Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager





Chers amis mbokatiers,

 

Nous avons diffusé l’article de l’artiste Jully Cuivre sur la l’histoire de l’orchestre Symba .Ce récit réalisé personnellement par un musicien  témoin d’une époque de notre musique aurait pu être analysé avec sang froid et objectivité. Mais hélas, les vieux démons se sont réveilles. Nous assistons actuellement à une levée des boucliers rarement remarquée sur ce site. Certains commentaires frisent l’insolence et risquent de nous ramener à des affrontements entre les quartiers ou communes de Kinshasa.

Ces réactions nous attristent et nous obligent à recommander du calme et de l’objectivité à tous nos amis. Les œuvres d’un artiste mort ou vivant peuvent être analysées, critiquées objectivement. Jully Cuivre reconnaît la supériorité de Shoko Mawatu sur le plan de la créativité, même par rapport à lui-même. Si le fait d’avoir cité Madilu,à qui nous avons rendu hommage sur ce blog a frustré certains frères, qu’ils puissent lui pardonner . Il en est de même pour le cas des frères Soki. Un article peut toujours susciter un malentendu , mais n’oublions pas que nous sommes en famille. Lavons nos linges sales sans soulever des montagnes.

 

Messager





Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par andochanga sur l'article Histoire brêve de Symba, par July Cuivre, sur votre blog mbokamosika

Extrait du commentaire:

Bien chers Mbokatiers,
Que certains d'entre nous soient offusqués ou choqués par certains propos de July Cuivre, me trouble. En effet, que l'on nous apprenne que Chicco Mawatu était le parolier de plusieurs musiciens de
Symba (dont Lui July Cuivre, je presume) et particulièrement Madilu par la suite est une façon de retablir la vérité. Il me semble que notre frère KANDOLO et Crispin LUKOKI ainsi que certains
mbokatiers avaient loguement  traîtés cette problématique en lien avec les droits d'auteur.

Ce que July Cuivre dit est bléssant parce que nous (congolais) nous avons developper une culture d'hypocrisie et de mensonge dans notre approche de la propriété d'une oeuvre. En effet, une oeuvre
musicale est une conjonction de plusieurs acteurs dont certains peuvent être majeurs mais chacun a son rôle et celui-ci doit être connu et reconnu. Qu'il s'agisse de l'élaboration ( Parolier,
mélodie, harmonisation des instruments et chants), dans l'exécution (différents voix, chaque instrument) et les autres acteurs (pochette du disque : photo ou dessins, ingénieurs de sons,
studio,etc.). Normalement, un disque devrait donné des indications sur "partiquement" tous ces acteurs.  Dans l'hypocrisie et le mensonge, nous remarquons que les disques dans notre pays ne
parlent que des "compositeurs" et parfois (j'insiste) de musiciens ayant participé à l'enregistrement. En passant, il arrive que l'on (mikolo orchestre) de ne pas citer volontairement certains
artistes ayant pourtant participé à l'enregistrement et ceci étant une pratique courante. Derrière beaucoup de "Compositeurs" congolais se cachent des "Vrais Paroliers". Il faut les faire connaître
et pour ceux qui sont encore en vie, il faudrait qu'ils soient connus et reconnus. C'est une question d'honnetêté et de Justice. Pour eux, pour l'Histoire et pour la postérité !
Nous devons aider nos artistes à sortir de cette hypocrisie et de cette médiocrité qui banalise le mensonge et souvent conduit à la malhonetêté intellectuelle.
Kallé Jeff, Tabu Ley, Papa Wemba, Bimi ombale, Nyoka Longo, Madilu , je ne peux être exhaustif et j'en oublie plusieurs; Oui ces grands artistes ont permi à plusieurs chansons de devenir des vrais
chef d'oeuvre par leur interpretation et surtout la manière dont ils se sont appropiés de ces textes. Mais, il aurait été honête que ceux qui ont écrit, ont eu l'inspiration. Oui, beaucoup de ces
Paroliers sont restés INCONNUS non pas par leur choix mais parce que :" Dire que la chanson est écrite par quelqu'un d'autre n'est pas dans les habitudes." On dit : "je suis compositeur donc
paroliers et mélodistes"
Sans la Radio TOP CONGO dans son émission Mindule ya Bakulutu, les talents de MORENO seraient restés inconnus. En effet, MORENO a cité nommément le fait qu'il écrit des chansons et donné à Tabu
Ley, Roger Izeidi, Franco, etc. Il a même pu recupérer des droits sur certains de ces chansons. Que dire de grands paroliers comme Ya MONGALI qui a distribué à tout vent (Bimi, Jossart, JP Buse et
d'autres de Zaïko mais aussi à Tabu Ley, etc.). Et  ce grand artiste et interprète qu'est Wemba qui chante à merveille des textes écrits par Koffi et d'autres . Bref, il faudrait redire avec
insistance que la qualité d'un interprète ne peut en aucune façon être amoindri parce que l'on découvrirait que les textes seraient d'un autre. Non et trois fois non ! Jhonny Halliday est l'artiste
le plus connu, reconnu et populaire de la France (avec des spectacles réunissant des dizaine de milliers de spectateurs dans des lieux comme le stade de France ou tous les grandes salles de
France). Mais Jhonny n'a jamais (à ce que je sache) écrit une chanson. Et ceci n'est pas un Secret . Et ceci n'amoindri pas la renomée de l'interprète. Mais, beaucoup de paroliers de Jhonny sont
devenus des gens riches (ou du moins, ont gagné beaucoup d'argent) grace à Jhonny. Et ces interprètes ont ainsi continué à écrire pour lui et pour d'autres aussi.
Une société qui sait reconnaître, valoriser et respecter les talents de tous ses fils et filles est une société qui est RICHE et qui s'épanouie. Donc, il faudrait que nous commençions par donner de
la valeur à chacun (parolier, interprète, instrumentistes, chanteurs, "atalaku" et danseurs, etc.) pour que nous puissions favoriser une réelle richesse collective et individuelle. Sinon, nous
allons nous enfoncer dans le culte de la Médiocrite avec comme "valeur",mensonge et hypocrisie. Conséquence, une culture qui favorise les "Atalaku" dits "DJ" au détriment des vrais artistes. Mais
ceci est un autre débat !
Comme toujours, notre démarche est de mettre en lumière la complexité de la problématique posée par cette histoire de "Paroliers" avec ses conséquences dans ce que nombre d'entre nous reclamons "le
changement des mentalités".  ce changement commence par MOI.
Na Kimia, Mwinda mpe Bolingo en chacun de nous !

Andochanga



Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par joseph Pululu sur l'article JULY CUIVRE réside en Angleterre, sur votre blog mbokamosika

Extrait du commentaire:

Cher Mbokatier,
Vous ne pouvez savoir combien je suis heureux de découvrir que July Cuivre "kiambe" a rejoint la famille des Mbokatiers. Je suggère à Messager de lui envoyer mon papier sur ya Garrincha et comme
l'a suggéré Andochanga, je suis d'accord pour recevoir à l'émission "Vis-à-vis" sur radio mangembo. Considérez dès maintenant que que la machine est lancée pour l'émission. 
J'en profite pour répondre à un de nos mbokatiers qui a semblé s'offusquer du fait que July Cuivre ait souligné que les 3/4 des chansons de Madilu ne sont pas à lui. Il me semble que ce que voulait
souligner July Cuivre, c'est la créativité de Shiko Mawatu, qui depuis les Symba, était déjà un grand pourvoyeur de tubes. Relisez bien le texte de July Cuivre. Il reconnait que même lui et ses
amis, arrivaient loin derrière Shiko Mawatu en crativité. donc, ce n'est pas seulement Jean de la Fauvette "Madilu" qui est visé, mais plutôt, un souci de rendre à César ce qui est à César: mettre
à la place qui est le sien, dans le panthéon des grands compositeurs, Shiko Mawatu.
Joseph Pululu 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

YA MOTI 01/11/2009 14:27


Chers amis et compatriotes du blog,

Cet état de fait n'a pas lieu d'être, surtout pas au sein de notre blog pour une raison très simple; chacun participe à l'etoffement de notre mémoire collective selon ses souvenirs bref son
vécu.
Alors au nom de quel saint que certains osent braver, minimiser ou humilier celui par lequel ce faux débat prend naissance aujourd'hui à savoir July Cuivre?
Permettez-moi de vous rappeler que dans ce blog que certains artistes ont retrouvé la valeur de leurs engagements artistiques, leur honneur, la reconnaissance d'une génération. Le défunt
Madilu ne disait-il pas "soki mbisi ayébisi yo que ngando azali maladi, ndimela yé" July Cuivre que nous avons tant voulu retrouver, nous fait bénéficier à travers l'interview concèdée son
vécu, certaines réalités de son époque, certains le traitent d'has been, qu'il manque d'humilité ! J'ai essayé de relire tant de fois cet interview, je n'ai rien constaté de déclarations
humiliantes à l'égard de ses pairs. Qu'il affirme que Mawatu était, et est le grand compositeur d'eux tous, il est honnête à reconnaitre cette réalité que la plupart des artistes n'osent pas
l'avouer. Lorsque Antoine révelait qu'il était le compositeur de certaines chansons chantées par Jules, cette révélation n'a pas altéré l'image de Wemba. Lorsque Félix déclare aujourd'hui certaines
chansons d'Antoine sont ses oeuvres, l'image, ni la qualité d'artiste de Koffi n'est pas altérée, il en est de même pour July Cuivre, Mawatu et Madilu; chacun avait joué un rôle que le
premier cité a essayé de réveler. Nous avons révelé l'origine de la démence d'Emile dans notre blog, chacun a apporté sa pierre selon ses souvenirs, relations ou confidences de
proches dans un esprit constructif tout en respectant l'esprit de la mémoire collective. July Cuivre a abondé dans le sens, il est ni marabout, ni fêticheur pour nous dans ce blog, mais un
contribuable de la bibliothèque socio-culturelle bref de la mémoire collective. 
Zaïko pour devenir ce grand orchestre que nous aimons tous, a connu de déboires, des echecs, des humiliations en face des autres orchestres tels que Thu-Zaïna, Stukas, Symba et autres, mais sa
persévérance et la détermination de ses membres l'ont fait émerger et hisser au premier plan; lorque July Cuivre évoque une des étapes malheureuses de Zaïko, pourquoi doutez-vous? Certains d'entre
nous ont assisté à ce duel, personne Chers Amis et compatriotes du blog n'a le monopôle de la vérité, chacun amène son vécu, ses souvenirs, nous prenons plaisir à lire les révélations
parues dans notre blog. 
La tolérance et un peu de retenu nous aideront à construire ce dont nous avons tant rêvé et souhaité, à savoir la consolidation de notre vécu, l'entretien de notre mémoire collective.
La réalité tant qu'elle est une vérité, finit toujours par triompher dit-on, paix et tolérance à tous.

YA MOTI