Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

LES NOMS DE SCENES DE CERTAINS MUSICIENS ET LA TRADITION ROYALE ET IMPÉRIALE DE LA RDC

 

Koffi, la révélation 1978                                                    Koffi, le roi du tcha- tcho, la révélation de 1978

Je voudrais partager avec vous cette idée que j’ai découverte dans la lecture de l’ouvrage «Langages et aphorismes dans la chanson congolaise» de mon collègue et aîné Manda Tchebwa Tshamalu. Je l’ai trouvée intéressante que j’ai jugé bon de la mettre à la portée de tous nos lecteurs.

 

En effet, le deuxième millénaire a été la stabilisation et l'organisation politique des tribus en entités fortes dans le continent africain. Une fois le courant de migration épuisé, le sol fertile trouvé et l'asile sûr, les communautés bantoues ont commencé à se sédentariser, des formes de pouvoir s'y sont organisées et se sont consolidées, des dynasties sont nées et se sont succédé et des royaumes se sont créés. On a alors assisté à la naissance des civilisations présentant un ensemble de croyances religieuses, des concepts sociaux et des manifestations artistiques.

 

Notre pays, la République démocratique du Congo possède une longue tradition royale et impériale. On a connu le royaume Kongo, le royaume Teke, l’empire Lunda, l’empire Luba et consorts. La musique faisant partie de notre culture, certains artistes musiciens se sont inspirés du passé glorieux de ces royaumes pour y puiser leurs sobriquets. C’est le cas de Papa Wemba avec son village Molokai. Il s’autoproclame le chef du village Molokai, un village avec un territoire bien visible. A l’instar des chefs traditionnels, il réunit ses sujets au moyen des sons de «Lokole» qui est demeuré le symbole du groupe.  Le «Lokole» est un attachement affectif pour les racines, un moyen de communication traditionnel et en même temps un instrument de musique.

 

Quant à Molokai, il est un quartier situé au cœur de la cité chaude, la cité d’ambiance à l’époque, c’est-à-dire un quartier situé entre les rues Masinamanimba, Oshwe, Lokolama, Kanda Kanda et Inzia. On s’est donc servi des premières lettres de chaque rue pour former cette anagramme. Le chef coutumier et traditionnel de ce village, c’est Papa Wemba, le souverain des souverains. A l’époque, il s’entourait bien de ses notables Fafa de Molokai, Jadot le Cambodgien, Sacré Marpeza tala Mwisi ya Zaza, Bayar de Munich, Losikiya Maneno, Colonel Jagger et bien d’autres.

 

Quant au Roi de la SAPE, nous avons cité le pape Stervos Niarkos, il s’est investi le Ngantshe, un titre de noblesse chez les Bateke. Il est le petit-fils de Ngaliema, un chef de tribu de commerçants et pêcheurs TEKE qui signa le «Traité de l’amitié» avec Henry Morton Stanley en en 1881.

 

Werrason a trouvé son territoire physique dans la nature et plus précisément dans la faune de notre pays pour se proclamer le Roi de la forêt à l’instar du lion qui règne sur tous les animaux qui constitue notre faune. J.B Mpiana a choisi le titre de Mukulumpa», un titre honorifique chez les Baluba.

 

Marie Paul Roi Pélé a été fouillé dans la terminologie Lunda pour y puiser le surnom de «Mwat Yav», le titre officiel du roi Lunda. Il a fait une parfaite combinaison avec son surnom de Roi Soleil à l’image de Louis XIV, le roi de la France et du Roi Pélé, le célèbre footballeur Brésilien d’origine noire.

 

J’allongerai la liste avec Kalonji «Jus d’Été» qui lui opte pour le titre de «Mulopwe» jadis conféré au monarque de l’empire Luba.

 

Beaucoup d’autres souverains, ne disposant pas d’un territoire physique ont trouvé un territoire imaginaire en mettant en réserve leur style ou leur instrument de prédilection. C’est le cas notamment

Du Roi des boléros, Vicky Longomba (TP OK JAZZ)

Du roi des maracas, Roger Izéidi (African Jazz)

De la reine de Mutuashi, Tshala Mwana

Du roi de Tcha-Tcho, Koffi Olomide (Quartier Latin).

 

Je laisse la tribune aux Mbokatiers pour compléter avec leurs commentaires sur les différents noms de scène de nos artistes musiciens. Je demande à tous ceux qui connaissent bien nos traditions et cultures de compléter et d’enrichir ce texte et pourquoi pas de corriger toute  idée qui n’a pas été bien rendue.

 

Zéphyrin Kirika Nkumu Assana

 

.

Commenter cet article

historien 18/05/2012 17:05


A DIERTO ET MUENZE


NA lisolo na bino avec permission na bino nakoki kopesa avis na ngai.


MWENZE  azali na raison soki a soulever que b'artistes talentueux bazali lisusu te lokola na tango na ye.mais cela ne veut pas dire que musique ekufi po meme phenomene pe tokoki komema yango
lokola na lisano ya ndembo.


tozua ndakisa ya bresil,toyebaki generation PÉLÉ avec ba GARRINCHA,RIVELINO,TOSTAO,JAIRZINHO  etc...


EXPLOIT  na bango ya liboso,ezalaki na SUEDE na 1958 tango bagagnaki coupe na bango ya liboso.54 ans deja passé.sikoyo bato ya generation wana bazalaki gaté nabajoueurs wana pe tango
generation wana ekomi na fin,ba fans pe batiki nzela ya stade.po na bango balle ezali lisusu te.ba fans mosusu pe babimi,tovivre ba socrates,ZICO,tokoki kotia yango lokola generation ya zaiko.


balle econtinuaki na yango kobeta mais avec changement ya ba joueurs na ba fans.ba nostalgiques bakendeke lisusu stade te,ba fans ya sika pe babima.


ba systemes de jeux  ebele ebima.ezali lisusu te ndenge  PÉLÉ  azalaki kosopa tous les defenseurs po il faut spectacle ezala.lelo soki omeki kosopa lokola na epoque wana,ton propre
coach ako rappeler yo a l'ordre que ozali kobeta po na collectif te.natangaka chaque jour quotidien sportif l'EQUIPE ya FRANCE.


AC MILAN emesanaki kosomba ba grands joueurs.lel'oyo bakomi kozua ba joueurs de seconde zone,ba fans oyo bazalaki kokende stade na tango ya ba gullit,van basten bakoloba balle ekufi po na saison
prochaine,1ere  recrue na bango kombo na ye TRAORE BAKAYE.azali  malien,awuti na NANCY na FRANCE.


NDENGE moko pe na musique,babeti ndule talentueux bazali lisusu te ndenge ya kala mais elingi koloba te musique ekufi.un artiste a s'adaptaka na epoque nionso.


ndeko  MWENZE,TABU LEY soki azalaki actif,ba fans naye bakokaki kosuivre ye lisusu te pour plusieurs raisons.mingi bakufa,bakoma mpiaka ETC...ye pe po avivre alingaki kosalela ba DIDI
KINUANI ba nzembo comme tout le monde.


nakopesa yo ndakisa moko.nawuti kotanga BOB BOKELO,muana ya papa BOKELO ISENGE,soki akotanga ngai,ye azali na ontario na canada.azali na leki na ye moko patou.


na 1998,afrisa eyaki kobeta na montreal.bazangaki drummer.patou lokola azali batteur apesaki coup de main.sikoyo ekomaki likambo ya epoque.ba nostalgiques bazalaki moke.tabu ley a se laissaki na
courant actuel,cad ndombolo.la star ezalaki ye te mais patou po il faisait la batterie et l'animation.


banzembo lokola sorozo,SELIJA  ebetama na ndenge ya ba cacophonies ya lelo pe tabu ley areconnaitraki que soirée na ye ezalaki sauvé na patou bokelo.bob soki ayebi lisolo oyo te atuna son
frere.


papa wendo lisusu ayaki kobeta  na les francofolies de montreal,ezali festival.akotisaki mabanga pe ayaki na ba danseuses.nzembo lokola marie lowisa abongolaki yango na kombo ya moto moko
azalaki kokaba mbongo,etienne mundele,allez y comprendre  quelqwue chose.


nasuki awa pe kimia ezala kati na biso

Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 18/05/2012 16:48


Chers Mbokatiers,


Je voudrais rappeler à tout le monde que le travail que nous faisons sur ce blog est un travail de mémoire et en même temps un travail d'équipe. Nous avons besoin des idées de tout un chacun
partout où il se trouve.


Personne parmi nous n'est infaillible. Tous nous commettons des erreurs. Nous devons savoir nous supporter mutuellement, nous corriger et nous compléter avec amour. Nous sommes tous fils
d'un même pays et nous ne sommes pas des politiciens congolais pour venir batailler sur le blog. Ne rejetons pas en blog les idées autres. Tozala na culture ya kondima ba versions ebele. La
littérature n'est pas une science exacte pour dire 1+1=2. La Bible contrédit cette réalité en nous apprenant que 1+ 1= 1.


Par exemple, le premier intervenant qui avait fait un commentaire sur cet article rejetait tout en bloc sous-prétexte qu'il ne lui accordait aucune valeur. Un intellectuel ne rejette pas les
idées des autres, mais les corrige si elles contiennent des erreurs. Il est sans doute surpris na komona ndenge baninga babongisi na ba cmmentaires na bango, bien que d'autres soient hors
contexte. Nous sommes tous d'accord que Papa Wemba avait déclaré au cours d'une interview qu'il s'est inspiré du village Molaki du Père Damien pour le nom de son orchestre. A bien lire cet
article, il ne parle pas de l'origine du nom Molokai comme tel, mais de son espace physique qui se situe entre les avenues Masinamanimba, Oshwe, Lokolama et consorts. Cette réalité, personne ne
peut le contester. Ce qui était intéressant ici, c'était son nom de scène le chef coutumier du village Molokai. C'est cela qui coincidait avec le titre même de l'article.


Personne ne détient le monople du savoir. Tous ceux qui ont l'habitude de lire mes articles sur Mbokamosika savent que je les termine souvent par une invitation, celle de demander aux autres de
corriger mes idées ou de les compléter. C'est pour moi un signe d'humilité et celui de reconnaitre qu'il y a beaucoup de gens qui connaissent plus que moi dans plusieurs domaines.


Toswana te, towela te, toluka lokumu te po lokumu ezali ya Nzambe. Topesana makanisi pe tosangisa yango pona kotombola culture ya mboka na biso. Moko te na kati na biso azwaka salaire pona makomi
na ye na blog. Moninga oyo amoni que nalobi mabe, alimbisa ngai. Monoko ezangaka libaku te. Makanisi na ngai ezali se boboto, bolingo mpe kimia ezali o kati na biso nionso.


Je vous remercie.

MWENZE 18/05/2012 11:11


Cher Dierto,et si on se calmait un peu?Je ne me nourris pas de polémiques,fond de commerce de la troisième école,pratiquants et fans confondus (ça au moins vous n'allez pas le recuser)et je puis
vous assurer que vous ne me trouverez pas sur ce terrain-là.Il est vrai que sur ce forum j'ai souvent posé un jugement,mais tout jugement de ma part a toujours été argumenté.On peut ne pas être
d'accord,mes contradicteurs ont toujours apporté à leur tour les leurs,tout l'intérêt d'un débat.Ce que je cherche en vain dans vos interventions,qui,au contraire,nous ont éloigné du sujet.Je ne
suis pas nostalgique,soyez-en assuré.Qui aujourd'hui pourrait récuser la baisse de niveau de notre musique?Le numéro du magazine "Zaïre" dont j'ai eu à faire état auparavant posait déjà ce
constat en 1975!Il y a des citoyens chez nous qui savent conserver des journaux,il y en a bien un qui devrait le posséder.Le problème demeure entier.Et l'exemple de Wendo que vous évoquez est
très édifiant,car il soulève la thématique de la vocation,du destin:Wendo,comme la majorité des artistes des années 50 à 70,était prédestiné pour la musique.Combien d'entre-eux n'avaient pas
quitté des métiers "honorables"?En quoi suis-je nostalgique et mélancolique lorsque j'affirme que notre musique est orpheline des chanteurs à voix de la trempe de Kallé,Vicky,Franck
Lassan?N'est-ce pas un constat?La différence entre les chanteurs d'aujourd'hui et leurs congénères,c'est la chance de s'y trouver.Point barre.Tandisque les Kallé,Vicky,Rossignol,Rochereau pour ne
citer qu'eux,avaient ce "plus" qui faisait la différence avec le commun des mortels.Tout ce qui nous aveugle et qui les sauve,c'est la langue,la télé et tout le support audio-visuel moderne (clip
dvd,spectacles) qui sont de leur génération et que n'avaient pas leurs aînés.On vient à la musique par passion.Et rien ne se fait bien sans passion.Revenons donc au sujet proprement dit du
blog,celui des surnoms d'artistes.Relisez-moi avec sérénité,la tête froide,sans passion et contredisez-moi congrûment,s'il vous plaît,argument contre argument.Kanda té,tozali bandéko.Merci.


MWENZE

mbob bokelo 18/05/2012 10:57


Na  bakisiki  Papa  na  ngai  Jean  Bokelo babengaki ye  jhonny  , mobali ya  bandumba, jhonny abangi makambo,Roi de mwambe, l'infatigable,
maitre  ya  ba  maitre  .baluba  ba  benga ka  ye  muamba. ect....

Dierto 18/05/2012 04:23


« Cher Dierto il y
a quelques jours, un Mbokatier avait prié les natifs nés après 1970 de ne pas prendre part à certains débats…ce pour dire d’eviter de fonctionner à l’affect, vu que la passion annihile tout
jugement » dixit Mwenzé. En faisant appel à cette stupidité vous êtes tombé trop bas plus que même le farfelu auteur de ce baliverne, jusqu’où vous irez ? il vous reste à interdire à
quiconque d’écrire sur Louis XIV ou Nzinga Kuvu car sujet antérieur à leur naissance. Et que dire alors de Manda Tschebwa qui a écrit sur la musique congolaise même des années 40 ? je vous
signale qu’il y a des documents audio-visuels qui existe nonobstant les témoins oculaires qui sont en encore vivants. Ces sources sont largement suffisant pour quiconque qui veut traiter un sujet
antérieur à sa naissance de les exploiter en bon escient d’ailleurs je vous apprends qu’il y a   un métier appelé « historien ».


Non
suis pas passionné car je coupe la poire en deux et j’évite de prendre en considération seulement les conséquences palpables au jours d’aujourd’hui dans les chefs de nos musiciens pour en faire
des boucs émissaires de la dépravation des mœurs  dans le milieu musical rdcéens, ce que je qualifie d’une démarche éhontée et refuse de vous suivre sur ce chemin, pour ma part cet état
d’esprit a pour origine nos pionniers de la musique. Un musicien été-t-il un monsieur respectable ? comment on devenait musicien versus griot ? griot titre royal de père en fils par
contre musicien des décrocheurs scolaires comme Wendo chassé de l’école par des prêtres pour absentéisme avérée selon ses propres dires «  nazalaki kokima kelasi kokenda na zamba pe
koyemba… »


Mr
Mwenzé, je pense soit vous êtes un conservateur endurci ou soit vous êtes victime d’une mésaventure  d’un membre du clan langa-langa car  la hargne avec laquelle vous traiter tous sujet
en rapport avec eux me pousse à le croire. Pour vous rien de bon avant et après la musique de ton époque, Mr king avait tiré la sonnette d’alarme  dans ce forum sur le risque d’affecter
notre jugement par la nostalgie du bon vieux temps.


Pour finir je tiens
encore une fois que ce sujet n’a pas comme objet de comparer ni de juger la qualité encore moins les compétences intergénérationnelle de notre musique mais plutôt d’épinglé « LES
BETISES » de nos musiciens en général et sur un point bien précis, ce à quoi je considère wendo, wemba, werra, franco etc…sont tous bonnet blanc et blanc bonnet.


Je
vous quitte en paraphrasant les chrétiens « Je suis dans ce monde mais je ne suis pas de ce monde » je pense que cette phrase vous va si bien au regard de vos interventions nostalgique
et mélancolique car vous semblé vous complaire dans un monde musical dépassé pour ne pas dire démodé même si ce le cas. 


Merci et au plus de
vous lire dans un notre sujet. Car honnêtement je n’ai plus des matières à débattre sur ce sujet ayant tout déballé.


BOBOTO PE
BONDEKO      


  
         


    
 

DIERTO 18/05/2012 03:59


Boboto pe
bondeko


A
tous les mbokatier et spécialement à Mr Mwenzé, j’aimerai clarifier ma position.


Loin de moi l’idée de
méconnaitre les talents, les prouesses encore moins la contribution des anciens musiciens à l’auréole que jouit notre musique même si elle est en déclin supposée (un autre débat)


Je
m’oppose seulement contre cette habitude malsaine qui sied à merveille à certains d’entre- nous en l’occurrence Mr Mwenzé  de transformer tout sujet en procès du style « KAFKAIEN »
de la musique congolaise actuelle   (3eme génération à nos jours), certes il y a beaucoup à dire sur la qualité, le niveau etc…mais ne perdons pas de vue que la concurrence est rude,
les pays jadis friands de notre bonne musique, consomment maintenant leurs propres musiques locales, une copie de la nôtre ( un autre débat)


Mr
Mwenzé j’ai pris connaissance de votre réplique à mon posting, je me suis amusé à la décortiquer pour mettre en exergue votre impartialité pour ne pas dire incohérence.


Nico « prouesse
que nul autre n’a rééditée, de son époque à  nos jours » dixit Mwenzé ; honnêtement je ne suis pas spécialiste en note de la guitare mais un simple mélomane, néanmoins je sais
qu’il y a dans ce forum des adeptes ou connaisseurs de cet instrument qui pourront nous instruire d’avantage par des termes techniques le style de Nico comparé à celui des autres, sur ce je pense
à Mr Dio-Dio ou Mr Kandolo ( cfr congo 2000). En ce qui me concerne je vous dirai ceci « autres temps, autres mœurs »


Pour ce qui est de la
censure, oui je suis d’accord avec vous car c’est clair que l’Etat fonctionné correctement avec tous ces attributs régaliens et par ricochet les fonctionnaires bien payés n’étés pas enclins à la
corruption.


Vous semblez dire que
je confonds « trivialité et vulgarité ». Non Mr Mwenzé pour votre gouverne laissez-moi vous apprendre que vulgarité et synonyme de trivialité, bassesses,grossièté,obscenité etc.. rfr/
L'internaute encyclopedie. 


A
vous de choisir le vice ou le péché mignon acceptable, mais d »emblé ce comme choisir de mourir soit du sida ou du cancer or la finalité c’est la mort ; je signe et persiste que tous
nos musiciens anciens comme nouveaux sur LE PLAN DE LA MORALITE ils sont tous fabriqués à partir de la même moule « DES MAUVAIS GARCONS » Selon vous quoi de plus normal que Franco soit
Vulgaire mais pas obscène. «  Yorgho azalaka yankee te ? ekasi ! »dixit Mwenzé, je laisse le soin aux mbokatier de juger votre parti pris incongru.


Sam
Magwana «  MWANA NZOKO » rien à dire car référence à la force physique de l’éléphanteau, mais franchement pourquoi tant des fioritures pour nous faire accepter l’inacceptable, vous êtes
sans ignorer qu’il y a le sens propre et le sens figuré. Quid de « BAKALA DIAKUBA »
homme fort en lari qui a semblé vous mettre dans tous les états puisqu’il s’agit de PP Wemba membre actif du clan langa-langa directement ont appel au sens figuré. Pour ceux qui ont déjà
visionnés le sketch de NGANDIOS à Paris où il eut affaire avec un travelo au bois de Boulogne, qu’il prit pour une séduisante prostituée…, vieux Ngandios sorti du bois en petite tenue en courant
et en hurlant « azali mutu, na moni sam mangwana mwana nzoku » comprenne qui pourra, juste pour vous dire que nous n’avalerons pas vos couleuvres.

MWENZE 17/05/2012 20:20


Erratum:Lire dans le dernier paragraphe,"...avait prié les natifs nés après 1970 de ne pas prendre part...."


Merci.


MWENZE

MWENZE 17/05/2012 19:59


Cher Dierto,j'ai lu avec beaucoup d'intérêt tes deux commentaires qui suscitent,du dois t'en douter,quelques répliques de ma part.


Chercher à tourner en dérision docteur Nico par une référence "gynécologique" relève du ridicule,voire d'une vision obtuse de la notion de docteur.Que dis-tu alors du Docteur de l'Eglise
dans le christianisme,du Docteur de la loi dans le judaïsme,du docteur ès lettres,du docteur en philosophie,docteur en droit,docteur en
physique,etc..?Et le Docteur honoris causa,pour l'honneur?Le doctorat étant le grade le plus élevé,le public avait jugé bon lui décerner à Nicolas Kasanda,alias Nico ce titre,aux
mérites de ses prouesses artistiques à la guitare,tant conventionnelle,qu'hawaïenne,prouesses que nul autre n'a rééditées,de son époque à nos jours!


MWENZE


Non,Dierto,aujourd'hui nous ne faisons pas plus attention qu'hier,je m'avancerai même à dire hier,bien plus qu'aujourd'hui encore.Sais-tu que la chanson "yaka toyambana"de chantal avec
L'African-Fiesta Sukisa fut censuré pour deux phrases jugées à l'époque blasphématoire puis obscène:"Jésus likolo biso na sé,kaka bolingo" et "soyi ézali baiser,ézali mayi ya bolingo,kobosana
té.Pensez donc à l'emprisonnement de Franco,pour un répertoire pornographique ayant pour chansons phares "Héléna","Falaswa",par exemple.Il en fut de même de la chanson "lolaka lwa boso" d'Essous
et les Bantous.Toute tentative d'obénité rhétorique était aussitôt réprimée par l'autorité,une obsénité qui n'était pas la règle,comme c'est le cas aujourd'hui,mais une exception.Par ailleurs
vous semblez confondre trivialité et vulgarité.Quand Franco parlait de "mokinza",il était certes vulgaire mais pas obsène.Et c'est vrai,Franco prenait beaucoup un grand plaisir dans la
vulgarité."Yorgho azalâkâ yanké té?é kasi!"


"Mangwana mwana njoku",mwana l'éléphanteau.Même petit,l'eléphant reste puissant.Je ne pense pas que ce surnom,contrairement à ce que vous pouvez penser,eût un quelconque rapport avec ses
mensurations,somme toute normales,ainsi que vous semblez le reconnaître.


Cher Dierto,il y a quelques jours,un mbokatier avait prié les natifs nés après 1970 de prendre part à certains débats.Je ne dis pas que vous en faïtes partie,mais c'est pour dire d'éviter de
fonctionner à l'affect,vu que la passion annihile tout jugement.Quoi qu'il en soit,que vous le compreniez en majuscule ou en minuscule,les musiciens d'hier et d'aujourd'hui ne se valent pas.Et ce
n'est pas un problème de génération ni d'époque,mais un problème de maturité et de niveau de compétence.

Jean Mangredo 17/05/2012 19:30


Salut! j'ai lû ce beau sujet et seulement je tiens à rectifier que PÉLÉ n'est pas mexicain mais plutõt Brésilien.Corrigeons ce lapsus !

DIERTO 17/05/2012 03:14


BOBOTO PE BONDEKO


Complement d'information, à propos ya " Tango na biso ou Tango tozalaka"


Tangu nazalaka petit nazalaka komona mboka bien toza kolia trois fois comme tout le monde, minda na ba avenue nionso ezopela d'une façon syncronisée, ba bus scolaires pe ye transport Cuivre n0 1,
diamant, or, bref Boum économique, ba folie ya prez ( combat ya ali et foreman ) il parait kutu 1Z= 2 dollars wana nionso nanu kutu na koto ntshik te mais curiosité ya makasi mais tango koko na
biso awuti mboka aye azali kolela lela ohh mboka ebebi, NA TANGU YA BA FLAMAND tozala ka boye te, bo imaginer deception na bana mike, oyo ya mokolo atuni ye kasi na tango ya tata na yo wana kutu
flamand nanu ayaki na fimbo te ezalaka ndengé nini alobi oh ezalaka kitoko makasi ndenge na yokaki. retoutnons un peu sur nous meme et à l'actualité Lelo oyo tango bana na ngai bazali kosepela na
internet, face book, télécommande je me surpris ya koyebisa bango ke mboka ebebi alors kutu na tangu na biso internet ezalaki te, face book ezalaki te kaka ba corespondants na revue moko boye,
kaka deux chaines kin na brazza meme pas telecommande...


moralalité, vanité de vanité mboka esi ebeba kala uta ebandeli il n y a rien de nouveaux. ba musiciens ba ko changer te bazali ba ngo nionso ndenge moko mais na periodes, conditions pe imperatifs
different.


boboto pe bondeko

DIERTO 17/05/2012 02:52


BOBOTO PE BONDEKO


Oui je suis d'accord avec tout ce qui se dit ici à propos de nos musiciens


OUI tous nos musiciens sont vulgaires à commencer par Wendo via Franco jusqu'a Fally et Ferré. 


OUI, n'est ce pas Wendo qui disait quelque chose comme " mbeto ya wendo ezali na ressort ou courant" en y invitant une demoiselle a faire la decouverte ou l'experience (cfr mboka mosika article
sur wendo) le meme quidam menacé les parents d'une mineure ( na komema ye na zamba ya kigambwa) je pense que ce n'est pas seulement pour cueillir les mbouma makaku. Dr Nico (surement un gyneco
qui s'ignore) chanté (Ngalula mipendé ya milangi) Franco qui ne se genait pas de parler des (Mikinza) à la télé, tout petit je pensais que ce papa (Franco) n'avait pas de vie de famille ( femme
et enfants) souffrez en que cette liste ne sois pas exhaustive. Au vu de ce qui precède, je dirai encore oui que Fally avec son orgasie et Ferré avec son cinquième doigt n'ont rien inventé.
Tabuley avec ses pat d'eph moulant mettant en vedette plus  ses atributs avec nombril à l'air "un vrai kit complet" du parfait seducteur et tombeur de la gente feminine dont il est fièr de
son resultat (+ de 60 enfants) Fally n'est (qu'un petit joueur avec ses tailles basses la preuves jusque là malgrè son succé il n' a que deux enfants. Et que dire du sobriquet purement
authentique de Sam mangwana ( Muana Nzoku) et pourtant il n'été pas plus gros que Madiata a ce que je sache , je pense que comme d'hab c'est plutot ses admirateurs ouf pardon ses admiratrices qui
lui ont affublé ce sobriquet plus acomodable que (bakala dia kuba ?)


Oui aujourdhui nous faisons plus attention et nous comprenons directement les codes de nos musiciens et parfois nous allons meme au delà de l'imaginaire du créateur par ex sima ekoli ou punda ont
fais couler beaucoup d'encres, Bord ezanga kombo chacun le définit à sa manière et pourtant nos tres venérés artistes ont chanté à leur époque Mongali , Mario ou muana nsusu une  apologie à
peine voilé des gigolos... (sic) bel exemple.


Oui,oui et oui trois fois notre musique dépuis l'époque Wendo (windsor: un notable pendé je suppose) jusqu'à férrè, est composé des personnes non frequentable , non recomandable et peu
scrupuleux,  la preuve leurs parcours, leurs vie des familles, leurs réputations, aucun parent qui aime son enfant l'encourage à faire la musique, l'ironie du sort meme eux les musiciens
sont moins enclins a encourager leurs propres progenitures à embrasser l'art d'Orphée.


Pour finir je dit un GRAND NON AVEC MAJUSCULE je refuse de deshabiller Saint Paul pour habiller Saint Pierre. Wendo- Wemba; Franco-Fally c'est du PESPSI-COCA, COCA-PESPSI.


BOBOTO PE BONDEKO

MWENZE 16/05/2012 23:10


Mon frère Bernard Manseka,je partage pleinement ton avis à travers ton commentaire.Le contenu de ton premier paragraphe rejoint effectivement l'esprit des sobriquets des artistes des deux
premières écoles de notre musique,African-Jazz et OK-Jazz.Je parle bien des sobriquets,généralement attribués par le public,suivant les prouesses ou les qualités de leurs récipiendaires,comme tu
le souligne si bien.Quand on entendait "docteur  Nico,Nico dieu de la guitare,Franco sorcier de la guitare,Roger roi des maracasses,Vicky roi des boléros etc...c'était parlant.Le comble,ce
sont les surnoms que se sont affublés certains musiciens du clan Zaïko,voire leurs soutiens et  admirateurs:Bill Clinton,Switzerland,Chirac Makayabu,Internet,Di Caprio,et,comme tu as su le
souligner avec Koffi Olomidé,tour à tour:Rambo,Akram Ojjeh,Sarkozy(peut-être François Hollande depuis hier?).Savez-vous qui est Akram Ojjeh?Un milliardaire véreux, américain d'origine
libanaise,en fuite en Suisse pour échapper à la justice américaine,arrêté et ramené aux Etats-Unis,menottes aux poignets par le FBI,en milieu des années 1980.Je me souviens du tollé provoqué par
l'adoption du surnom Sarkozy et exprimé dans l'émission "Couleurs tropicales" sur RFI,Claudy Siar en tête,afin de le faire changer d'avis,rien n'y fit.Le comble,tout cela après tant d'années de
politique d'authenticité,30 ans exactement!"Laver la tête d'un singe..."En tout cas tout y est,dans ces surnoms:infantilisme,puérilisme,aliénation culturelle,acculturation,complexe.Je n'aurai de
cesse d'affirmer combien l'école Zaïko abrutit le public.Les Kallé,Franco,Nico,Vicky,Essous,Nino,Démon Kazano,Franklin Boukaka,Gérard Madiata,Guvano,Roger Izeidi,Rochereau et autres inspiraient
respect.C'étaient des grands hommes.Tandisque les Koffi,Papa Wemba,Werrason,J.B.MPiana,Fally Ipupa,Ferré Gola et autres demeurent,par leur comportement en société,comme à travers le contenu de
leurs chansons,voire de leurs clips,des gens vulgaires.la preuve!


MWENZE

Roundy 16/05/2012 14:49


Ma contribution:


Bien qu'il soit pas musicien mais il marche et vit avec les musiciens. 'Le Mollah de la presse congolaise'! Ah! Tambola na makolo okota mayanzi!


http://www.youtube.com/watch?v=PKziu4xlmpU&feature=related


http://www.youtube.com/watch?v=hbDeO2_ilIQ&feature=related


http://www.youtube.com/watch?v=B4mA4s6pGpQ&feature=related


 

Bernard Manseka 16/05/2012 14:41


Le fait d’avoir un sobriquet ou un surnom étranger n’est-il pas une
aliénation ?  N’avons-nous pas des héros qu’il faut imiter ou se servir de référence ? Si nous voyons dans la bible ou dans l’histoire
ancienne, un surnom a été donne suivant les prouesses ou les qualités de cet individu dans un domaine précis. Dieu, Jésus, et les prophètes changeait des noms des individus suivant leurs
destinées ou leurs capacités. Ainsi Saul deviendra Paul, Cleophas deviendra Pierre ainsi de suite. De fois les noms des animaux étaient attribués aux hommes, le lion de la tribu de Juda, l’aigle,
le renard. Cela se faisait même dans le scoutisme.


Tous ces surnoms étaient adaptés et ne se volaient pas dans d’autres
cultures. Ce qui est étonnant pour nous les Congolais est que nous nous referons aux autres et non pas à notre culture. Nous avons des Zorros, des Rambos, des Mabuses, des Dantess, etc… et nous
n’avons pas de Kimpa Vita, de Nzinga Nkuvu, des NImi wa Lukeni. Et pourtant ces gens étaient des héros, des rois, ou des fameux dans notre Histoire. Dernièrement il y a un auteur qui a écrit sur
Kimpa vita et titre son livre Kimpa Vita, la Jeanne d’Arc du royaume Kongo. Je me suis vite insurgé contre cette qualification ou ce
surnom. Comment comparer Kimpa Vita à Jeanne d’Arc ? Quand est-ce que François Hollande ou Nana Mouscouri vont se comparer ou se surnommer Nimii wa Lukeni ou
Mirriam Makeba ?


J’avais beaucoup aimé Wemba qui s’était surnommé NKuru Yaka,
ou alors Shaka Kongo alias Shaka Zulu. Ce phénomène est même repris dans les croyants de Binzambi Nzambi (petites églises) ou les enfants ont changé des noms, Ezéchiel, Glodi (Gloire à
Dieu),  Medi (Merveilles de Dieu), Dipar (Dieu pardonne), etc… Nous sommes en train de perdre notre culture, c’est une honte et une aliénation. Mon
oncle s’était surnommé Kueta parce qu’il était chef coutumier et qu’il était un grand palabreur (Kueta veut dire celui qui a l’autorité). Il m’a surnommé Munsambu (poisson
salé) parce que
j’étais présent et sociable. Le poisson salé se mange sous toutes formes, cru, bouillis, préparé à l’huile de palme, préparé à la patte d’arachide, préparé à la moambe,
s’ajoute au madesu, au mfumbua, bref sous toutes les formes. Il est tellement aimé qu’il est rare de voir son absence dans des manifestations. Le poisson salé est présent. J’étais toujours présent
et remarquable dans les manifestations familiales et sociales, je servais tout le monde, et je ne choisis pas de classe sociale. Voilà l’exemple d’un surnom adapté. Je sais que j’ai aussi eu des surnoms
étrangers comme Béros, Berthelot, Eddy Constantine, Becao, mais finalement, je me suis replié à Munsambu que
j’aime bien. Dans la ville ou je vis, si vous me demandez par Bernard Manseka, il y a risque qu’on ne me connaisse pas, mais si vous allez par Vieux Munsambu, vite on va vous indiquer ou me
trouver, je suis fier de porter un surnom authentique et lie a ce que je suis. Me se surnommer Sarkozi est une bêtise, maintenant qu’il est au placard, que deviens ce surnom ? Il y a même
des Ben Laden, des Satan, des Tigger…


C’est mon avis

Tongo Ndeko ya Makambo 16/05/2012 06:49


Po na nini ba congolais na ba ba congolaises balingaka kaka koloba francais surtout soki bazui to bakomi na mua lomeya, okoyoka na kati ya francais na ye Tshiluba nionso na kati, kikongo nionso
na kati, lingala nionso na kati, kiswahili nionso na kati, mais il s´en fout azali kaka kopupola sans recul, pe azali kobimisa mbuma ya miso pe soyi ezali kokuela interlocutaire na ye na elongi,
bosi boyoka francais ya Mama Nzita ya Théatre de Chez Nous, kiyombe nionso na kati, mais avec courage et détermination azali kopasola Larousse ya bato ya molière, c´est ca le congolais COURAGEUX
et SPORTIF comme tout africain authentique qui se respecte.

Michel Kinzonzi 15/05/2012 23:29


Bonsoir aux Mbokatiers,


Je complétèrais la liste en ajoutant SamMangwana:Moraliste;Kisangani Espérant:Prophète Djenga K;Pambu Mabudu Cartouche:le Breveté,le Prohète,le Ramatoullah;Lomingo Alida:Ayatollah;Tumba De
Guimares Bipoli:Sandokan,Fils à Papa,Nzambe Tata na Yezu,Saint Esprit;Kester Emeneya:Bachelier,Pétrolier,Jésus,Evala Malakoze,Kua Mambu,King,Mfumu Mpa,Kua ngolo  Zonso,Murakoze,Murampa,Atari
Wampi.....,Zola-Ndonga Bengaly;Petit Prince,le Grand Maluata,Wa BAbenga,Muana Bamama;Matumona Defao:Général;Manda Chante:Nkumu Mampata;ZoBeNA:X-OR;Manesi Baba:Obelix du Zaïre;Manwaku
Waku:Magicien de la guitare;Evoloko:Anto NiCKEL;Ntuya Lifelo Moto Moto;Bongo Wende:Dactylo;Samunga:Professeur;Tshimpanga:Ping Pong;Stino Mubi:As de la chorale........................Bonne soirée

MWENZE 15/05/2012 20:55


Ndéko Claude Kangudie,ozo loba na yo.Likambo ya bozindo ya koyékola na bahiké okati na balanga nzembo na biso,nalobaka yango na nganda na biso mbokamosika,na éténi étali lisapo ya Wengé Musica na
mikolo éléki kaka awa.Eza na bato bawangana pona ko ndima é té bato na biso pé bayékola.Na ndengé o tatoli awa,ngai pé na monak'ngo ndé boyé.Tango ba lékaka na RFI,na yébisa yo té ndengé kani
soni ésalaka ngai,po mokili mobimba éyokaka bango o tango wana.Papa Wendo,kala ayaâ na Africa N°1,yé na Manda Tshébwa Tsha Malu,pona kobalola na lopoto maloba na yé ya lingala.Bayembi bawara pé
ndengé moko kuna Poto.Bango kutu bazalaka na lolendo,bakumisaka minoko mia mboka na bango.Basalaka bongo.Kasi oyo ya biso,balukaka kolakisa nini,lopoto ko bayébi té,kasi ékangamâ na monoko.Basala
pé makasi té.Botala ndengé Franco,akota kélasi té,abandaka kosolola na lopoto!Azalaka kosépélisa biso.Kasi b'o ya lélo,batangélaka biso "étudiant",kiétudian yango to monaka té.Soki babandi lopoto
awa,oyo soni!Kasi na té to tengami na likambo ésangisi biso awa,é té tokomi "hors sujet" ndengé balobaka na lopoto.


MWENZE

historien 15/05/2012 20:01


BANDEKO,nalingi nayeba soki wanitou walayi akende wapi?


boboto kati na biso.

Waka Waka 15/05/2012 19:59


Ba Ndeko Claude, Historien, Mwenze,


bozali na raison ezali kaka na francais te, na anglais, na espagnol, na portugais, kende na ba mboka nionso oyo ya Afrique, esika balobaka francais okoyoka Afro-francais, ya anglais Afro-anglais
ainsi de suite.


Na banzi Papa na biso Henri Lopez oyo azalaka président intérimaire na Congo-Brazza aprés vieux Alphonse Massamba-Débat, avant ba confirmer le Cdt Marien Ngouabi na ebonga wana, sikoyo akoma
kosala na ba organismes internationaux, eleki lelo ba mbula ebele, a reconnaissaki likambo wana ya ndinga na lolenge ya Afro-francais, Afro-anglais etc...


Na wana eyekobakisama lisusu, ndenge botangi Werasson, bongo soki azali professeur, tala kaka héritage nini akotikela ba élèves na ye na côté lopoto, situation ya francais na Congo ebeba depuis
ba HAITIENS bayaka ba professeurs na Congo-Léo, bopesa biso ba congolais foti mingi te, ezali francais oyo toyekolaki, na kati na biso mingi bakomaki ba professeurs na francais wana kaka, kobanda
1960 tii na moyi ya lelo, ba Ndeko Claude, Historien mpe Mwenze bosala bino moko multiplication ya batu oyo bakoma koloba Afro-francais.


Na mboka lokola Nigeria, soki olobi anglais ya malamu bakoloba na yo ozali koloba mabe, exemple lokola to go,kuna ezali ago, to walk, kuna ezali waka waka, okoyoka I DON´T WAKA WAKA, I COME,
okoyoka ADE COME, boluka moyen soki Congo ezongi na maboko ya batu ya mayele, bo promouvoir langue NATIONALE moko pour tous les congolais, c´est mieux, ba langues étrangères nionso ekoma
secondaires, lokola na ba mboka nionso ya mikili.


Oyo ezali mua contribution na ngai, bo excuser ngai mpo francais na ngai mpe ezali kaka Afro-francais.

Claude Kangudie 15/05/2012 19:36


Ba ndeko na nga Mwenze na Historien...Je voudrai juste ré-souligner partie oyo ndeko Mwenze alobi que mingi epayi na biso ont hérité d'une culture pourrie découlant du chef premier parent,
premier sportif, le chef Mobutu aboma léopard na age ya 8 ans etc...avec tant de mensonges et d'éxagérations, nos musiciens ont emboité le pas de l'autoproclamation venu d'en haut...ndeko
Historien nazali na yo d'accord na oyo etali ba "journalistes" oyo ya lelo, avec un français approximatif, voire nul. Nakobenga bango ba journaleux...J'en avais suivi un sur une radio. Il parlait
d'une prestation de la "star" Werrason...boyoka ye: " dans sa production, Werrason n'y AI pas allé DANS le dos de la cuillère...". Et récemment, je suivais une interview du même autoproclamé
"roi de la forêt" de Werrason. Il montre à ce journaliste son garage de voitures. Le journaliste voit une moto quad dans son garage. Il lui demande pourquoi il a acheté ce genre
d'engin. Ecoutez la réponse de notre "star" de Werrason: "J'ai vu Jhonny avec le moto, alors moi aussi j'ai acheté le moto...". Et le sieur dit qu'il est gradué de l'ISC...Ata ndele, Congo ya ba
nkoko ekozonga. Toyika mpiko.


Claude Kangudie.

MWENZE 15/05/2012 18:16


Ndéko Historien,na oyo étali Pascal Tabu,kutu kombo ya Rochereau bapésaka yé yango na  baninga ya kélasi na sima ya motuna ya molakisi na bango,likolo ya molongi étumba moko élékaka na
Poto.Ndé yé kaka Tabu Ley,okati na bayékoli banso,azwaka éyano ona:Général Rochereau.Yango pé sima n'ango,na étéyélo mobimba babanda kobenga yé na kombo ona,na ndengé akamwisaka na éyano na
yé.Kombo ya lisano wana pé élandaka yé ti na mizîki.Tango ayé kokéla African-Fiesta National 66,sima ya bopanzani ya African-Fiesta yé na ba Nico,Déchaud,ndé ayé kobakisa "seigneur",é té
"maïtre",élingi koloba na lingala,kolo,mokonzi (amonaki azali kolo,na koyemba,na mongongo,na mosala na yé).Ba "noble" na lopoto otangi,lokola bazala bakolo mabélé,na basali,bango baya obé ko
mibenga bongo ndé likolo ya ndimbola ya kombo wana,ndoyi na yango.Kasi na ébandéli n'ango,seigneur élingi ko loba,"maître",mokonzi (ndakisa,"kolo Yésu" élingi koloba,Yésu mokonzi,mokonzi
Yésu).Boboto pé butu élamu okati na biso banso.Kolo Yésu apombola pé abétéla biso banso.


MWENZE

historien 15/05/2012 17:33


MBOTE  BANDEKO


NDEKO MUENZE osoulever likambo ya souverain 1er ndenge tovandi na bobungi ba mbula ebele.


bongo  seigneur rochereau ezali pe bobungi po rochereau azalaki mokonzi ya ba soda na armée francaise.


seigneur ezali titre ya noblesse.rochereau oyo ya solo azalaki noble te.


wana pe ezali bobungi.boboto kati na biso.

historien 15/05/2012 14:50


MBOTE na ba mbokatiers


NDEKO MUENZE,ata   otangAKI KOMBO NA NGAI TE NAYEBAKI QUE POSTING NA YO EZALAKI PO NA NGAI.


tango obimisi lisolo ya souverain 1er okokamua nini po magazine moko ezalaki kobima na  londres,ezalaki au départ kotia ba sapeurs,ba musiciens'responsable na yango,azalaki kokoma francais
mabe,mais lelo oyo,magazine wana  na kolo na yango bazua monopole ya ba interview na les congos epai ya bakonzi ya ba mboka mibale wana toujours avec francais na bango ya ba fautes ebele,au
vu et au su ya bakonzi sans que moto aloba. kokamua?

Makanda 15/05/2012 14:25


Pele est BRESILIEN et non Mexicain

MWENZE 15/05/2012 13:04


Lire au deuxième paragraphe: ..."eu égard à leur talent".Cette phrase a été refaite,et je me suis enmêlé les pinceaux.


Maloba na yo pata,ndéko Et Alors.Eza bongo.


MWENZE

Et Alors 15/05/2012 12:20


Ndeko Mwenze, 


l´exemple vient d´en haut, boyebi bino moko ndenge tozalaki ko vivre na ba mbula eleki, Président-fondateur, le guide, le Cdt surprême, le gd léopard, le timonier, maréchal etc... alors bongo
nani oyo akozala tenté te ye pe azua ba grade ya marque na marque lokola le Père de la Nation....


Bangembo bana bo juger...

MWENZE 15/05/2012 11:22


Ndéko HISTORIEN mboté.Na zali na élikia ososoli  é té éténi ya ébandéli ya makomi na ngai ya 14/05/2012 na 17h16 ézali po na yo,atako na bosani kotanga yo kombo na kati.


D'autre part je voudrais faire une différence capitale auprès des mbokatiers,selon laquelle il s'agit dans la plupart des cas,de sobriquet,s'agissant des artistes des années 50-60,donc attribués
par le grand public,eu égard qu'il avait de leur talent : Franco,sorcier de la guitare,docteur Nico,dieu de la guitare....Pour les générations actuelles,nous sommes plutôt confrontés à des
surnoms que ces musiciens nous imposent,véritable autoproclamation,inhérents à un narcissisme avéré laissant transparaître une volonté affichée de supériorité sur les autres :Papa Wemba le Kuru
Yaka,bakala-dia-kuba (en lari,Congo-Brrazzaville),c'est-à dire  "l'homme fort","King" Kester Eménéya,nkua ngolo zazonso(en lari encore),c'est-à dire " tout-puissant",un des attributs de
Dieu,Koffi Olomidé Mopao "Mokonzi" le chef,le roi,,Werrason,le roi de la fôrêt,donc le lion,l'animal le plus fort,...Ici on remarquera que la surenchère est de mise,et le public absent.Au point
de voir J.B.MPiana adopter le surnom "souverain 1er",à mon avis le plus ridicule de tous,car ne voulant absoluent rien dire pour tous ceux qui connaissent la langue française!Dommage qu'aucun
intellectuel ou même lettré RDCéen ne le lui ai jamais signalé.


Grand merci à notre frère Zéphyrin Kirika Nkumu Assana,.Cette rubrique,apparemment anodine,avait le mérite d'exister.


MWENZE

MWENZE 14/05/2012 20:44


Merci pour le rectificatif,mon frère Dary Abega sur le prénom de Kiamwangana Verckys.Je prie les mbokatiers de rectifier et donc de lire Georges,au lieu de Victor.Quant au seigneur
Rochereau,force est de reconnaître que dans la musique congolaise,le poète c'est bien Lutumba et pas lui.Je n'ai rien inventé.Je me demande si vraiment vous avez bien connu Rochereau,de
l'African-Jazz à l'African-Fiesta Le Peuple,en passant par l'African-Fiesta(éditions Vita)!La préparation de l'Olympia l'ayant orienté vers des chansons plus animées et chaudes,il en perdit du
coup tout le romantisme qui carctérisait son oeuvre.A ce moment-là,Rochereau avait destabilisé jusqu'à ses propres supporters qui ne se reconnaissaient pas du tout dans des oeuvres du genre
"Asambalélé",Sambuluma","Moussa","Sébène 82" et j'en passe des meilleurs et des pires.Des chansons de spectacle plutôt que de danse.Je me rappelle même un numéro du magazine "Zaïre",en 1975,
consacré à la musique congolaise,qui qualifiait les chansons de Rochereau "d'indansables".L'avant et l'après Olympia avait sérieusement perturbé Rochereau!Et Koffi Olomidé avait vite compris en
milieu des années 80 qu'il y avait une place à occuper,côté chanson romantique dans la musique congolaise,ce qu'il fit.Pour terminer,par Gina Efongé comme vous me le proposez,en mélomane
(amoureux de la bonne musique) que je suis,je serai au grand regret de vous décevoir.Ceux qui me lisent depuis fort peu de temps sur ce site savent que je n'ai jamais pris le tintamarre de la
troisième école de la musique congolaise,celle dite du clan Zaïko,pour de la musique.Au rayon animation,je ne m'y connais pas.C'est une question de goût:la musique,ce n'est pas le vacarme.Salut à
toi Abega et à bientôt.Amitiés.


MWENZE

Dary-Abega 14/05/2012 18:33


 Et moi qui croyait que Kiamuangana -Mateta s´appellait GEORGES ! L´homme aux poumons d´acier! Il ya encore d´autres King(s)oubliés : Champro-King, Rachid-King .Frère Muenze etant donné que
Le seigneur Rochereau a perdu son titre de poete surement Gina-efonge aussi a perdu le sien ? Ou bien? D. Abega.

MWENZE 14/05/2012 17:16


Nasépéli mingi na longonia opési nga o kati ya makomi na yo nahuti ko tanga sika.Mondélé aloba "un vieillard qui meurt en Afrique est une bibliothèque qui brûle",été na lingala "tango pomba
akufaka na ékolo Afrika,ndé nadako mobimba ya babuku éziki",ndako ya babuku to koyéba.Elingi koloba été bahiké okati na biso,bakufuka boyé ata koyébisa bandéko oyo bayébaki,éyébanaki té na
bato.Ndakisa,bakisi ya bakoko ébikisa bato liboso mondélé ayéla biso bakisi ya Poto.Ekendé bango boyé ata kolakisa baninga,po bango pé babikéla sima na bango.Nionso wana,monimi ya Mokobo.Pona
ngai,nandimi na ngai koyéba nionso étali mizïki na biso té,kasi ndambo oyo na yébi,moké ya mboloko oyo éza na ngai,na kolakisa na nganda na biso "mbokamosika",soki ésengéli.Po yango émata,"ékoma
ti na Poro",éloba Mangobo.Motuna nionso ékotunama awa,nakoyanola tango inso nakozala na éyano n'ango.Grand merci également à mon frère Aimé Atipo pour ses propos bienveillants à mon égard,propos
qui me sont allés droit au coeur,et à qui je prie de recevoir ici l'expression de toutes mes pensées et de mes amitiés.Salutations à tous les mbokatiers dont le lien internet commence à tisser
une véritable famille.Bien sûr que je n'oublie pas notre doyen Clément Ossinondé.A Messager,grand merci et salutations,avec tous mes encouragements pour l'oeuvre ici engagée.


MWENZE

historien 14/05/2012 16:36


Mbote na  ba mbokatiers


Dabord,merci  mingi na mr muenze po na apport naye ,na connaissance oyo amemeli ngai sur certaine chose oyo nayebaki te.


Mais,kosepela na ngai ezali ndambo mr muenze.


Na découvrir yo kala te.lopoto oyebi nayo.okamuisaki ngai na monoko wana te mais na lokota.nakolikya te okomaka na style wana oyo ezali kosala grandeur na yo po biso pe, ngai particulierement na
apprendre lokota na style na yo,sans mot francais.


NA s'écarter na sujet na biso te napesi ba kombo oyo nazalaki na yango


EVOLOKO,NKUMU.


LE PRINCE DIANZENZA


PATCHEKO,LEPRINCE DE MOLOKAI.LE PRINCE YOULOU MABIALA.


bboto kati na biso.

MWENZE 14/05/2012 15:13


Historien et Delman ont effectivement raison sur l'origine du nom Molokaï,village de l'île d'Hawaï où le père Damien De Veuster,prêtre belge,avait regroupé les lépreux auxquels il consacra son
saderdoce,en les soignant.Sa sanctification a eu lieu voici un an exactement, le 13 mai 2011 à Rome, par le pape Benoît XVI,date a laquelle il est devenu Saint Damien De VEUSTER.


En complément de l'article de Zéphyrin Kirika NKumu Assana j'ajouterai:          Vicky Longomba,roi des boléros,mais surtout "le
ténor Vicky".


Wendo Antoine:Wendo-le-beau gars(Mujos le rappelle dans sa chanson "Tango ya Wendo",OK-Jazz,1966),Wendo Kolosoy.Ici Kolosoy,dérivation phonétique de "Windsor",ville anglaise qui
a donné son nom à a Maison de Windsor en 1917,à la famille royale britannique.entendez donc,"Wendo,prince de Windsor".Il est à noter l'influence de l'Angleterre sur notre culture,avec le pagne
"Georges V",,la couverture dont l'appellation blanket dériva en "boulangiti",anglais qui devint "ngélézo" etc...


Elenga Zacharie:"Jimmy l'hawaïenne",car il jouait la guitare à la méthode hawaïenne.Il est à signaler que la véritable guitare hawaïenne sera introduite dans notre musique par
Nicolas Kasanda,docteur Nico,en 1964.


Mwamba Déchaud:Déchaud-champion,Déchaud-Mongala.


Kasanda Nicolas,Nico:Nico mobali(Nico,"l'homme",l'as).docteur Nico,dieu de la guitare.Vocables stigmatisant le panache de son art,sa suprématie et sa supériorité instrumentales.


Luambo François,Franco:Franco de Mi Amor,sorcier de la guitare,à cause de ses entorloupes instrumentales.


Mulamba Joseph, Mujos:Ange bleu de la musique congolaise.


Kwamy Muntsi:Kawamy-la-sintula(dérivation phonétique de ceinture en espagnol).


Kuntima Dominique Willy:Willy Mbembé(en langage "yanké" ou loubards locaux, "le caïd".


Lutumba Ndomanueno Simarro: Masiya(messie,en lingala),le Poète Lutumba(pour son oeuvre romantique),Le Sage Lutumba(pour le contenu philosophique de ses paroles).


Tabu Ley Pascal Rochereau:Mwana ya Tabu (fils de Tabu),Le Poète Rochereau(1962-1966)titre qu'il perdit après son passage à l'Olympia en 1970, quand son oeuvre perdit de son
romantisme,au profit de Lutumba),le Seigneur Rochereau(1966 après la création de "l'African Fiesta National 1966",qui devint African Fiesta National "Le Peuple",puis Afrisa).


Kiamwangana Victor Verckys:L'homme aux poumons d'acier.


Il est à signaler que tous ces surnoms ou vocables furen généralement gratifiés par le grand public,en reconnaissance du savoir-faire des artistes, et ne relevaient aucunement de
l'autoproclamation.Comme c'est de coutume chez les musiciens aujourd'hui.


 


 

abega-Dary 14/05/2012 15:05


 A mon frère Kirika-Nkumu !!! 


 Attention, tu as commis un crime de lèse majesté en oubliant de citer le nom d´un certain King....Emeneya kua mambu kua ngolo zonso ! King c´est le Roi en francais!


Abega-D.

Sese Seko 14/05/2012 11:54


Et le Seigneur Rochereau qui deviendra au gré de l´authenticité africaine "Vieux Kasongo", à quoi cela rime.

delman 14/05/2012 08:50


bonjour a tous!


Lisolo ya Molokai ezalaka simple coincidence te.Effectivement, Papa Wemba azua inspiration na film wana et il y un Molokai na Hawaii mais Molokai ya papa Wemba a ete choisi a dessein et les
limites ont etes choisies telles que ekokana na kombo wana alors que influence ya papa Wemba a l'epoque ezalaki ko s'etendre au dela de ces limites.

historien 14/05/2012 05:43


salut aux mbokatiers.


concernant kombo ya MOLOKAI, nalanda bokul  na interview moko aloba MOLOKAI


inspiration na yango ezuaki ye a partir ya film moko atala na foyer social ya matonge sima ya place  du 4 janvier,frere moko kombo na ye DAMIEN,azalaki ko s'occuper na ba lépreux,ezalaki na
mboka moko  kombo na yango MOLOKAI.


le reste,cad kombo ya ba bala bala ezali na yango simple coincidence.


boboto kati na biso

Zéphyrin Kirika Nkumu 14/05/2012 02:28


Pour ton information, Molokai est un quartier physique. C'est un espace physique situé entre les avenues Masimanimba, Oshwe, Lokolama, Kanda Kanda et Inzia. Tu pourras lire l'ouvrage de
Manda Tchebwa que j'ai cité au début du texte à la page 80. Le livre est sorti, il y a de cela plusieurs années et personne n'a jamais contesté cette information, ni moins Papa Wemba
lui-même. C'est ma source d'information. Quant à Edson Arantes do Nascimento dit Roi Pélé, il est Brésilien. Merci pour la rectification. Comme je l'ai souligné à la
fin du texte, le concours de tous pour corriger une idée qui n'a pas été bien rendue est apprécié.

Dio-Dio 13/05/2012 23:13


OOPS>>>>>>>>Pele est MEXICAIN D'ORIGINE NOIRE ???????????????????????????????????????????????????????????? Ndenge nini sikoyo tokopesa Article oyo Valeur...alors que
Village MOLOKAI ya PAPA WEMBA ezalaki inspiration aswaki epayi ya FELA ya NIGERIA..et en plus VILLAGE MOLOKAI ya VRAIE ezalaka na HAWAI..donc lisolo wana ya reunification yaba QUARTIER ezalaki na
y'ango kaka HISTOIRE yako faire DORMIR bato DEBOUT..