Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Le fiasco de la délégation congolaise aux JO de Londres.

 

 

On ne compte plus les mauvaises nouvelles sur la RDC. Débandade des Forces Armées à l’Est, une présence chaotique aux JO de Londres, etc, etc.

 

La vidéo ci-dessous démontre que rien ne marche en RDC. Aucun gouvernement au monde ne peut faire voyager des athlètes sans équipements. On dirait que l’argent de la RDC ne sert qu'à acheter les consciences.

 

En visionnant ces images, on ne peut pas imaginer la complaisance des quatre journalistes lors de la fameuse interview que leur a accordée le président d’un pays où rien ne marche.

 

La RDC est en train de vivre la période la plus humiliante de son histoire.

 

Mbokamosika

.

 

 

 

.

Commenter cet article

sam samina 13/08/2012 19:53


Avons-nous vraiment la conscience nationale.Franchement si nous devons faire le choix entre demander l'asile rester en europe devenir plutard citoyen europeen,commencer a aider la famille au
congo et rentrer avec ou sans medaille aupays,je crois que 80 pour cent de nous choisirons le premier:rester en europe. Pour notre jo 2012 il n'y a eu de fiasco mais au contraire un gain Le
phenomene NGUDA ou NGULU a bien fonctionne.Que nos soit-disant atletes cessent de jouer aux victimes.ils doivent remercier leur reseau mafieux de KIN et le journaliste qui a realise ce
reportage,un document necessaire pour le NGUDA.Croyez-moi le NGUNDA a ete bien prepare a kinshasa,ils ne sont pas venu a londre pour les medailles.

Richard MAWETE 11/08/2012 07:13


Il n'y a rien d'étonnant à ce fiasco!!! On ne s'improvise pas athlète de haut niveau,du jour au lendemain.Les Kenyans ou les Ethiopiens qui trustent des medailles à chaque olympiade,on des
preparations bien specifiques,à tel point qu'il y a meme des coureurs Européens qui vont au Kenya,pour s'entrainer avec les locaux.


Ce n'est pas trois mois avant d'aller aux JO,qui l'on concocte une selection,avec des passes droits,sur la base pecunière.


De toute les façons,c'est à l'image du pays,lorsque rien ne va,ce n'est pas le sport qui pourra sauver l'image du pays.

Serge - Kongo na biso 10/08/2012 04:10


Défections en
série


La deuxième gardienne de l'équipe de
football, Drusille Ngako, a été la première à se faire la malle, le 2 juillet. Puis, quelques jours plus tard, c’est au tour du nageur Paul Ekane Edingue, qui a quitté sa chambre en emportant ses
affaires personnelles après avoir été éliminé de la compétition. Les autres sportifs qui se sont envolés sont cinq boxeurs éliminés dès les premiers tours, Thomas Essomba, Christian Donfack
Adjoufack, Abdon Mewoli, Blaise Yepmou Mendouo et Serge Ambomo.


Ils ont tout donné au Cameroun. En retour
qu'est-ce qu'ils ont reçu ? Qu'est-ce que le Cameroun fait pour assurer l'avenir de ses athlètes ?


Bertrand Magloire
Mendouga, Président de la Fédération camerounaise de
boxe
Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Le Cameroun, champion olympique des défections d'athlètes ? | Jeuneafrique.com - le premier
site d'information et d'actualité sur l'Afrique



Serge - Kongo na biso 09/08/2012 23:25


Avec 17 ou 20 milles soldats ya Onu, RDC ezali pays sous tutelle ya ONU et en meme temps piller par
ONU elle meme. Yo okanisi soki ONU a benificiaka te na coop bazali nango na RDC nde esi ba kende te? Mbili epolaka na mutu eloba chairman Mao. Na RDC eloko moko te etikala oyo tokoki kobetela
tolo. Kanambe aza Karateka mais po nini a negliger sport en generale po mission naye ezali ya kobongisa te kasi ya kobebisa. Tala foto na ye ya suka na conference ya Kampala, solution pona force
neutre ezuami te kasi ye mutu azali koseka lokola mutu a gagner "Gold medal na Olympic games". Tolongua na illusion, mboka ezali ya kokufa. Eza sport kaka te mutu ezali negliger kasi mboka
mobimba.


Ezali mawa.

Messager 07/08/2012 22:40


Accueil Editorial J.O : la figuration pour la RDC


J.O : la
figuration pour la RDC



 


Mardi  07 Août 2012


Depuis le 27 juillet, la planète est en train de vibrer au rythme des jeux olympiques de Londres 2012. C'est l'occasion donnée au monde de suivre la prestation de la crème des
disciplines olympiques. L'essentiel n'est pas de gagner, mais de participer, disent souvent certains observateurs. Mais, faut-il encore que les prestations soient de qualité et fassent honneur
au  haut niveau. En ce qui concerne la RDC, la délégation  envoyée aux jeux Olympiques comportait 6 athlètes. Au regard des mauvaises nouvelles qui nous viennent de Londres, il y a de
quoi s'inquiéter et s'interroger si nos athlètes ne sont pas allés à Londres simplement pour faire du tourisme et de la figuration.



 


En effet, en  judo, le Congolais Cédric Mandembo a été éliminé par ippon,  le vendredi 3 août, par le Russe Alexander Mikhaylin. Et cela dès son premier combat dans la catégorie des
plus de 100 kilos. Le combat n'aura  duré que 49 secondes !


En boxe, le super lourd Congolais Mwamba Meji n'a  opposé qu'une faible  résistance face à son adversaire   pendant 5 minutes et 9 secondes. Après avoir  été malmené
par le  Kazahak, dénommé Azari Magomedrasul  Medzhidov, il s'est retrouvé le crane rasé.  Il  a, dit-on, perdu son casque de protection certainement mal porté. L'arbitre du
combat s'est trouvé obligé d'arrêter le supplice du Congolais. Avant cela, les lacets des gants de Mwamba  mal  liés, ont posé problème. Il fallait arrêter  le combat, le temps
que le boxeur congolais se remette en ordre de bataille.


Après le boxeur Mwamba Meji et  le judoka Mandembo,  hier lundi 6 août, c'était le tour de  l'athlète  Chancel Ilunga Sankuru de subir une cuisante défaite lors des séries
ou éliminatoires. Elle a été éliminée parce  qu'elle a  terminé à la 14ème position sur  15 participantes,  lors de la deuxième série des 1500 m. Par contre,  les six
premières de la course  étaient qualifiées.  Mais, sourire aux lèvres, Chancel llunga Sankuru espère faire mieux  aux Jeux Olympiques de 2016


Pendant que les athlètes de la RDC mordent la poussière de façon humiliante, les athlètes d'autres petits et grands pays en développement arrivent à gagner ou à perdre,  mais avec honneur.
Il n'est pas interdit de perdre, mais faut-il encore défendre ses couleurs ou son drapeau. Ce qui n'est pas vraiment le cas pour nos athlètes battus à plate couture. Ces humiliations subies à
Londres doivent  interpeller le mouvement sportif congolais. C'est le moment de nous rendre compte du faible niveau  de nos champions et de nos championnats locaux. Mais aussi de nos
méthodes de préparation des compétitions internationales.


Pour certains analystes, ces revers cuisants étaient prévisibles. Ils sont logiques et mérités. D'autant plus qu'il n'y a pas eu véritablement des préparations dignes de ce nom pour ces
épreuves prévues de très longue date. Comme aussi, il n'y a pas eu des moyens conséquents mis à la disposition des fédérations pour se préparer à cette échéance capitale du sport mondial…..


C'est l'inverse qui aurait étonné. Des succès  de nos athlètes à  Londres, c'était du domaine des illusions. Car à ce niveau là  les victoires sportives se préparent et se
construisent par le biais  des investissements et de la préparation rigoureuse. Du reste, nos échecs à Londres ne choquent pas car ils s'inscrivent dans la logique de notre démarche. Pour
réussir au niveau des jeux Olympiques, il faut avoir des ambitions et s'en donner les  moyens. Et cela la RDC ne l'a pas compris ou ne l'a pas encore fait. Les défaites subies par nos
athlètes sont à mettre dans le compte de nos travers et nos improvisations habituelles.


En définitive, pour les années à venir, il va falloir revoir nos méthodes de préparation  et notre organisation sportive pour "  produire " des athlètes de haut niveau capables de
défendre valablement les couleurs nationales. Participer aux J.O  pour faire de la figuration, n'est pas une bonne chose pour la promotion des sports en RDC et l'image du pays. Si l'on
veut changer cette donne, il va falloir renoncer à participer quand on  ne dispose  pas des athlètes répondant aux normes olympiques. Qu'on se le dise.


Didier Munsala B.

Samuel Malonga 07/08/2012 10:21


Le Comité touristique congolais a bien fait les choses. Une délégation d'une vingtaine de personnes avec seulement deux athlètes pour participer aux jeux paralympiques et aucun atlhète pour les
JO. Sûrement que l'argent était déboursé, mais les responsables se le sont partagé. Le ministre des sports et le président du comité touristique en savent quelque chose. Le Congo a entamé
sa marche décadente sur la route du joséphisme. J'aimerais bien voir la tête que feront les comédiens du PPRD au pouvoir aussi de tous ces flatteurs qui pour les besoins du ventre
défendent leur thèse. Auront-ils l'audace de nous expliquer les causes de ce fiasco? Ou attendent-ils encore l'organisation d'une autre compétition internationale pour se faire une nouvelle
occasion de dilapider encore une fois les deniers publics au nom du sport.

zenga mambu 06/08/2012 23:35


"Mens sana in corpore sano", avions-nous appris en latin , " Un esprit sain dans un  corps sain",dixit le poète. Les congolais ne mangent plus bien,comment ils peuvent avoir de la
santé pour glaner des titres aux J.O. Les performances en sport vont de pair avec la croissance ou performance économique des Etats. Vous remarquerez des pays ayant glané plus de médailles, c'est
des pays qui sont plus avancés en terme de croissance que des pays ayant une famine endémique comme l'Afrique. Les congolais qui sont dirigés par un Président schizophrénique, comment ils peuvent
être capables  d' organiser les bonnes choses pour leurs représentants? Impossible!!! Chassons KABIRA et après nous organiserons les choses.