 

Passe-present 0005

 

 

Commenter cet article

Sulmany 31/10/2011



Bonjour Messager,


N'est-ce pas avec Dadou 1ere version que Pépé Kallé termina l'année 1978 en beauté ? Est-elle vraiment introuvable cette première version ?


Sulmany 


 



Messager 31/10/2011



Sulmany,


Naluki Dadou 1ère version eluki ngai. Soki oza nago tinda na diffuser yango. Lisusu nazo luka nzembo Trahison, ya Pépé Kalé kaka.


 


Messager



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog