Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

 

NOVEMBRE 1957 : FAUSTIN NZENZA ARRIVE À LIÈGE.

 

Freddy Mulongo, Léon Mokuna « Trouet », et Paul Bonga Bonga, tels sont les joueurs congolais dont nous avons déjà annoncé l’arrivée  au championnat belge entre 1957 et 1959, en fonction des articles d’archives fournis par nos amis belges de l’asbl www.foot100.be .

 

Force est de reconnaître que dans ce récit, nous avons annoncé d’une façon anachronique l’arrivée en 1959 de Freddy Mulongo avant celles des Léon Mokuna et Paul Bonga Bonga, respectivement en août et septembre 1957, en raison de la réception disparate des archives.

 

Aujourd’hui, nous vous proposons un article du journal « Les Sports » du 27 novembre 1957 annonçant l’arrivée de Faustin Nzenza à Liège. D’après les commentaires émis sur le séjour de la sélection de Léopoldville en Belgique, Nzenza fut parmi les joueurs qui avaient retenu l’attention des sportifs belges. Ce qui explique sa bonne position parmi les joueurs congolais recrutés en métropole.

 

Suite à la suggestion de notre ami Michel Georges Mukumata, qui souhaitait que les documents soient plus lisibles, nous avons aussitôt invité les experts à nous aider dans la mise en place des images. Mais jusque là, personne ne s’est manifesté.  Raison pour laquelle nous allons nous débrouiller comme d’habitude, en photocopiant d’abord les images PDF avant  de les scanner de nouveau, avec le risque de perte de qualité. Notre but étant de permettre aux mbokatiers de lire le contenu des articles d’archives mis à notre disposition par nos amis belges.

 

Messager

 

 

Document d’origine PDF transformé en  image JPEG

 

 

FAUSTIN NZEZA 1957 page 001

.

Document d’origine PDF, photocopié, et scanné .

  Nzenza 27.11.1957

 

. Faustin Nzenza-27.11.1957

 

.

Commenter cet article

Hervé Kossingou 26/11/2013 19:11


Bonjour à tous,


Après l'affaire de la statue de Patrice Emery Lumuba érigée à Leipzig en Allemagne (dont l'article sur Mbokamosika n'a malheureusement pas suscité; à mon avis, un intérêt majeur), voici un
nouveau fait illustre mon propos d'il y'a quelques semaines: Lumumba est plus grand mort que vivant. La preuve, 52 ans après sa mort, même la Belgique n'arrive pas à se déculpabiliser, à solder
l'héritage colonial, avec l'affaire de la future place Lumumba que le Conseil communal d'Ixelles veut ériger, près du quartier Matonge à Bruxelles.http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20131126170049/belgique-independance-rdc-histoire-polemique-rdc-quand-patrice-lumumba-fait-des-remous-au-plat-pays.html.
Conclusion: ils ont tué Lumumba mais Lumumba vivra à jamais. RDC ezali libanga ya talo.


Hervé Kossingou.