Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

             LE SOUVENIR DE JOHNNY BOKELO

cd36596_Recto.jpg

  15 ans après sa mort le 15 JANVIER 1995

          (Une évocation de Clément OSSINONDE)

 

1960 – LE CONGA JAZZ DE PAUL EBENGO « Dewayon » SUCCEDE

           AU CONGA SUCCES

Avec la fermeture des éditions « Esengo » au début des années 60, le CONGA JAZZ succède au CONGA SUCCES. C’est à la faveur de cette modification de nom  qu’intervient de plein pied, l’entrée dans la carrière musicale, des frères Jean BOKELO et Jean-José LOHOTA. Le premier, c’est-à-dire BOKELO était déjà bien apprécié aux Editions « Loningisa » où il travaillait en studio avant d’enregistrer avec l’OK JAZZ ses deux premiers grands succès et bestsellers de l’époque : « Makanisi makondisi ngai » et  « Elongi na yo ya bownana ». Les trois frères réunis commencent une nouvelle exploration instrumentale et sonore avant de se consacrer d’avantage à la recherche d’un équilibre orchestral basé sur le rythme traditionnel de la région du « Lac Léopold II » à l’époque. (région de Bandundu)

« MWAMBE » OU SIX CONCEPTIONS DE LA VIE COURANTE

Ayant une connaissance approfondie du lingala dans lequel il s’exprimait avec aisance, le chanteur-guitariste Jean BOKELO s’imposa comme celui qui aura su concilier les vertus traditionnelles et les goûts d’un très large public à travers ses compositions de « Mwambe », numérotées

de ( 01 à 06 ) dont l’inspiration pour le « Mwambe » n°01 -déclara-t-il un jour - lui était arrivé en 1961 à Brazzaville au cours d’un concert chez « Elysée Bar » à Moungali. BOKELO  avait d’ailleurs, visé à conférer à la série des « Mwambe » plus d’efficacité émotionnelle au chant et dans les paroles. Il avait réalisé même, cette performance d’imposer la sonorité de la guitare en improvisant des figures mélodiques avec beaucoup de facilité extraordinaire.

LES PROUESSES DE CONGA-SUCCES

Composé des musiciens qui assumaient au sein de l’orchestre des fonctions plus spécialement rythmiques, le CONGA SUCCES tenaient également aux fonctions vocales empreintes des lignes mélodiques étonnantes, lesquelles subissaient d’ailleurs l’influence des frères EBENGO « Dewayon », BOKELO et LOHOTA qui étaient à la fois guitaristes et chanteurs.

En 1964 le CONGA SUCCES est au sommet de sa gloire, grâce aux grands mérites obtenus avec des musiciens de grands talent ci-après : Paul EBENGO « Dewayon », Jean BOKELO, José LOHOTA, Don PIERROT, MOMBEMBE, FILLOT, TCHADE, BELLOS, ALBERTO, Emmano MBALA et BASABA.

DE CONGA SUCCES A CONGA 68

La fusion CONGO SUCCES et quelques musiciens d’origine  « Bantous » (NEDULE « Papa Noël » et MAMBAU « Jacky ») pour former le CO-BANTOU en 1965, n’est pas du goût de Jean BOKELO. Soucieux de passer à  une étape

cruciale de sa vie professionnelle, BOKELO décide dès 1968 de faire cavalier seul. Il crée son « CONGA 68 ». La première vertu de BOKELO est de présenter un grand orchestre plein de fouge, jouant avec une belle mise en place des arrangements simples qui combinent avec les nouvelles conceptions des « Mwambe ».

De plus en plus CONGA 68 apparait comme le carrefour d’époques et de styles. Son art d’une étonnante habileté, fait appel à une sensibilité comme on il a pu perpétuer son règne au-delà des années 70. Jean BOKELO ( ou Johnny BOKELO pour les intimes et plus-tard pour l’authenticité BOKELO-ISENGE) , par contre a su garder sa force personnalité presque aussi considérable que celle de son aîné EBENGO « Dewayon ». Il se consacra d’ailleurs plusieurs années après à la carrière Solo et à éditer de nombreux orchestres avant de s’éteindre complètement au cours des années 80. Sa mort est intervenue le 15 Janvier 1995 après une longue et pénible maladie, suivie quelques mois après, par celle de son aîné Paul EBENGO « Dewayon ».

L’expérience des frères EBENGO, BOKELO, LOHOTA est certainement la plus féconde de l’histoire de la musique congolaise. Elle constitue avant tout un témoignage sur l’apport traditionnel de l’âme du Lac « Maï-Ndombe » dans la région de Bandundu. Espérons que l’artiste musicien BOKELO Blito « Junior » saura perpétuer le souvenir de son père, encore vivant dans les cœurs de tous les congolais, sur les deux rives du grand fleuve.

Clément OSSINONDE (clement.ossinonde@sfr.fr) 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anaclet 25/03/2011 13:49



Le Colonel LISIKA alias LEMMY est mort ce matin à l'institut de recherche pour le cancer de Villejuif.


Le Colonel LISIKA laisse cinq enfants en France et quatre aux Etats-Unis dont il avait la charge.


Je prie ceux qui le souhaitent de joindre leurs condoléances aux miennes à l'adresse de sa famille. 



Richard kasongo 14/03/2011 01:34



Ba souvenirs ebele avec vieux johnny bokelo, avec nakendeki mobembo na katanga, sinatra...tambola na mokili...sisca.....artiste ,atiki biso mais produits naye eza kaka.   merci 
Richard Kasongo



Messager 11/03/2011 19:50



Serge,


Ekoki kozala problème moke passager. Na ko vérifier na niveau ya administration.


 


Messager



Serge Kongo na biso 11/03/2011 19:13



Bonjour kulutu Messager,


Est ce que yo pe o remarquer ke ba commentaires nionso ezuami na b’articles ya « Le souvenir
de Johnny Bokelo » na « La sorcellerie en Allemagne » eza kofonguama te sauf moko moko par article.


Merci de vérifier quand vous auriez le temps.


Serge Kongo na biso.



Messager 09/03/2011 21:44



Serge,


LosAngel eza orchestre moko ebanda miziki vers 1961. Bolhen, Robin , Lasson babeta kuna. Sponsor nango ezalaka Tshibangu na Bandalungwa. D'ailleurs ebandaka kobeta na bar Tshibangu na Bandal vers
1962 tii 1966. basala nzembo moko na titre ya Ngai Robin mawa. Okoki koyoka yango na 3e lien.


na 1er pe 2e liens okoki koyoka nzembo Meso mani ma mbote, ya Surpise Los Angel, oyo ebotama sima ya kokufa ya Los Angel, na ba nzembo mosusu ya Los angel.






Messager 09/03/2011 21:46



Serge,


LosAngel eza orchestre moko ebanda miziki vers 1961. Bolhen, Robin , Lasson babeta kuna. Sponsor nango ezalaka Tshibangu na Bandalungwa. D'ailleurs ebandaka kobeta na bar Tshibangu na Bandal vers
1962 tii 1966. basala nzembo moko na titre ya Ngai Robin mawa. Okoki koyoka yango na 3e lien.


na 1er pe 2e liens okoki koyoka nzembo Meso mani ma mbote, ya Surpise Los Angel, oyo ebotama sima ya kokufa ya Los Angel, na ba nzembo mosusu ya Los angel.


http://www.mbokamosika.com/article-33348343.html


http://www.mbokamosika.com/article-trois-titres-mythiques-de-los-angels-55813090.html


 


http://www.mbokamosika.com/article-les-chansons-d-anthologie-des-annees-1960-1970-


 


Messager



Serge Kongo na biso 09/03/2011 21:15



Mbote kulutu Messager,


Oui, na suka ya cri wana bagangaka on dirait « oooh Los angelos
 », nayoka yango kala nakanisi nazalaka na 6 ou 7 ans.  Los Angel eza nini to aza nani ?  Eza kombo ya orchestre to kombo ya
mutu?  Bomi pesaka ba faute mingi te, faute eza ya ministère ya culture oyo bazalaki busy ya ko bundela 2millions USD.  Longonia mingi kulutu ndenge o souligner yango.


Serge Kongo na biso 



Messager 09/03/2011 20:52



Serge,


 


Meso mani ma mbote too mundele donne moi le caisse eza nzembo ya surprise Los Angel. Okoki koyoka yango na blog.


Faute  eza ya biso ba kulutu po tozali kobosana kozengela ba nzembo ya kala po na ba leki.


 


Messager



Serge Kongo na biso 09/03/2011 20:23




Mbote ba ndeko,


Nazalaki muana mais nayebaki ba nzembo ya Vieux Bokele lokola : "Mondele donnez-moi le caisse, le caisse je vais mettre le nkombo, le nkombo qui a 4 pattes,
qui marche kuete kuete, qui pleure beeee"  Yaya ya Philo Maloyi na kombo ya Samara azalaki kobeta epayi ya Vieux Johnny bokelo, ye azalaki kosala lien entre Vieux Bokelo na Vieux Jeff
Nsibu (manager ya Les Myrtes wella Choc) pe vieux Bokelo azalaki na motema boboto ya kodefisa bango b'instruments na ye chaque fois que bazalaki na concert, oui ezalaki business mais
bakolo instruments nionso te balingaka kodefisa ba ninga, totangaki makambu Franco asalaki Bolhen na veille ya kufa ya leki na ye.  kutu installateur to technicien na ye na kombo ya Kovo
mutu azalaki koya ko installer nionso.    


Serge Kongo na biso




Dit Mbo 09/03/2011 11:55



En 1992 l´Afrisa et le seigneur Rochereau Tabu Ley se sont produits à Stockholm, c´était l´Afrisa nouvelle formule je pourrais même dire, il y a avait entre autres Faya Tess, Wawali, Caïen
Madoka, Shaba Kahamba, la danseuse Sifa et consorts.


Caïen nous dira : Biso tozali ba musiciens ya Mbonda ya Zaïre ya Vieux Bokelo, tosalaki tournée na Afrique de l´Est, Kenya, Ouganda etc... ezalaki succès moko ya somo, vieux Bokelo succès na ye
ezali intact na ba pays africains, c´est comme si tozalaki kaka na ba 1960.


Tangu tozongi na Kinshasa, vieux Bokelo azui bandaku mibale (2) ya kofutela na zone ya Matete po na ba musiciens ya Mbonda ya Zaïre.


Afrisa elingaki koya na tournée na Europe, nayebi te soki likambo nini elekaki na kati ya Afrisa, Dino Vangu ayebisi baninga na ye ya Afrisa, avant tokende tournée wana ya Europe, il faut vieux
Roche apesa biso mbongo awa na Kinshasa, alors ebotaki problème ya makasi na Afrisa, boyokani ezalaki lisusu te, alors ke date ya tournée ya Europe ebandaki kokoma dangereusement pembeni.


Vieux Roche mayele esilaki ye, lokola Mbonda ya Zaïre ezali kaka en quelque sorte lokola Kossa-Kossa, donc tobetaka ba miziki tout, vieux Roche aye ko contacter biso ba musiciens ya Mbonda ya
Zaïre, a proposer biso tournée ya Europe, bo comprendre biso, towuti tournée na Afrique de l´Est, tozui déjà GOUT ya ba voyage, bongo ya Europe nani akoki koboya, esika tondimaki pe tokoti na
Afrisa, toye na Poto pe voyage ya suka ya Afrisa atika Zaïre tii lelo (1992), tozonga lisusu te na Kinshasa.


Puis nayebisi ba musiciens ya Afrisa (Mbonda ya Zaïre) ke banzembo ya vieux Bokelo babetaka yango mingi na ba Radio ya Afrique de l´Ouest, soki bosalaka tournée na Afrique de l´Ouest, mbele
bolingaki bondima nga.


Même lelo na 2011 ba nzembo ya Conga Succès ebetamaka kaka na ba Radio ya Afrique de l´Ouest, lokola : Nakende na nga Estade Tata Raphaël, nakende nde kotala FC Dragon, Dragon oyée....


Vieux Bokelo ye moko aloba, nzembo BUTU NA MOYI SE NDOTO NA YO, MAKANISI MAKONDISI NGA EE... tellement ezalaki kosala succès na ba concert ya Ok Jazz, ekomaki jalousie ya makasi, na ba concert
balingaki lisusu kobeta nzembo wana te.


Tangu Franco Luambo akufaki, tolandaki matanga na ye ba bandes cassettes oyo bandeko bawutaki na Kinshasa bayaki na yango, nayebisaki baninga mingi, awa Franco akufi bokomona, na souhaiter yango
te kasi nazali kolobela bino en fin connaisseur, vieux Dewayon na vieux Bokelo bakowumela lisusu te na bomoyi, batu mingi bakamuaki oyo nazalaki koloba... puis nayebisi batu nionso ke, ata na
libala oyo bowumela ba mbula ebele pe bokabuana, kasi soki moko akeyi ezalaka malamu te po na moninga oyo atikali, et l´histoire me donnera raison, puisque Bokelo, Dewayon et Luambo ont grandi
dans dans la même parcelle sur la rue Bosenge à Ngiri-ngiri pembeni ya Wenze ya Bayaka à Léopoldville na tangu ya ba flammands. Et surtour na dernière partie ya ba vie na bango misato (Franco,
Dewayon, Bokelo) bazongisaki bondeko na bango ya bomuana makasi koleka kutu tangu bazalaki bana mike, ndenge toyokaki.


 


Dit Mbo



JP BOUCK 08/03/2011 21:18



Ceux qui etaient là en 1968 connaissent la grandeur de JOHNNY BOKELO.


Cette annee-là, un Solo et son mimique, SOMBELA NGAI TOYOTA, avait definit toute une ville, Kinshasa, tout un pays, et meme tout un continent.


 


Je me rappelle aussi de ces affiches publicitaires sur les bus TCL: DIS TATA, AS-TU TA TOYOTA. Un symbole pour toute une epoque.