Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Les éditions « Esengo » : 1er Lisanga ya banganga.

 

L’histoire de la musique congolaise est à réécrire, avons-nous l’habitude de le souligner sur mbokamosika.  Et l’évolution de ce blog a donné raison à ceux qui ont épousé cette thèse.

En analysant les œuvres de notre répertoire musicale fournies principalement par Princesse Kiku, à qui nous rendons un vibrant hommage et qui nous sera encore utile durant la dernière phase de notre blog, nous avons découvert plusieurs aspects non encore élucidés .

 

Esengo : ou 1er Lisanga ya banganga.

 

Notre génération a connu son lisanga ya banganga lorsque Tckika-Tchika avait réuni durant les années '80 Franco, Rocherau, Mavatiku Michelino,........ pour produire un certain nombre d’œuvres.

 

 En scrutant la discographie de la musique congolaise, nous nous rendons compte que le tout premier regroupement ou « Lisanga ya banganga » a été organisé à la fin des années 1950 lorsque les éditions Esengo, qui venait d’hériter de l’African-Jazz, après la fermeture d’Opika et le départ de son propriétaire Benatar pour l’Europe, ont réussi à produire les principaux ténors de cette formation, à savoir : Kallé, Roger, Déchaud, Tino Baroza, Nico,Lucie Eyenga… aux côtés des as issus de Loningisa tels que : Dewayon, Rossignol, Essous, Nino, Liengo.....

 

 Nous avons et sommes en train d’apprécier les œuvres réalisées par cette première union des écoles African-Jazz et OK-Jazz au sein de Rock-A-Mambo et African-Jazz , sous la houlette des éditions Esengo dont voici quelques échantillons:

 

Bakoule Bidama, par Liengo et le Rock-A-Mambo

Ambiance, par Dewayon et le Rock-A-Mambo

Tujaja Tshibemba, par Kallé& Rossignol et l'African-Jazz

 

 

African-Jazz à la Table Ronde (1960) : 2e Lisanga ya banganga

 AJazz

Nous venons de voir que la première fusion des bana Opika (African-Jazz) et des bana Loningisa (OK-Jazz) a eu lieu à la fin des années ’50 au sein de Rock-A-Mambo. Force est de constater que la deuxième fusion s’est produite en 1960 lorsque l’African-Jazz, renforcé par  quelques éléments de l’OK-Jazz(Vicky et Brazzos)  s’est rendu à la Table Ronde de Bruxelles. Cette union a également produit des œuvres de légende , appréciées de tous les mélomanes.

Au cours de ces cohabitations entre les deux écoles, nos artistes avaient prouvé qu'ils savaient surmonter les clivages artistiques pour  réaliser des œuvres d’anthologie.


Naweli boboto, par Vicky Longomba et l'African-Jazz

Sentiment emonani, par Vicky Longomba et l'African-Jazz

Table-Ronde, par Kallé et l'African-Jazz

 

 

1980: 3e Lisanga ya banganga


Lisanga ya banganga, par Franco & Rochereau et Lisanga ya banganga

.


.

cd6857 Recto


 

Messager

BANNIER-MBOKAMOSIKA-copie-9.jpg

.

Commenter cet article

Ya Theo Frank 18/06/2012 14:52


Tujaja Tshibemba, par Kalle et l'African Jazz est une merveille qui m'etait inconnue jusqu'a ce jour...une tres belle musique..

Samuel Malonga 18/06/2012 12:44


Voici un document dans lequel Vicky Longomba parle de son passage dans l'African Jazz pour animer le bal de la Table ronde. http://www.youtube.com/watch?v=enG3jFPE6Pg