Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

LES BAS DU "ROI" SAIO MOKILI 

 

Roi Saio

Roi Saïo ! Ntinu Saïo ! Tel est le pseudonyme en français et en kikongo que les fanatiques avaient attribué à l’ancien international Erneste Mokili durant sa carrière de footballeur.

Balle aux pieds, Saïo fut insaisissable. Il faisait mordre la poussière aux défenseurs adverses suite à ses débordements faits des dribbles et des feintes effectués en pleine course.

Le « roi » Saïo faisait partie des « dieux » des stades congolais des années ’60 et ’70.

Le rituel du « roi » Saïo.

Avant les matches, Saïo avait instauré un rituel connu de tous les sportifs à l’époque. En effet, dès qu’il effectuait son entrée sur la pelouse , Saïo descendait ostensiblement ses bas, sous la clameur du public. C’était une façon à lui d’annoncer les hostilités, à l’image d’un guerrier.

Sur les deux photos , on voit Saïo avec des "bas courts". C’était son look, bref sa marque.

 
F.C Dragon, par Bokelo et Conga -Succès

 

 

Léopards

Le "Roi" Saïo, 4e à partir de la droite,  avec ses bas traditionnels

 

 

Messager

Commenter cet article

paulin 23/11/2011 17:25


je me rappelle encore un match nocturne joue a la lifkin entre LE C.SIMANA ET LE RUWENZORI NATIONAL OU NOUS AVIONS BATTUS L'EQUIPE DU PRESIDENT KUBA SUR UN CARTON DE 6 BUTS A 1 ET " LES
HOMMES DU MATH " FURENT LE DEFENSEUR MATETA ET LE VIEUX MANA DE LA FACONDONT  ILS AVAIENT  BRISER LE SYSTEME DE DEFENSE EN LIGNE ADVERSE ET SI MA MEMOIRE EST BONNE C'EST EN
COURS DE CETTE ANNEE LA QU'IL AVAIT VOYAGE POUR L'EUROPE ET LE MEME ANNEEL'EQUIPE DU PRESIDENT KUBA FUT RELEGUE EN DIVISION INFERIEURE POUR ENSUITE DISPARAITRE SUR LES TERRAINS DE FOOTBALL
POUR TOUJOURS, JE ME RAPPELLE QUE CETTE EQUIPE DE RUWENZORI NOUS CAUSAIT PAS MAL DES PROBLEMES AU CHAMPIONNAT DE LA LIGUE DE FOOTBALL DE KINSHASA AVEC L'AUTRE FORMATION SPORTIVE LE F,C VATICANO,
COMBIEN DES CHAMPIONNATS AVIONS NOUS PERDUS GRACE  A CES DEUX EQUIPES , JE ME RAPPELLE DU CHAMPIONNAT 1972 OU NOUS AVIONS BATTUS LEUR AINE V.CLUB ET EUX MEME AUX MATCH ALLER COMME AU MATCH
RETOUR PAR UN SCORE D'ABONNEMENT DE 2 BUTS A 1 EN TOUT CAS CE FUT UNE GRANDE ANNEE POUR NOUS LES MOTEMA PEMBIENS CAR ON S'IDENTIFIAIT AUX AJAX D'AMSTERDAM ET ON NE BLAGUAIT PAS SUR UN
TERRAIN DE FOOTBALL, LE TP MAZEMBE EN CONNAIT QUELQUE CHOSE.  

Jean KOKE MIEZI 17/11/2011 19:13



A Adei, Quel bonheur de nous rappeler le nom de Mateta qui au fond de notre coeur compte parmi les meilleurs arrières latéraux que nous avions vu à l'oeuvre au pays. Quelle aisance et quelle
élégance dans le jeu de ce défenseur dont les montées dans les espaces vides nous faisaient croire qu'on avait affaire à un attaquant. Mateta est parmi ces talents gaspillés et qui
n'ont pas pu resister aux chants des sirènes pour s'être envolé en Europe, au moment où les imaniens avaient encore besoin de lui. 



sonny mokonzi 17/11/2011 17:46



OSEI KOFFI AKOMA PASTEUR MONENE NA GHANA LELO OYO,BAKOMA KOBENGA YE REVEREND OSEI KOFFI



Papatoto 17/11/2011 15:44



Pour abonder dans le même que notre compatriote Samuel Malonga, il y a quelques années à Londres, j’avais fait la connaissance du fils d’Ossei Kofi. Ce dernier commença à me demander les
nouvelles de Saïo Mokili que son père (Osei kofi)  considérait comme le meilleur ailier droit d’Afrique à son époque. En outre, son souhait était de voir Saïo Mokili car son père leur avait
beaucoup parlé de ce phénomène.


Par la même occasion, il m’avait appris que Robert Mensah était assassiné par les malfaiteurs dans un bar. Ces malfaiteurs lui demandaient de l’argent mais le gardien d’Asante Kotoko de Kumasi
leur avait dit : "Je suis Robert Mensah et tout le monde sait que je n’ai pas d’argent sur moi". Selon le fils d’Ossei Koffi, ces malfaiteurs se sont rendu compte de leur bévue
après.



Ya Theo 16/11/2011 21:36



Il faut dire que Saio a fait voir de vertes et de pas mures a un defenseur de Daring Likimba...ce dernier devenait comme un passoir quand il se trouva le le roi Saio...Tout comme Ndaye Mutumbula
quand il etait aligne a l'aile droite donnait de fil a retordre a un autre defenseur de Daring Miolo Rigoudi...ah le bon vieux temps..



Messager 16/11/2011 18:42



Qui connaît encore le vrai nom d'un joueur d'Imana surnommé "Osei Kofi" ? Il venait de la commune de Matete, sinon de Daring Matete.


 


Messager



Samuel Malonga 16/11/2011 17:41



A l'époque, ntinu Saïo et le Ghanéen Ossei Koffi étaient les meilleurs ailiers droits d'Afrique.



adei toko 16/11/2011 16:35



Mokili Saio fut un des grands dribbleurs de notre pays, il était irrésistible à l'aile droite. Seul jacques Bokoko arrivait à le neutraliser. Son style était comparable à celui de Ossey Koffi de
Black stars. A un moment de sa vie il avait arrêté pour des cours d'entraîneur en Europe et à son retour le terrain lui manquait. Il prît la décision de rejouer; je me rappelle d'un match contre
Imana(1976 ou 1977)où MATETA transfuge de Kalamu qui devait le marquer lui a fait voir de toutes les couleurs. A plus de 30 ans il avait compris sa place était sur le banc que sur la pelouse.



paulin 16/11/2011 16:30



Effectivement, il etait une espece rare notre SAIO et on le comparait tres souvent a ce grand footballeur ghaneen de OSEI koffi



Samuel Malonga 15/11/2011 21:19



Quel artiste! Saïo Mokili, un immense footballeur.