Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

LES POUVOIRS MAGIQUES DE PEREIRA.

 

 

Bonjour chers Mbokatiers,

Pour la photo des Léopards ci-dessus, je voudrais simplement ajouter que le joueur debout à l'extrême droite s'appelle Henri Balenga, un ancien de la Gantoise (Belgique).

 

Pour le match Vita-Imana, je précise que c'était la finale retour de la 3è édition du Challenge Papa Kalala. L'AS Vita avait remporté les 2 précédentes éditions (1982 et 1983).

Les 2 matchs devaient se jouer à Kinshasa, sur le même terrain du stade du 20 Mai.

 

A l'aller, l'As Vita avait joué "à domicile" et avait gagné sur le score de 2-1 et le CS Imana avait juste besoin d'un but (sans en encaisser) pour le match retour pour rafler le trophée. Pour avoir été présent, je peux vous garantir que le but de Mutufuila était valable ; ce fût un boulet de canon à bout portant qui était passé au-dessus du gardien Bulayima !

 

L'arbitre valida d'abord le but mais l'arrière-gauche Londa lui fît remarquer que le ballon se trouvait plusieurs mètres derrière les buts de Bulayima. Cette action se passa dans les buts du côté du pourtour de Bilima. En voyant le ballon hors de la cage de Bulayima, l'arbitre fût dans le doute ! Il appela son assistant qui se trouvait le long de la touche devant la tribune latérale de Vita et à l'aide du drapeau du juge de ligne, ils se mirent à vérifier l'état du filet à l'endroit où le ballon était censé rentrer.

 

 Ils constatèrent qu'il n'y avait aucune brèche et l'arbitra décida d'annuler sa décision et d'accorder plutôt un corner à l'AS Vita car Bulayima avait légèrement effleuré le ballon dans l'action ! Ce fût l'émoi dans le camp des verts-noirs, surtout chez Mutufuila. Je l'ai personnellement vu se tenir la tête, aller supplier l'arbitre et pleurer presque car son but venait d'être "avalé !

Ici, j'aimerais préciser que cet arbitre et ses assistants avaient cruellement manqué de psychologie car s'ils avaient bien analysé la tête de Bulayima et de ses coéquipiers après cette action, ils auraient vite compris qu'il y avait effectivement but ! Mais, à leur décharge, le fait de voir le ballon rouler loin derrière les buts de Bulayima les avaient plongés dans le doute et la confusion ; ils ont fait confiance à ce qu'ils voyaient et ont estimé que ce n'était pas but pour les raisons expliqués ci-haut.

 

Il faut dire que c'était l'époque où, selon rumeurs, le spirite Perreira du CS Imana transformait les ballons de foot en ballons de "tennis"; il paraît qu'il avait le pouvoir de conférer à un ballon de foot les dimensions d'une balle de tennis. Ce qui permettait au ballon de traverser les filets sans les endommager !!!!

 

Il avait joué la même blague au Fc Sozacom lors d'un match qui s'était soldé sur le score de 4-4 et où il avait fallu recourir aux tirs aux buts ; c'était toujours contre le Cs Imana et cette fois-là la scène s'est jouée du côté du pourtour imanien. J'étais présent au stade ce soir-là et Ngambio "Yandi Mosi ", alots ailier droit du Fc Sozacom, en fît voir de toutes les couleurs aux défenseurs imaniens. Le dernier tir au but de Sozacom rentra bel et bien mais fût annulé pour les memes raisons qu'ici. Allez-y comprendre quelque chose !

 

Revenons à ce fameux Vita-Imana pour dire qu'en 2ème période, le club vert-blanc marqua enfin son petit but grâce à une frappe magistrale des 40 mètres du joueur Mandiangu ; il marqua du pied gauche et le gardien Tubilandu n'y vît que du feu ! Je pense qu'il n'a même pas vu le ballon venir !

Mais, à quelques minutes de la fin du match, l'arbitre accorda penalty à l'As Vita sur une faute commise dans le rectangle imanien. Bulayima sortit son mouchoir blanc du fond de son pantalon (training), le secoua et se plaça sur sa ligne. Le médian Tueba s'avança et tira. Il plaça le ballon à mi-hauteur, à droite de Bulayima ; mais, ce dernier se détendît et repoussa le tir de deux mains dans une superbe parade. Le ballon revînt vers l'arrière-droit Tshikalu qui le dégagea dans les tribunes !!!! Vita venait de tout perdre : son but injustement annulé, le penalty manqué, la coupe....

 

Quelques temps après, Mutufuila fût victime d'une grave blessure au genou qui mît fin à sa prometteuse carrière ; la radio-trottoir nous fît croire que c'était à cause de son but "avalé" de façon mystique.

Je suis un Imanien de coeur résidant à Bruxelles et je peux vous affirmer que cette après-midi-là Mutufuila avait marqué un but tout-à-fait VALABLE !

Bonne soirée à tous.


Kim

.

Commenter cet article

Vista problems and live chat and support number 22/08/2014 14:51

We have visited this Portuguese parish last year. I went with my family for the vacation holiday and it was beautiful. I want to visit this place again with my friends, hope I will go this year-end.

Claude Kangudie 19/08/2013 20:42


Ba vieux wana basala mpe carrière na bango na gd Libulu. Mais bazua mpe ba échec. Comme quoi ngua esalaka tango nionso te. Bana Véa rappelez-vous un certain Vita-Hafia FC et le fameux penalty
raté de Adelar. Lupeta Zacle alobelaki nga ke macth wana ezalaki déjà verrouilé par ba wara. Vita amonaka but wana ya ba wara. Asala tout mpo nakolongola yango impossible. Penalty wana ezalaki
tentative ya comité ya recherche ya Vita...mais likambo eyebanaki ke ezalaki impossible ya ko éliminer Hafia mokolo wana. Et Bilima-Canon 3-0 ? Mayele Awul akendeki Idiofa spécialement mpo na
finale wana, je crois avec Ranger Rover ya vieux Mafema si mes souvenirs sont bons. Grand féticheur ya Bilima Vieux Boni apesaki marquoir ke Bilima ekolonga...mais na suka topolaki 3-0 et je
passai une semaine de "torture" na ba petits na nga na ndako, ba vitaclubien...histoire, histoire. RDC Congo Pawuni ya Motuya...


 


Claude Kangudie.