Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

LES LIBANAIS, VÉRITABLES FOSSOYEURS DE NOTRE ÉCONOMIE

Le Congo, on ne cessera de le dire, est une terre hospitalière. Depuis l’époque coloniale, plusieurs expatriés avaient adopté notre pays comme leur seconde patrie. Ils ont apporté  leur intelligence, leurs capitaux, leurs efforts et leur  génie pour les mettre au service de l’économie de notre pays. Parmi ces expatriés, nous citerons en premier lieu les Portugais. Ils avaient accepté de s’installer dans le fin fond de nos provinces pour travailler dans les plantations, les huileries et ouvrir des magasins. Ils créaient ainsi de l’activité économique et des emplois pour ceux qui vivaient dans l’arrière-pays. Cela freinait énormément l’exode rural, car ceux qui habitaient à l’intérieur du pays n’avaient rien à envier à ceux qui vivaient dans les grands centres urbains. Grâce à leurs magasins, les Portugais approvisionnaient les habitaient des provinces en produits manufacturés tout comme ils achetaient la production locale (café, mais, riz, noix de palme, fibre appelé punga-punga…) pour les envoyer vers les centres industriels ou les centres d’exportation. Ces dames et messieurs étaient des honnêtes personnes qui payaient bien leurs impôts. Ils ne recherchaient ni facilités fiscales ni exonérations comme c’est le cas actuellement. Leurs affaires prospéraient bien. Cependant, les troubles, les sécessions, les rebellions que notre pays a connus après son accession à l’indépendance ainsi que la Zaïrianisation de Mobutu sont venus tout perturber. Ils ont perdu leurs entreprises, la paix et la sécurité dont ils jouissaient, eux qui s’étaient mêlés à la population locale. Ils sont ainsi retournés chez eux après avoir tout perdu.

Les chats partis, les souris dansent, dit-on. C’est alors qu’on verra surgir une autre génération, celle des opportunistes, des fossoyeurs  et des saboteurs de notre économie. Nous assisterons ainsi à l’arrivée massive des Libanais. A partir la deuxième république, ils vont se comporter comme des véritables rois, des nouveaux colonisateurs du peuple congolais. Nulle part au monde, on a vu les Libanais investir dans des pays où le circuit économique est bien contrôlé. Les Libanais travaillent dans la Maffia. Ils aiment investir là où il y a la contrebande, la fraude, la magouille, les ténèbres. Ce sont des vautours, des rapaces. Je vis au Canada depuis bientôt 11 ans et je n’ai jamais vu les Libanais faire ce qu’ils font au Congo. Ici, ils se conforment aux normes du pays comme tous les autres citoyens. Mais à Kinshasa, ils se permettent de tabasser leurs employés congolais et de les maltraiter dans leur propre pays parce qu’ils sont protégés par des Généraux ou des décideurs. Tous les Libanais ont des gardes du corps. Même ceux qui étaient des simples jardiniers dans leur propre pays sont protégés par les éléments de la police ou de l’armée nationale congolaise. Ils n’ont jamais ouvert un seul magasin dans des villages comme le faisaient les Portugais et les Grecs. Ils préfèrent vivre dans les grandes villes où ils peuvent facilement  trouver leurs parapluies, c’est-à-dire, les généraux et les décideurs. Ils connaissent tous les circuits, tous les hommes politiques, tous les responsables de l’armée pour obtenir ce qu’ils veulent et contrecarrer tous ceux qui veulent leur faire de l’ombre. Tout Libanais qui foule le sol congolais, même sans aucune instruction, peut facilement devenir millionnaire après six mois. La question que se pose le commun des mortels est celle de savoir si les Libanais peuvent adopter ces mêmes comportements économiques au Canada, en Allemagne, aux États-Unis, en France ou en Belgique? Nous voulons ici interpeller plus précisément le gouvernement congolais. Pourquoi laisse-t-il ces aventuriers et ces escrocs opérer en toute quiétude, coloniser le Congolais dans son propre pays comme le Belge l’avait fait à l’époque coloniale?

La République démocratique du Congo est un pays hospitalier. Nous voulons recevoir dans notre pays tout étranger soucieux de participer activement à reconstruire notre pays et à bâtir ensemble avec le peuple congolais une économie moderne. Nous sommes ouverts à tous ceux qui veulent venir créer des nouvelles affaires chez-nous et non voler notre or, notre diamant,  notre cuivre, notre bois ou notre café. Bref, ceux qui viennent piller ou détruire notre tissu économique. Si les Libanais ont choisi le Congo comme leur seconde patrie, ils doivent suivre l’exemple des Portugais et des Grecs. Ils doivent manifester leur attachement au Congo et au peuple congolais et surtout savoir que le Congo est un pays souverain où il y a des lois à respecter. Si au Liban, c’est la jungle, tel ne doit pas être le cas au Congo. L’armée et la police congolaise doivent être au service des Congolais et non des Libanais. Quel jour la police et l’armée libanaise rendra la pareille aux Congolais qui désireront de s’installer au Liban?


Zéphyrin Kirika Nkumu Assana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric 18/10/2010 21:39



Mawa ! Ndeko ikonga ndenge olobi eza bien mais soki ozongi te na mboka ndenge nini tokozala epa na biso. Diaspora tozonga na mboka malgré double nationalité ekoti nanu te . A 39 ans, j'ai décidé
de faire Sciences po pona naza na kanda makasi contre bamiyibi wana: Libanais et Indo-paki. Je me souviens que Kengo les avais chassé mais ils sont revenus en masse. N'ayons
pas peur d'être maître chez nous. Le peuple suisse se prépare à voter une loi dure contre les criminels étrangers : Retrait pur et simple de la carte de résident permanent et l'expulsion
automatique. On doit le faire aussi chez nous ! 



Serge "Kongo na biso" 30/09/2010 19:44



Kulutu Zéphyrin Kirika Nkumu Assana


Oniati mama na likambo, tozanga dignité pe tozanga kibo moto.


Oyebi ke likambo oyo ebanda kala meme mobutu azalaki au courant na yango. Naza na video moko officier moko ya armee ya Faz aza
koyebisa Mobutu na visite moko asalaka na camp militaire moko mais nayebi te soki ezalaki camp nini, ayebisa Mobutu boye:  "Mon Marechal, akotaki na magasin ya libanais moko na ville (ya
kinshasa), na discutaki prix ya biloko, libanais alobi aza kobengana nga alors ke nazalaki en tenue militaire, libanais alobi nanga soki osakani nako bungisa yo.  namonaki deja ke aza
na mokonzi mosusu oyo aleki nga yango alobaki nanga ndenge wana."  Mobutu ayoka ye, ba officiers mosusu bazalaki ko noter lisolo oyo, mais apesa officier oyo reponse te.


Comme d'habitude l'un des dossiers classer sans suite on dirait.


Mboka na biso ebebi na bato ya mitema mabe, boyebi pona nini?  Sala mabe ndenge olingi, mokolo ya liwa na yo, basusu
bakoloba ndenge ekomi kolobama: “Aza quand meme ndeko na biso, tosambela pona ye, to tolimbisa ye po ata abungaki aza kaka congolais.” (oyo eza Amnesie to maladie ya kobosana noki), alors ke ba
collabos ya Nazis balandelaka bango tii lelo na maye maleka wuta 40 – 45.  Bino bokanisi libanais akangelaki Francis kalombo na lupango na ye pona
nini?  Kasi pona lokoso, tango butu butu boza kokendaka ko mendier epayi na bango, bakobanga biso ndenge nini?  Jeune ghanaeen moko tosalaka na ye na bureau moko na 2006, tango abetelaki nga masolo ya bakambi ya mboka Congo ndenge bazalaki ko mendier moyi moyi na Vodacom
ya Kinshasa esika ye azalaki kosala, natiaki mutu na nse, nakokaki lisusu ko continuer lisolo yango te.  Aloba na nga boye: “Congelese politicians
never work in their offices, they keep wandering the streets of Kinshasa and begging for money, that’s shame for Congo and Africa” = (Ba politiciens congolais bafandaka na ba bureaux na bango te,
musala kaka tombola pe tosengaka mbongo na ba bureaux ya Kinshasa, oyo soni pona Congo pe pona Afrique).   


Heureusement ke justice ya Nzambe eza kozela biso nionso. 



Dikitele 29/09/2010 15:41



Nduku Kapita,


Vous n´avez pas à vous excuser, o employer ba termes oyo ekoki penza penza na ba Congolais, puisque natamboli na ba mboka nionso ya Mokili Mobimba, nanu namoni peuple moko azali lokola peuple
Congolais, tangela ngai ba étrangers boni na Congo-Kinshasa, bakendeke kofundana na TRIBUNAL po na ba affaires ya bango na bango.


Sauf peuple congolais okokuta ye partout na Mokili Mobimba, kofundana epayi ya justice na mboka mopaya, ekamuisaka kutu bango moko bapaya, mokolo mosusu na mboka moko ya Poto, Juge atuni na ba
Congolais mibale bayaki kosamba, alobi na bango, bino boyebi te ke bozali na mboka mopaya, est-ce bokoki kobongisa makambo na bino na kati na bino na bino te.


Nayebi te soki ba Congolais oyo ba comprenaki eloko nini Juge alobaki na bango.


Ya mibale, soki ozali na mboka mopaya, kobanda na Afrika tii na molongo mobimba, soki ozwui problème na mwana ya mboka wana, bokeyi kosamba, soki mwana ya mboka akueyi na tort, okomona na miso na
yo Congolais (to mopaya) bakokotisa mwana mboka na cachot, soki obimi na commissariat ozali kokende, tango okobuaka miso na sima, okomona mwana ya mboka ye wana na sima na yo, batiki ye, to
babimisi ye na cachot. Est-ce que likambo ya boye esalamaka na Congo-Kinshasa, tuna ngai, ngai natuna yo.


 


Dikitele



kapita 28/09/2010 22:03



Mbté ba ndeko ! en tout cas bolimbisa ngai pona verité selon ngai , nayebi que mingi bakoloba que ba Congolais nyoso  bazali bongo té . mais ce qui est sur peuple congolais azali zoba ou fou
( zoba pas par manque ya connaissance acquise a l ecole ) mais ya quelque chose qui ne va pas chez LES  CONGOLAIS . ex ; batu bazali na poto , bazali komona  buzoba ba LIBANAIS bazali
kosala na mboka na biso mais batu ya mboka bango moko ba comprenaka té to peut etre po ba voyagea té po ba comprendre la vie . alors que majorité ya ba membres ya gouvernement wana batanga na
poto , bayebi realité ya economie ya mboka ndenge etambolaka mais bazali ko laisser faire , donc ya un probleme na cerveau ya ba congolais . un LIBANAIS azali ko se permettre luxe ya ko kanga un
deputé CONGOLAIS na otage na lopango na ye en plein KINSHASA ( FRANCIS KALOMBO )? bolimbisa ngai po na mot FOU ou ZOBA po c est trop 



ikonga damien 27/09/2010 01:29



la maffia libanaise est en train de criminaliser l ' économie et la finance congolaise:comment?  en s attaquant au secteur bancaire avec la complicité de la famille kabila. l' argent des
traffics divers sont récyclés à grande echelle  dans l 'immobolier et les diamants. les traffiquants libanais ont laminés les opérateurs congolais du diamant grace à des millions de dollars
' d' origine inconnu et sans traçabilité.DANS  ce secteur ils sont main dans la main avec des israeliens.  le conflit du proche orient est loin quand il s ' agit de dépécer le congo et
ses richesses.kinshasa est dévenu une pétaudiére  ou les caids libanais ,chinois,indo pakistanais  et belges  font la pluie et le beau temps. ces voyous se sont partagés des pans
entiers des secteurs économiques.COMMERCE,diamant,transport,et construction pour des libanais  avec la concurrence des chinois qui arrivent en force...les beges inféodés  aux anglo
saxons et les chinois dans les mines  et les montages financires sophistiqués ou les congolais ne gagnent jamais d ' argent  car nous sommes resté à l age de la cueillette  dans
nos mentalités malgré que l univresité congolaise à presque 60 ans.  les congolais sont chassés des secteurs économiques par manque des soutiens économiques ou patritisme économique et
poliques  laissant des MAFFIOSI DU MONDE ENTIER   prendre le pouvoir economique devant un pouvoir politique impuissant  ,inexpérimenté et naif.les  maffiosi libanais ont
leus HOMMES PARTOUT/POLICE,POLICE NATIONALE,ARMEE,présidence   ET SURTOUT  L assemblée nationale et l assemblée provinciale!il suffit de se souvenir de l AFFAIRE  FRANCIS
KALOMBOdéputé national  et GERARD GECOCO  surprit mains dans le sac de lacorruption libanise.ILS SONT des agents d influence des groupes maffieux  et font tout pour les
protéger moyennant des dollars.des racailles de la sorte sont dans touts les secteurs de la vie congolaise.Le marché de l immobilier à kin est dévenus tellement juteux   pour les
libanais que les écoles se trouvant   dans GOMBE  sont dépécées sans réactions des autorités complices et corrompues  dont le plus pourri est andré KIMBUTA  QUI  à l
' heure actuelle est devenu multi milliardaire grace à la  maffia libanaise et INDOPAKISTANAISE DE KINSHASA.  LES gens ayant assisté à son anniversaire à l hotel concorde lafayette ont
été sidéré de constaté qu ' il y avait plus de libanais que de congolais   et monsieur le gouverneur récut plusieurs montres ROLEX ou   des cadeaux précieux des amis
protégés......il faut en finir avec cette raccaille qui transforme notre pays en pays voyou   avec des conséquences catastrophiques pour l économie  et la démocratie politique. la
solution serait la reconstruction d ' un état fort.   INSTAURATION D ' une politique d immigration responsable  qui doit traquer les vouyous éconàpmiques étranger et leurs
protecteurs  CONGOLAIS dans l armée ,politique,police,asemblée nationales.,expulsions des maffiosis étrangers  et déchéances des mandats politques de leurs protecteurs congolais et
inéligibilités à vie....voilà mes pistes de reflexion avant que notre pays sombre  dans la somalisation  d ' autant plus qu il y a des forts soupçons des traffics  des matiéres
hautement stratégiques : URANUIM  et cobalt qui ne vont pas laisser  les grandes  puissances dont le USA indifférents......l AVENIR RISQUE D ETRE SOMBRE POUR NOUS LES CONGOLAIS.



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 26/09/2010 15:23



Grand merci à vous Wa Lema, Soungari et Henri pour vos commentaires. Vous ajoutez des nouvelles idées sur des choses auxquelles je n'avais pas pensé. C'est ce travail de complémentarité que nous
voulons réaliser sur Mbokamosika. Je reste convaincu d'autres Mbokatiers nous fourniront d'autres commentaires pour enrichir ce travail. Mosapi moko esokolaka elongi te (On ne lave pas le visage
avec un doigt de la main)



Wa Lema 26/09/2010 09:37



Wa Nkumu mpe Wa Henri,


Nabanzi boyebi malamu epayi nini tokobanda mpo nakosukisa likambo yango, mpo kala te, tango mosusu mpe tosila kokota na MOLONGO YA ZOBA.


Oyo ezali site ya culture ya mboka, kasi ezali mboka na biso ya ba mpaya te, esengeli tolobela yango polele polele, tobomba te, mpe toloba na ba proverbes te, tozala direct, mpo ba NKOKO baloba
MBISI EBANDAKA KOPOLA NA MOTO.


Nasuki awa, wana ezalaki kolela na ngai, etikali na ba oyo bazali na miso ba mona, ba oyo bazali na matoyi ba yoka, ba oyo bazali na makasi ba beta.


 


Wa Lema.


 



henri auberge 26/09/2010 03:46



je suis d ' accord avec vos écrits   et je pense que tu ne  dis que tout haut  ce que tous les congolais disent tout bas.les congolais et l ' économie congolaise sont
phagocythés  par des multiples maffias interntionales affairistes dont les libanais sont la partie visible......le congo kinshasa  est devenu un terrain des jeux de la
maffia libanaise qui blanchit  les NARCO DOLLARS  DANS L ' immobilier  créant un faux boom immobilier à kinshasa.  les autorités de kinshasa ont intérét à
ouvrir les yeux sinon le congo sera montré du doigt comme un seccond guinée bissau ,pays ou la mmaffia des narcotrfficant ont prit l ' état en otoge créeant une instabilité sansprécédant.
Peu de gens connaissent le role de la   maffia LIBANAISE dans la  guerre du LIBERIA  et de la  sierra leonne.les libanais avaient prit le controle des mines des
diamants du liberia avec la complicités des groupes armées pendant que l argent de la drogue  était transformé  en armes pour aider les négres libériens s ' entre
dechirer.dailleurs un des plus grands chefs de guerre libanais ,nabil berri est née au liberia. le congo  doit ouvrir les yeux sinon bientot il sera trop tard.   Plusieurs services
secrets soupçonnent déja kinshasa d etre  la  plaque tournante du transit de la  drogue venant du   LIBAN et de l AMERIQUE LATINE  pour l angola ,l europe et l
afrique du sud.   POUR L ARGENT SALE  libanais,il circule librement en liasse et se transforme  en immeuble ou   en DIAMANT DU KASSAI.   TO 
FUNGOLA  MISO.


                                                                    



soungari 26/09/2010 00:53



J'apprecie a sa juste valeur votre analyse dans l'article que vous venez de publier sur notre blog. Il est vrai que les libanais se comportaient comme de rois et princes dans notre pays, et ceci
parceque nous les laissons faire( entendez par là nos dirigeants et responsables qui accepte et favorise cette situation moyennant quelques royalitie) ceci au detriment des loi existant
dans notre pays. cette situation n'est pas propre qu'aux libanais, bon nombre des étrangers installés chez nous, indiens, occidentaux, ouest africains et recemment des sujets
chinois sont logent au meme enseigne, ils font certains leurs commerce, d'autres leurs trafic tout en bafouant les lois et ingorant totalement les droit des filles et fils de ce pays. Quand
les décideurs eux même vont jusqu'à ingorer les droit de leurs concitoyens, comment voulez vous que des étrangers libanais et autres puissent accorder respect et reconnaitre les droit réconnus
aux congolais? Les responsables politiques et décideurs de notre pays doivent d'abord commencer a respecter leurs concitoyens et leur reconnaitre leurs droits,( j'en prend pour exemple des
travailleurs congolais au service des étrangers en ville reclame des augmentations et denonce les maltraitances dont ils sont l'objet de la part de leurs patrons, les responsables de la ville de
kinshasa en l'occurence le gouveurneur ne réagissent même pas. Il vrai que les propres employés ne sont pas payer ceci des mois durant) ainsi les étrangers sauront à leurs tour faire de même
et ce n'est pas avec des solgans ou des mots d'ordre creux du genre "tolérance zéro" qui ne s'applique qu'aux faibles que les choses changeront dans ce pays. A la question que vous vous posez à
la fin de votre article, cela ne se réalisera jamais car dans leur pays, ils ont certains valeurs que nous n'avons pas chez nous comme le respect de l'Etat, des lois et des droits, je vois tres
mal un général ou homme politique libanais protéger un sujet congolais au détriment des leurs lois, le jour ou cela se fera les poules auront des dents, c'est une histoire de prise de conscience
de la part de nos décideurs politique. Merci beaucoup et longue vie à MBOKA MOSIKA