Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Manque-t-on de mémoire ? Pour être clair, le peuple congolais, nous tous compris, manque-t-il de mémoire? Telle est la question que l'on est en droit de se poser au regard de l'évolution de notre histoire. La tendance est de vivre au jour le jour, en essayant d'occulter le passé . Or un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir, sans vision.
Le travail de mémoire  permet à un peuple de jeter un coup d'oeil sur son passé, de voir où il y a eu des failles en vue d'en éviter  à l'avenir. C'est ainsi nous avons toujours salué le patriotisme des anciens leaders politiques de la première génération qui ont reconnu s'être trompés et qui recommandent à la nouvelle classe politique de préserver l'unité du pays et surtout, de ne plus commettre les mêmes erreurs.
Aujourd'hui, nous vous ferons auditionner un document sonore que Papatoto, un membre de notre équipe nous a fait parvenir. Maître Théodore Ngoy, l'auteur de ce message y soulève un problème crucial pour la société congolaise: le travail de mémoire. Quelle que puisse être son appartenance politique, le fond de sa réflexion mérite d'être répercuté à travers Mbokamosika. Il en sera de même pour tous les messages pertinents sur notre société, d'où qu'ils viennent: gouvernent, opposition, ONG, Société civile.
Les pages de notre blog restent ouvertes à tout ce qui peut contribuer à l'évolution de notre société. Mais nous prévenons tout le monde que mbokamosika refuse de servir d'instrument de propagande et de caisse de résonance à qui que ce soit.
(Messager)


Maître Théodore Ngoy
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messager 18/01/2010 08:28


Merci cher Alex pour ta mise au point à propos de tes deux messages et  du système de médération de commentaires. Ton avis sur les propos du Rev Théodore Ngoy vient un peu en retard. Je vais
devoir les porter à la une, vu leur pertinence.

Messager


Jean-Pierre 17/01/2010 23:53



@ Messager:


Je m’excuse du retard mis pour faire une mise au point sur la disparition
supposée de mon message. J’ai sur mon ordi 3 navigateurs : Firefox, Safari et Internet Explorer (IE). Chaque fois que je poste des messages ou des commentaires avec Firefox et Safari, il y a
des problèmes. Mon message disparu était posté avec Firefox. L’erreur provient donc de chez moi. Cette fois-ci, j’affiche mon message avec IE… De plus, je ne savais pas que
« Mbokamosika » avait réintroduit le système de modération des commentaires. Et, d’ailleurs, dans l’esprit des nouvelles directives opérationnelles du blog « Mbokamosika », il
est bien normal qu’on puisse instaurer une modération des commentaires pour éviter des dérives. J’ai par exemple un blog en anglais (Alex Engwete) où des gens viennent essayer de poster des
commentaires de leurs produits commerciaux. J’ai dû donc introduire un système de modération qui me permet de rejeter tous ces commentaires.


Ceci posé, voici mon commentaire sur ce message :


Je ne suis pas un fan du Révérend Théodore Ngoy pour son rôle troublant au cours
du référendum sur la nouvelle constitution (il militait pour le « non ») et lors des dernières élections présidentielles. Dans les deux cas, il injectait la religion dans le discours
politique — ce que je n’approuve pas, la RDC étant un Etat laïc. Mais sur ce thème de la mémoire, je suis tout à fait d’accord avec le Révérend Ngoy. Le Congo est comme frappé d’amnésie
historique. Un exemple : Haïti vient a subi un séisme qui a détruit Port-au-Prince et aucune déclaration de sympathie n’a été faite par le gouvernement congolais. Je rappelle ici qu’après
l’indépendance de la RDC, tous les professionnels belges avaient quitté le pays à cause des mutineries et des attaques qui visaient les familles des expatriés sur presque toute l’étendue du
territoire. Or, qui sont venus remplacer les Belges ? Les professionnels haïtiens qui vivaient en exil pour avoir fui la dictature de François Duvalier et ses tontons macoutes. Ils étaient
recrutés par l’UNESCO pour aller remplacer le vide créé par le départ des Belges. On a ainsi vu des professeurs, des médecins ou des ingénieurs agronomes travailler partout au Congo. A
l’ancien  Athénée Royal de Stanleyville, presque tous les professeurs étaient des Haïtiens. Le réalisateur Raoul Peck, qui a réalisé le film
« Lumumba » (2000), a ainsi grandi à Léopoldville où son père, ingénieur agronome, était professeur d’agronomie et sa mère, secrétaire à l’Hôtel de ville de Kinshasa. Les
parents de Raoul Peck ont si bien aimé le Congo qu’ils y resteront 24 ans—jusqu’aux pillages de l’époque de Mobutu… J’aimerais d’ailleurs que notre Grand Chroniqueur Historique Emmanuel Kandolo
jette un éclairage sur la contribution des Haïtiens au développement de la RDC au cours de l’époque que j’évoque.



Messager 17/01/2010 16:37


Jean-Pierre,

Depuis que je t'ai répondu j'attends toujours ta réaction sur ton texte. Ce qui me surprend est le fait que celui qui a été à la base du désordre sur ce blog veut saisir ton cas pour justifier ses
actes de vandalisme. Jusqu'à présent aucun texte n'a été perdu sur blog.
Tu gère un blog, je voudraiss que tu nous dises comment ton texte est pardu. Nous avons diffusé à notre niveau tes deux messages dont un est vide.
Je sais que tui a toujours été sérieux avec nous. Nous sommes en train de retrouver la sérénité. Nous attendons de toi ta contribution comme d'habitude. Laisse ceux qui étaient venus ici pour
donner des leçons aux autres pousuivre seuls leur travail de sape.

Messager


Messager 16/01/2010 21:00


Jena-Pierre,

Au niveau du blog nous n'avons reçu que tes deux messages, sans contenu.

Messager


Jean-Pierre 16/01/2010 16:15


Je viens de poster un commentaire qui a disparu...


Jean-Pierre 16/01/2010 16:13








Richard Kasongo 11/01/2010 09:40


Ntoma , merci encore na document ya Maitre Theodore Ngoy.-   Merci.-  Richard Kasongo.-