Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

LES CHEFS MEDAILLES ET LES CHEFS TRADITIONNELS AU CONGO BELGE

 

Le pouvoir coutumier a joué un rôle prépondérant  durant l’exploration,la colonisation,  et l’indépendance du Congo. Ce sont les chefs coutumiers ou traditionnels qui furent  les premiers à être approchés par les Diego Cao, Livingston, Stanley, etc, etc. Les uns facilement, d’autres après moult difficultés.


L’histoire de notre pays cite des noms des chefs comme ceux de Nzinga Nguvu, Ngaliema, Kalamba, Lukengo, Muat Yav, Ngongo Lueteta, Kasongo-Nyembo, Lumpungu, Mpania Mutombo, Mutumbo Katshi, Nyangezi, Lusuna ou Rusuna, Muami Musiri ainsi que plusieurs Bami de l’Est du pays.


Vu la diversité de nos ethnies et des chefs légitimes et auto-proclamés ,les colons belges ont d’abord eu du mal à trouver des représentants à la fois unanimement reconnus et compétents  . C’est ainsi qu’ils ont commencé par composer avec ceux qui présentaient des aptitudes à diriger la population dans l’intérêt du pouvoir colonial. Leurs enfants ont été envoyés dans de bonnes  écoles afin d’assumer plus tard le pouvoir coutumier avec compétence. C’est à ce titre que : Godefroid Munongo ,de la lignée de Muami Musiri des Bayeke au Katanga et, Kamanda Lumpungu fils du chef Lumpungu Kahumbu ka Ngoyi des Basonge au Kasaï, grand complice de Ngongo Lueteta,ont fréquenté Kisantu, loin de leurs régions respectives . Ce dernier fut malgré tout pendu en 1936 par les belges pour subversion, comme fut exécuté l’ami de son père, Ngongo Lueteta, plusieurs années plus tôt.

 

Dans l’organigramme du pouvoir colonial au Congo, il avait été instauré des chefferies, dirigées par les chefs plus ou moins instruits, dont l’apport pour l’aménagement du territoire, la justice, l’agriculture, et le maintien d’ordre était primordial. C’est l’époque des chefs médaillés, Mfumu wa Mpalata, Mfumu a Utadi, ou Sultani à l’est, s’habillant comme des agents coliniaux ou mbula matari. D’autres chefs aux allures trop archaïques ont été relégués aux rangs des chefs traditionnels dont la mission était de combler le décor durant les cérémonies, avec leurs tenues folkloriques, et souvent torses nus.  

 

Ces chefs médaillés étaient des véritables intermédiaires entre la population et le pouvoir colonial. Ils veillaient sur l’accomplissement de divers projets coloniaux. Par exemple, ils devraient  veiller au respect des quotas des recrues militaires,faute de quoi ils étaient obligés de fournir leurs propres enfants.

Ils devaient veiller à ce que chacun de leurs sujets cultive son champs conformément aux dimensions imposées par l’agronome ou le moniteur agricole. Lors des tournées du tribunal à travers les localités, il revêtait le costume du juge, assisté par quelques ascenseurs et du greffier, tous coiffés des casques coloniaux.

 

Ci-dessous, nous reprenons les images des quelques chefs coutumiers dont nous avons pu nous procurer sur le net. Nous remercions  à cet égard le site www.katembo.be, grâce auquel nous avons retrouvé les rares photos des chefs coutumiers durant l’époque coloniales. Ces images sont mises en ligne par les enfants des anciens agents coloniaux dits « Mbula matari », particulièrement Jean-Pierre Debière.

 

Nous demandons à ceux qui disposent d’autres images de nos chefs coutumiers de nous les envoyer afin d’étoffer cette page de notre histoire.

 

Messager


Images des quelques chefs coutumiers durant la colonisation

.

Chef Lumpungu 1956

      1957. Discours du chef Lumpungu Mutamba, lors de l'inauguration du centre coutumier à Kabinda. (photo de Jean Debière, A.T. Kabinda)

.

0075

 Le chef Léon Nyangezi (1946), à Kabare, au Kivu, photo de Jean Debière sur katembo.be

mwami_Muenda_Munongo_1956.jpg .

Muami Muenda Munongo (1956)

 

lukengo-3.jpg.

Le chef LUKENGO, ROI DES BAKUBA

.

Commenter cet article

Messager 08/08/2014 18:04

Vanesa,

Nerci pour cette réaction. Vous pouvez nous envoyer les photos, les récits et les chansons vantant votre grand père directement à notre adresse mail mboka64@yahoo.fr.
Nous les attendons.

Messager

Vanessa 08/08/2014 12:14

bonjour,
moi aussi j'ai des photos de mon arrière grand père chef médaillé Disu Pierre Mawete grand commercent de l'époque colonial qui avait aussi très grande considération avec la compagnie JVL .comment faire pour vous envoyé les photos et l'histoire de mon village Boko Disu dans le Bas Congo secteur Ngufu territoire de Madimba.Merci

Messager 18/09/2013 18:32



Sophie,


« Le devoir de mémoire, le devoir de savoir », telle est notre
mission. Et non l’alignement aveugle derrière les acteurs de notre histoire, sauf ceux qui ont versé leur sang pour le pays.


 


Messager

sophie 18/09/2013 14:35


Ce sont eux qui ont permis l'approche du colon des populations et ont profité de tous les priviléges.Il n'y a pas à être fier d'eux.

Messager 17/09/2013 18:34


Anta Diop,


Po na ba recrues tokoki kokoma ba buku na ba buku. Makambo mingi eleka. Soki otangi article na ngai nakomaka sur mabala ya commission okoseka. D'ailleurs, naza kotia yango na na la une sik'oyo.


 


Messager

Messager 17/09/2013 18:31


Claude,


Merci pour ce rappel. En ce qui concerne le nom de l'Administrateur de territoire, je me rends compte qu'il y a une confusion autour de son nom. Dans le récit publié par son son fils, il
s'appelle Jean Debière. Mais quelque part, je vois le nom de son fils comme étant Jean-Pierre Devère. A mon avis, il devrait avoir le même nom de famille que son père, Jean Debière. Peut-être
aurons des précisions de la part de l'intéressé ou du site Katembo.be.


 


Messager

Anta Diop 17/09/2013 09:42


Papa Messager,


Balobi ba Chefs tangu ya kotinda ba recrues militaires, miso na bango liboso ezalaki na ba jeunes hommes oyo bango bazalaki kolinga te na mboka, lokola ba oyo bazalaki kolinga BASI oyo bango
bazalaki kotiya motema etc....

Claude Kangudie 16/09/2013 20:40


AHHH, mon frère MSG. J'ai été sur ce site il y a 5-7 ans...quelle surprise. Parmi les photos d'enfance de cette demoiselle, je crois qu'elle s'appelle Débève, j'avais reconnu mon frère ainé
décédé dans son jeune age à Kabinda. J'avais transmis ce lien à mon vieux père. Ce souvenir de son fils décédé trop top le replongea dans un état inconsolable !!! Grâce à ce site, j'ai retrouvé
et imprimé la photo de mon grand frère ainé. Je remercie bcp cette dame pour ses photos souvenirs de son enfance au Congo belge. Vraiment, www.katembo.be est à visiter pour se faire une idée de
ce que fut notre pays à cette époque-là...RDC Congo Pawuni ya Motuya.


 


Claude Kangudie.