Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

« LE PROGRES » DU MERCREDI 9 DECEMBRE 1970

 

La semaine passée, nous avons amorcé l’exploitation des archives réceptionnées récemment en publiant quelques articles du quotidien « Le Progrès » du lundi 7 décembre 1970.  Les souvenirs remontant à cette période continuent d’alimenter les colonnes de notre blog.

Aujourd’hui, nous allons revivre l’actualité telle qu’elle avait été présentée aux lecteurs le mercredi 9 décembre 1970 par « Le Progrès ».

A la une, ce quotidien reprend les impressions du président Tombalbaye sur le discours-programme du général Mobutu, lors de son investiture, le samedi 5 décembre 1970.

 

A la page 3, le progrès nous informe que 7.013 parachutistes avaient été formés en 42 mois au CIP (centre d’instruction parachutiste) commandé par le major Tshikeva.

 

Le passage de Rochereau le 12 et le 13 à l’Olympia est annoncé à la page 6.

 

Une partie des messages de félicitation au président Mobutu sont reprises à la page 7.

 

La page 8 est consacrée à la victoire de  Cassius Clay sur l’Argentin Oscar Bonavena.

 

Par ailleurs, nous invitons les mbokatiers à lire avec attention les événements tels qu’ils ont été présentés à l’époque. Ils comprendront à partir de quel moment la situation politique a commencé à basculer, et quelle fut l’attitude des uns et des autres. Tout ce qui arrive à un peuple est préparé en amont à une période donnée.

 

1970 est une année riche en événements politiques, culturels et sportifs lesquels ne sont pas tous rapportés par la presse. Nous attendons vos souvenirs sur des sujets liés à cette période, en dehors de ce qui a déjà été évoqué.

 

Messager

 

9.12.1970--1-.jpg

.

9.12.1970--p.3-.jpg

.

9.12.1970.--p.6-.jpg

 

.9.12.1970--p.6-bis--copie-1.jpg

9.12.1970--p.-7-.jpg

.

9.12.1970--p.8-.jpg

 

Cassius Clay, par Michelino et l'African-Fiesta National

.

 

.

.

Commenter cet article

adei toko 22/03/2013 15:31


Cassius Clay est une composition de MICHELINO Mavatiku avec au chant Tabu Ley et pépé Ndombe. Pour la petite histoire retenons que c'est une chanson satyre de Emma LULENDO contre le Dieu de
ballon KAKOKO Etepe. A cause de Kakoko, elle s'était separé de LUAMBO MAKIADI et elle avait tout perdu. et comme on dit:à quelque chose malheur est bon c'est MOKOLO wa MPOMBO qui viendra sonner à
sa porte.... et comme on parle de MISS notons que Emma Lulendo fut miss Congo dans les années 70 et une des femmes  parachutistes ayant sauté sur le terrain de ce qui deviendra Fikin