Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

securedownload-copie-5

                                             EMPOMPO DEYESSE, UN AS DU SAXO

Nous remercions Clément Ossinonde, Ndombasi Kupessa, Muana Jobourg,et Bernard Manseka pour leur apport au sujet sur les as des cuivres de la notre musique. Comme vous l’avez si bien souligné, ce sujet est d’un grand intérêt pour notre musique. Les jeunes ne s’en servent plus, nous en parlerons d’ici peu. Nous vous prions de patienter un moment. Vous avez remarqué que depuis que ce blog existe, nous n’avons pas encore abordé réellement la musique des jeunes des années ’90 à nos jour.

En ce qui concerne les instruments à vent, le manque d’archives ne nous permet pas d’identifier tous les musiciens. C’est pourquoi nous invitons tous les connaisseurs à nous indiquer les noms de ceux qui ont joué les différents instruments à vent dans la chanson congolaise. Nous espérons que notre aîné Clément Ossinonde va nous épauler durant cette période. Nous voudrions inventorier tous les as des cuivres de notre musique en vue de leur rendre un hommage mérité.

Mais il se fait que les éditeurs nous ont rendu une tâche dure en sens qu’il est difficile de préciser qui avait joué le saxo dans telle ou telle chanson du Négro-Succès, Bantous, Ok-Jazz, Conga-Succès par exemple, vu la valse des musiciens. Le Négro-Succès a démarré avec Maproco et Bosmin au saxo, avant d’engager Empompo, puis Mauro Maurice et Rubbens. Lorsqu’une chanson de cet ensemble joue, il n’est marqué nulle part qui joue le saxo. C’est un cas parmi tant d’autres.

C’est pourquoi nous reprenons la fiche de la  chanson "Lucie Botayi" ,enregistrée au début des années ’50, mais qui mentionne les noms de tous les musiciens y ayant pris  part.

 

Messager

Chant: MADIATA et MUTOMBO
Harmonica: BEJOS
Saxo: BAKOME
Guitare: R.BRAING (Compositeur)
Orchestre: KONGO -JAZZ
Super 45 Tours.

LISTE DES AS DES CUIVRES DE LA MUSIQUE CONGOLAISE

 

Fud Candix-Henriot-Jean Serge Essous-Nino Malapet-Dominique Kuntima dit Willy Mbembe- Bakome-Edo Clary Lutula- Manu Dibango-Isaac Musekiwa-Biolo- Kiamuangana Verckys-Empompo « Deyesse »-Jean-Marie Makutukala-Matalanza-Michel Ngoualali-Dele Pedro-Jeff-Christophe Djali-Michel Sax-André Menga-Maproco-Albino Kalombo-Etari Henri-Balla Vital-Popol Margo-Pierrot Loukouamoussou-Nona Arthur Samba-Jean-Pierre Nzenze dit Jean Trompette-Armando Samu Bakula-Gabriel Kayunga-Victor Kasanda (Vixon)-Bosmin-Mbole Tambwe- Sebastien Nama Matingo-Saïdou Jean-My Broder-Rigobert Massengo-Claude Bivoua- Max Massenge- Max Clary-Penki-Vickson-Cailloux- Sabas- Terziet-Diablo- Msngelbre Justin & Paul Teuwens (deux belges de Los Nickelos)-Boniface Matingou- Mingiedi-Barami- Vieux Gerard- Jean Delacroix-Lunama  Jeff-François Landu- Samuel Malonga dit Samy Trompette-Massengo Big’s-Mangenza- Gustave- Demavin- Moreau Maurice-Modero- Mboka-Kidumu- Nzunga Ngolu-Jean-Marie Kabongo-Benazo Mbuta- Domé Domingo-Sasa Luyeye-Maubert- Jeannot Mboko-Jean-Marie Rondo-Pigeon- Kunsita Rubbens-Mozart-Louison-Akuda-Feli Soki Mikanda Somida-Sijog- Angelivo- Gombi Paul- Sumbu Simon- Muteba Celio-Dibuidi- Makamba- Ya Zozeta—Sita Sitos-Denis Abel Malanda- Paul Nguiamissango.

 

Cette liste n’est pas exhaustive.

 

 

Suite de notre hommage aux as des cuivres


LUCIE BOTAYI AVEC BAKOME AU SAXO (Kongo-Jazz)

PARAFIFI AVEC ANDRE MENGA AU SAXO (African-Jazz)

JOURNAL DIPANDA AVEC MAX MASSENGO AU SAXO (Negro-Band)

MADJESI AVEC MBOLE TAMBWEAU SAXO (Sosoliso)

NALELA NDENGE NINI AVEC MICHEL SAX AU SAXO ET J.M. KABONGO A LA TROMPETTE(Gd Maquisards)

NDAYA AVEC EMPOMPO DEYESSE AU SAXO

Commenter cet article

Samuel Malonga 13/06/2011 21:09



Désolé, je pensais à autre chose en écrivant ce petit commentaire



Messager 12/06/2011 18:43



Effectivement, Ndaya est de Mayaula, interprétée par Mpongo Love. Mais dans cette rubrique, nous ne mentionnons sur chaque chsnson que ceux qui jouent les instruments à vent, comme Deyesse.


 


Messager



Samuel Malonga 12/06/2011 17:25



Je parie que la chanson NDAYA et de MAYAULA MAYONI.



Messager 12/06/2011 12:49



@ Mayingi,


Nous allons rectifier le nom de Benazo. Mais sur certaines chansons de Lipua Lipua on dit Mbuta Benazo.


 


Messager



Messager 12/06/2011 12:47



Bob,


Un peu d'indulgence Bob. La clarinette est en bois, mais nous l'associons aux instruments à vent dans le cadre de cet artilce. Ne dit-on pas qu'il existe des execptions à chaque règle? A cet
égard Edo Clary Lutula a sa place sur la liste des As des instruments à vent. Par ailleurs, il est rare qu'un musicien jouant de la clarinette ne soit pas en mesure de toucher de temps en temps
aux autres instruments à vent. Essous, et Michdel Ngoualali jouaient à la fois de la clarinette , de la flûte et du saxo.


 


Messager


 



MAYINGI BYGA 12/06/2011 10:47



Bonjour chers frères vous faites un excellent travail! je voudrais juste apporter un rectificatif sur le nom d'une personne que j'avais bien connu étant petit c'est Mr BENAZO NKAZI et non
DENAZO.Sur ce bonne à toute l'equipe de MBOKAMOSIKA.


                                                                       
MAYINGI 



Bob e Dunne 12/06/2011 02:20



Rectification !


Une phrase de mon commentaire a été escamotée : "La clarinette est un instrument en bois".



Bob De Dunne 12/06/2011 02:08



Je trouve l'article sur les as du cuivre un travail intéressant et témoignant d'un effort
heuristique exceptionnel. Toutefois, je suis surpris de voir le nom d'Edo Clary Lutula figurer dans la liste. A moins qu'il n'ait joué
d'un instrument en cuivre ou que l'on veuille parler des instruments à
vent, la place d'Edo Clary Lutula n'est pas ici. C'est
la précision que je voulais apporter.


Bonne continuation et de fructueuses recherches  ! 


Bob



ngimbi kalumvueziko 11/06/2011 18:43



 


Merci à Mbokamosika de faire revenir à notre mémoire l’un des grands instrumentistes de notre musique. Empompo Deyese est sans
conteste l’un des meilleurs saxophonistes qu’ait connus notre pays à ce jour. La parfaite maitrise de son instrument lui permettait de produire d’étonnantes et merveilleuses variations de son. En
écoutant ses partitions comme dans les chansons OBJECTF 80 ou SILIKANI, on croirait à l’œuvre d’un diplômé sorti d’une grande école de musique. Contrairement au style de Verkys, un autre virtuose
du saxo, marqué par des improvisations, celui d’Empompo est marqué par la finesse des sons, certainement le fruit d’un travail de recherche. Conscient de son immense talent et de la forte emprise
des chefs des orchestres qui l’employaient, Empompo avait cherché à certains moments de sa vie de se libérer pour évoluer en toute indépendance. Sans succès. Il est mort dans l’indifférence
totale. Son nom risque de tomber dans les oubliettes de l’histoire de notre musique à moins qu’un musicologue fasse l’effort d’écrire ses partitions pour la postérité.


Par Ngimbi Kalumvueziko, Auteur de CONGO-ZAIRE, LE DESTIN TRAGIQUE D'UNE NATION,et LE PYGMEE CONGOLAIS EXPOSE DANS UN ZOO AMERICAIN,
publies aux editions l'Harmattan de Paris..