Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Massamba avait remporté le G.P de l’indépendance  ( le 30 juin 1961) devant Mandjambi.

Selon les coupures du Courrier d’Afrique d’Afrique du 4 juillet 1961, que nous avait envoyées Dom Munsiensi, le cycliste Fulgence Massamba avait remporté le Grand-Prix de l’Indépendance organisé le 30 juin 1961 à l’issue d’un sprint palpitant.

Cette course qui avait connu beaucoup de rebondissements avait été dominé par Mandjambi qui s’était vu battre à la toute derrière minute au sprint par Massamba . Par ailleurs, cette course avait été marquée par le retour de Kalonji (Caro)  5e au classement.

Dans un des nos articles antérieurs sur le cinquantenaire, nous avions publié une photo d’archives du président Kasa-Vubu et du 1er ministre Lumumba remettant le trophée à Mandjambi, vainqueur du Grand Prix de l’indépendance organisé le 30 juin 1960.

En 1973, c’était au tour de Magbodu (MORINO) de remporter la 4e journée de l’UCK, renvoyant Mandjambi à la 6e position. Un article que vous pouvez retrouver dans notre blog à la date du 9.10.2011.

Avec notre publication d’aujourd’hui, les sportifs se feront une idée sur l’évolution des performances des cyclistes kinois à travers l'histoire.

Revenons à la course du 30 juin 1961 pour vous communiquer le classement.

CLASSEMENT

1.Massamba ( Cycles Sporafric) 2. Mandjambi (Cyles Elvé-Polar) 3.Walrael. 4.Vergauwen (Cycles Elvé-Polar).5. Kalonji (Elvé-Polar). 6. Mbele (elvé-Polar). 7.Nduka((Elvé-Polar). 8. Da Silva. 9. Kapitene. 10. Dima. Ex Quo : Pama 11, Lunguenga ; Zandu ; Kamonika ; Soko. 16.Masanza. 17.Sengo. 18.Nzuzi. 19. Kiaku. 20.Mbunga.

 

Messager

©Mbokamosika 2012

 

Sport.2

.

.Sport.3

Commenter cet article

Fréderic mbemba 03/02/2012 15:57


Je suis trés emu de voir la photo de Fulgence Massamba sur notre blog,Massamba Fulgence était notre voisin de quartier yolo nord à Leopoldville dans les années 50,60 ,il habitait sur rue Wafania
n° 7 rue qu'habite Evoloko Jocker au n°6 (jadis habitait par sa tente)nous sur la rue Kimpese ,Massamba est Congolais de Brazzaville (LARI)suite aux évènements politique entre nos deux pays ce
derniers comme beaucoups d'autres Brazzavillois de Leopoldville était rentre definitivement à Brazza .d'après un de mes collegues brazzavillois après le cyclisme Massamba était devenu journaliste
sportif.


                                                                         
Fréderic Mbemba

sonny king 01/02/2012 22:17


Bandeko,soki toyebaki mingi FLUGENCE MASSAMBA te na cyclisme ya kisasa,po ete ye azalaki mulari ya congo brazza pe nakanisi azongaka na 1964 tango moise tshombe abenganaki ba congolais ya
brazza...flugence massamba azali na bomoyi pe afandaka na brazzaville depuis.

Joseph Pululu 01/02/2012 17:20


Quand une coupure de journal bouscule mes certitudes sur Mandjambi.


Mandjambi est un motolu de Léo2. Selon les archives de baptême de Saint François, il y a été baptisé. Le Grand Nkuya Sonnerie est resté l'un de ses plus fervents admirateurs, au point de
l'inviter régulièrement à Kintambo pour ses fêtes imrpovisées. J'ai toujours cru que personne ne pouvait l'empêcher de remporter les grandes courses de l'indépendance. C'était son affaire!!!


Vouc ocmprenez doc mon émotion, lorsque, coupure de presse à l'appuie, j'apprends que le Grand Mandjambi a été battu par un certain Massamba, dont le nom n'est pas resté dans la postérité et dans
nos mémoires. Parce que les adversaires de Mandjambi, on les connaissait. Ils avaient pour noms, entre autres, Caro Kalonji pour le plus célèbre d'entre eux - soit dit en passant, Caro était de
kintambo aussi. Je croyais en tout cas, que Mandjambi avait reçu sa courone de cahmpion du grand Georges Komiso qui a regné sur le cyclisme kinois, de ses origines à sa reetraite. Komiso qui est
né vers les années 1915, avait commencé le cyclisme à l'uabe des ses 20 ans. C'est une légende par rapport au nombre de courses gagnées.


Comment Massamba qui a battu le Grand Mandjambi est-il un parfait inconnu pour nous? et même moins célèbre que le Vieux Nduka qui n'a jamais gagné une course? Deux explications à cela. La
première, la moins plausible, les journalistes sportifs, tous des fans de Mandjambi, avaient du mal à trouver des qualités à Massamba pour en faire une vedette. la seconde explication,
la moins partisane, est que Massamba fut un champion des innombrables champions de transition, qui ont succédé au Grand Komiso. Bien entendu, ses qualités de sprinters sont indéniables, son
retour en force après deux ans d'absences tout comme son retour en force sont soulignés, donc, on  ne va cracher sur ce champion inconnu, qui surement a connu ses grandes heures de gloire
avant l'indépendance.


Comme aurait dit un penseur congolais Bakatisaki mayi ya makelele, bakanisi  balongi fleuve Congo. Sans faire du "Aimé Atipo", j'ai eu beaucoup de mal à la lecture de cet article sur la
vitcoire de Massamba sur Mandjambi. j'aurai bien voulu que le souvenir de cette course n'ait jamais été marqué quelque part. mais voilà Mbokamosika est là aussi pour cela: remettre les pendules à
l'heure sur notre histoire.


on le journaliste souligne les qualités entre l et

PAULIN 01/02/2012 12:51


JUSQU'A CET AGE JE N'AVAIS JAMAIS ENTENDU PARLER DE CE CYCLISTE CONGOLAIS AU NOM DE MASSAMBA, MAIS COMMENT IL ETAIT DOUE A LA BECANE EN BATTANT AU SPRINT MON IDOLE DE TOUTE MON ENFANCE  LE
VIEUX MANDJAMBI, MOI QUI CROYAIT QUE MON IDOLE ETAIT IMBATTABLE AUX SPRINTS