Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Lisumu ya Major Mpika, Eyano na Sonny Mokonzi.

Lorsque na 1975, likambo ya Coup monté et manqué eningisi Zaïre, pasi ezalaki makasi epai na biso na Kintambo. Kulutu André Mpika, oyo Mobutu akotia mosapi lokola oyo alingaki kobomba, azalaki muana ya Kintambo. Quelque part, promotion na ye na FAZ, ezalaki lifuta po na fidélité ya Kintambo, na manso tosalaki po na MPR. Est-ce que Mobutu akangelaki biso lino sans que toyeba, est-ce que Complot wana, ezalaki ebandeli ya divorce entre Kintambo na Mobutu? Nayebi te. Une chose est sûre, nionso tokosala po na régime, lifuta ekokende na basusu. Pire, alors que biso bato tosimbaki animation, eleko ekokoma "ministère ya MOPAP, bakopimela bana Kintambo ebonga wana. bana Kinshasa, lokola ba Sakombi bakodondua n'ango. Kin Malebo mobimba eyebi likambo yango. yango basekaka n'ango biso.Puisque même bamivila lokola Tshimbombo bakodoubler biso na likambo yango. Pourtant ezalaka Kop na biso.

FRustration epai na biso bana kintambo ezalaka makasi po na likambo wana ya kopimela biso ki commissaire d'Etat, alors que tozangaki bato ya mayele pe ba universitaires te, soki totali nini Kintambo esala po na MPR. Quelque part biso bana Kintambo, babini ya mbonda ya Mobutu, bafuta biso, lokola eloba BNolowa Bonzakua, lifuta ya >Mobini ya zoba: kwanga ya pamba.
Bandakisa ezali mingi. Tobanda na eleko ya CVR, base n'ango ezalaki epai na biso na Léo II. Bapremiers nzembo, basaluti - kotiya loboko na moto, ebima epai na biso. Pourtant moto akozua lupemba n'ango muana IMMOCONGO : Kabaidi Paul.
Soki totali na likambo ya animation, Groupe Choc Kake, ezalaki likanisi ya bakulutu na biso NALA LUNGA na BOTOMBA ETSIKE Libanga, puisque cri na biso : Mangembo Oyéé!!! (rappelez-vous Fula Fula ya Me Vital Nkelani), tokopesa yango na Mobutu, ekoya kobonguana Mobutu Oyééé!!!, kasi tango ekokoma te lifuta ezuama, Momene muana Kinshasa nde akokoma Gouverneur, tout comme na maye ya JMPR, imaginé na ba vieux na biso b'anciens ya Croix Rouge na Xaveri lokola Nala na Minos, tope Nyemba Arthur, lifuta, bakopesa encore une fois na muana kinshasa, Monkolot.
Pourtant, nini tosalaki te po na MPR na Mobutu?
Mama Atembina Limaya, motolu ya Léo II azalaki première trésorière ya MPR pe akosuka bobele wana. Bakulutu Botomba LIbanga, Nala Lunga na Nyemba Arthur bokoboma nzoto po batombola likolo lokumu ya Mobutu. Bokanisa banzembo na biso lokola: Mariage Mobutu Peuple to Mokako swa totombeli Mobutu. Wana bavéritable classiques ya animation.
C'est peut être wana lisumu na biso: Mobutu na bato na ye, basukisaki biso na lisano, babosanaki te tozalaki pe na bato ya mayele. Derrière situation wana, etumba moko makasi ezalaki epai Bana Mon Frère "Assanef", epai bana basango "ADAPES".
Lokola réputation na biso bana ba frère ezalaka maitrise professionnelle, nionso ezalaki ya mayele, ezalaki réservé na bana ba sango ya Scheut. C'est ainsi que bakulutu na biso ya Kintambo bakodondua na Armée, alors que Bana basango ADAPESD, baékodondua na misala ya ba commissaire d'Etat.
dans les années 80, Mobutu akomeka ko se' rattrapper po na iso bana ya Kintambo. Bakutulutu lokola Katumua akokoma chef de cabinet ya ministre, Kokola na Daya bakokoma ba DGA.
Imaginez soki biso bana Kintambo tosimbaki luyalu, peut être que Makambo elingaka kobonguana na Congo.
Enfin, oyo ezali n'ango subjectif pe point de vue personnel, quelque part, Mobutu akofutisa biso "Lisumu ya Mpika" tii na suka. Bana Kintambo bakotikala na miso ya Mobutu bobele babini ya zoba. Lokola pe tosila kozua mayele, nakaninsi, lobi tokokueya na motambo lisusus te. De toute façon, tozongela cri na biso : Mangembo Oyééé!!!
Joseph Pululu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Radio Congo 03/02/2010 09:39


Ndeko Pululu,
losako, nakobakisa moke na maloba ya ndeko Luvwezo Pindi, il parait, general Bumba Moaso, na kanda oyo bakangaki Major Mpika, bongo na tangu ya guerre ya 80 jours na Shaba, balobi souhait ya
General Bumba ezalaki president Mobutu a perdre guerre wana, mpe alongwa na bokonzi. Yango na sima ya guerre, Mobutu alakisa Bumba oyo akokaki kolakisa ye, mpe General Bumba Moaso amonaki oyo
akokaki komona, tii ndenge ememaki ye na liwa.
Radio Congo. 


sonny mokonzi 02/02/2010 13:50


Ndeko JOSEPH PULULU,merci na ba reponses,kasi mua eloko moko nabosanaki nakanisi ba ndeko lokola LOLITA MARIE ANNE(page 2,kilimani kwetu)alobi yango,kasi oyo nakokaki kobakisa:toyokaka pe kala que
KINTAMBO,ezalaka pe BASE NON OFFICIELLE YA MOISE TSHOMBE,d'ou lokola tshombe a se sentaka un peu ISOLE(selon DJAMBA YOHE, na article na ye sur MAJOR MPIKA) na leopoldville tango ayaka na
1964,lopango familliale ya major mpika ekomaki lokola base na ye,il paraitrait que azalaki vraiment adopter na kintambo vu que TSHOMBE azalaki tres celebre,akomaki vraiment comme une vedette esika
nionso akoleka(directeur ya bureau ya tshombe azalaki kofanda na rue bondo na ngiri ngiri:MR NZEZA ALEXANDRE)....EN plus ba katangais nionso TSHOMBE ayaki ensemble na bango,bakomaki presque bana ya
kintambo vu que TSHOMBE ye moko azalaki kofanda na binza,temps libre na ye mingi abandaki kolekisa yango na kintambo,donc KINTAMBO EKOMAKI LOKOLA BASE YA CONACO......ndjili pe ezalaka na conflit na
mobutu au depart(le blog de mansevani).


Rue Budjala 02/02/2010 11:17



My Brother Pululu,
Vous avez parlé de nos vieux et partant de toute la jeunesse "Mangembo" d´avoir été frustrés pendant la deuxième république pour des raisons qui sont bien connues maintenant de Tous, à savoir :
Léo II a connu un membre co-fondateur du Mnc, le manque d´égard manifeste des Ngembo envers le P.F. du parti état etc...
J´aimerais que vous parliez aussi des Mama Célèbres de Kintambo qui ont contribué à l´histoire et à l´émancipation de cette commune qui est le berceau de la ville de Kinshasa,
comme on dit : KINSHASA EBANDAKI NA LEO II.
Mangembo Oyée
Je m´arrëte ici, wa biso wa Bolingo, My Brother Pululu.
Rue Budjala.



Joseph Pululu 02/02/2010 09:00



Cher Mbokatier Jérôme Nzembele,
Il est vrai que lorsqu'on a été abreuvé de littérature Mobutiste et son soi-disant équilibre géo-politique, on finit par croire que l'élément déterminant, dans une nomination, à l'époque du MPR
était l'origine tribale. la réalité est beaucoup plus complexe que cela.
En fait, l'élément tribal était mis en avant par les professionnels de la politique, pour assurer à Mobutu, les suffrages de la région d'origine, pour ceux qui ont grandi à l'intérieur du pays.
mais que dire des kinois comme les Sakombi, Mandundu, Iléo ou Boboliko, dont le seul rattachement identifiable à une btribu était le nom?
Mon expérience à côté des aînés versés dans la politique m'a appris qu'il existait des cercles de pouvoir, des lobby et des hommes f'influence pour porter une candidature à un poste ministériel
avec des chances d'être accepté. Il y a toujours eu un triple équilibre,; plus que l'équilibre géo-politique, pour appuyer une candidature. Le premier et le moins visible, pourtant, leplus
important, prend en compte le parcours scolaire et la confrérie des anciens élèves auquel on est rattaché.
Ainsi, si au sortir de l'indépendance ce sont les anciens des pères de Scheuts "ADAPES" et leurs "copines" des coeurs immaculés de mazrie "ADACIM" qui se taillent la part du Lion dans
lesministères et au Parlement, dans la deuxième république le jeu va s'ouvrir et faire apparaître le groupe des anciens des Pères Jésuites. Disposant des collèges les plus huppés du pays et
dirigeant aussi l'Université Lovanium, leur avis "désintéressé" permet à Mobutu, de trouver, souvent, lesd oiseaux rares à intégrer à ses différentes équipes.
Ainsi, pour être commissaire d'Etat aux finances, aux affaires étrangères ou diriger la cabinet du président, mieux vaut être un ancien des pères jésuites. Les Bisengimana et Nimy, plus que
leur parcours universitaires, avaient en commun, ^'être des anciens élèves des collèges des jésuites. D'ailleurs le lien est difficilement rompu ici, puique les meilleurs éléments de cette
congrégation, gardent un pied dans la maison, en accédant à l'équipe rédactionnelle de la plus vieille et la plus importante révue scientifique et de vulgarisation culturelle du pays, la revue
Zaïre-Afrique. Toutes les grandes signatures de la revue, dont notamment Mulumba Lukoji, Mabi Mulumba pour ne citer que ces deux là, ont été parmi les plus brillants ministres de Mobutu.
Les Kinois pouvant difficilement défendre leur statut d'anciens élèves aussi bien des Frères des Ecoles Chrétiennes "Assanef" ou ADAPES, trouveront l'astuce d'ajouter leur commune d'origine.
Ainsi les Sakombi, Sambwa ou Kiakuama ou Mandungu "Les enfants terribles", vont developper un lobbyisme qui va leur assurer des postes ministériels, au nom du fameux équilibre, et surtout pouvant
ramener àç Mobutu des suffrages pour des échéances électorales. Kintambo étant la plus petite des 24 communes - à peine 3.2km2 - en paira le plus lourd tribu, alors que Ngaliema à côté de
Kinshasa ou Ndjili seront récompensés.
Quid des bana Missioni direz-vous? eh bien justement les anciens élèves des écoles protestantes seront longtemps amenés à mettre en avant leur "Lipopuité" et leur lien de parenté de quartier,
pour gouter au pouvoir.
Enfin la frustration des Ngembo - bana kintambo - est justifiée à plus d'un titre. Léopoldville, la capitale était à Kintambo, mais c'est Kinshasa - Malebo et ses palmiers Boras, qui sera mis en
avant.
Pour vous en convaincre, relisez la biographie du Général Moulaert, publié dans ce blog, dont je vous propose d'ailleurs un extrait, pour le comprendre. L'élément que je rapporte, se situe aux
premières années du Congo - Belge, dont la capitale Léopoldville était justement localisée entre le Mont Ngaliema - Kintambo: Le premier port fluvial de la ville y était installée:
Dès cette époque aussi Georges Moulaert a jeté les fondements du grand Léopoldville. En 1911 déjà, il demandait le déplacement du port de Léopoldville,
trop proche des Rapides et sans possibilité d’extension, vers l’amont dans la plaine de Kinshasa. Vingt ans plus tard, le port public fut déplacé à l’endroit préconisé.
Leopoldville - Kintambo était bien là, avant le Grand Leopoldville qui va se développer autour de la plaine de Kinshasa. les textes distinguent bien Leopoldville - Kintambo et Kinshasa Malebo.



Saint Georges 01/02/2010 11:19



Ndeko Pululu,
Na mua moke oyo toyoka mpe toyebi, elobami boye : Major Mpika, originaire de Kintambo, tangu awutaki na l'Amerique kotanga ba kelasi ya mosala ya Soda, azongaki na mboka. Lokola Moise Tshombe
Kapend, motu azalaki premier ministre, ye alingaki Major Mpika mingi, il parait, mpo na bozongi ya Tshombe na Congo comme premier ministre, ye Tshombe apesaki condition moko, ke ANC ezala ko
dependre na ye a 100 pour 100, balobaka president Kasa-vubu na general Mobutu bandimaki condition oyo.
Balobi lisusu, bakonzi ya Haut-commandement militaire mpe balingaki Major Mpika mingi, surtout general Mulamba Leonard.
Balobi lisusu, ete Tshombe ayebisaki president Kasa-vubu, compte-tenu na liwa ya premier ministre Lumumba Patrice, mpe role monene oyo general Mobutu ajouaki na liwa wana, ye Tshombe alobaki na
president Kasa-vubu boye : NALINGI GENERAL NA YO WANA TE, PEMBENI NA NGAI. 
Lokola Major Mpika azalaki, premier militaire congolais ya Niveau ya Likolo na ba kelasi ya ki SODA, mpe premier ministre Tshombe alingaki ye mingi, pour des raisons suivantes : azali kinois,
azali muyombe lokola president Kasa-vubu, azali na niveau ya likolo na Etudes Militaires. Emonanaki polele, ete Tshombe atiyaki ye motema mpo na ko remplacer Mobutu na Commandement ya ANC, soki
vote esalami, puisque eyebanaki ete CONACO, parti ya Tshombe, motu ekogagner vote wana.
Eloko Tshombe abosanaki ete, president Kasa-vubu, toyebi te soki nkisi, soki mpe koloka, azalaki kolinga general Mobutu na ndenge ya liboma, komeka kotonga Mobutu na miso na ye te, eyaki kosala
ete mobulu ekota entre Tshombe na Kasa-vubu, sur songi-songi ya Mobutu, et la suite est connue de TOUS.
Une fois Mobutu akomi president de la republique, abandi ko regler ba comptes na moko na moko ya ba Soda oyo Tshombe alingaki mingi, tels que Ikuku, Mulamba, Puati, Mpika...
Tobosanaka te, ba vieux ya Leo II bazalaki na kati ya liste ya ba INDESIRABLES.
Wa yo Saint Georges. 



Jérôme Nzembelé 31/01/2010 21:40


Ndeko Pindi na tondi yo botondi mpe nandimi nyonso olobi pamba te bankonko baloba bomba bomba mabé. Oyo nazalaki na yango na kati na ngai nde yango wana nasilaki kobisa. Nungu nungu ezali lisusu
kati na ngai soki moke te.
Na sepeli lisusu na ndenge omeki lisusu na ko limbola ngai makambo etali mokonzi ya mampinga ma biso monene na kombo ya kulutu MPIKA.
Mpo nakosukisa, na lingi koyebisa ebongo na bandeko banso oyo basimbi blog oyo ete ezali eloko monene ya ntina na kati na biso bana mboka mpe mpona baoyo masolo maye maleka mako sepelisaka. Yango
wana na kosenga na biso banso tosala makasi eloko oyo etelema libela seko na seko.

Wa bino ndeko J. Nzembelé.


Luvwezo Pindi 31/01/2010 18:03


Ndeko Jerome Nzembele,
Ya liboso mbote na yo, masolo ya Leo II, na makanisi na biso ezali te, na ndenge oyo yo olobi, kasi motu na motu azali na ndenge na ye ya komonela makambo. Tozali bandeko, soki mabe ezali, ebongi
toloba, ndenge yo osali, tondimi mabe na biso, mpe tokosenga bolimbisi na ba ndeko banso, na ndenge moko wa biso, Leoman, alobaki soki ozali Leoman te, kozwa part na discussion oyo te, ezali
racisme to apartheid, tolongoli maloba wana, nabosengi bolimbisi.
Frustration ya biso na Kintambo na tangu ya 2e Republique elekaki mingi, yango esalaki ete, ata ngungi eswi yo, il fo okanisa makambo maye maleka kala, mpo baboti na biso na Kintambo, bazalaka
koloba na biso boye : LIKAMBO YA KALA, EBOTAKA LIKAMBO YA SIKA.
Mpo na Major Mpika, toyebi na bolamu, niveau national ya makambu na ye, biso nionso toyebi, ye azalaki wa ba yambo ya kotanga na USA mpe marine to ranger, toyebi na malamu, bozongi na ye na Congo,
ekutanaki na nomination ya Premier ministre Moise Tshombe Kapend, mpe Tshombe alingaki ye mingi...
Toyebi na malamu, tangu azongaki ya mbala mibale na kelasi na Usa, nabozongi na ye na mboka, ye azalaki kosala na Gal Bumbu, tangu bakangaki ye, yango esalaki ete, esilisa Gal Bumba mayele, na
bitumba ya Shaba 80 jours, ezalaki lokola bakataki Gal Bumba Moaso loboko ya mobali.
Lokala Major Mpika azali muana ya Leo II, mpe ba vieux na biso nionso ya Kintambo, bazalaki koconnaitre presque meme sort, bongo toloba te, ata yo moko Ndeko Jerome.
Nabanzi toyokani, mpe malentendu oyo ezalaki na kati na biso, towuti kosukola yango na sabuni mpe na mayi ya ebale Congo ya bankoko.
Ngai wa yo Luvwezo Pindi. 


Jérôme Nzembelé 31/01/2010 16:24


Bonjour Mr Pululu,

Je vous connais assez bien à travers vos différentes interventions orales et écrites.
Vouloir croire que le quartier de résidence des futurs caciques du MPR était un critère de séléction pour les nominations, rélève d'une naïvété manifeste. Rappellez-vous des diférentes mentions
réprises dans nos anciennes cartes d'indentité et dans les différentes fîches de renseignements. Ce qui importait ou renvenait tout le temps était la province d'origine des parents. Ceci était
aussi vrai voire pour les Teke-wumbu censés être les premiers occupants de la ville de Kinshasa car selon les derniers découpages administratifs du congo en 1966, le territoire de Mbakana était
incorporé dans la province de Bandundu et partant delà, tous les groupuscules teke et wumbu y afférents. Vouloir ramener un très bel article sur le major Mpika sur son quatier de résidence est une
façon de le vider de tout son sens. Je pense que connaissant bien vos qualités d'analyste, vous pouvez encore très bien faire en évitant de vous tracer des lignes virtuelles, genre
mohuta, arriviste,villageois ou léoman car personne n'a jamais choisi son lieu de naissance, ni sa famille de naissance. Nos débats devrons se porter sur peut être un certain dégré de culture
et non pas sur nos encrages géographiques.
Vous n'êtes certainnement pas le premiers sur ce site à recourir à ce genre de critères. Je me rappelle encore d'un intervenant qui se disait Léoman et interdisait aux autres non léomen
d'intervenir sur un sujet qui d'après lui ne pouvait être connu que des Léomen comme lui.

Je ne veux pas du tout choquer les Kinois "pur sang ou de souche". C'est juste un constat qui pourrait nous éviter de descendre encore plus bas nos débats.

Toutes mes meilleures salutations à tous les mbokatiers dont mr Pululu.