Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Il y a deux jours, nous avons publié la liste de 85 représentants congolais aux travaux de la Table Ronde de Bruxelles de 1960. Il convient de mentionner également les noms de cinq artistes musiciens de l'African-jazz, aux quels s'étaient joints deux musiciens de l'OK-Jazz pour former l'UNION SACREE  de l'histoire de la musique congolaise moderne. Il s'agit de: Joseph Kabasele Kallé, Roger Izeidi, Vicky Longomba, Nico Kasanda, Dechaud Muamba, Petit Pierre, et Brazzos. Sur ces sept musiciens, deux seulement demeurent encore en vie: Petit Pierre et Brazzos.

Indépendance Cha cha, Table Ronde, Naweli Boboto...furent enregistrés par cette équipe durant leur voyage de Bruxelles.

Qui avait organisé ce voyage?

Cette question n'a jamais été clairement élucidée. Deux versions contradictoires s'étant toujours affrontées. Une fait passer les frères Kanza pour les organisateurs de ce voyage. Une autre prétend que c'est Vicky Longomba qui avait reçu l'invitation, et qui avait proposé aux musiciens de l'African-Jazz de l'accompagner.

Mais un article du courrier d'afrique de 1961, retrouvé par Dom Munsiensi , et que nous publierons prochainement affirme que les sept musiciens avaient été invités par UNE  AGENCE DE PUBLICITE.

Il nous reste maintenant de vérifier le nom de cette agence et de déterminer à quel musicien l'invitation avait été adressée.

En attendant écoutons trois titres de l'African-Jazz enregistrés entre 1960 et 1962.

 

Messager

 

LES SEPT MUSICIENS DE  LA TABLE RONDE DE BRUXELLES

AJazz

 

Numériser0001


1. Mama ya Mufanga, par Kallé et Roger

2.Merengue Scoubidou

3.Promenade African-Jazz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lebakata auguy 05/06/2010 10:23


bonjour monsieur Yala Maurice, j'ai bien lu tes écrits, je suis d'accord avec toi quand tu dit, qu'il ne reste que deux survivants de ceux qui ont fait le voyage de Bruxelles et ont participé à
l'enregistrement de la chanson indépendance chachacha, puisqu'ils sont encore vivant, tu leurs a poser la question de savoir, qui est le vrai auteur de la chanson indépendance chachacha? ils ont
aussi leurs ami commun le vieux jamais kolonga, ils sont les seuls à vous faire savoir la vérité je ne veux pas être pris pour menteur, n'attendez pas trop car l'histoire est têtue, elle finira
toujours par faire connaître la vérité, sur le deuxième point, si tu veut savoir qui était le vrai invité et patron de l'orchestre, je te prie de bien revoir la seule photo souvenir de cet
orchestre monument, elle te dira qui de Kallé et Longomba était le n°1, Longomba était habillé comme tous les autres musiciens et le patron était habillé en smoking Blanc, c'est depuis longtemps
que les vedettes tirent à chaque occasion la couverture de son côté, cette photo est édifiante et met fin au bitubatuba, comment voulez vous que le nom de celui qui à invité Longomba et l'ok jazz
ne soit toujours pas connu jusqu'à ce jour, alors que les noms des frères Kanza et amis de kabasele sont toujours cités et jamais démentis? je demande à mbokamosika de mettre sur le blog la photo
souvenir de cet orchestre pour que ceux qui douterons de ce que j'ai écris, vérifient.


lebakata auguy 05/06/2010 10:21


bonjour monsieur Yala Maurice, j'ai bien lu tes écrits, je suis d'accord avec toi quand tu dit, qu'il ne reste que deux survivants de ceux qui ont fait le voyage de Bruxelles et ont participé à
l'enregistrement de la chanson indépendance chachacha, puisqu'ils sont encore vivant, tu leurs a poser la question de savoir, qui est le vrai auteur de la chanson indépendance chachacha? ils ont
aussi leurs ami commun le vieux jamais kolonga, ils sont les seuls à vous faire savoir la vérité je ne veux pas être pris pour menteur, n'attendez pas trop car l'histoire est têtue, elle finira
toujours par faire connaître la vérité, sur le deuxième point, si tu veut savoir qui était le vrai invité et patron de l'orchestre, je te prie de bien revoir la seule photo souvenir de cet
orchestre monument, elle te dira qui de Kallé et Longomba était le n°1, Longomba était habillé comme tous les autres musiciens et le patron était habillé en smoking Blanc, c'est depuis longtemps
que les vedettes tirent à chaque occasion la couverture de son côté, cette photo est édifiante et met fin au bitubatuba, comment voulez vous que le nom de celui qui à invité Longomba et l'ok jazz
ne soit toujours pas connu jusqu'à ce jour, alors que les noms des frères Kanza et amis de kabasele sont toujours cités et jamais démentis? je demande à mbokamosika de mettre sur le blog la photo
souvenir de cet orchestre pour que ceux qui douterons de ce que j'ai écris, vérifient.


yala maurice 04/06/2010 18:13



Vicky Longomba s'était confié à DISCO MAGAZINE N°76 - 24 jours avant sa mort.


En ce qui concerne le voyage de l'AFRICAN JAZZ à BRUXELLES,en 1960 ,aux assises de la TABLE RONDE ,le doyen LONGOMBA a précisé que c'est bien lui qui avait recu ce contrat qu'un homme
politique zairois etait venu lui apporter pour qu'il voyage avec l'OK JAZZ .( Retenez qu'à cette époque,LONGOMBA fut président de l'OK JAZZ et chef de studio LONINGISA).


En recevant ce contrat,Longomba Vicky en avait informé son patron papa Dimitriou.Celui ci avait marqué son accord.Quelques temps après,le promoteur de ce voyage qui avait déjà regagné
Bruxelles,envoya 9 titres de voyage UTAPOUR Longomba et ses musiciens de l'ok jazz.Tout le monde s'était,dès lors,préparé en conséquence et n'attendait plus que le jour J qui s'approchait
d'ailleurs.


Hélas! un mauvais vent brusque viendra secouer les bonnes relations qui liaient Longomba et son patron papa DIMITRIOU,une affairelouche de femme ,a emmené papa dimitriou de retirer sa confiance
sur LONGOMBA et décida de le décharger de toutes ses fonctionsMais de quelles manière? DIMITRIOU commence par coller une mise à pieds d'une semaine à LongombaEnsuite,ce meme patron appela le
soliste FRANCO un autre jour pour lui confier que désormais,il remplacait LONGMBA dans toutes ses fonctions et avait droit au salairede celui-ci(6 000Francs à cette époque) .En plus,Papa
dimitriou avit donné à FRANCO une maison en ville,sur l'avenueCHARLES DE GAULLE(av.du commerce).Il avait interdit aussi aux musiciens de l'OK JAZZ de voyager avec LONGOMBA pour bruxelles
.Quelle n'a pas été la surprise de LONGOMBA lorsque le jeune FRANCO l'avait invité et recu dans sa nouvelle maison en ville.Ce n'etait pas tout .FRANCO lui avait restitué les 9 billets
d'avion et lui avait transmis la décision de papa dimitriou:sa déchéance et le voyage annulé pour les musiciens de l'OK JAZZ.Longomba n'en revenait pas.Il était sorti reveur et
étonné.Néanmoins,LONGOMBA qui avait son contrat ferme,tenait à ne pas decevoir son promotteur.C'est ainsi qu'il effectua une descente impromptue chez dépot bar à matongé(ex renkin)ou se
produisait KALLE avec son orchestre sans NICO et dechaud.Ces deux derniers s'étaient séparés d'avec kallé .Longomba parle de ce contrat à kallé QUI ACCEPTE DE VOYAGER AVEC LUI.Mais pour les
guitaristes,kallé proposa à vicky d'aller voir NICO et DECHAUD,mais en se gardant de leur réveler que KALLE est aussi intérèssé à ce voyage .Longomba ayant compris ,avait comme kallé lui avait
dit.Nico et dechaud marquerent leur accord.(notez que NICO et DECHAUD furent respectivement soliste et accompagnateur inégalables de cette époque).D'autres musiciens:le bassiste,le batteur et le
mi-soliste MPANGA BRAZZOS furent contactés pour complèter l'équipe.IZEIDI MONKOY,maracassiste,fit partie de ce groupe tout simplement,parcequ'il traitait avec Longomba en privé.Le voyage eut
quand meme lieu.Nico et Dechaud ne pouvait plus s'opposer,malgré la présence de KALLE dans leur rang. A bruxelles,on proposa de donner à cet orchestre le nom de AFRICAN SOUL.Tout se
passa à merveille quant à leur prestationdurant la table ronde.Rentré au pays,le gouvernement Congolais (zairois)ordonna à Longomba de réintégrer l'OK JAZZ.Il s'exécuta.Mais malheureusement,un
jour,piqué par on ne sait quoi,FRANCO demanda à LONGOMBA de scinder l'OK jazz en deux.Une partie dirigé par FRANCO et une partie dirigé par LONGOMBA.Ce dernier ne fut pas d'accord.Surtout que
dans l'une de ses meilleures chansons ,il avait avait chanté,je cite:Mongongo ya OK ,mongongo ya vicky,likembé ya ok maboko ya LUAMBO(l'OK JAZZ,c'est la voix de longomba et la guitare de
luambo).En militant pour la scission de l'ok jazz,luambo voulait il signifier par là que qui  dit ok jazz dit franco?Puisque depuis la séparation,le rythme de l'ok jazzest plus marqué par la
voix ainsi par la guitare de franco.Comme franco insistait, longomba en a eu marre et avait fini par claquer définitivement les portes de l'ok jazz. il s'en est allé creer,en1961,le négro
succès qu'il légua,quelque mois après,à bomboko bolhen...beaucoup pls tard,Longomba est parvenu à fonder son Lovy du zaire.Comme vous l'avez suivi,se sont là les dernieres révélations que
Longomba,a faiteà la presse nationale-24 jours avant sa mort par le canal de disco magazine.