Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager


 

 

Ndeko Jean-Pierre,

 

Nayebaki kaka que okosala mua ba commentaires mpo nayebi image ba ndeko ba province Orientale batikala na yango na maye manso rébellion na A.N.C. mpe na ba gendarmes katangais bsalaka kuna. Yango wana, prise de pouvoir ya Général Mobutu ebotaki espoir munene. Merci na précision na jour.

 

Patriotiquement,

 

Emmanuel Kandolo

 

 

 

Ndeko Claude Kanguidie, 

 

Ya solo, Grand Kallé azalaki fidèle ya Patrice Emery Lumumba mpe atikala ko se détourner na lumumbisme te mpe atikalaki membre ya M.N.C - Lumumba. Dr. Nico mpe azalaki na attitude moko wana mpe bango mibale batikala koyemba Président Mobutu ata mokolo moko te na ba nzembo basala, bayemba ou babeta.

Ba relations kati na Mgr. Malula na Lumumba, ewuti na position ya église catholique mpe rôle oyo yango e jouaki na colonisation na introduction ya philosophie judéo-chrétienne na Congo en détruisant systématiquement ba croyances ancestrales  africaines. Eyebani malamu qu’église catholique romaine ezalaki makasi mpe ba considérations religieuses oyo epesamaki na Pape ya Rome en tant que souverain temporel mpe Chef spirituel ezalaki exceptionnelles. Yango wana ye azalaki na liloba ya koloba na ba monarchies ya Europe mpe na lolenge église ezalaki associer étroitement na colonisation. Toyebi démarche ya Mgr. Félix Scalais, Vicaire apostolique ya Léopoldville, au prés ya Vatican  mpo Congo ekoma na prêtre noir avant mutu moindo azua pouvoir na indépendance, soki te, église ekomonana neti ezali na retard par rapport na l’Etat mpo oyo etali initiative ya ko confier ba responsabilités na mutu moindo. Pape Jean XXIII, ayaki ko nommer Mgr. Joseph Albert Malula, Vicaire apostolique auxiliaire ya Léopoldville (adjoint ya Mgr. Félix Scalais), le 2 juillet 1959, mpe le 20 septembre 1959 abulisami na stade roi Baudouin 1er  ya Léopoldville. Ye moko Mgr. Malula alobelaki nomination wana neti preuve qu’église catholique ezali na elembo kaka ya mindele te mpe ekomi na elongi ya bana Africa.

Ata ko bongo, esengeli mpe ko reconnaître que Lumumba abandaki ko mener campagne makasi contre église catholique. Tension ekomaki makasi durant campagne ya ba élections législatives ya 1960. Tellement que campagne virulente contre église catholique ekomaki makasi, Délégué apostolique ya Rome na Léopoldville, Mgr. Bruniera, azalaki obliger akende na Stanleyville, esika Lumumba azalaki, mpo asolola na ye mpe ayebisa ye que atika campagne wana mpe soki M.N.C. - Lumumba ezali ko continuer boye, akosenga na Vatican e autoriser ba sango, abbés na ba nganga nzambe banso babanda kopesa ba discours politiques mpo na ko contrecarrer idéologie ya M.N.C. - Lumumba. Lumumba azongaki sima mpe aye ko offrir voiture V.W na 10.000FC na Abbé Odon Bulombi, sango mokonzi ya paroisse ya Mangobo na Stanleyville na signe ya apaisement.

Na oyo etali ba relations entre Grand Kallé na noko na ye Mgr. Malula, babandaki kosolola politique na public te kati na bango mibale mpe prise de position na bango mibale na oyo etali Lumumba etikala kokota kati na ba relations ya famille te. Par ailleurs, tango ye, Mgr. Malula akomaki na matata na Président Mobutu, wana solidarité ya famille e jouaki makasi.

 

Patriotiquement,

 

Emmanuel Kandolo

 

 

 

Ndeko Papa Toto,

 

En te lisant on a vraiment l’impression que la question de l’intelligence est liée à la couleur de la peau ou à une certaine catégorie d’individus. Yo okanisi que Joseph-Désiré Mobutu azangaki capacité intellectuelle ya ko réussir jury ya Solvay ? Pour ta gouverne, yeba que ye azuaki na examen ya jury wana. En revanche, soki alandaki lisusu ba cours kuna te, ezali mpo na manque de temps matériel car programme ya Solvay ezali ko exiger régularité mpe discipline de travail ekemba. C’est la raison pour laquelle ayaki kosala choix ya kolanda ba cours na sciences sociales. D’ailleurs, ata kuna azalaki lisusu na temps te mpo ba événements ya Congo e se précipitaki. S’il te plaît, est-ce que okoki koyebisa ngai, eloko nini ozali kobenga étudiant inscrit ? Eloko nini ozali kobenga étudiant libre ? Quel faut-il entendre par étudiant non inscrit ou étudiant non libre ?

Joseph-Désiré Mobutu azali sélectionner na compte ya congrès ya presse coloniale. Journal Avenir coloniale ezalaki ya mindele. En tant que journal ya Congo-belge na ba journaux misusu ya Congo-belge na Rwanda-Urundi, e participaki mpe na congrès wana na cadre kaka ya exposition universelle.  Abbé Joseph Albert Malula (kombo na ye ya solo ezali Joseph Albert Ngalula) mpe akendeki na exposition universelle mpe asalaki conférence na thème ya : « L’âme de l’Afrique noire ». Batu ya Ligue des Evolués Chrétiens (L.E.C.), famille na biso tout comme ba familles misusu oyo ewutaki na ensemble ya Congo-belge, tokendeki na Bruxelles na 1958. Exposition wana nde esalaki que ezala mbala ya liboso ba congolais bakutana lisanga lolenge wana  mpe mingi babima na ba provinces na bango pour la toute première fois. Lumumba ye moko mpe akendeki exposition wana. Donc, biso banso tokendeki na Bruxelles na 1958, tozalaki na solde ya sûreté belge ?

Biloba loba mususu : olobi que na 1950, Grand Kallé apekisaki Joseph-Désiré Mobutu akota na concert ya African Jazz !!! Comment ekoki kozala possible mpo African Jazz ebotami na 1953 !!! Par contre, na 1950, Joseph Kabasele « Kallé Jeff » abandaki naino kobengama Grand te mpe azalaki musicien ya Edition Opika ya Moussa Benathar. Tango wana ndule ebandaki kaka kobetama na studio ya enregistrement. Lisusu, na 1950, Joseph-Désiré Mobutu azalaki na Ecole centrale ya Luluabourg. Est-ce que kuna ezalaki esika ya ba voyoux ? Est-ce que osi oyoka ata mokolo moko elobami que Mobutu asalaka boloko ou azali impliquer na makambu mabe ya hors la loi durant jeunesse na ye? Retenir malamu que Mobutu azalaki na casier judicaire vierge na bolenge bua ye mpe atikala kozala voyou te. Avant création ya African Jazz na 1953,  Joseph Mobutu akomaki déjà na pete ya Sergent. Kallé Jeff  alingaki azua courage wapi ya kobengana « haut gradé » na miziki na ye ? Kanisa ata moke ko !!! Sergent ezalaki grade ya likolo oyo mutu moindo akokaki ko prétendre mpe Ecole centrale ezalaki prestigieuse école militaire na Congo mpe Mobutu abimaki troisième ya promotion na ye. Tika ko raisonner na jeunesse ya Mobutu en considérant et en prenant en compte ba faits ultérieurs na bilan politique na ye na ba crimes nionso oyo ezali attribuer na ye. Raisonner en prenant en compte kaka réalité concrète ya  jeunesse na ye naturellement en ignorant l’avenir mpo mutu ata moko te akokaki koyeba yango mpe ko prédire yango. Ozali ko biaiser emoneli na yo mpo ozali kosangisa jeunesse na ye na futur lointain oyo mutu moko akokaki koyeba te neti : pouvoir redoutable ya ko nuire akomaki na yango na sommet ya armée mpe tango akomi Président de la République et Chef de l’Etat.

Tala, nabanzi que nasila koyebisa yo makambu sur Colonel Marlière. Pourquoi alobaka publiquement te que ye moko nde a se proposaki mpo azala papa mobatisi (Parrain) ya Jean-Paul Nywa Mobutu ? Pourquoi alobaka te ndenge Président Mobutu asokola ye na mbongo oyo ekokaki ko bénéficier na ba Congolais ? Colonel Marlière aliya na loboko ya Président Mobutu, apesa ba conseils oyo Mobutu a appliqua à la lettre, a participa na ba déstabilisations ya R.D.Congo wuta 1960 tee lelo oyo. Ezali mawa, mpe akomi kofungola munoko tango Mobutu azali lisusu te. Abosani ndenge azalaki aux petits soins ya mon Général, mon Maréchal na ba flatteries milayi. Bon, continuer kaka ko croire na ba mindele wana na nionso oyo balingi yo omona mpe oyoka.

Biso awa na Mboka mosika, tozali kosala effort ya koloba likambo ndenge ezali mpe ndenge esengeli. Raisonnement na biso ezali ya kolanda direction ya mupepe te. To éviter kosala lokola basusu oyo ba effacer Mobutu na kati ya histoire ya R.D.Congo mpe ko nier na eloko azalaki avant akoma « le mauvais » Président. Esengeli ko reconnaître que azalaki mayele, asilisaki Ecole militaire munene oyo Belge afungolaki na Luluabourg mpo mosusu neti ya état-major ezali na Belgique ezalaki te. Soki ezalaki mbele alingaki asilisa kuna. Soki université ezalaki mbele alingaki asala yango. Soki azalaki enrôler na sûreté belge te, mbele alingaki akoma professeur ya université mpo azalaki na capacité intellectuelle wana mpe akanaka asala ba études universitaires milayi. Peut-être, nde elingaki ko éviter na ekolo na biso nionso ya mabe asali. Mobutu azali produit fabriqué na image ya Belgique mpo na contrôle ya mabele ma ekolo Congo.Tango ba mindele balingaki ye, babengaka ye : « le génie politique, l’homme de la paix, le rempart contre le communisme et le socialisme, l’unificateur du Congo et pacificateur, etc. ».

Ndeko, kokueya ya Grand Kallé ezali problème ya manque ya bonne gestion ya mbongo ebele azalaki na yango. Masolo ezali milayi. Natangi lisusu ndenge o évoquer likambo ya muasi ya Grand Kallé, est-ce que okoki koyebisa biso soki ezalaki ndenge nini ? Mpe ye muasi yango nani ? Ndenge nini mutu mususu ayaki ko ravir ye  na Grand Kallé ? Mutu oyo abotolaki Grand Kallé muasi nde nani ?

Na oyo etali ba nzembo African Jazz eyembela Lumumba, nakoki kotanga : M.N.C. - Uhuru, ya Grand Kallé, na Vive Patrice Lumumba!  ya Vicky Longomba, toujours na African Jazz. Mususu ezali...

S’il te plaît, tika koloba que Lumumba azalaki communiste te sans pour autant otala contexte ya guerre froide. Na époque ya indépendance ya Congo, monde ezalaki ya kokabuana na deux blocs : ba pays ya Organisation de traité d’atlantique nord (O.T.A.N.) na ba pays ya Parc de Varsovie. Ba blocs nionso mibale ezalaki na ba pays satellites na yango. Soki Congo  e niefukaki  ba Américains, elingaki ekende na ngambo ya ba Sovietiques. Aucune puissance, digne de ce nom, ekokaki kotika Congo na potentiel na ye ndenge wana sans eluka etiya yango loboko. Na tango wana, ezalaki kowela. D’ailleurs, na campagne ya ba élections législatives, batu bazalaki na Stanleyville, bamonaki nombre ya ba voitures Skoda ewutakii na Tchécoslovaquie  mpe mbongo M.N.C - Lumumba ebandaki kobebisa na campagne. Ba pays communistes ebandaki kosimba ye tout comme na Afrique, Ghana ya Nkruma mpe lokola.

Na oyo etali relation entre ba occidentaux na ba Chinois, ozali kokamua mpo ozali kaka kokanisa que la Chine populaire est toujours communiste. Ndeko, lamuka mpe  fungola miso, Deng Xiaoping, leader chinois, wuta 1979 afongola nzela na ba réformes minene na agriculture, économie, commerce, industrie, éducation, na armée. Ba réformes wana yango nde ekomisi Chine esika akomi lelo oyo.

 

Patriotiquement,

 

Emmanuel Kandolo

 

Ndeko Savoir Plus,

 

Ekozala malamu tokoma sujet mobimba na maye matali Général Léonard Mulamba. Nalaki ye que mikolo oyo, tokolobela ye mpe koyanola na mituna otuni.

 

Patriotiquement,

 

Emmanuel Kandolo

 

 

 

Ndeko Mindondo,

 

Na makambo olobi, selon ba points opesi tika toyeba boye :

1. Version oyo soi-disant que Colonel Nyamaseko ayebisaki na Général Mobutu que Président Joseph Kasa Vubu a promettre ba rebelles commandement ya A.N.C. ezali penza ndenge wana te mpo Président Kasa Vubu akokaki kolongola Général Mobutu sans azua risque ya ye moko alongua te. Non seulement azalaki na confiance makasi na Mobutu mpo abandaki kobenga ye mon fils, ezalaki presque impossible décision ya motindo wana ezuama mpo Lawrence Delvin (Larry) Chef ya antenne ya C.I.A na Léopoldville na Victor Nendaka « Oufkir », Administrateur en Chef ya sûreté nationale ya Congo, bakokaki kondima eloko wana te. Kutu, Général Mobutu ye moko alingaki atikela Président Kasa Vubu temps wana  te. Na 1964 wana, K.G.B. soviétique na TE WU Chinois, ba services secrets soviétique na chinois, e gagnaki terrain tango ya chute ya Président Fulbert Youlou, remplacer na Alphonse Massamba-Débat. Equivalent chinois ya Delvin, na Brazzaville, Colonel Kan Maï, Chef ya antenne ya TE WU na Brazzaville, sous couvert ya poste diplomatique ya premier conseiller ya ambassade, a aider ba rebelles ya Mulele na kopesa bango logistique nionso na ba instructeurs na camp ya territoire ya Gambona na ya Etena na territoire ya Ifondo na nord ya Congo Brazzaville . Ifondo ezali na ngambo ya rivière Ubangi. Colonel Vital Pakassa nde abandaki ko superviser formation nionso.

Eloko mosusu, remplaçant ya Larry Delvin, en tant Chef ya antenne ya Léopoldville na couverture ya premier Secrétaire ya ambassade, Benjamin Hilton Cushing,  azali ekenge na situation nionso mpe na tête, ambassadeur américain Mc. Murtrie Godley, Colonel Eugène Ebeya, Chef d’état-major ya A.N.C mpe confident ya Général Mobutu, bazalaki ekenge mpe Kasa Vubu azalaki na marge ya manœuvre muke voir nulle...

N.B. ozali lisusu koyeba ndenge armée elelaki Colonel Ebeya mpe ndenge e vengeaki  liwa na ye?

2. Ya solo, Général Mobutu na Lieutenant Ilosono bakendeki na Allemagne fédéral mpe bawumelaki kuna na mission (preuve encore ya confiance Mobutu azalaki na yango na Ebeya na batu baye na armée), Général akendeki kokutana na ba Américains na ba Belges kuna. Pendant absence na ye nde ba actions ya guérilla ya Mulele ebandi. Yango wana  Président Kasa Vubu ayaki ko décréter état d’exception le, 20 juin 1964. Décision oyo ezalaki contresigner na Ministre ya Défense nationale, Jérôme Anany, mpe mise en exécution na Chef d’état-major général, Colonel Ebeya, na absence ya Commandant en Chef ya A.N.C, Général Mobutu.

3. Président Kasa Vubu azalaki kidiba trop. Ye boule kaka que neti bayokanaki ba barrer Lumumba, Mobutu akotikala kaka seko seko sima na ye. Batu bakebisaki ye na ba intentions politiques ya Général Mobutu. Kasi aboyaki koyokela bango . Et pourtant tango tozuaka lipanda, ye Kasa Vubu,  atiaki mutu na ye, Colonel Justin Kokolo, Commandant ya camp Léopold. Lumumba a proposer Mobutu, Colonel mpe Chef ya état-major mpe a proposer lisusu grade ya Général na Victor Lundula mpe commandement en Chef ya A.N.C. Kasa Vubu andimi mpo ayebaki que asilaki kozua oyo alingaki, elingi koloba Colonel Kokolo a contrôler camp ya ba fantassins na ebele ya ba militaires batondi kuna. Tango Colonel Kokolo akufi, a songer lisusu te na ko tiya haut gradé oyo akoki kozala na influence na ba soda. Atikeli Mobutu contrôle ya armée mobimba sans azala na mutu moko puissant na armée oyo akoki kosala rapport des forces na Mobutu. Akanisaki que neti Colonel Masiala azali muyombe, ye akobanda koteka molimo mpo na ye…nzoka nde Colonel Masiala azalaki na ye kutu kuna te… Na nionso oyo, Kasa Vubu akokaki kozua mayele na coup d’Etat ya 1960 mpo Masiala aponaki camp na ye… atikala kidiba moko incroyable, lokola politicien sans expérience. Gouvernement na maboko ma Tshombe, personne na sûreté, personne na armée, rien, atiki nionso à son fils Mobutu.

Mobutu abandaki kobanga Tshombe mpo ayebaki malamu que Tshombe azali na pouvoir, soutien, force, popularité, mbongo, azali indépendant financièrement mpe azali na ba gendarmes oyo bakoki ko tenir tête na A.N.C. Ko affronter Tshombe politiquement ou militairement ezalaki difficile. Yango wana a utilisaki Kasa Vubu en lui faisant croire que armée ezali sima na ye, akende tee na kolongola Tshombe. Sima na yango nini eyelaki Kasa Vubu ye moko na Premier ministre atiyaki wana ? Evariste Kimba asukaki wapi ?

4. Popularité ya Tshombe eyaki lisusu makasi tango akotisaki ba gendarmes na ye mpe ememi pacification ya ekolo. Kasi tobosana te na prix nini pacification wana esalemaki mpe ba massacres A.N.C, gendarmes katangais na ba rebelles banso basalaki.

5. Soki Kasa Vubu a torpillaki processus démocratique te, Tshombe alingaki akoma Président mpe suka ya Général Mobutu elingaki ekoma. Neti ezalaki l’un ou l’autre, bango nionso baza na service ya capitalisme, avantage ya Mobutu ezalaki que alakisaki capacité na ye ya rassembleur mpe azalaki na charisme makasi kati na armée mpo azalaki militaire. Une fois azuaki pouvoir, Tshombe a comprenaki que ekomi compliquer. Yango wana mpo na kotikela ye temps azonga lisusu na Congo te, Mobutu ayaki kosenga na Procureur Kabeya Alidore akotisa a impliquer mpe a charger ye na procès Tshipola na mars 1967 mpe babambuli ye condamnation à mort.

 

Patriotiquement,

 

Emmanuel Kandolo

 

 

 

Ndeko Messager.

 

Président Kasa Vubu a nomaki Joseph Désiré Mobutu, Lieutenant général le 3 novembre 1965. Prise d’arme esalemi na camp Kokolo le 17 novembre 1965. Raison ezalaki que neti A.N.C elongaki ba rébellions mibale elingaki esala jonction : rébellion Gbenye na Mulele. Na veille ya commémoration ya premier anniversaire ya suka ya rébellion na défaite ya Gbenye, esengelaki armée a célébrer yango na faste. Ezali normal na armée nionso, ematisa commandant na yango pete soki alongi etumba. Sima ya lokumu wana nde coup fourré ebandaki ko se préparer. Na mutu nya Président Kasa Vubu, komatisa Mobutu grade ezalaki na double importance : victoire na rébellion, na komatisa confiance mpe attachement epayi ya Kasa Vubu. Erreur ! Wana Mobutu abandaki kaka ko cacher jeu na ye mpo ayebaki que mposa ya ebonga ya Chef de l’Etat ebanda kotambola ye na mutu banda 1960.

Na africanisation ya armée na 1960, Kasa Vubu a nomaki Justin Kokolo sans même asolola na Lumumba oyo azalaki mpe lisusu Ministre ya Défense. Aliaki avance ya ko nommer Kokolo Lieutenant-colonel mpe Commandant ya camp militaire munene ya Congo, camp Léopold. Lumumba mpe a proposaki ndeko na ye na Victor Lundula na grade ya Général mpe na fonction ya Commandant ya A.N.C. avec accord ya Kasa Vubu. A proposer lisusu Mobutu na grade ya Colonel mpe na fonction ya Chef d’état-major général ya A.N.C. Wana ezalaki batu Lumumba abandaki ko compter na bango mpe azalaki na confiance makasi na bango. Bango banso misatu bazaki nommer le, 8 juillet 1960.

Colonel Vital Pakassa azalaki un redoutable. Kasi nabanzi que ye akufaki bien avant Mobutu azua pouvoir na 1965. Babomaki ye na le Caire na Egypte, le 2 septembre 1965.

 

Patriotiquement,

 

Emmanuel Kandolo

Proclamation du 24 novembre 1965

 

Proclamation du Haut commandement militaire des forces Armées

 

A L'invitation du Lieutenant général Mobutu, Commandant en Chef de l'Armée Nationale Congolaise, les autorités supérieures de l'Armée se sont réunies le 24 novembre 1965, en sa résidence. Ils ont fait un tour d'horizon de la situation politique et militaire dans le pays. Ils ont constaté que, si la situation militaire était satisfaisante, la faillite était complète dans le domaine politique. Dès l'accession du pays à l'indépendance, l'Armée Nationale Congolaise n'a jamais ménagé ses efforts désintéressés pour assurer un sort meilleur à la population. Les dirigeants politiques, par contre, se sont cantonnés dans une lutte stérile pour accéder au pouvoir sans aucune considération pour le bien-être des citoyens de ce pays. Depuis plus d'un an, l'Armée Nationale Congolaise a lutté contre la rébellion qui, à un moment donné, a occupé près des deux tiers du territoire de la République. Alors qu'elle est presque vaincue, le Haut Commandement de l'Armée constate avec regret qu'aucun effort n'a été fait du côté des autorités politiques pour en venir en aide aux populations éprouvées qui sortent maintenant en niasse de la brousse, en faisant confiance à l'Armée Nationale Congolaise. La course au pouvoir des politiciens risquant à nouveau de faire couler le sang congolais, les autorités supérieures de l'Armée réunies ce mercredi 24 novembre de 1965 autour de leur Commandant en Chef ont pris, en considération de ce qui précède, les graves décisions suivantes:

1.   Monsieur Joseph Kasa-Vubu est destitué de ses fonctions de Président de la République.

2. Monsieur Évariste Kimba, député national, est déchargé de ses fonctions de formateur du Gouvernement.

3.   Le Lieutenant général Joseph Désiré Mobutu assurera les prérogatives constitutionnelles du Chef de l'État.

4.   Les institutions démocratiques de la République, telles qu'elles sont prévues par la Constitution du 1er août 1964, continueront à fonctionner et à siéger en exerçant leurs prérogatives. Tel est notamment le cas de la Chambre des députés, du sénat et des institutions provinciales.

5. La République Démocratique du Congo proclame son adhésion à la Charte de l'Organisation des Nations Unies et de l'organisation de l'Unité africaine.

6.   Tous les accords conclus jusqu'ici avec les pays amis seront respectés.

7.   Sauf si le Parlement en décide autrement, les accords concernant l'adhésion de la République démocratique du Congo à la Charte de l'organisation commune africaine et malgache seront respectés.

8.   La politique internationale du Congo, pays africain, sera inspirée par les intérêts du continent africain tout entière. Dans cet ordre d'idées, la politique d'entente entre le Congo et les pays africains sera poursuivie et continue.

9.   Aucune ingérence dans les affaires intérieures de l'État, de quelque nature que ce soit, ne sera tolérée.

10. Toutes les mesures d'interdiction qui ont frappé dernièrement certaines publications tant congolaises qu'étrangères sont levées à partir de ce jour. Le Haut Commandement de l'Armée Nationale Congolaise invite les propriétaires des publications dont les installations ont été saccagées à se présenter au quartier général en vue d'obtenir les dédommagements des dégâts causés par certains éléments irresponsables.

11. Les droits et les libertés garantis par la Constitution du 1er août 1964, tells que prévus dans ses articles 24, 25, 26, 27 et 28, seront

respectés. Il en est notamment ainsi de la liberté de pensée, de conscience, de religion, d'expression, de presse, de réunion et d'association.

12. L'Armée Nationale Congolaise s'étant tenue en dehors et au-dessus des activités politiques, tous les détenus politiques seront libérés. Cette décision ne s'applique pas aux membres des bandes insurrectionnelles ayant commis une atteinte à la sûreté intérieure de l'État.

13. Il n'est point besoin de préciser que l'Armée Nationale Congolaise, gardienne de la sécurité des biens et des personnes, tant congolaises qu'étrangères, continuera à la garantir.

En prenant ces graves décisions, le Haut Commandement de l'Armée Nationale Congolaise espère que le Peuple congolais lui en sera reconnaissant, car son seul but est de lui assurer la paix, le calme, la tranquillité et la prospérité qui lui ont fait si cruellement défaut depuis l'accession du pays à l'indépendance. Le Haut Commandement de l'Armée Nationale Congolaise demande à tous les Congolais de lui faire confiance. Il demande également que le fonctionnement régulier des institutions, de l'administration et de l'économie du pays soit assuré par la présence de tous sur le lieu de leur travail.

Le lieutenant général Joseph Désiré Mobutu, assumant les prérogatives de Président de la République, prend les décisions suivantes :

1.   Le colonel Léonard Mulamba assumera les fonctions de Premier ministre;

2.   Le Colonel Léonard Mulamba est chargé de former un gouvernement représentatif d'union nationale dont fera partie au moins un membre de chacune des vingt et une provinces de la République Démocratique du Congo et de la ville de Léopoldville;

3.   Pendant toute la durée durant laquelle le lieutenant général Mobutu exercera les prérogatives de Président de la république, le Général Major Louis Bobozo remplira les fonctions de commandant en chef de l'Armée nationale Congolaise.

Fait à Léopoldville, le 24 novembre 1965.

 

Signé :

Lieutenant général Joseph-Désiré MOBUTU
Lieutenant-colonel J. TSHATSHI
Lieutenant-colonel A. SINGA
Lieutenant-colonel A. TUKUZU

Lieutenant-colonel F. MALILA
Lieutenant-colonel P.-N. INGILA
Lieutenant-colonel A. MONYANGO
Lieutenant -colonel I. BASUKI

Général Major Louis BOBOZO
Colonel L. MASIALA
Colonel D. NZOIGBA
Colonel A. BANGALA
Colonel L. MULAMBA
Colonel F. ITAMBO

Source: le potentiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blaise Kalonji 14/05/2010 19:15



Ndeko Emmanuel , yebisa ngai Général Léonard Mulamba a kufaki ndenge nini ? To lingi to yeba soki ya solo batu nini ba ko zala sima ya liwa na ye .



Jacques Kanyinda 08/12/2009 18:05


moto alingi a yeba makambu ya Général Mulamba esengeli a tanga articles na kati ya potentiel elobi :"Général Mulamba Nyunyi,l'Homme de Bukav" na "Destin et légende d'un Héros :Général Mulamba
Nyunyi,l'Homme de Bukavu" . Sima ya botangi a ko yeba biloko mingi ya histoire militaire ya République .O ko zua ba articles mibale wana na internet .


Papatoto 06/12/2009 11:57



Voici le contenu de cette lettre :


Kinshasa, le 11 mai 1997


                                                             
A Son Excellence Monsieur Jacques Chirac
                                                                 Président
de la République française


Monsieur le Président,


Avant toute chose, je tiens à vous présenter mes salutations sincères. A vous,
tout autant qu'à Madame votre épouse. Au nom de la très longue amitié qui nous lie depuis plus d'une décennie.


Aujourd'hui, la situation est pénible pour moi. Devant la gravité du moment.
D'abord, au niveau de mon pouvoir où j'ai perdu l'efficience sur la population. Ensuite, au niveau militaire, il m'est impossible de freiner l'avancée des rebelles vers Kinshasa qu'ils peuvent
atteindre à n'importe quel moment.


S'agissant de Kinshasa, je ne peux favoriser un bain de sang inutile. Car, en
tout état de cause les rebelles l'atteindront bien. Tout étant affaire de temps.


Faut-il vous rappeler que je fais face à une guerre injuste ? Aujourd'hui, les
Etats-Unis et la Grande Bretagne par l'intermédiaire de l'Afrique du Sud, de l'Ouganda, du Rwanda et de l'Angola utilisent le chef de bande Laurent Désiré Kabila pour me poignarder dans le dos
profitant de ma maladie.


Autrefois, les Etats-Unis ont été mes alliés, souvenez-vous de l'épisode
angolais. Je me réserve le droit de publier dans les prochains jours mes mémoires. Alors, le monde entier saura enfin des vérités insoupçonnées jusqu'ici.


Mon ami, vous savez aussi bien que moi que le chef de bande Laurent Désiré Kabila
est une personnalité douteuse, génocidaire et inappropriée pour diriger le Zaïre comme chef de l'Etat. J'ai tout essayé pour empêcher cela. Mais ses maîtres occidentaux, les Etats-Unis en
l'occurrence le soutiennent et l'encouragent dans cette voie.


Devant l'obstination américaine et la dégradation continue de mon état de santé,
je suis obligé de vous annoncer mon intention de transférer le pouvoir à Kabila lors de notre prochaine rencontre sur Utenika le 14 mai prochain.


Que Dieu aide le Zaïre


Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Waza Banga



Papatoto 06/12/2009 11:54



A ce propos,  Alan Dulles directeur de la CIA (celui qui l’avait créé durant la deuxième
guerre mondiale) dira à Larry Delvin( chef de l’antenne de la CIA à Kinshasa) : Est-ce qu’on arrivera à neutraliser Lumumba et Kasa-Vubu ? (Mémoires d’Alan Dulles)


Larry Delvin dira à son Directeur de se calmer car il a un homme qu’on
cherche depuis longtemps qu’on n’a pas trouvé dans d’autres pays mais ici on l’a trouvé. Alan Dulles enchaîna et le président Kasa-Vubu et Lumumba. Larry Delvin dira, Mr Kasa-Vubu est un homme
indolent . Mobutu notre homme à nous, fera ça calmement (c.-à-d. neutralise Mr Kasa-Vubu) sauf pour Lumumba, la CIA devrait mettre le paquet car c’est un homme qui a le verbe, éloquent qui s’est
mobilisé les foules et ça sera extrêmement difficile. Et le directeur de la CIA (Alan Dulles) fera son rapport au président Dwight David Eisenhower en
lui disant :     ″  on a l’homme qu’il faut et nous devons le préparer encore
d’avantage″


 


Le  Grand
Kallé


Une petite anecdote dans les années 1950, 
c’est –à-dire elle s’était déroulée entre 1950 et 1959. Par exemple quand nous parlions des années 80, c’est l’intervalle des années 80 à 89.


Je n’ai pas vécu à l’époque de Grand Kallé mais les histoires racontées par ses proches
amis nous permettent de faire d’analyser et de recoupement. Par exemple, nous savons qu’il ne fut pas un bon gestionnaire mais un de ses meilleurs amis disait le contraire peut-être, il croyait
que s’il disait la vérité, il allait souiller sa mémoire. Nous ne sommes pas aussi de moutons pour croire à n’importe quoi. Car "un esprit libre ne se soumet ni à un dogme, ni à un sentiment, ni à un préjugé seulement aux faits et à rien d’autre ".


Jamais Kolonga avait : ″  le Grand Kallé m’avait sauvé de la mort car il
était aussi sur la liste de Mr Mobutu. Il est toujours en vie et a déjà donné plusieurs interviews à ce propos.


Dans notre époque les musiciens qui ont la conscience
patriotique comme le Grand Kallé, sont devenus des oiseaux rares.


Les politiques Congolais de l’époque
étaient –ils des marionnettes (Mundele-Ndombe) ?


Mr Patrice Emery Lumumba est l’exception qui confirme la règle, il était étiqueté communiste car il menaçait les intérêts de la
Belgique et des Etats-Unis. Ce monsieur avait toujours défendu les intérêts de congolais. Il était en avance par rapport à son époque car il était l’une de  première personne qui avait revendiquée l’indépendance totale.


Par contre, cette situation avait permis à Mr Moïse Kapend Tshombe de bénéficier de l’appui militaire et financier du gouvernement et
des milieux d’affaires Belges.


Lui aussi était jugé comme un homme peu docile et insuffisamment contrôlable par la Belgique et la CIA. Pourquoi ? Parce que la
Belgique et des Etats-Unis avaient déniché  une perle rare qui ils avaient trouvé un bon allié pour la sauvegarde de leurs intérêts au
détriment.


Cette perle rare s’appelait Mr Joseph Désiré Mobutu alias Joseph Désiré Moké. Durant son regne, les réfugiés tutsies rwandais tels que
Barthelemy Bisengimana, Gisaro, Clément Ngirabatware et Habarugura. Ces personnes occupées de poste de pouvoir, avaient crée un réseau occulté qui accélérait la promotion de ces réfugiés au
préjudice du peuple congolais.


 


Est-ce que ces trois politiciens ont
–ils rédigé leurs mémoires ?


Mr Patrice Emery Lumumba, n’a pas eu le temps mais il nous avait laissé une lettre dans laquelle il disait que l’histoire du Congo,
sera réécrite par les Congolais.


Mr Moïse Kapend Tshombe avait écrit ses mémoires I et il reconnaît qu’il avait pêché dans les eaux troubles et manipulés par
l’association des malfaiteurs.  Lui qui avait subi de pire humiliation durant l’époque coloniale. Par exemple, son père était fouetté par le colon en
présence de ses enfants mais hélas Moïse avait oublié toute cette haine qu’il garde en lui en acceptant de faire un pacte avec le diable. Par contre dans ses écrits, il demandait à la génération
future de ne pas le condamner mais de se mettre dans le contexte de l’époque. Pour votre information les manuscrits des mémoires II de   Mr Moïse
Kapend Tshombe se trouve toujours en Algérie.


Quant à Joseph Désiré Mobutu, je ne sais pas s’il avait déjà commencé à écrire ses mémoires.


Mais il avait expédié sa dernière lettre ci-dessous à Mr Jacques Chirac.


Voici le contenu de cette lettre :


Kinshasa, le 11 mai 1997



Papatoto 06/12/2009 11:11



Précision sur l’organisation de Jury d’Etat  en Belgique.


Il y a deux types de Jury d’Etat :


A)    Jury d’Etat  de l’Enseignement Primaire et Secondaire


B)    Jury d’Etat  de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.


En 1958, il  (Jury d’Etat) était sous le contrôle de deux Ministères, de l’enseignement
Primaire et Secondaire et celui de l’enseignement supérieur.


Actuellement, il est sous la responsabilité de la communauté française.


Les conditions d’admission à l’Université libre de Bruxelles (U.L.B) et les
autres universités. Pour être admis à l’université, il fallait réussir l’examen de maturité.


Sauf les étudiants de la faculté polytechnique jusqu’aujourd’hui sont obligés de réussir un examen d’entrée. Pour votre information,
l’examen de maturité n’existe plus en Belgique depuis quelques années.


Les étudiants qui n’avaient pas réussi à l’examen de maturité, avaient la possibilité de le présenter au jury d’Etat.


Par contre les personnes qui souhaitaient obtenir leur diplôme de  secondaire par le
truchement du jury d’état, étaient obligées de présenter  l’entièreté des matières devant les professeurs désignés par l’organisateur de ce jury. Il
faut savoir qu’il y a des écoles spécialisées qui préparent les étudiants de l’enseignement secondaire à cet examen. Pour l’enseignement Supérieur et Universitaire, certains étudiants préfèrent
passer cet examen  chaque année pour ne pas payer de frais de minerval exorbitant. Mais le seul inconvénient  est que  le taux de réussite est faible. Pour mémoire, un congolais est parvenu à  terminer ses études universitaires par l’entremise de ce jury.


Aujourd’hui si vous pouvez savoir les noms des congolais qui avaient réussi à l’examen de n’importe quel jury y compris les noms des
étudiants congolais qui étaient inscrits dans l’année 1958, il suffit de consulter les archives de l’année en question. Nous devons savoir qu’en 1958, il y avait aussi d’autres congolais qui sont
encore vivants qui étaient étudiants à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).


Malheureusement, le nom de Joseph Désiré Mobutu n’existe nulle part. La seule trace trouvée de Monsieur Mobutu est celle du
journalisme ( piste de couverture pour masquer ce qu’il faisait en réalité).


 Par contre, les noms de Thomas Kanza (deuxième universitaire), Disengumuka
et les autres existent bel et bien dans les listes des étudiants inscrits dans les différentes universités Belges.  Notre chercheur Congolais qui
habitait en France, est parvenu à retrouver le nom du premier universitaire congolais, Monsieur Paul Panda Farnana, 121 ans après. Ce brillant scientifique congolais avait fait ses études
supérieures en Belgique et en France.


 


La Force publique à l’époque coloniale


Durant, l’époque coloniale, les meilleurs élèves étaient orientés vers le petit et grand séminaire pour qu’ils deviennent des prêtres
tandis que ceux qui avaient un passé délinquant (à tort ou à raison) étaient envoyés dans l’armée. Les colons qui vivaient comme des rois (et les congolais comme des esclaves) craignaient que les
intellectuels congolais pourraient pousser  les autres à la révolte. Pour qu’ils continuent à vivre dans la quiétude, ils étaient faciles pour eux de
contrôler les délinquants et les bandits dans l’armée au risque de le laisser en liberté. En outre, les Militaires de la force publique avaient reçu une petite formation militaire car les colons
avaient tout prévu pour conserver leurs intérêts.


L’exception confirme la règle, Pierre Mulele qui était au séminaire dans l’école de prêtre. Mais un jour son professeur (prêtre) avait
dit : ″la vierge Marie, une femme humaine avait donné naissance à un enfant- Dieu ″. Mr Pierre Mulele s’était  mis débout en
disant  qu’″un humain ne peut pas mettre au monde un Dieu″. Les études de Pierre Mulele étaient
interrompues et les pères Catholiques lui laisseraient deux choix aller dans l’armée ou en prison.


Mobutu était envoyé dans l’armée par un père catholique pour être corrigé. Il était turbulent et délinquant selon ce père catholique
qu’il l’avait récupéré.


Son passé avait joué un rôle primordial dans son recrutement par la sûreté Belge et la CIA car c’était un enfant qui n’avait pas de
cœur (quand lui demande de tuer, il le faisait) d’après les personnes qui l’avaient recrutées.


Un Chercheur Congolais en France a retrouvé les preuves que les Belges l’avaient confié une mission d’adhérer à M.N.C
l’aile  Lumumba pour espionner ce dernier.


A ce propos,



Jacques Kanyinda 05/12/2009 11:49


Les Compagnons de la Révolution restant en vie sont au nombre de quatre .Il s'agit de Malila,Monyango,Ilosono et Nkulufa .
Les compagnons suivants avaient signé la Proclamation du Haut-Commandement : Mobutu (chef de l'état) , Bobozo (commandant en chef) ,Mulamba (Premier Ministre)
,Tshatshi,Massiala,Singa,Monyango,Ingila,Tukuzu,Malila,Bangala,Nzoigba,Itambo
et Basuki . D'autres avaient été élevés au rang de Compagnons de la Révolution comme Ilosono (il avait dactylographié la proclamation), Wabali (il avait coupé les lignes de communication de
Kasa-Vubu) , Lonoh (Il avait lu la proclamation) et Nkulufa (qui était au courant des préparatifs du coup d'état) .


MBOKA YA NGELE 03/12/2009 15:44


En parlant du procureur Kabeya Alidor, nayebi te soki ezali le même oyo azalaki na makambo ya homme d´affaires New-man Massamba, soki ezali ye alors ekozala malamu mingi ya kobeta lisolo yango,
puisque na biso ba Kinois, on ne peut pas parler de vieux Denis Ilosono sans parler de vieux New-man, parce que bango mibale baningisaki Kinshasa au même moment, si ma mémoire est bonne les deux
super-kinois Denis et Robert avaient chacun une voiture de marque PONTIAC et en plus ba chutaki lisusu au même moment, dans tout cela makambo ya ba femmes ezalaki au centre.


Radio Trottoir. 03/12/2009 15:12



Quel rôle avait joué son émminence Papa Diangenda Kuntima de l´Église Kimbanguiste dans la prise de pouvoir par le Général Mobutu Joseph, d´aucuns prétendent que Papa Diangenda était au Camp
Militaire (Tsatshi) cette nuit là entrain de prier quelque part dans une maison, est-ce que likambo yango ezali ya solo, ou simple rumeur ou simple coïncindence.
radio trottoir.



POLINA 03/12/2009 10:38


Lisusu matondo mingi ndeko wa biso Emmay Kandolo, natangi proclamation ya Haut Commandement ata esika moko te, balobi Ba Soda bakamati pouvoir po na sanza   misato to mbula mitano, to
bakozongisela ba civils bokonzi sima ya ba vote, ndenge Capitaine Lonoh asakolaki na Radio-Leo na tongo ya le 25 novembre 1965, pouvoir ya Haut Commandement esalaki mbula mitano, pe na sima ya ye
meyi Muana Mama Yemo, ewumelaki tii tango mpasi ya liwa eyaki kokanga ye. Mpe nalingi natuna ba Compagnons ya Revolution batikala boni na bomoyi na moyi ya lelo. Soki moyen ezali okoki kobetela
biso carriere ya moko na moko ya bakonzi oyo ya ba Soda basalaki Coup d'Etat wana, ezali normal toyeba vie na bango.
POLINA.