Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Nos condoléances tardives à Papa Toto

 

 

croix 2Nous venons de contacter notre ami Papa Toto, un des piliers de Mbokamosika, celui qui avait réalisé les deux interviews de Lita Bembo à l’occasion du 40ème Anniversaire de l’orchestre Stukas Boys.


Il nous informe que son absence prolongée sur le blog était due à la succession de décès dans sa famille, particulièrement celui de sa chère mère , survenu en 2011 à Kinshasa.


Tout le blog lui présente ses condoléances les plus affligées tout en lui souhaitant bon courage durant cette période de dures épreuves.


Par ailleurs, il veut profiter de ces malheurs pour stigmatiser de vilains usages qui sont en train de s’enraciner dans la société congolaise. Usages consistant à rançonner durant les deuils ceux qui résident en Europe par les membres de famille restés au pays.


Mbokamosika

BANNIER-MBOKAMOSIKA-copie-9.jpg

Commenter cet article

Simba Ndaye 09/03/2012 17:10


Absence de quelques jours. Je viens seulement de prendre connaissance des deuils dans ta famille, Papa Toto. Reçois également toutes mes condoléances. Courage. Simba
Ndaye.

zéphyrin Kirika Nkumu 08/03/2012 17:20


Papa Toto,


Vaut mieux tard que jamais, dit-on. Je viens d'apprendre la nouvelle du décès de ta chère maman. Je comprends ce que c'est la douleur de perdre un être aussi cher et je compatis au malheur qui
t'a frappé. Je voudrais joindre ma voix à celle des autres compatriotes pour te présenter mes condoléances les plus attristées. Que l'Éternel, garant de toute paix, accueille l'âme de la défunte,
qu'il panse comble les blessures de ton coeur et te donne le courage de reprendre la vie. La mort est notre destinée à tous. A chacun son tour. Courage, mon frère.

Serge, Kongo na biso 07/03/2012 21:02


Mbote ndeko Papa Toto,


Moninga moko akufelaki papa na kin pe ye moko azali na kin, tango amie naye
ayoki sango oyo atindeli ye quelques 350 Euros, moninga ya Kin azalaki ko insister akunda papa naye na honneur tango moninga ya poto apesi ye conseil akunda papa na ndenge ye azuelaka, moninga ya
Kin asilika, abenga lisusu moninga naye ya poto.  « esika ya liwa ekoma feti pe esika ya koniokola baninga.  Conscience esila banguna bakoma ba ndeko ya famille.  N’est ce pas Jésus Christ n’avait il pas dit que :
« le ver qui ronge le fruit réside toujours à l’intérieur de ce même fruit ?» (à peu près)


Pona nini kobakisela ndeko nayo moko pasi likolo ya
pasi ?


Serge, Kongo na biso 
  

Papatoto 07/03/2012 20:36


ERRATUM:


Merci mingi ndeko  Serge Kongo na biso.

Papatoto 07/03/2012 20:34


Merci mingi ndeko  Serge Congo na biso.

Papatoto 07/03/2012 20:32


Perdre un membre dans la famille est devenu un moyen pour les autres membres (restés au
pays) de s’enrichir.


Je souhaiterais vous expliquer mon cas personnel pour permettre autres compatriotes de la
diaspora d’être vigilant.


Dans le passé, je suis rentré de Kin. Une semaine après, ma grande sœur était décédée.
J’avais reçu une liste établie par les membres de la famille voire, j’avais majoré le montant initial demandé. A ma grande surprise, la date de l’inhumation  de la défunte  (grande sœur)
était reportée à la demande des autres membres de la famille élargie qui devraient regagner Kinshasa incessamment (ce n’était qu’un prétexte farfelu).


Il y avait eu aussi un deuxième report. Ensuite, j’avais téléphoné pour demander les
nouvelles, car je ne comprenais plus ce report, on me répétait la même rengaine.  J’avais appris par une tierce personne que le corps de la défunte était toujours à la morgue parce que je
n’avais pas envoyé l’argent.


Un neveu me dira qu’il avait entendu une de ses tantes dire : "  l’argent que
j’avais envoyé, était destiné à  leur fond de commerce".


 Secundo, dernièrement au décès de ma mère, cette dernière avait formulé un souhait
pour qu’elle soit enterrée à côté de sa grande sœur à son village natal.


Mais l’appât du gain a fait que certains membres de la famille souhaitaient  toujours
qu’elle soit enterrée  à Kinshasa.


L’enterrement à Kinshasa coûte plus cher qu’au village. Si l’enterrement a coûté moins
cher au village parce que j’avais participé directement aux négociations par l’entremise d’un téléphone d’un ami.


Moralité, la facture du deuil était raisonnable en écartant les membres de la
 famille.



Ce phénomène est devenu monnaie courante en RDC



PapaToto

Papatoto 07/03/2012 20:31


Mon cher compatriote Claude Kangudie, je vous remercie.


PapaToto

Serge, Kongo na biso 07/03/2012 20:29


Mbote pe ba condoléances ndeko Papa Toto,


Ezali ya solo likambo ya pasi kokufela mama.  Mokili toyaka lokola bapaya, toza koleka nzela moko moko.  Losambo kaka na Nzambe po molimo ya mama ekende kopema
na esika ya kimia.


Mes condoléances à vous cher Papa Toto.


Serge, Kongo na biso 
  

Claude Kangudie 07/03/2012 20:13


Bonjour Papa Toto. Je me joins à ta douleur et te présente toutes mes condoléances pour le départ de ta chère Maman au pays de nos ancêtres. Que la terre de notre Congo lui soit douce et
agréable. Courage mon Frère, ainsi va la vie...


Claude Kangudie.