Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

                                     « LES FRANGINES »

 LES FRANGINES

          Un éclatant témoignage du génie de deux ivoiriennes

 

 

Un immense  bravo à la Maison Cyriaque BASSOKA productions qui a décidé de rééditer et de distribuer l’album absolument sublime des deux jeunes artistes ivoiriennes à l’origine sous les marques MsLikane et Mistral Production.

 

Cette réédition tout à fait la bienvenue est sans aucun doute l’un des principaux évènements musical de la Côte d’Ivoire, après les douloureux évènements de la guerre civile.

 

Sur un répertoire de qualité émouvante,  « Les Frangines » signent ici des chefs d’œuvre classiques qui comme les œuvres classiques gravées par  les meilleurs du genre « Coupé décalé » ivoiriens.

 

 « Les Frangines » est un duo né à la suite d’une rencontre plus qu’émouvante de deux folies lumineuses, deux jeunes filles de la Côte-d’ivoire  « DAYSIE Frangine » et « OLY Frangine », respectivement à l’état civil  Marie Désirée LIKANE et Maguy Olivia Carine AKABO.

 

Elles commencent à chanter depuis l’enfance dans les chorales religieuses et développent cette passion de la musique jusqu'à pratiquer la musique de façon professionnelle. 

Elles commencent dans le milieu professionnel en tant que choristes de quelques artistes ivoiriens confirmés et en participant à des featuring avec l’artiste DJ Lewis, un leader du « Coupé décalé ».

 

Après avoir acquis une expérience, «Les Frangines »  décident de mettre un album de variété sur le marché discographique. Mais en prélude de cet album, elles mettent d’abord un single intitulé « Kpakpato », un genre de « Coupé décalé » sur lequel domine un rythmique endiablé à la congolaise.

 

Ce qu’il faut retenir, c’est que «Les Frangines » » ont la passion du métier, veulent se positionner dans le milieu du show-biz Africain en tant que canal de joie pour les mélomanes et la jeunesse en particulier en véhiculant des messages en relation avec le quotidien de tous.

 

Attention ! Chefs d’œuvres, magnifiquement enregistrés et sublimement présentés sur  plusieurs vidéos, participent de ce mouvement nouveau initialisé par les meilleurs « Coupé décalé » de la Côte-d’Ivoire. Des phrases simples et limpides, des thèmes chantants dont le fil rouge est un bonheur sereinement assuré.

 

Clément OSSINONDE

 


 

Commenter cet article

BALI Pierre 24/08/2011 13:37






Une chose est vraie, la musique congolaise chancelante est obligée de trouver des appuis en Côte-D'Ivoire, non pas pour se faire une part belle mais pour se voir avaler par tous les genres des
coupé décalé. Avec comme soliste, accompagnateur, "Atalaku" congolais, chanson à l'ivoirienne, rythmes = mi-soukous, mi-coupé décalé, au final, difficile de trouver l’appellation qui convient.
Faites bien attention au morceau qui vous est proposé, puis écouter bien "'Atalaku", genre clan Zaiko 

Toutefois cela n'enlève rien au talent de nos jeunes africaines qui ont montré ici leur savoir faire et surtout leur engagement à maîtriser le tempo qui vous oblige à bouger. Les Frangines
peuvent aller loin, si seulement elles prennent au sérieux leur travail. Je leur prévient d'éviter les citations des noms de personnes comme c'est de coutume dans le folklore congolais des
groupes des clans Zaiko, Wenge, Extra et autres, Ce qu'ils appellent "les mabangas" (les pierres ) en tout cas pas les véritables pierres, mais les fleurs, les dédicaces, qui rapportent gros à
ceux qui les lancent . Car en retour se sont des enveloppes d'argent qui tombent. Peu importe la qualité de l'oeuvre. 



freddy Mantet 24/08/2011 07:23




1. freddy
Mandet l


ces deux jeunes filles ont fait un travail de fond pour sortir ce album que je pense a mon humble avis est d'actulalité au sens vraie du terme si nous voulons faire une analyse comparative des
paroles de la chanson et la situation socio-politque qui prevaut dans actuelelemt dans notre cher pays la cote d'ivoire. 'le pays a connu 2 grandre epidemies de joie celle du grand doug Saga et
la deuxieme est bien sur le bruit que ce album va faire. en tout cas merci les filles pour la joie que vous nous mettez aux coeurs en ces temps difficiles.







2.Posté
par yes
tonton le 23/08/2011 20:45 


oh les go, vous êtes super, du courage ,futures stars de la côte-ivoire







2. franckolivier le 23/08/2011 21:05 


je croix que votre experience a ete prouver car dans cette music on decouvre une envie de faire 
la chose qui es de chanter je ecouter regarder le clip a plusieur reprise et en un mot j ai aimer 
je vous souaite bonne chance les frangines







4.Posté
par PEMBA J.Louis le 23/08/2011 22:06 


On pensait que le "Coupé Décalé était une affaire des hommes, Les Frangines nous ont prouvé le contraire. Aussi, elles démontrent par cet clip un nouveau genre de "Coupé décalé" intelligent.
TENEZ FORT CHERS SOEURS dans une Côte-d'Ivoire où il n'a pas que des fusils, mais bien au contraires, comme l'a dit le chroniqueur OSSINONDE le premier évènement majeur qui nous fait oublier
les craquement des des obus à Yopougon. 

Merci BASSOKA, pour ne pas toujours rester sous le prisme du Congo, mais d'exploiter à travers l'Afrique, pour faire découvrir les bonnes choses. LES FRANGINES c'est une véritable Révélation.
C'est en quoi je suis persuadé que le chroniqueur OSSINONDE ne laisse jamais passer les bonnes choses, il a véritablement l'oreille musicale, , et l'oreille musicale n'est pas donné à tout le
monde.







3.- BANTU le 23/08/2011 22:30 


Effectivement, ces jeunes filles sont des merveilles, Elles ont en quelque sorte réalisé sur un tempo rythmique congolais un genre mêle d"un peu de Coupé Décalé, pour aboutir à un rythme tout à
fait particulier : Mi-ndombolo et Mi-coupé-décalé pour sortir un genre pourquoi pas : Le rythme Frangine, tout court. 

Continuez à nous bercer avec autant de force et de bonheur - ALLEZ LES FRANGINES, ne reculez plus, vous êtes sur la bonne voix. Faites-nous faire oublier les "boum, "boum" de GBABO - OUATARA,
Laissez leurs fanatiques se mordent les doigts, Quant à nous, seule la musique et l'amour tout azimut compte. BRAVO 
Merci BASSOKA, car vous donnez l'impression d'un producteur africain et non uniquement congolais,. D'ailleurs qu'est ce qui reste de congolais "Les Mabangas" ?







N




NGOMA L.G 24/08/2011 07:09



Ne vous trompez pas Mr OSSINONDE, l'exemple de cette musique ivoiro-congolaise que vous félicitez est bel et bien la faiblesse actuelle de la musique congolaise qui n'arrive plus à s'imposer à
l'étranger. Au point où elle est obligée de s'accoupler avec  la musique locale. Sinon, ce n'est plus gagné auprès des mélomanes locaux.


Pour avoir fait Abidjan avant la guerre, vous constaterez qu'il n'existe plus un seul groupe sans la présence de musiciens congolais. Ce n'est pas pour faire de la musiq

BANTU 23/08/2011 23:35



TRNEZ, voici comment les musiciens congolais installés en Côte d" Ivoire, aident les musiciens ivoiriens pour faire une musique congolaise intelligemment chanté en français, sans "mabanga" Un
coupé décalé congolo-ivoirien


Que dire de cette coopération qui fait le bonheur des ivoiriens et ivoiriennes. C" est dire que notre musique congolaise agonisante, trouve un nouveau souffle en Côte d'Ivoire, une musique
congolaise comme ce n'est plus la même - DOMMAGE