Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

                                 Nico JERONIMIDIS

           Le patron grec des Editions NGOMA

 

Nico JERONIMIDIS

Il a créé en 1948 les éditions musicales NGOMA, et après 27 ans au Congo (RDC), il est mort à Bruxelles en 1951.

 

Avant sa mort Mr JERONIMIDIS avait exprimé le désir d’être enterré à Kinshasa parmi ceux-là mêmes qu’il avait formés par ses conseils et ses encouragements.

 

Le meilleur témoignage de l’œuvre accomplie par la Maison NGOMA est une lettre de l’UNESCO, Paris dans laquelle Monsieur Philippe SOUPAULT écrit :

«  Je suis très heureux de pouvoir vous renouveler mes félicitations « pour le travail si précis et si complet que vous avez accompli « dans le domaine du folklore. Grâce à vous toute la richesse « musicale du Congo ne sera pas perdue et vous aurez contribué « à agrandir le domaine des connaissances humaines. La grande « collection d’airs populaires et de chants traditionnels que vous « avez réunis zest un trésor qui retiendra l’attention des musiciens « du monde entier »

 

Et également une lettre de l’AFRICAN MUSIC SOCIETY en Afrique du Sud annonçant aux Editeurs des disques NGOMA que la chanson d’Antoine MOUNDANDA intitulée « Mwana aboyi mama » avait obtenu en Afrique du Sud le prix d’Osborn Awards de l’African Music Society (Discothèque Internationale de la Musique Africaine sur 275 disques reçu de toute l’Afrique en 1954

Antoine MOUNDANDA

 

Clément OSSINONDE

 

Comme l'indique l'introduction, le programme radiophonique de Clément Ossinonde  d'aujourd'hui porte sur les vedettes des éditions NGOMA.

Dans un style qui  lui est particulier, Clément Ossinonde,  va nous retracer le parcours musical des pionniers de la musique de deux rives ayant contribué à l'essor des éditions Ngoma.

 

LES VEDETTES DES EDITIONS NGOMA

 


VEDETTES DES EDITIONS NGOMA 1

VEDETTES DES EDITIONS NGOMA 2

VEDETTES DES EDITIONS NGOMA 3

VEDETTES DES EDITIONS NGOMA 4

VEDETTES DES EDITIONS NGOMA 5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

karl kaké 20/07/2012 17:59


Ah! Clément! que te dire de plus? tu nous gâte et tu es simply super génial. que l'éternel de l'univers te garde longtemps encore.merci mon grand