Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

La sélection musicale du samedi 18 janvier 2014.

 

Ce samedi, nous avons effectué une petite sélection reprenant les succès des orchestres congolais des années 60 , 70 et 80.

 

Cette sélection débutera par la chanson Djeke de l’African-Fiesta, à laquelle Pedro fait allusion dans son commentaire sur  Stanley sous le boabab à Boma.

"Likambo ya José na mwasi etamboli nde mboka ah  maman, a gagnaki ye nde Djeke,ndenge nini bayokana se matata"

 

Prochainement, vous aurez droit à une sélection mieux étoffée 

 

Bon week-end à tous les mbokatiers

 

Messager

 

 

 

 Djeke, par l'African-Fiesta

 

 Zemi ya zuwa, par Rathos et le Thu Zahina  

 

Mace femme africaine, par Langa Langa Stars  

 

.Sapato, par Demon Kassanaut et le Negro Band . ..

Commenter cet article

Serge - Kongo na biso 25/01/2014 22:26


Mbote,


Ndeko Pedro azali na raison na makanisi abimisi ya kokoma maloba ya ba nzembo na blog, po nga nazalaka
koyoka "Kisasa ekoma province ya masango" alors ke Franco azalaki koloba "Kisasa ekoma proverbe ya masango" grâce ya kulutu mbokatier oyo
asalisaki nga na esika wana. Ndeko na biso moko awutaki mboka ye azalaki koyeba nzembo moko ya OK Jazz boye "... Yo kitoko mingi o, fière malade, lofundu n'epayi
o, bongo gentille awa likambo mama..."


Na ba nzembo ya Djo Mali lokola Mace, nazalaki kosepela ndenge bazalaki kokabola ba solo vocal parmi
bango, Jean Wampanga dit Djuna Djanana azalaki mingi mingi kosala vocal ya suka, na Décembre 2013 alobaki ke Djanana ewuti na Jean mais déformé na tango ya authenticité. Mace ezali nzembo ya
Bolenge Djo Mali kaka ndenge asalaki Bakutu pe Bakutu bis. Langa Langa Stars ezalaki na tout sauf sérieux kati ya ba patrons, une vraie équipe ya Léopards oyo ekokaki ko gagner ba confrontations
nionso mais hélas, eza nango modele ya mboka na biso.


Boboto o mboka mosika pe week-end elamu.


 


Serge - Kongo na biso 

Pedro 20/01/2014 17:01


Cher Messager, avant que le plat de Djeke et Sapato ne refroidisse, je me demande si tu te souviens d’avoir mis sur le blog le texte de la chanson de Négro Succès qui commence par
Buku na ngai ya l’Etat, kombo ya mobali na kati te, nasala boni. Je me souviens avoir réagi qu’il me semblait (et il me semble encore) que le dernier vers du deuxième couplet disait
plutôt Libala na ngai elingi mbongo, au lieu d’être une répétition de Naboyi batutela ngai tolo. Aucun autre mbokatier ne s’est intéressé au texte. Je considère la
reconstitution des textes comme une forte contribution à la mémoire collective, justement parce que, même quand on écoute certaines chansons, on a encore besoin d’en comprendre le contexte. Et
l’écrit aide beaucoup. Voilà pourquoi la revue Jeunes pour Jeunes/Likembe portait les textes. Evidemment, parfois, même la compréhension de tout le texte n’est pas une garantie pour le contexte.
C’est ce qui se passe avec la chanson Caroline mama dont je peux maintenant transcrire les paroles, mais je ne saurais pas répondre si on me demandait combien de personnages sont impliqués dans
ce texte. Je me souviens aussi qu’un de ces jours Serge a cité des paroles de la chanson Où est le Sérieux, et un mbokatier a eu l’amabilité d’éclairer que la chanson disait plutôt
proverbe ya masango. Je croyais vraiment que l’époque de Jeunes pour Jeunes et des cahiers des chansons était révolue, mais j’ai remarqué que Les Coulisses de la Musique Congolaise
de l’African Jazz à l’Afrisa, de Faugus, contient certaines paroles du texte de la chanson Mosolo de Tabu Ley (page 206), les textes de Ebale ya Congo de Kallé Jeff,
Pont sur le Congo de Franklin Boukaka et de la version en kikongo de Minha Angola de Sam Mangwana, respectivement sur les pages 220, 221 et 223. Tu vois, donc, cher Messager,
qu’une catégorie des textes des chansons, qui ne serait nécessairement pas systématique et qui progresserait au besoin, pourrait être créée sur le blog. Et les mbokatiers pourraient discuter de
certains textes. Par exemple, moi, je croyais que la chanson Mosolo disait mosolo ezali fungola ya bomengo, mais le texte dans les Coulisses dit mosolo ezali fungola ya lisano.
Et, si je tape sur Google une partie du texte, quand je ne connais pas le titre de la chanson, cela pourrait m’aider, grâce au blog, n’est-ce pas ? Et l’on pourrait même avoir des
traductions en français, comme dans les Coulisses. Comme ça, je saurais ce que dit la chanson Kitambala moja. Et je saurais aussi, bien que je parle kikongo, ce que Manuel d’Oliveira dit
dans Umbanzang’e moyo e [kwaré], e yaye [koré mané], umbanzanga, que j’écoute tous les jours sur le blog, et je me demande encore si ce Kwaré-là est le nom d’une personne.


 


 

MWENZE 20/01/2014 16:47


Lire: simulation de son de cloche.


Additif: Docteur NICO réitère ce son (cloche d'enfants de choeur ou servants de messe) dans la chanson "Sangana",toujours de l'African-Fiesta (Vita).


Merci.


MWENZE

MWENZE 20/01/2014 15:24


Dans le solo-guitare de "Djéké",docteur NICO intercale son sébène par une simulation de SON  cloche,plus précisement la celle des servants de messe dans le
"sanctus".Sa dextérité est telle,que le rendu en est parfait.Ce ne sont pas les catholiques ou autres croyants ayant assisté aux messes des années 50-60-70 qui me contradiront,les
cloches ayant été abandonnées dans les offices religieux,sinon utilisées de moins en moins de nos jours.Une démonstration de plus dans sa recherche du beau,donc du grand Art,chez "dokta"
KASANDA.Ecoutez donc!


MWENZE

Jules 20/01/2014 09:25


Djeke, mpo na nzembo oyo nakanisaka lisusu vieux na biso moko awutaki mboka 64-65, tokendeki kotala ba ndeko na ye na commune ya Matete, nde batu ya Matete bamemaki biso na Bar Amico, ou quelque
chose de comme ca, alors tangu barman ati nzembo ya Djeke, mbala moko vieux oyo awutaki mboka, kwiti ya masanga aidant, atelemi alobi : ah Loselo ye na N'Kwami bana na mbuka, oh la la Niku Mubali
ye na Desso bobula kidare.... Ah Léo mbuka...


Na 1977 tangu nakendeki congé na mboka, nakuta vieux wana akoma na kombo ya DE LEO, après investigation bayebisi depuis akendeka voyage moko na Léo vers les années 64-65 kozonga azongaki awa na
mboka, a changeaki kombo akoma DE LEO.


Mais na USA ebimiseli biso Baraka Obama... na coin ya Baraka ooo na commune ya Kinshasa oo Leo makambo....


Concernant nzembo SAPATO, depuis kala nakanisaka ezali nzembo ya orchestre Los Angels de Robin Mwana Abotama na Mopepe...

ndolo 19/01/2014 23:18


bonjour!


ca me rapel le sketh MABOKE: marie impala, molangi ya pembe, mandola lobanzo te, ewaso katalina.....


 

Pedro 19/01/2014 07:42


Vous voyez, chers mbokatiers, pourquoi l’émission des hypothèses, c'est-à-dire, des spéculations, est importante ? Pendant plus de 40 ans, je croyais que la chanson disait
« abandaki ye nde na baiser ». Je n’aurais donc pas appris ce que la chanson disait si j’étais moins bavard. C'est comme M. Jourdain qui, pendant plus de 40 ans, avait dit de
la prose sans le savoir.

Lused 19/01/2014 04:53


Cette chanson DJEKE me rappele à Barumbu un oncle déjà mort surnommé Kwamy.Il fut appelé Kwamy puisqu'il était un grand fanatique de KWAMY.lL chantait beaucoup cette chanson ,à tel point que
chaque fois que je l'écoute ,je pense à lui et je le revois encore chanter.Ça doit être un chant de Rochereau.


Merci au Messager pour ce rappel de souvenir.Merci aussi pour les voeux de Bonne année.Pareillement aussi.


LUSED