Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

                             LES EDITIONS MUSICALES 

                                        « OLYMPIA »   (suite) 

1947, année de l’installation par l’Etat colonial Belge des hauts parleurs publics à Léopoldville, pour retransmettre les programmes de Radio Congo Belge (Emissions Africaines), donne naissance à la première marque de disque au Congo-Belge,  du nom « OLYMPIA ». C’est un retraité de l’armée Belge, Mr’ PATOU, qui en ait l’auteur. Il se dote d’un phonographe qui permet d’enregistrer et de reproduire des sons qui sont pressés en Belgique sur disque en ardoise 78 tours.

OLYMPIA 1947La Firme OLYMPIA produit pour la première fois, le romantique Souleymane MANOKA « De Saio » , vedette à l’époque du Parc de Book (Parc du Zoo). Il soumet  à l’éditeur son inspiration à l’expression des sentiments personnels. Car il a un goût prononcé pour  les chansons romantiques. Il sera suivi par des musiciens individuels comme  Jean-Pierre MAYOMBE, Adolphe NGONDOKO, Paul MPUNKU et  d’autres noms ci-dessous.

Cette intéressante tentative technique, atteindra son apogée en 1948, avant de disparaitre en 1949.

Quelques  musiciens et  groupes qui ont effectués des enregistrements  aux éditions « OLYMPIA »

Camille FERUZI et son groupe – KABASELLE et l’O.T.C. – ODEON KINOIS  - KIN JAZZ – SILUVANGI  et son groupe -  ODEON Stanleyville -  WENDO et le Victoria Kin -  Le chanteur Robert WEYE – Orchestre OPERA JAZZ d’Elisabethville – Le chanteur Daniel DIANSANGU et le chef Robert KIANGUIDI et plusieurs groupes de chants religieux et ethniques.

Nota : D’aucun savent ce que sont devenues les villes « Elisabethville » et  « Stanleyville »

 

Clément OSSINONDE.

 

Voici la toute première version de Marie Louise aux éditions Olympia 1947

.

En plus de la toute 1ère version de Marie Louise, notre aîné Clément Ossinonde nous a envoyé deux chansons inédites du Groupe ODEON KINOIS enregistrées également aux éditions Olympia en 1947.

 

1.Marie Louise, par Wendo et Victoria Kin aux éd. Olympia en 1947

2.OEON KINOIS, aux éd. Olympia en 1947

3.ODEON KINOIS, aux éd. Olympia en 1947

.

Commenter cet article

André Lutete 17/02/2012


Il ne fait plus de doute que la chanson Marie-Louise est bel et bien de Wendo. Mais ne peut-on pas retrouver la fameuse Marie-Louise car j'ai lu quelque part que, d'après papa Mwanga Paul, lors
des funérailles de maman Kanzaku, la maman Marie-Louise était encore vivante. D'autre part Mboka Mosika parle beaucoup de Manoka De Saio. Ne peut-on pas consacrer un article à ce musicien et nous
dire quelle est sa place et son importance dans la musique congolaise.