Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Les archives d’Afrique (1) : Moïse Tshombe.

 

 MT.54

Notre ami Levy, celui qui a l’habitude de nous proposer les raretés de l’orchestre Thu Zahina, nous avait aussi  envoyé l’année dernière, un extrait des archives d’Afrique sur l’ancien premier ministre congolais Moïse Tshombe.

 

Après l’avoir attentivement auditionné, nous avons trouvé qu’il provenait des programmes de la Radio France Internationale dans sa rubrique réservée à l’histoire contemporaine de grandes personnalités Africaines. Une rubrique animée par Alain Foka, Olivier Raoul et Delphine Michaux.

 

Vu l’importance de ces archives pour  notre mémoire commune, nous avons réunie toutes les émissions réalisées par RFI sur  Moïse Tshombe et Joseph Désirée Mobutu. Celle-ci  regroupent  les enregistrements sonores les plus rares sur quatre personnages historiques congolais, à savoir : Moïse Tshombe, Joseph Kasa-Vubu, Patrice Lumumba, et Joseph Mobutu.

 

Ce document sonore de grande portée historique nous replonge dans l’ambiance du Congo indépendant et  dévoilent les traits de caractère de chacun des ces quatre acteurs politiques. Nous vous invitons à l'auditionner avec attention et sang froid en vue de mieux comprendre les causes de la tragédie congolaise.

 

Nous vous rappelons que le montage de ces archives sonores de plus de deux heures a été réalisé grâce aux contributions de nos donateurs.

 

Messager

 

Moïse Tshombe

.

.

Commenter cet article

Jules 14/02/2014 10:35


Mon frère Jacques, ce qui est étonnant partout au Congo, dans toutes les provinces, les gens réclament une chose : YE MOISE AKOKI KOBETA NANU TOUR BA COTE OYO TE.  Vu la médiocrité de la
classe congolaise actuelle mon choix est porté sur ce nouveau Moïse...

Jacques 13/02/2014 00:38


Kasa Vubu et Mobutu ont usurpe' la victoire de Tshombe. N'eut ete son limogeage du 13 Octobre Tshombe aurait ete elu president du Congo en Nov 1965. Il avait 122 depute's (parmi lesquels:
E.Tshisekedi) au parlement sur 167. Une majorite ecrasant de son parti CONACO sur les FDC(Abako, Umnimo, Psa...). En gerant convenablement la crise politique de 1964 (Rebellion muleliste de
GBENYE,MULELE, SUMIALOT...) le peuple l'a gracie' des ses erreurs sessionniste de 1960 en lui accordant plus de la majorite absolue au parlement (122 / 167).


Tshombe a pacifie' le pays depuis la chute de Stanleyville le 24 Nov 1964 ( Mubutu se servira de cet anniversaire en 1965 pour faire son putsh...), Il a stabilise' l'economie; a recupere' une
partie de la somme volee par les bailleurs belges. Kasa Vubu l'a limoge injustement...et a paye son erreur le mois suivant. Les guerres que le pays a connu avec la gendarmerie katangaise:
Mutinerie de 1966, Prise de Bukavu en 1967, Shaba I EN 1977, Shaba II EN 1978 ) n'etaient qu'une reclamation de vengence de Tshombe... et Mobutu en etait la cause. Moise Tshombe etait un
Katangais intelligent (un Katangais du Sud). Aujourd'hui il ya aussi un autre katangais du sud qui est intelligent de par ses oeuvre, il s'appelle Moise , president d'une equipe de football.

Nyanguila 09/02/2014 22:19


Cher Messager,bonsoir,merci beaucoup pour toutes ces nouvelles qui entourent l'histoire de notre pays!Oui,comme vous l'avez souligné,ce Mobutu avait dirigé notre pays depuis 1961 et c'était en
collusion avec la C.i.a.Le couple dont vous me parlez a aussi contribué à vous renseigner et vous êtes bien posté pour savoir ce qui s'est passé chez nous!Enfin,j'espère que,étant fouineur,vous
aurez à consulter les dites vidéos,avant qu'elles ne soient retirées de leur site,et vous verrez que notre"Kidiba"de président se lavait pour aller au"travail","qu'il prétendait savoir bien
faire",le 25 novembre 1965,et,qu'en venant boire son vérigoud,avant d'aller à son "boulot"que sa fille et sa femme lui dirent qu'il n'y avait plus de travail et qu'il lui fallait écouter la
radio,pour qu'il se rende compte que c'était fini de son"boulot",et il était resté avec son costume toute la journée et sans rien dire!Quelle naïvété?C'est le même monsieur"Kidiba"qui voulait
notre indépendance depuis 1946?Voulait-il que nous viviions nus?Après 1946,tout ce qu'on a construit pour nous,sommes-nous parvenus à le conserver,l'améliorer et à le développer? Je n'ai jamais
été pour la colonisation continuelle mais il nous fallait apprendre encore et lutter contre les injustices.Cher Messager,pardonnez-moi,je m'arrête par ici,pour notre Congo,je deviens malade. Bien
à vous.

Messager 09/02/2014 13:37


Cher Nyanguila,


Le temps ne m'a pas encore permis de consulter la vidéo de la fille de Kasa-Vubu, mais je te ressure que je le ferai d'ici peu. Je suis un fouineur.


Pour revenir à l'histoire de la RDC, il convient de noter que depuis l'élimination de Patrice Lumumba, le pays a été dirigé par Mobutu sous les injoctions de la CIA. Ainsi, de 1961 à 1997 c'est
Mobutu qui a dirigé le pays. Nos politiciens étaient d'un naïveté maladive. Commet pouvait-on laisser à Mobutu les rennes de la 'Armée sans réaction.


Je vais te faire une révélation. ¨Durant les années '80, nous avions rendu visite à une famille expatriée ayant travaillé longtemps à PLZ (Plantations Lerver au Zaïre) et qui habitait presqu' en
face du cimétière de la Gombe. Durant la conversation, sa femme nous exhibé un livré dédicacé par Mobutu en 1965 avant de nous dire que Mobutu leur avait averti qu'il allait faire comme Nasser,
bien avant son coup d'état. Donc cet acte qui était bien planifié était ignoré par les services de Kasa-Vubu.


Messager

Nyanguila 09/02/2014 03:24


Bonjour Cher Messager,merci beaucoup pour cette mise au point sur la duplicité de Mobutu et surtout vous avez souligné tout le cours historique de notre drame provoqué par ces messieurs.Ce qui
est pendant en conséquance,c'est la vie des nôtres qui est très malheureuse!Quant à la référance sur le cas"Blocquaux",qui n'est plus en activité et n'a jamais été en province,c'est
l'illustration des conditions d'hygiène dignes du moyen-âge!Vous vous imaginez ces messieurs,qui étaient bien indépendantistes,pour la fin des liens proches avec la métropole et le départ des
colons,alors,c'étaient,eux,les premiers,à envoyer leurs enfants dans l'ancienne métropole,pour faire leur scolarité,et ils y venaient pour se faire soigner!Enfin,à vrai dire et excusez-moi,vue la
souffrance de mon peuple,je ne les aime pas,tous ces messieurs-là!Et je ne sais pas si vous avez pensé à consulter les vidéos par lesquelles la fille de Kasa-vubu parle de son père:de ses
fonctions,du coup d'état et de sa mort!J'avais appris que Kasa-vubu,au matin,il ne prenait pas le pétit déjeûner mais buvait l'orangeade de l'époque"vérigoud". Bien à vous et courage.

Messager 08/02/2014 03:27


Cher Nyanguila,


Merci pour ta réaction à ce document sonore. Tu es la première personne à avoir réagi. Pourtant les propos de nos politiciens méritaient des reflexions. Si on les analyse de près, on peut définir
les caractère de chacun de ces 4 politiciens: tshombe, Lumumba, Mobutu et Kasa-Vubu.


Lorsque tshombe qualifie Mobutu d'un homme très honnête, on sent clairement qu'il s'est laissé berner par la ruse de celui qui a fini par éliminer tour à tour les politiciens congolais.


Après la sécession, Mobutu s'est renu à Lubumbashi alors que le Katanga avait refusé à l'avion de Lumumba et Kasa-Vubu d'y attérir . En ce moment Tshombe était fréquentable par Mobutu.


lorsque Tshombe a été arrêté à Alger, le même Mobutu va l'accuser d'avoir fait la sécession et d'avoir frappé la monnaie, mais il n'a pas eu le courage de l'accuser d'avoir tué Lumumba étant
donné que c'est lui qui fut à la base de cette expédition. Tshombe avait commis la grave erreur d'accepter la patate chaude de Kinshasa en éliminant Lumumba.


Messager

Nyanguila 08/02/2014 01:25


Bonsoir,cher Messager,je reviens encore sur les erreurs de nos dirigeants de la 1ère République et je me souviens avoir lu un passage du témoignage de notre concitoyen E. Kandolo qui,en rélatant
les faits du coup d'état de 1965,avait souligné que" Kasa-vubu azalaki kidiba" d'où la facilité avec laquelle ce putsch avait été un succès!Et de cette attitude de"Kidiba",nous sommes tombés de
charybde en scylla!Cet homme,Kasa-vubu,élu Bourgmestre à peine,au lieu d'apprendre à gérer une entité territoriale,commença à générer des troubles qui avaient causé des morts!En fouillant dans
l'histoire,je trouve que ce Kasa-vubu avait déjà commencé,en 1946,à réclamer l'indépendance et je ne sais pas s'il pensait à quel type de développement pour nous!A ce temps-là,il n'y avait pas
encore d'avancement dans l'équipement du Congo en infrastructures,en général, et que dire d'autres?C'est ce même Kasa-vubu qui,investi chef d'Etat en 1960,avait déjà envoyé ses enfants étudier en
Belgique et au Canada,pourquoi pas les scolariser au Congo?,alors nous prenait-il pour des imbéciles?Enfin,de ce Kidiba de Président,le général,sur la poitrine duquel il avait ajouté des
médailles en guise des promotions en grade,avait pris le pouvoir deux semaines après!D'où la pendaison de nos politiciens imprudents au piège qui leur avait été tendu et tant d'autres
bizzarreries...!Quoique,dès ses débuts,le général avait insuflé un peu d'énergie au Congo avec le slogan"retroussons les manches"et,sur le plan macro-économique,avec une reprise de croissance,il
ya eu un bon résultat avec l'émission d'une monnaie plus solide que le dollar mais la suite pour combien d'années...?En voulant s'accaparer de l'économie, pour lui et ses proches,sous le prétexte
de la Zaïrianisation,pour perpétuer son pouvoir,il avait fini par faire du Zaïre-Congo un pays en recul accéléré avec une hyperinflation sans égal ailleurs au monde!Son slogan de "Salongo"n'avait
rien produit d'égal à la chine de Maô qui le faisait tant rêver!Enfin,imaginez-vous,de la Zaïrianisation par laquelle les entreprises étaient données aux nationaux-Zaïrois,on pourrait citer
plusieurs cas, en plus de Congo-frigo,S.g.a de Litho,mais ce qu'on ne dit pas souvent c'est en matière d'assainissement!Dès l'époque coloniale,la ville de Léo avait un service de vidange de
fosses septiques du nom de"Blocaux" et ça fonctionnait bien et même après l'indépendance.Mais d'après les mesures de zaîrianisation du guide,ce service a été récupéré par Auto-service Zaïre et à
la faillite de ce dernier?Rien,à tel point qu'au début des années 90,lorsque les fosses septiques étaient pleines,il fallait faire appel à une ou deux personnes,contre paiement,armées des pelles
et des seaux,pour qu'elles vident les fosses de leur encombrante boue et l'enterrer à côté!Et ça semble continuer jusqu'à ces jours!Imaginez-vous l'état sanitaire dans une ville des millions
d'habitants?Et que dire de l'intérieur du pays où c'est moins équipé que la capitale-Kin?Où pourra-t-on jeter ces boues des fosses septiques pour les éliminer sans polluer l'environnement le jour
où le service de vidange sera restauré?Même dans les pays développés,il y avaient des problèmes de pollution des fleuves et rivières tels que la seine,le rhône,le rhin,la meuse,la sambre
etc...,mais avec les stations de retention de boues,dites"d'épuration",il y a quand même un léger mieux!Retenons notre émotion,on nous a emmerdés par tous ces messieurs qui voulaient faire de la
politique sans l'avoir apprise!Je m'arrête par ici sinon je vais remplir tout l'espace. Et bien à vous.

Nyanguila 07/02/2014 20:36


Bonsoir cher Messager,je reviens sur mon intervention de cet après-midi qui a été interrompue par une vague des pubs et je n'ai pas pu conclure et,au lieu d'écrire"vous verrez",il y a eu"vous
verez"!Et c'est la difficulté à laquelle je suis confronté,la permanence de la pub!Enfin,la fille de Kasa-vubu dont je parle c'est celle dont le nom est:Kiatazabu. J'espère que vous pourrez
retrouver les vidéos,en chapitres de 1 à6,à partir desquelles elle finit par parler du coup d'état de 1965! Et bien à vous.

Nyanguila 07/02/2014 18:12


Cher Messager,bonjour,et merci encore pour tous les sujets que vous nous avez exposés et,qui nous ont touché de près ou de loin,continuent de rythmer notre vie tant soit peu sur le plan
sentimental.De vos sujets,à leur lecture,il est difficile de rester sans réaction tant que le Congo reste un motif de souci quotidien!De cette histoire de Tshombe,je n'ai pas eu le temps de
réagir du fait de l'émotion qui m'avait gagné au sujet de nos martyrs et tout est lié ainsi je le rappelle souvent.De Tshombe,j'avais connu un de ses fils,en 1982,Jean Ditend,à peine et avait été
appelé par Mobutu,en 1983,pour servir au gouvernement en tant que Sécrétaire d'Etat aux mines et la suite..?Passons,je connaissais aussi la famille et la cadette de la famille est mariée à un ami
dont il ne faut pas publier le nom sans son accord.Mais en définitive,de toutes ces vicissitudes socio-politiques,si Tshombe était sage,il aurait commencé,dans son activité de sécéssion,par
préserver la vie de Lumumba,dès qu'on le lui avait livré pour l'achever,et,de ce fait,n'aurait pas les mains tachées de sang et ferait de Lumumba,en vie,une carte politique qui lui rapporterait
beaucoup,mais...?J'ai bien écouté toute la bande de l'histoire du Congo,quoiqu'il y ait une répétition des propos,et c'est triste pour nous!En effet,de son retour d'éxil,il n'avait pas manqué de
s'incliner devant l'autel en mémoire de Lumumba!Pour quel sens?Enfin,de son exercice du pouvoir jusqu'au conflit avec Kasa-Vubu,quelle leçon en tirer?Si Kasa-Vubu et Tshombe étaient sages,ils
n'auraient pas pu se disputer mais s'arranger pour les cinq ans qui étaient à venir et vraiment éloigner la menace du coup d'état.Même si la C.i.a était derrière son agent,Mobutu,il y avait moyen
de contraindre la C.i.a à changer sa tactique pour se mettre au service du chef de l'état et de son premier-Ministre et non en faveur du général qui était devenu menaçant!De son arrogance,de ce
général-traître,on le savait bien et Denis-Ilonso est témoin,le chef de l'état et le premier-Ministre allaient le dégrader ou l'envoyer en ambassade à l'extérieur.Mais jusqu'aujourd'hui,je
m'étonne de cette nonchalanche qui a été au centre du comportement de nos politiciens pour qu'on s'achemine vers des telles situations!Kasa-vubu,non seulement,il avait causé un quiproquo en ne
reconnaissant pas la majorité à Tshombe mais plusieurs sources lui faisaient état d'un imminent coup d'état et il ne croyait pas!Même sa femme,que nous appellons Maman,depuis des semaines,le
mettait en garde contre un coup d'état parce qu'elle entendait la menace à la radio à l'émission de l'armée,alors je me demande de quel malheur avons-nous eu des tels hommes politiques
étourdis!Si vous n'avez pas encore pris connaissance des vidéos de la fille,aînée,de Kasa-vubu qui parle de son père,de la prise du pouvoir à la mort,cherchez sur internet et cliquez,vous verez!

Jules 03/02/2014 12:41


A mon avis Papa Diangenda était l'homme le plus écouté du Maréchal, soki peut-être Papa Diangenda aboyaki kotiya na ye ZOLO na likambo wana, puisque tozali ba BANTOUS et AFRICAINS en général,
mbele na sima elingaki kokoma oh bomoni kutu Diangenda alobaki, oh Diangenda asololaki na Mobutu, oyo ye alobaki elingaki kozua tournure ya somo, on dirait ye motu AFUNDAKI BANGO, je dis bien
peut-être. Ata bongo, président Massamba-Débat, cardinal Malula, secretaire général ya OUA na batu kili-kili na mokili bamekaki ko intervenir, président Mobutu akengalaki bango kanda.

Ngimbi Kalumvueziko 02/02/2014 19:08


Nos frères Vicky Kandi et Jean-Claude Nkunku peuvent-ils nous parler des relations de leur oncle Emmanuel Bamba avec la hiérarchie de l’église kimbanguiste,
particulièrement avec Joseph Diangenda ? On sait que celui-ci entretenait des rapports très particuliers avec Mobutu et qu’il aurait pu obtenir la grâce des condamnés. Est-il vrai que
Diangenda n’avait rien tenté ? Et si tel est le cas, pour quelle raison ?  Enfin, en quelle année et où
Emmanuel Bamba avait-il été envoyé en relégation ?


Par Ngimbi Kalumvueziko, Auteur de CONGO-ZAIRE LES ACTEURS DE L’HISTOIRE, LE PYGMEE CONGOLAIS EXPOSE DANS UN ZOO AMERICAIN et CONGO-ZAIRE LE DESTIN
TRAGIQUE D’UNE NATION, publiés aux éditions l’Harmattan de Paris.