Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Les souvenirs de Thu Zahïna

 DM8889 Recto

 BANNIER-MBOKAMOSIKA-copie-9.jpg

Après le Négro-Succès,  notre ami Kiku nous permet de nous remémorer d’un autre orchestre mythique des années ’60, en l’occurrence Thu Zahïna. Une formation que Lita Bembo avait citée dans nos livraisons antérieures comme étant l’un des rares ensembles des jeunes à avoir réellement connu le succès au sens strict du terme à l’époque.

 

En effet, nous vous proposons en guise des souvenirs, un enregistrement réalisé au studio Bobongo par le Groupe Thu Zahïna, en mémoire de Tumba Robot, Goby, et Bruno Bonyeme, sous la supervision du manager Vicky Victor Dizolele Tonadio.


Parmi les musiciens ayant participé à cet enregistrement, nous retiendrons :Denis Bonyeme et Gégé Yoka Mangaya au Lead Vocal ; Gégé Yoka Mangaya, Buselenge, respectivement au solo et à la basse, et à la guitare Rythmique.

 

L’enregistrement reprenait les extraits des chansons célèbres de Thu Zahïna ci après : Lokoko (de Kelly Abeli), Zemi ya zuwa (de Pathos Tumba), Paty (de Denis Bonyeme), Ba patrons na ba mbongo ( de Bruno Bonyeme), Seko Selibanda (de Gégé Yoka Mangaya), Diyoyo (de Tumba Robot), Denise (de Denis Bonyeme), Mbotama Marie Hélène (de Kelly Abeli), et Est-ce que olingi nga (de Gégé Yoka Mangaya).

 

A l’instar de l’article sur le Négro-Succès, nous invitons tous ceux qui ont été marqués par Thu Zahïna à nous adresser leurs souvenirs.

 

Messager

 

 

Merci de faire revenir l’orchestre THU ZAHINA à notre mémoire. Cela valait bien la peine car il faut rétablir certains faits de l’histoire. Souvent quand on parle de la musique dite des jeunes (celle venue âpres la génération des Franco, Rochereau, Nico, Verkys,..), on a toujours tendance de considérer qu’elle part de la création de Zaiko en 1969. On oublie deux orchestres à succès qui existaient bien avant, l’orchestre Thu Zaina et l’orchestre Les Symbas.


Comme Thu Zahina est né autour de 1965 avant Les Symbas, il peut historiquement être considéré comme le tout premier orchestre des jeunes à Kinshasa. Thu Zahina avait ses racines à l’Athénée de Kalina.  A l’époque, les jeunes dans le vent suivaient les nouvelles des vedettes de la musique Ye Ye, grâce à la revue SALUT LES COPAINS. Ils imitaient les vedettes de l’époque (Johny Halliday, Claude François, les Beatles, les Rolling Stones, Sylvie Vartan,…) dans les poses, mouvements, habillements,…Ils se rencontraient habituellement les samedis dans l’après-midi dans des « boums » pour  danser le Jerk.


À l’Athénée de Kalina, deux catégories d’élèves coexistaient. D’un coté les  fils et filles des familles aisées habitant Kalina et Ma Campagne, et les enfants de la Cité. Il était très facile de faire la distinction ; les premiers  paradaient en voitures ou  en motos. À l’apogée du mouvement YéYé, (années 1965-66), Ils ont créé un orchestre, ISS BOYS,  jouant uniquement la musique étrangère  et interprétant les chansons YEYE à la mode.  Leurs boums s’organisaient souvent à la Perruche Bleue a Kalina et semblaient être réservés à ceux qui s’habillaient richement, conduisaient et avaient des moyens pour amener des filles manger dans de petits resto  ou prendre un gros gobelet de lait WIMPY. Dans ces conditions les enfants de la Cité étaient invisibles.


C’est peut-être en réaction, consciemment ou inconsciemment, qu'ils créèrent un orchestre au nom de Thu Zahina qui lui, eut comme particularité de jouer la musique typiquement congolaise, bien occasionnellement James Moto ouvrait les rideaux avec le POP. Étant constitué en grande majorité d’élèves dans leurs dernières classes du secondaire THU ZAHINA ne put survivre à la dispersion de ses éléments dans les différents campus universitaires et instituas supérieurs du pays.  Il faut donc rétablir la vérité historique : THU ZAHINA EST LE PREMIER « ORCHESTRE DES JEUNES » DU CONGO.


Par Ngimbi Kalumvueziko, Auteur de CONGO-ZAIRE, LE DESTIN TRAGIQUE D’UNE NATION, et LE PYGMEE CONGOLAIS EXPOSE DANS UN ZOO AMERICAIN, publiés aux éditions l’Harmattan de Paris.  

.

THU ZAHINA

C'est cet orchestre précurseur de la musique dite "jeune" de notre cher et beau pays qu'est la RDC. L'orchestre a connu trois principales vagues; la première en 1967 avec des gars comme Robot, Pelasimba, Rathos, Bona Ndebo et autres Ziko... puis en 1968 la vague que tout le monde connait avec Roxy, Gégé,Hendrix, Bayard....enfin la vague avec les Thierry, Flavien...mais les principaux animateurs du groupe étaient sans conteste les frères Bonyeme(Denis et Bruno), Kelly et autres Ghislain. En 1972, Kiamauangana comme dans ses habitudes va semer la discorde au sein de ce groupe en incorporant dans VEVE Roxy Tshimpaka et Ghislain; ce qui fragilisera l'orchestre à tel point Kelly et ceux qui lui seront fidèles vont créer l'orchestre Lokoko de triste mémoire; l'équipe des résistants avec les Makitu suleymane et consorts ne vont pas résister face au rouleau compresseur qu'était devenu ZAIKO; Les guitaristes Flavien, Thierry et Gégé seront aspirés par le TP OK Jazz.C'est ainsi que prît fin la belle épopée THU ZAHINA

Adei Toko

.

Chansons souvenirs de Thu Zahïna

 

1. Souvenirs de Thu Zahina

2.Souvenirs de Thu Zahina 2

3.Souvenirs de Thu Zahina 3

 

 

Les trois  enregistrements ci-haut ont été réalisés longtemps après la disparition de Thu Zahïna. Pour permettre aux jeunes de s’imprégner  du rythme de cette formation, , nous leur dédions « Ba soucis ya motema naboyi » en version originale.

 

Ba soucis ya motema naboyi

BANNIER-MBOKAMOSIKA-copie-9.jpg.

Commenter cet article

adei toko 17/08/2012 10:58


@LUSED,


Pour exister THU ZAHINA avait pour modèle NEGRO SUCCES, donc logiquement yo moko conclure...mingi ya koloba ezali mais keba na ba logiques

historien 16/08/2012 08:03


A LUSED


merci  d'avoir  apporté de l'éclaircissement dans ce que je recherchais. THUZAINA est donc la premiere vague musicale,precurseur de la troisieme generation.si j'ai bien compris,on peut
l'assimiler au cas de wenge qui avu le jour en 1981 au meme moment que les langa langa stars mais la difference était au niveau des fans du point de vue age.merci  d'avoir répondu a ma
question.

LUSED 16/08/2012 00:44


Mon frère Adei Toko


Ceci est une réponse à la préoccupation de notre frère Historien ,qui n'est pas d'accord avec la plupart de tous les intervenants qui soutiennent Thu-zaina comme premier orchestre de jeunes
(d'une manière ou autre).


 


Historien a cité les exemples suivants: Tabu Ley a commencé avec 25 ans,Bavon 21 ans, et l'orchestre Negro Succès s'appelait BANA 15 ans...(VEUILLEZ RELIRE LE COMMENTAIRE DE HISTORIEN , S'IL VOUS
PLAIT).


 


Raison pour laquelle ,je expliquait que signifie jeune,que signifie le therme 15 ans à l'époque.


Quand à Negros Succès ,Historien s'est referé à l'orchestre Negros Succès de Bolhen et Bavon Marie Marie, appelé "BANA QUINZE ANS".Pas l'ancien Negros succès de Vicky Longomba (avec Bolhen) de
1961.


 


C'est ce deuxième Negros Succès BANA QUINZE ANS dont nous nous réferons aussi.Toi tu parle de Negros succès (AIRS VICKY) de Vichy Longomba.Mais Historien parle de Negros Succès BANA QUINZE ANS
,et il a même cité Bavon Marie Marie a l'âge de 21 ans.Avec précision BANA QUINZE ANS.


 


C'est ce deuxième Negros succès (BANA QUINZE ANS) ,dont j' ai dit  que "THU-ZAINA FUT CRÉE ANVANT NEGROS SUCCÈS).N'oublie pas que nous parlons de l'époque des jeunes à Kinshasa (à partir de
1965) ,pas l'époque des vieux après l'independance.Donc KINSHASA au temps des jeunes.


Veuillez maintenant relire les deux commentaires :le premier de HISTORIEN et sa préocupation ,puis le deuxième de LUSED (donc ma réponse à HISTORIEN) alors tu va bien te situer.Soit tout autre
Mbokatier qui a mal compris.


Merci mon frère !!!


LUSED


 


 

adei toko 15/08/2012 15:02


Faux, NEGRO SUCCES est une creation de Vicky Longomba a son retour de la table ronde, vu le differend qui l'opposait a Franco(son voyage avec l'African Jazz) et ne pouvant pas regagner l'OK Jazz,
en 1961,il va avec son frere Bolhen monter Negro Succes.


THU ZAHINA est un orchestre de la deuxieme republique

LUSED 11/08/2012 15:59


Généralement et Sociologiquement parlant ,quand  on dit jeune ,on se refère à un enfant de moins de 18 ans.Et un groupe des jeunes est un groupe composé en majorité de enfants de moins de 18
ans (même si pas tous absolument ,mais en tout cas la majorité).On les appelaient parfois des mineurs.Pas un adulte de 21 ans ou 25 ans.


Quand au therme muana  15 ans (quinze ans).À cette époque là à Kinshasa ce therme était utilisé pour une personne  même étant adulte ,mais se comportant comme un jeune.Par exemple ,une
grande maman vetue en jupe ,on pouvait dire  "OBIMI MUANA 15 ANS".C'est à dire que cette jupe a donné à la maman l'apparence d'une jeune fille.Cela était fréquent dans le domaine de
l'habillement.On disait à un papa "OBIMI JEUNE" "OBIMI MUANA 15 ans".


Ça se referait aussi à un adulte ayant une mentalité jeune ou ayant conservé sa force et corpulence physique."PAPA WANA AZA NANO JEUNE" .C' est ainsi que certains adultes se sont surnommés "MUANA
QUINZE ANS".À Kimpese dans le Bas-Congo (RDC),il y' avait même un bar qu' on appelait "QUINZA ANS".Mais les buveurs n'avaient pas quinze ans.


Les musiciens de Negros Succès étaient des sapeurs (donc Habilleurs de talent) ,puisque leur maître Bavon Marie Marie était un grand sapeur.Ils avaient un Club des sapeurs  nommé MARIE MARIE
(du surnom de Bavon Marie Marie).Avec LAJOS ,un grand tailleur angolais qui après la mort de Bavon Marie Marie est rentré en Angola.Mais il est déjà mort à Luanda.Je crois que ce sont les
premiers musiciens sapeurs avant les Wemba ,Niarcos ou la religion Kitendi.


Cela ne veut pas dire que les musiciens deNegro Succès  avaient quinze ans ou étaient des jeunes de moins de 18 ans .Mais à les voir ils étaient comme des jeunes (BANA QUINZE ANS).Regarder
les photos de Bavon Marie Marie ,comme muana Quinze ans.


Et pour terminer ,Thu-Zaina fut crée avant Negros succès. 


A vous Mbokatiers !!!


LUSED


 


 

Dary-Abega 11/08/2012 15:56


Chers Mbokatiers!!!


Je tiens cette verité d´un grand du clan Zaiko.un grand parmi les pioniers du clan Langa-Langa ! Que je tairai volontairement le nom : il est clair que les jeunes de cette époque que ca soit du
coté Thu-zahina ,Zaiko ou Stukas se connaissaient et se cotoyaient ,comme l´un des mbokatiers vient de le dire ,la classe des enfants des nantis et les enfants issus de la classe moyenne,car ils
avaient presque les memes centres d´interet! La musique et l´athenée de Kalina ! Revenons à notre objet ! Le grand de Zaiko m´a dit ceci et fort longtemps c´était à l´occasion d´un bal des
vacanciers organisé au complexe de la Funa , les Belgicains qui étaient en vacances au pays étaient présents et à l´affiche le Thu-Zahina et Zaiko-langa-langa comme " enlever le rideau" ,le Zaiko
première formule! Après la prestation du Zaiko, c´était au tour de Thu-Zahina ,qui sans commentaire electrisa la soirée ,avec à la baguette Waggy-Abely-Kelly , un succès fou ! Les musiciens de
Zaiko conscients de l´écart qui le separe du Thu-Zahina  convoquèrent une reunion extaordinaire au sein du complexe meme,et à Jules-Presley de par sa fonction de chef d´orchestre de dire:
Oyo akozua lettre epayi na bango,ayeba kaka que alongue na orchestre! C´était sans attendre que d´autres diront sans attendre la fameuse lettre de révocation: Ngai na longue na komi na ngai na
compte ya comité ! Voilà chers mbokatiers le chemin parcouru par le Zaiko,qui peut etre sans l´eclatement de Thu-zahina ne sera peut etre pas là aujourd´hui ou peut etre personne ne s´en
souviendra de son existence meme! Merci.


Abega-Dary.

historien 11/08/2012 08:19


BON week a tous


en  lisant les commentaires des tous les intervenants qui soutiennent que THUZAINA


fut le 1er orchestre des jeunes,J'aimerai que quelqu'un puisse m'éclairer ,car je ne suis pas d'accord avec la plupart d'entre vous.


je m'explique.primo ,mr  NGIMBIK soutient que ce groupe a été crée en 1965.


TABU LEY  en cette année avait 25ans.il avait joué a l'olympia a 30ans.


bavon marie marie avait 21ans quand ce groupe a vu le jour.les musiciens de negro succes se faisait appeler Bana 15 ans.bavon est mort jeune a  26 ans.


a la place de dire,le 1er orchestre des jeunes,tolukela yango kombo mosusu.bon  week a tous

Richard MAWETE 11/08/2012 07:06


Le souvenir que j'ai de Thuzaina,c'était en 1970,à l'occasion du 15 ième anniversaire de la création de l'athenée de Kalina.


Il y avait une fete qui était organisé dont tout les élèves étaient invités.La fete avait été animée par trois orchestres;Thuzaina,Stukas et Zaiko.Moi,j'étais encore très jeune mais nos grand
frères d'école,à l'époque n'attendaient qu'une chose;voir Kelly et le Thuzaina à l'oeuvre.Stukas et Zaiko n'étaient consideré que comme des orchestres de seconde zone,à tel point que peut des
gens pretaient attention lors de leurs prestations,sauf quelques initiers comme les Arthur Bakumba et ses amis.


D'ailleurs,quelqu'un a parlé ici d'une sorte de developpement separé,entre les enfants des communes de Kalina,ou Mbinza et ceux de la cité.Il oubli que beaucoup d'entre nous qui venaient de la
cité,faisaient partis de ce que l'on peut appeler,la classe moyenne de l'époque.


Le perruche bleu ou Wimpy n'étaient pas reservés aux enfants de ces deux communes. 

Dary-Abega 10/08/2012 14:39


 A propos  de Thu-Zahina !


Cet orchestre m´avait toujours fasciné par la qualité de ses mélodies ,mon défunt pére qui était un monsieur assez dur ne resistait aux mélodies de cet orchestre des jeunes, car à chaque fois ,il
rentrait à la maison avec les "45 tours " de thu-zahina, je me souviens de quelques unes : Otoke -Sylvie,bolingo ya 69,sanga mbele-mbele, jolie-bebe, komele mbondo pona muasi te,manzolinzonzo
etc.....Mais la chanson Zetutu reste la meilleure pour moi,je me souviens de quelques paroles : OOO dit e e nakotika te ,naboya yeee navanda na yooo,nayebi nioso otonda na ba miliyo,kasi chéri
atonda promesse ya bolingo ,ndenge nini na bebisa confiance epayi na ye eee dit ee  .... Et puis Joile-Bebe , ngai nakangi matoyi ,okati bolingo na kati chérie,aiméee motema ngai nakolele
coco soni mingi na baninga bakomona ngai zoba mama ´bomoto na ngai nioso et dieee ! Vraiment j´ai des larmes aux yeux !  Merci .


Dary-Abega .

Messager 09/08/2012 20:58


Lused,


J'ai lu votre mise au point sur les initiateurs de la musique des jeunes. En ce qui me concerne, je pense qu'il s'agit d'une petite incompréhension. Sur ce blog, nous avons l'habitude d'écrire
comme entre amis, c'est-à-dire on écrit souvent d'une façon directe, parfois simplifiée


Si vous fouillez mbokamosika, vous trouverez plusieurs articles sur ce que vous venez d'évoquer. A une époque, notre ami Damien nous avait fait revivre les bons morceaux de Los Nickelos, qui se
trouvent encore sur le blog.


Effectivement, Los Nickelos peut être considéré comme l'initiateur, mais il a évolué à l'extérieur bien qu'il ait influencé beaucoup de jeunes artistes comme Bimi que vous avez sité ,lequel avait
été initié au chant par Tonny Dee dans Tabou National, alors que jusqu'alors il fut à la batterie dans Zaïko. C'est à son retour dans Zaïko qu'il devint chanteur attitré que l'on connaît.


Donc, tous ceux qui ont écrit sur Thu Zahina, à savoir Ngimbi, Adei Toko, Claude et moi-même connaissent très bien l'époque de Los Nickelos, Thu Zahina, Symba, Stukas, Zaïko. Il est impossible de
mentionner tous les détails sur un sujet en un article.


De toutes les manières, toutes les interventions ont pour but d'enrichir les autres, c'est le principe même de notre blog. Votre contribution aider nos jeunes à avoir des détails sur toutes les
formations jeunes de l'époque telles que vous les avez classées.


 


Messager


 


 

adei toko 09/08/2012 20:44


@KING,


Je ne pense pas que ce soit le même Bayard, celui de Thu Zahina était le batteur de l'orchestre tandis que comme l'a si bien écrit notre ami Claude, Denis Bonyeme a presté un petit moment dans
l'OK Jazz et y a composé une pure merveille intitulée "Bourreau des coeurs" avec Dalienst Ntesa en lead vocal. C'est depuis 1974, à la création de "Thu Zahina Mopua" par Gégé que je n'ai plus
suivi les infos sur le reste des musiciens qui n'avaient pas intégré l'orchestre cher à Luambo Makiadi. Notons tout de même que Claude Nsumbu alias Lengi Lenga est un tranfuge de Thu Zaina Mopua.
Si Dieu le veut Gégé pourrait nous informer sur Robot,Rathos et les autres....

adei toko 09/08/2012 16:28


Quand nous avons dit précurseur de la musique dite "jeune" au Congo, ce n'était pas pour ignorer Los Nickelos et Yéyé National. Peu des gens ont vu à l'oeuvre ces deux orchestres
des Belgicains que nous considererons comme des orchestres de studio.Il fallait être bien branché pour reconnaitre les vedettes de ces 2 orchestres dans la rue; surtout qu'ils ne voulaient pas
être que musicien dans la vie car à l'époque le musicien n'avait pas bonne réputation.  Ils ont inspiré et cédé des chansons à Thu Zahina ou à d' autres orchestres mais THU ZAHINA reste pour
le commun des Kinois le premier orchestre qui a fait bouger les milieux jeune et estudiantin au Congo aussi bien à la Marinelle qu'à Perruche bleue ou Appolo bar et enfin chez
Teddy Kinsala ou chez Un Deux Trois. Bref à défaut d'être le premier orchestre de la musique dite jeune DU Congo, THU ZAHINA a bien été le précurseur de cette musique AU Congo.

LUSED 09/08/2012 14:35


A PROPOS DU PRÉCURSEUR ET PREMIER ORCHESTRE DES JEUNES DU CONGO 


Chers Mbokatiers !!!


Je viens de lire le sujet :"Souvenirs de Thu-Zaina",présenté par le Messager ,exposé par Ngimbi Kalumvuenziko,avec commentaires de Adei Toko ,Claude kangudie et King.Mais je voulais emmetre un
point de vue a moité contraire,concernant la conclusion:"THU-ZAINA EST LE PREMIER ORCHESTRE DES JEUNES DU CONGO ,SOIT PRÉCURSEUR .


Selon le bel exposé de Ngimbi ,on peut conclure que Thu-Zaina est sorti de l'Athenée de Kalina(qui deviendra plutard Athenée de la Gombe).Moi aussi j' ai étudié à l'Athenée de Kalina ,mais je
n'ai pas eu cette chance de rencontrer ce premier groupe initiateur de Thu-Zaina.Mais les aînés nous ont transmis les échos.Puisque l'Athenée de kalina était très mouvementée,on avait preque
tout:de l'école primaire jusque 6º secondaire (Bio-chimie ,Math-Physique,et Littéraire),avec des bus scolaires,professeurs des plusieurs nationalités ,Blancs et Noirs ,salle de
conférence,laboratoire,terrains des sports divers,on jouait au football,Basket ,Volley ball,Natation y compris l'atletisme...etc.On avait des équipes de l'Athennée dans chaque sport .et chaque
fin de l'année ,une fête de clôture agrementé par la musique et souvent par un orchestre de kinshasa.C'est par là que les ainés de l'Athenée nous parlaient de années antérieures avant nous
...faisant mention d'un orchestre de l'Athenée aussi.Donc en lisant Ngimbi ,je revois les souvenirs des mouvements des jeunes à l'Athenée ,ces équipes et  cet orchestre dont les ainés
parlaient....confirmant alors son recit.


 


Mais concernant le précurseur et premier orchestres des jeunes du Congo ,voici mon opinion :


-Thu-Zaina est le premier orchestre des jeunes kinois à kinshasa.Mais pas le précurseur et premier orchestre des jeunes du congo.NON !!! Pourquoi ?Parce que avant Thu-Zaina, avec les étudiants de
l'Athenée de Kalina ,il y'avait dejá d'autres étudiants en dehors du pays ,plus précisement en Belgique.Les étudiants de Kinshasa n'ont fait que imiter l'extérieur.


 


Pour être plus précis:avant Thu-Zaina ,avant les Symbas ,avant Zaiko langa langa, avant Stukas boys ....Il existait déjá des jeunes congolais qui sont allé en Europe pour étudier  (en
Belgique) ,ils étaient encore jeunes à cette époque là et chantaient en Lingala alors (en pleine Europe),déjà l' année 1964 .Ce sont ces orchestres que connaissons aux noms de "LOS NICKELOS" de
Liège ,et "YEYE NATIONAL"de Bruxèlles.Tous étudiants Congolais en Belgique avant 1965.Pendant que notre confrère Ngimbi place Thu-Zaina en 1965 et Zaiko en 1969.


 


Donc Thu-Zaina est le tout prémier orchestre des jeunes à KINSHASA.Donc parmi les jeunes qui sont restés à kinshasa.Puis vient les Symbas ,puis Zaiko Langa Langa.


 


Mais avant 1965 , avant Thu-Zaina ,avant les Symbas ,avant Zaiko ,quelques parts en Belgique des jeunes congolais ont formés déjà des orchestres :"LOS NICKELOS" à Liège avec Tony Dee Bokito et
les autres ,puis la même année 1964 ,"YEYE NATIONAL" avec Max Mongali .Ce sont là les véritables précurseurs des jeunes de la musique congolaise. D'ailleurs vous aller constater qu'il y a
certains traits dans la manière de chanter et même dans les rythmes de ces orchestres:Los nichelos,Yeye National,Thu-Zaina,Zaiko,les Symbas. Á écouter Los Nickelos on a l'impression que Bimi
Ombale faisait partie.On a parfois l'impression d'entendre Bimi Ombale chanter.Ces orchestres des Belgicains (donc jeunes Congolais en Belgique) ont inspiré les jeunes Kinois .Tony Dee (de LOS
NICKELOS) et Max Mongali (de YEYE NATIONAL) ont contribué beaucoup dans leurs conseils pour les orchestres Thu-Zaina et Zaiko Langa Langa.


 


Voici mon opinion sur ce Sujet:


-THU-ZAINA ,PREMIER ORCHESTRE DES JEUNES SORTI À KINSHASA (puis viennent les autres Les Symbas et Zaiko.


-LOS NIKELOS ,PRÉCURSEUR DES JEUNES ORCHESTRES CONGOLAIS ET PREMIER ORCHESTRE DES JEUNES DU CONGO (RDC) ,suivi de Yeye National.


OBS:On ne peut oublier ces jeunes précurseurs pour la simple raison qu'ils ont été hors du pays.Ils sont allé étudier pour le bien du Congo et resteront toujours puisqu'ils n'ont pas changer de
nationalité.Et leurs orchestres font partie de la musique congolaise.


 


C'était là mon opinion ...à vous Mbokatiers !!!


 


LUSED 


 


 

Claude Kangudie 09/08/2012 11:16


Bonjour King. Denis Bonyeme est resté longtemps fidèle à Thu Zahina. Il avait tenté un come back à la fin des années '80 avec les musiciens de Stukas. Mais c'était pas du Thu Zahina, la
mayonnaise n'avait pas pris. Il intégra l'OK Jazz ensuite...après je ne sais plus ce qui s'était passé jusqu'à sa mort. Il y avait une émission des variétés à la télévision nationale. Tout le
monde, moi compris, se rappelle encore du passage tonitruant et sublimal de Anto Evoloko avec sa chanson fétiche ELUZAM. Je rappellerai aussi le passage à cette émission de toute l'attaque chant
de Thu Zahina avec la chanson JOLIE BEBE...quelle élégance na molato, na danse...les chanteurs de Thu Zahina étaient tous d'excellents danseurs, Kelly en tête...bien avant Anto Evoloko...Un autre
titre de Denis que je cherche: "Tshabu"...Ata ndele, Congo ya Cédric Nyanza na Fidèle Bazana ekolonga. Elikia na biso nionso...


Claude Kangudie.

king 09/08/2012 01:21


Bonjour kulutu Mr. Adei Toko,


à propos de Bayard, s'agirait il de Bayard de Munich (grand-frère de gina efonge et proche de papa wemba) décédé l'année dernière?


feu Robot et Bonyeme, en quelle année ont ils quitté le groupe? que sont ils devenus après Thu Zahina? avant leur mort bien-entendu

adei toko 09/08/2012 00:22


THU ZAHINA


C'est cet orchestre precurseur de la musique dite "jeune" de notre cher et beau pays qu'est la RDC. L'orchestre a connu trois principales vagues; la première en 1967 avec des gars comme Robot,
Pelasimba, Rathos, Bona Ndebo et autres Ziko... puis en 1968 la vague que tout le monde connait avec Roxy, Gégé,Hendrix, Bayard....enfin la vague avec les Thierry, Flavien...mais les principaux
animateurs du groupe étaient sans conteste les frères Bonyeme(Denis et Bruno), Kelly et autres Ghislain. En 1972, Kiamauangana comme dans ses habitudes va semer la discorde au sein de ce groupe
en incorporant dans VEVE Roxy Tshimpaka et Ghislain; ce qui fragilisera l'orchestre à tel point Kelly et ceux qui lui seront fidèles vont créer l'orchestre Lokoko de triste mémoire; l'équipe des
résistants avec les Makitu suleymane et consorts ne vont pas résister face au rouleau compresseur qu'était devenu ZAIKO; Les guitaristes Flavien, Thierry et Gégé seront aspirés par le TP OK
Jazz.C'est ainsi que prît fin la belle épopée THU ZAHINA

Messager 08/08/2012 20:00


Claude,


Les chansons en question manquent dans notre modeste discothèque. Je crois que seuls Aimé Atipo et Kiku  peuvent nous aider à les retrouver.


 


Messager

Claude Kangudie 08/08/2012 13:05


Bonjour MSG. Encore une fois merci d'avoir ressuscité mon orchestre de coeur, Thu Zahina, "les copains noirs"...C'était mon entrée dans l'adolescence. Mes premiers "tirs langues"...les petits
rendez-vous palpitants en coin de rue. Mes lettres d'amours avec dessins de belles fleurs bref la belle vie et la joie de vivre dans le Congo de Lumumba. Ils faut rappeler l'élégance
vestimentaire des vedettes de Thu Zahina. Ils s'habillaient dignement avec l'argent propre. Pas le fruit de vol et escroquerie comme les acculturés musicaux d'aujourd'hui. Je relance encore ma
bouteille dans la mer: je cherche les chansons JOLIE BEBE de Denis Bonyeme, ISOLA JOSé de Makanga et Zozo. Toutes les oeuvres mythiques de mon orchestre de coeur: THU ZAHINA. Tobosana te esika
bakunda mitolo na biso ezali RD Congo, mboka Nganga Nzambe apesa biso na mokili oyo ya nse...


Claude Kangudie.

Ngimbik Kalumvueziko 08/08/2012 04:44


Merci de faire revenir l’orchestre THU ZAHINA à notre mémoire. Cela valait bien la peine car il faut rétablir certains faits de l’histoire. Souvent quand on parle de la musique
dite des jeunes (celle venue âpres la génération des Franco, Rochereau, Nico, Verkys,..), on toujours tendance de considérer qu’elle part de la création de Zaiko en 1969. On oublie deux
orchestres à succès qui existaient bien avant, l’orchestre Thu Zaina et l’orchestre Les Symbas. Comme Thu Zahina est né autour de 1965 avant Les Symbas, il peut historiquement etre consideré
comme le tout premier orchestre des jeunes à Kinshasa. Thu Zahina avait ses racines à l’Athénée de Kalina.  A l’époque, les jeunes dans le vent suivaient les nouvelles des vedettes de la
musique Ye Ye, grâce à la revue SALUT LES COPAINS. Ils imitaient les vedettes de l’époque (Johny Halliday, Claude François, les Beatles, les Rolling Stones, Sylvie Vartan,…) dans les poses,
mouvements, habillements,…Ils se rencontraient habituellement les samedis dans l’après-midi dans des « boums » pour  danser le Jerk. À l’Athénée de Kalina, deux catégories d’élèves
coexistaient. D’un coté les  fils et filles des familles aisées habitant Kalina et Ma Campagne, et les enfants de la Cité. Il était très facile de faire la distinction ; les premiers
 paradaient en voitures ou  en motos. À l’apogée du mouvement YeYe, (années 1965-66), Ils ont créé un orchestre, ISS BOYS,  jouant uniquement la musique étrangère  et
interprétant les chansons YEYE à la mode.  Leurs boums s’organisaient souvent à la Perruche Bleue a Kalina et semblaient etre réservés à ceux qui s’habillaient richement, conduisaient et
avaient des moyens pour amener des filles manger dans de petits resto  ou prendre un gros gobelet de lait WIMPY. Dans ces conditions les enfants de la Cité étaient invisibles. C’est
peut-être en réaction, consciemment ou inconsciemment, qu’ils créèrent un orchestre au nom de Thu Zahina qui lui, eut comme particularité de jouer la musique typiquement congolaise, bien
qu’occasionnellement James Moto ouvrait les rideaux avec le POP. Etant constitué en grande majorité d’élèves dans leurs dernières classes du secondaire THU ZAHINA ne put survivre à la dispersion
de ses éléments dans les différents campus universitaires et instituas supérieurs du pays.  Il faut donc rétablir la vérité historique : THU ZAHINA EST LE PREMIER « ORCHESTRE DES
JEUNES » DU CONGO.


Par Ngimbi Kalumvueziko, Auteur de CONGO-ZAIRE, LE DESTIN TRAGIQUE D’UNE NATION, et LE PYGMEE CONGOLAIS EXPOSE DANS UN ZOO
AMERICAIN, publiés aux éditions l’Harmattan de Paris.