Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

La photo de l’African-Fiesta Sukisa avec Chantal

 image001-1

       Cette photo de l'African-Fiesta Sukisa provient de notre ami Samuel Malonga

 

 

 Chers mbokatiers,voici ma contribution à reconnaissance des éléments de l'African-Fiesta Sukisa en présence sur la photo:

Debout de gauche à droite:

1er:Bondolo Victor"Bovic"(deuxième accompagnateur et chant variété),2ème:Sangana(chant),3ème:"Zorro"(basse)4ème:"De La France"(mi-solo),6ème:Kasadi Etienne"Chantal"(chant)derrière,entre De La France et Nico,7ème:Kasanda Nicolas"docteur Nico".

Accroupis de gauche à droite:

1er:Michel Ngwalali"Pacheco"(flûte),3ème:Diongas Apôtre(chant salsa),5ème:Mwamba Charles"Déchaud",lunettes noires comme son frère cadet(accompagnateur).

Six autres à reconnaître et le compte sera bon.Il ne restera plus à Messager qu'à faire la synthèse.Pour ma part je n'ai aucun doute sur les éléments identifiés.

 

par MWENZE hier à 19h15


Doris, par Chantal et L'African-Fiesta Sukisa

Zadio, par Chantal

 

Messager

 

 

 

Si je ne me trompe pas, Chantal Kazadi est troisième debout à partir de la gauche. L’image n’est pas claire mais je crois reconnaitre sa silhouette.  Je crois m’en souvenir pour avoir été son condisciple de classe à l’Athénée de Kalina, aujourd’hui Institut de la Gombe, dans les années 1965-66 avant qu’il débutât ca carrière musicale. À l’Athénée, il avait l’habitude de fredonner des chansons, dont certaines de ses propres compositions, qu’il avait « données » à un grand chanteur congolais. Je me garde de citer le nom. Chantal était un personnage quelque peu excentrique, c’était un personnage presque’ efféminé par sa voix et sa démarche dandinante. Nous avons été tous surpris d’apprendre qu’il se produisait dans l’orchestre Africa Fiesta Sukisa de Dr Nico. Il avait l’habitude de s’absenter pendant des jours, mais de là à abandonner les études… Les circonstances de sa disparition ne sont pas connues avec exactitude à ce jour. La version la plus répandue est qu’il aurait été exécuté avec des bandits à mains armées avec qui il se trouvait à Mbuti May. Il se dit qu’un officier supérieur de l’Armée avait trouvé l’occasion de régler ses comptes avec Chantal Kazadi qui lui aurait ravi une femme, en appliquant une ordonnance qui autorisait l’exécution sans jugement des criminels. Cette version est contredite par celle d’un ancien d’African Fiesta Sukisa, dont je ne me rappelle plus le nom, qui a déclaré au cours d’une émission BAKULUTU de la radio Top Congo FM que Chantal Kazadi avait trouvé la mort à la prison d’Ekafela dans l’Équateur, où il avait été envoyé par un officiel général de l’Armée qui lui en voulait pour une question de femme. Quand sa famille avait pu le localiser âpres des mois de recherche, il était trop tard ; Chantal Kazadi était déjà mort de maladie et de faim.

 

Par Ngimbi Kalumvueziko, Auteur de CONGO-ZAIRE, LE DESTIN TRAGIQUE D'UNE NATION, et LE PYGMEE CONGOLAIS EXPOSE DANS UN ZOO AMERICAIN. SUR LES TRACES D'OTA BENGA, publies chez l'Harmattan, Paris.

 

.

.

Commenter cet article

Messager 10/09/2012 19:44


Jean-Paul,


 


un message vous est envoyé, avec les modalités d'envoi d'une chanson.


 


Messager

JEAN PAUL KITENGE MUADI 10/09/2012 12:18


BONJOUR Mr. MWENZE. JE VIENS ICI SOUTENIR VOTRE COMENTAIRE SUR "LA MEMOIRE DE Dr. NICO EST ENTRAIN DE SE DILUER INJUSTEMENT..." DISONS-LE
SANS RETENU QUE Dr. NICO ETAIT LE MEILLEUR DES MEILLEURS ET AVAIT UNE COTE TRES ELEVEE SUR LE PLAN MONDIAL, IL YA PLUSIEURS TEMOIGNAGES LA-DESSUS. JE SUIS TRES CONTENT DE VOIR QU'IL YA
AUSSI DES GENS QUI PARTAGENT LES MEMES AVIS QUE MOI SUR CE GENIE DE LA GUITARE. LUI SEUL SAVAIT CARESSER ET MANIER LA GUITARE AVEC DOUCEUR POUR SORTIR UN SON PURE, LANGOUREUX ET MELANCOLIQUE.
POUR NE PAS LE VERSER DANS L'OUBLI COMME C'EST LA TENDANCE, ESSAYONS DE TROUVER VOIES ET MOYENS POUR SAUVER LA MEMOIRE DE CE GRAND MONUMENT DE NOTRE MUSIQUE.


J'AI DIS ET VOUS REMERCIE. JEAN PAUL KITENGE MUADI.

JEAN PAUL KITENGE MUADI 10/09/2012 11:42


NAZALI NA NZEMBO "CHANTAL KOMONELA NGAI TE" TITRE NA YANGO. MWASI YA MOTO MONENE TE. MAIS COMMENT VOUS LA FAIRE PARVENIR. JE NE M'Y CONNAIS PAS TELLEMENT, EXPLIQUEZ-MOI S.V.P.


JEAN PAUL KITENGE MUADI

JEAN PAUL KITENGE MUADI 09/09/2012 22:26


CHANTAL AZALI NA SIMA YA DR. NICO (debout en lunettes) NA JEFF LE  TROMPETISTE JUSTE NA MILIEU YA PHOTO. DE LA FRANCE EN LUNETTES 2ème ACCROUPI DE GAUCHE A DROITE ENTRE MICHEL ET APOTRE. LE
NOM DE BOVIC EST YEBONDO. DEBOUT DE DROITE A GAUCHE: DECANTOGNON, PAUL MIZELE.             

king 07/09/2012 09:27


Bonjour aux Mbokatiers,


Je n'ai pas non plus connu la musique du DR NICO de son vivant. La raison est que je suis né que 4ans avant sa mort. sa guitare je ne l'ai découverte que depuis 2 ou 3 ans, et cela a été
suffisant pour que j'en vienne à cette conclusion: il était certainement un Génie!! Je pense que la musique congolaise, depuis Le Grand Kallé jusqu'au Bébé Tshanda, fonctionne sur la trame tracée
par Nico.


nakomeka ko traduire maloba naye na nzembo oyo ndeko Nonga m. Menga atié, à partir ya 4min15: "ba ndeko mboté na binoeeehh! bana mbuji-mayi mboté na bino! na bukavu, bas-zaïre, haut-zaïre,
mbandaka, kivu, bino nioso bomoni oyo esalemi lelo!!! bo beta nano maboko!!! bana mbuji-mayi, mikoloyo nakoya na mbuji-mayi, bomona nga na tabu ley elongo. afrisa emata tiiii na suka!!! boyiki
nga? na mbuji-mayi, kananga, haut-zaïre, etc." et puis tabu ley a remprendre micro.


Nico parlait il le lingala?


En quelle année est il né? il y en a qui disent 1938, certains 1939, d'autres encore 1940...


Et Chantal, en quelle année est il né? a t il laissé une femme? des enfants, à sa mort? 


 

Nonga m.Menga 06/09/2012 23:31


Bonjour/bonsoir chers Mbokatiers,


je n'ai pas la connaissance d'un Mwenze, d'un Mwana'mangembo, d'un Luzed et encore moins le savoir encyclopedique d'un Njamba Yohwe ou de quelque autre aine que je lis avec delectation sur ce
blog sur la vie et les a-cotes de nos grands artistes. Par ailleurs je n'ai pas du tout connu Dr Nico pour la bonne et simple raison que lorsqu'il etait au pinacle de son art et de sa
gloire, je tetais encore les seins de ma mere de quelques montagnes isolees de mon Kivu natal. Et a peine commencais-je a m'interesser a la musique et aux musiciens de notre pays, deja il tirait
sa reverrence. Mais comme ce fut un grand artiste, son oeuvre ne m'a guere laisse indifferent. Cette oeuvre que j'ai decouverte vraiment plus tard (debut des annees'90)  sur les
ondes de la Chaine Stereo de la station mere de l'OZRT dont le producteur vedette, M. Bolowa Bonzakwa, selectionnait avec un gout sans pareil des "vieux succes".


Et comme beaucoup d'autres qui ont contribue par leurs opinions a cet echange sur Chantal, Nico et l'Africa fiesta Sukisa, la question sur la disparition de ce chanteur de charme qu'etait Chantal
Kazadi, et celle sur le sabordage d'un ensemble de la trempe d'Africa Fiesta Sukisa m'ont toujours hante. C'est pourquoi je remercie les uns et les autres qui ont apporte un tant soi peu
d'elements de connaisance sur ce dossier.


Quelqu'un ayant aborde la fin malheureuse de Docteur Nico et effleurer sans aller en profondeur une histoire de rivalite entre les grands noms de  la musique congolaise de l'epoque, je
voudrais relever a l'intention de Mbokatiers que la version qui veut que Rochereau Tabu Ley etait d'avis que Docteur Nico avait vu son sort scelle par d'autres disciples d'Orphee semble avoir
ete  partagee par Docteur Nico lui-meme.


Il suffit pour s'en convaincre de re-visionner cet element que les techniciens de Mbokamosika trouveront sur Youtube (http://www.youtube.com/watch?v=pxF7tLP3lME&feature=related Docteur Nico with Tabu Ley &
Afrisa)et qui est un de tres rares sinon le seul concert joue dans Afrisa par Nico Kasanda, quelques annees avant sa mort.


L'element daterait des debuts des debuts des annees 80 semble t-il. Aucours d' un concert telediffuse par l'OZRT, apres avoir execute les meilleurs morceaux de son repertoire de
l'epoque, et quand personne ne s'y attendait, on voit Rochereau annoncer au public l'entree en scene de Dr Nico "que beaucoup croyaient mort", indique t-il avant de preciser qu'il va
jouer une chanson de ecrite par lui-meme intitulee " RESURECTION NICO".


Autant laisser aux Mbokatiers le temps de decouvrir par eux-memes le message de cette chanson ou le grand et inegalable guitariste (dans le sens anglo-saxon du terme) denonce sans
exageration ni acrymonie l'hypocrisie et la mechancete des ses comperes musiciens. Des la premiere strophe, annoncee par une suave combinaison des notes aigues, infiniment feeriques et d'une
rare sensualite, fruit sans doute d'un magique va et vient des doigts d'une main gauche sur des cordes d'une guitare que des doigts d'une main droite trituraient, forcaient a vomir tous
ce que les dieux de la musique y avaient enfouis comme tresors, Nico fait psalmodier la chorale d'Afrisa:


TONGO ETANI NZAMBE EE


BASOSO BALELI, BA NDEKE MPE YA LIKOLO BALAMUISI NGAI NA NDOTO


BA NDEKE BALAMUISI NGAI:


"YOKA LIKAMBO NICO


BANINGA BAZALI LIBANDA BAZALI KOLELA YO LAMUKA"


O NZAMBE, O NZAMBE YOKA LIKAMBO:


BANINGA NAKUTI LIBANDA NZOKA YA KOTANGA


BAYEBAKA MONINGA NA TANGO YA PASI EE


Et apres avoir reussi de faire pleurer et la guitare et le public par la sensualite de sons qui se degageait de ses doigts de maestro, le tout accompagne par une excellente chorale menee par
le seigneur Tabu Ley Rochereau en personne, voila que vient le refrain:


NIKO ABIMI EE


KATI YA MAYI EE


LIWA MPE NA SEKWA


EZALI SE SE NA MABOKO YA BATO


Et lorsque, en opotheose Rocheareu l'invite a adresser un mot aux melomanes, Nico choisit de le faire en Ciluba, sa langue natale. C'est la premiere et la derniere fois d'entendre la voix de Nico
en live autrement que sur un support discographique. meme si je ne suis pas arrive a comprendre le contenu de son message aux melomanes, au moins je peux m'imaginer qu'il avait profite
de cette occasion non pas pour crier haro sur le baudet ou les jaloux qui ont fait de vite organiser ses obseques alors qu'il etait encore en vie (et la-dessus il est reste fidele au portrait
fait de lui par Rochereau dans Mokitani ya Wendo et que quequ'un a rappele ici : NIKO WETU KASANDA ALOBAKA TE) Nico en a appele je crois a la paix, pas a l'invective, pas a la chasse aux
sorcieres. Loin s'en faut. Il a prefere laisse sa guitare parler, temoigner pour les generations de l'epoque et de toujours qu'il etait et restera un grand, un tres grand artiste
guitariste. Auditionnez cette pepite d'or qu'est "Resurection" et vous en conviendrez avec moi que cet homme n'a pas usurpe son titre de docteur.


Mais une question pour terminer: existe t-il un tel monument quellque part dans notre pays ou ailleurs portant le nom de cet homme? Sinon, pourquoi, sous l'initiative de Mbokamosika, ne
creerait-on pas une fondation ou un centre Docteur Nico (comme il existe ailleurs de l'initiative de leurs anciesn amis et fans le Centre Jacques Brel, ou la Maison Georges Brassens) dont le but
serait entre autres, de saluer, de vulgariser et de perpetuer son oeuvre?


 

Litoyi 06/09/2012 03:00


Tangu Franco na Rochereau bazalaka kosuana na Radio, la voix du zaire, nabanzi Franco alobaki Rochereau abetaka na Ok Jazz, na sima Rochereau aleki na tour na ye alobi Franco azalaka
batteur-installateurna African-Jazz; d´ailleurs ngai Rochereau nazalaki musicien ya Ok Jazz te, kasi lokola Vicky Longomba akendeki na African-Jazz na Bruxelles (table ronde) mpo na ko calmer ba
esprits ya ba fanatiques ya Ok Jazz nandimaki nabeta na Ok Jazz, kasi esimbaki te, puisque mokolo nalingaki nabeta na Ok jazz, ba fanatiques ya African-Jazz basalaki trouble ya somo na bar oyo
concert ezalaki. na sima batiyaki nzembo ya Afr. Jazz "kolukela ngai makambo te ooo, kopakola ngai boniama te ooo, bitumba mpe nabundaka te ooo...". Na sima Franco alekaki na radio alobi : ezali
te ngai Franco motu nazalaki kotinda to kosenga na Guvano abeta lokola Dr. Nico...


Ba Ngembo bana... bo juger...

bayidikila 06/09/2012 00:05


joli article. Chantal c'est plutôt celui qui viens après sangana 3ième debout de gauche à droite.

LUSED 05/09/2012 23:14


 


LA FIN DU DOCTEUR NICO SELON TABOU LEY


Chers Mbokatiers !!!


Je me souviens de ce conflit entre Tabou Ley et Franco dont Jacques vient de mentionner.Mais ce n'était pas vers 1980.C'était avant 1979.


Tabou Ley était arrivé au point de divulguer à la radio que si le docteur Nico ne progresse pas ,c'est Franco qui l'a freiné ,de la manière que African Fiesta Sukisa ne plus avancer.Il parlait du
freinage au niveau du fétiche.Et il termina son language "C'est pourquoi vous voyez que docteur Nico ne progresse  plus..."


 


À la radio il parla d'une forme globale sans entrer dans les détails ...Mais ,Je ne sais pas si chez Nico il est allé lui dire en détails.Peut être il n'alla plus.Puisque plutard ce conflit
termina le plus vite possible


 


Une chose seulement:Franco ne riposta pas ,ni contredire Tabou Ley.Normalement ,lui aussi devait passer pour contredire.À ma connaissance,Il ne passa pas et l'affaire termina comme si rien
n'était.


 


Ça c'était passée à la radio de Kinshasa,moi-même j'ai entendu de mes oreilles.J'oublie l'émission,c'était comme un flash de l'information,puis on passa cette déclaration de Tabou Ley ,mais ça ne
continua pas le jour suivant.


J'avais deux oncles et un vieux dans la parcelle à Barumbu (Mahenge ,42),très fanatiques de Nico,ils étaient très fâchés contre Franco ,qu 'ils disaient :"SOKO ASAKANI TOKO BETA YE ,TO TUMBI
NDAKO NAYE".Certains vieux disaient:"Il FAUT AKENDE KOFONGOLA YE ",d'autres commentaient "AKANGA YE NA BANDUNDU ,NA MAI NDOMBE".iLS avaient déjà signalé d'autres vieux ,fanatiques de Nico de
Barumbu.


 


Mais la déclaration ne continua pas à la radio...et on n'en parla plus aussi...


On entendit rien aussi comme réaction de la part de Nico.À ma connaissance ,Nico n'en fit pas de problème.Ça ne causa pas un conflit public NICO-FRANCO.Tout passa en silence.


 


CHOSE VÉCUE...


 


LUSED

MWENZE 05/09/2012 21:50


A notre frère Maurice YALA.Ne pourriez-vous pas imprimer cette photo sur papier ordinaire et la présenter à Michel NGoualali (chez les Bantous) afin d'en identifier les musiciens et nous
rendre compte?Cette opération vaut également pour notre frère Claude Kangudie auprès de Mr Mukendi Bambi.Notre but final étant de mettre définitivement un nom sur chaque visage de cette
photo.Merci.


MWENZE

MWENZE 05/09/2012 21:34


Cher Jacques,souvenez-vous de ces paroles de "mokitani ya wendo" de Rochereau:+Nico wétu Kasanda alobakata té+.Rochereau avait tout dit en 1969.Nico était un pacifique,un brin
placide,timide.C'était un "évolué",un clerc.Aussi n'était-il pas fait pour le grenouillage du microcosme musical,il était trop saint pour cela.La haine,la méchanceté,l'hostilité et la jalousie
des hommes avaient eu raison de lui.Les réponses à vos interrogations sont contenues dans votre commentaire,aussi je m'abstiendrai ici de dire ce que j'en sais,au risque de faire le procès
de l'un des trois mousquetaires dont les pratiques feraient dégueuler plus d'un mbokatier.Quand bien même un coin de voile a été levé dans la rubrique consacrée à Verckys.Nico
avait beaucoup souffert:mariage cassé pour l'atteindre dans sa chair,orchestre disloqué (l'orchestre Continental n'était pas sorti de la génération spontanée),paralysie des membres,d'origine
occulte.Nico avait été  persécuté,en proie aux tribulations de ceux-là même qui s'étaient ligués contre lui par sorcellerie,envoûtement et magie,dans le but
de neutraliser son art,faire taire à jamais cette guitare qui leur faisait tant l'ombre.Je m'en tiendrai là.Oui Jacques,j'avais moi aussi suivi ce pasage à Télé-Zaïre quand
Rochereau avait lâché cette phrase qui n'était pas un scoop pour moi.Je disais derniérement que les trois mousquetaires se respectaient,se neutralisaient,se craignaient!Chacun en savaient
trop sur les deux autres. "Lisanga ya ba nganga"?Mon oeil",lisanga ya ba ndoki" plutôt.


MWENZE

NGALULA 05/09/2012 20:46


LE 15e NDULISTE SERAIT LUTANDILA ALIAS FRACAS LE BATTEUR DE TAMTAM


A MOINS QUE JE ME TROMPPE


MATONDO NA BINO BANSU

Jacques 05/09/2012 19:29


Pourquoi Nico a mis fin a sa carriere musicale? Quel evenement a fait imploser Fiesta Sukisa? Un jour(vers le debut des annees 80's), il eut une petite tension entre Franco et Rochereau
(raison?); a Rochereau de lacher:"... si Luambo continue a me provoquer je vais tout devoiler au pres de Nico...". Sukisa a implose' vers 1973 probablement... Quel en etait la raison?

MWENZE 05/09/2012 16:42


La mémoire de Docteur Nico est en train de se diluer injustement avec le temps,lui qui,avec le Grand Kallé,se sont retirés de la musique au moment même la télévision prenait son
envol.Docteur Nico compte parmi les génies de la guitare,aux côtés des espagnols Narcisso Yépès,Manitas de Plata,l'afro-américain Jimmy Hendrix.Dès 13 ans lorsque son pygmalion Joseph
Kabassélé lui fait enregistrer "African-Jazz" et "Para Fifi" en 1953 (il naquit en 1939 et reste à ce jour le plus jeune musicien de l'histoire de notre musique),il met en forme le jeu
définitif de la guitare dans la musique congolaise et africaine moderne et naissante.En 1959,il découvre avec "Kélya" le "son" générique de la guitare africaine,qu'il confirme en
1960 dans la série des enregistrements de la Table Ronde de Bruxelles.Qui de nous se douterait un seul instant que Nico utilise la guitare de jazz (à grosse caisse de résonnance) et
non la guitare électrique dans "Indépendance cha-Cha","Sentiment émonani","Mawonso pamba",Mérengué scoubidou","Sophie ya motéma","Table ronde",des partitions d'anthologie dans un son
brillant aux éclats de feu d'artifices,pour une oeuvre d'anthologie.Un son que même les grands guitaristes de jazz comme B.B.King(pour ne citer que le plus grand et le plus connu d'entre eux)avec
la même guitare,n'avaient jamais produit,de mémoire de mélomane.Et le Grand Kallé avait raison de le recommander à Vicky Longomba,parmi tous les solistes de la place,pour le contrat de
Bruxelles.Que seraient seulement devenues ces oeuvres entre les mains d'un autre soliste!La recherche du son fut la trame de son parcours professionnel.Aujourd'hui le son Nico,ce
son cristallin et pur comme le diamant de son Kasaï natal, reste pour tout guitariste,consciemment ou non,le graal à décrocher et la pierre philosophale à découvrir.Puis vint la guitare
hawaïenne qu'il fit connaître aux Africains et porta au sommet de l'art comme jamais personne ne le fit,ni avant,ni après lui,aux Amériques dans la country-music dont elle
constitue l'instrument principal,ou en Polynésie dont elle tire son origine."Nakéyi Abidjan"(la version officielle et commerciale,à écouter sur le site "youtube") reste en la matière le
sommet de la guitare hawaïenne,toutes musiques confondues.L'éminent saxophoniste Manu Dibango(avec qui il travailla dans l'African-Jazz) le désigne "doigts d'or",le grand guitariste Francis
Bébé le portait au panthéon de la guitare africaine,les célèbres guitariste Gerry Gérard Biyéla et ténor Pamelo Mounka de l'orchestre Bantous(qui travailla avec lui dans l'African-Fiesta
"Vita"),le préfacier Audifax Bemba-Lounianga des éditions African et  Sonodisc,le musicologue Giles Sala,Pascal Tabu Rochereau lui-même,tous affirmèrent et reconnurent en
Docteur Nico "le plus grand solo-guitare africain de tous les temps".Et je cite Manu Dibango en ses débuts de "50 ans de musique africaine",succédant alors à Giles Sala sur
Africa N°1:c'est Dr Nico qui a adopté puis apprivoisé cet instrument d'origine espagnole qu'est la guitare,pour lui donner sa place dans la musique africaine". Avis d'experts,diraient les
uns,avis de connaisseurs diraient les autres.Dois-je rappeler que Docteur Nico fut professeur de Collège Technique en mécanique auto,chef de service électricité-auto à DIFCO,un clerc qui
abandonna tout en 1963 pour se consacrer entièrement à la musique,lorsqu'il fut élevé chef d'orchestre African-Fiesta "Vita" par ses pairs.Docteur Nico avait mis toute sa pasion mais surtout
son intelligence au service de la guitare.Aujourd'hui plus qu'un devoir de mémoire,un devoir de justice,celui de donner sa place à ce génie de la guitare,Nicolas Kasanda (Wa
Mikalayi),alias Docteur Nico,dans l'évocation de notre musique.Et que son nom ne tombe pas dans l'oubli ni ne soit réservé aux seuls initiés.

Claude Kangudie 05/09/2012 12:05


Bonjour Mwenze. Merci d'avoir parlé de Mukendi. En effet, le vieux Mukendi Bambi vit toujours en France. Quand j'aurai le temps, je lui ferai parler sur l'African Fiesta Sukisa, le Dr Nico et
Kazadi Chantal...Il faudra faire un travail complet sur ce thème. Mokolo elamu na biso nionso, mpe bolingo ya mboka na biso, Congo.


Claude Kangudie.

MWENZE 05/09/2012 09:47


Chers Messagers et mbokatiers,


Je ne searais pas surpris que la 15ème personne soit le manager Mukendi.Ce n'est qu'une hypothèse.Quant à Micky,nous pouvons d'ores et déjà l'exclure,étant donné qu'il avait quitté l'ensemble à
l'arrivée de Chantal et Apôtre pour constituer le célèbre trio Apôtre-Mizélé-Chantal,avant l'arrivée de Sangana.


Par ailleurs je prierais notre frère Maurice YALA,depuis Brazzaville(si j'en crois les indications de ses correspondances)de rentrer en contact avec Michel NGUALALI, actuellement saxophoniste de
l'orchestre Bantous,et de le rapprocher de cette photo pour pouvoir donner les indications que nous attendons tous..C'est notre dernier espoir.


MWENZE

Messager 05/09/2012 06:52


Chers mbokatiers,


Pour abandonder dans le sens de notre ami Mwenze, je viens de retrouver la liste des musiciens de l'African-Fiesta Sukisa de 1967 , elle comprend 14 éléments alors que sur la photo on compte 15
artistes, c'est à peu près la même chose.


Nous pourrons dire que sur cette photo il y a :


Apôtre (Dionga), Mizele, Chantal Kazadi, Sangana, Dr Nico, Bovic, De la France (Bazeta), André Lomingo Zorro, Déchaud, Arjos Armand Georges, Jeff Mingiedi Pedro, Vixon(Kasanda), Cailloux
Matafula, et Michel Ngoualali.


Il manque un musicien, probablement entre Vigny Lambert Kalamoy , Micky (Michel Banda), ou Gabriel Kayumba (saxo)


Essayons alors de les identifier en tenant compte des ces noms.


 


Messager

MWENZE 04/09/2012 21:32


MISE AU POINT:Lorsque CHANTAL fut assassiné,il était déjà sociétaire  de l'Orchestre VOLCAN NI-BETO-BA (en Lari Volcan nous voici),tous dissidents de l'African-Fiesta Sukisa de
retour de leur tournée à Pointe-Noire au Congo-Brazzaville,fin 1969.Lorsque ce tragique évènement eut lieu,Docteur Nico avait déjà reconstitué son orchestre de nouvelles recrues
telles Lessa Lassan,Babalou,Josky,Serpent et autres.


MWENZE

DIERTO 04/09/2012 20:54


" Les vedettes sont difficiles à rencontrer, mais ils ne
sont pas compliqués avec les enfants, j'avais 14 ans ou 15 ans. En nous baladant avec Bovic, Chantal est venu au groupe. Nous fûmes contents de le voir, mais étions étonné de voir un homme plein
avec une voix charmante des femmes même quand il parlait. Chantal était, costaud, à moins que mon regard d'enfant me joue des tours. Son accent était fortement tshilubisé. Cet homme a grandi à
Kananga, à Mbuji-Mayi et était déjà assez longtemps un Kinois, mais l'accent "luba" lui était dans le corps comme une infusion phonétique. Cependant, cet artiste a su capitaliser cela, le
Tshiluba ne l'a pas desservi dans ces tubes comme ceux écoutés à la fin du premier paragraphe." Dixit NJAMBA YOHWE (DJAGAS) l'ecrier de l'Amerique du Nord.


Kulutu messager merci pour cette marque de consideration à mon
recit dont je persiste qu'il ne pas une verité absolue mais peut nous servir de base de recherche car comme on dit chez nous "ezali na makambo ya kati" toujours dans l'esprit de Mbokatier "ici on
se complète" entendons voir les autres reactions peut etre un membre de sa famille biologique nous edifiera en profondeur car Mboka mosika eza mokili mobimba.


boboto pe bondeko


 


  

DIERTO 04/09/2012 20:31


Boboto pe bondeko nos fouilles sur le net enfin d'acrediter ou de discrediter la thèse de l'execution du chanteur Chantal nous a donné quelques éléments dont les mots clés repetitifs sont:
Kananga, execution, victime, inoncent, mauvaise fréquentation.



hommage à CHANTAL KAZADI,victime de la barbarie et du non droit au congo...le silence sur sa mort tragique reste un mystére.. Néamoins il reste un chanteur majeur de la rumba congolaise.qui
pourra ,un jour écrire l' histoire tragique de ce destin écourté trop tot ?



firmaavantage il y a
4 mois  dixit you tube Dr Nico


En 1972, curieusement, surtout après
la mort mystérieuse à Kananga du chanteur Lead Kazadi Chantal, l’orchestre de Nico va s’effondrer. dixit digital congo "Nico un monument...."




Chantal Kazadi a connu une mort atroce a kananga ;il fut par un malheureux
concours de circonstances retrouve avec des malfaiteurs;confondu et pris pour un malfaiteur il fut assassine sans jugement par les hommes de Manzikala ;apres son execution ,son bourreau s'est
rendu a l'evidence qu il venait de tuer un innoncent mais il etait trop tard;



kamalemale il y a
1 an you tube Dr Nico



Chantal
choisit d'aller se produire à l'intérieur de la RDC, notamment à Luluabourg et à Mbuji-Mayi.


 


    C'est là sans doute que les déboires commencent. D'après les on dit, lorsque Chantal fut mis sous les
verrous, celui-ci tenta, les larmes aux yeux, de sensibiliser le Docteur Nico à le faire libérer puis il reviendrai reprendre sa place dans l'African Fiesta Sukisa. Malheureusement, il semble que
le Docteur Nico refusa l'offre. On allègue qu'en ce moment-là, Chantal était incarcéré à Makala. Ce refus d'assistance serait à la base de la déperdition de Chantal, on l'aurait déporté de Makala
pour Luluabourg ou pour Mbuji Mayi en vue d'aller le liquider physiquement.


 


    L'histoire de la cucufucation n'est pas à mettre en doute. Mobutu n'aimait pas Nico, car en 1969, celui-ci
lui a dit par la presse interposée qu'il était injuste puisqu'au Mont N'galiema ceux qui s'y produisent ne sont "Balubas". La déclaration piqua Mobutu au
vif et Nico fut mis aux arrêts à la CND (Centre National de Documentation) qui est le service de sécurité national. Il faut donc penser que même si Nico avait intervenu dans l'affaire de Chantal
que l'on a mêlé aux assassins à main armée, puisque les journaux en ont parlé, tenter de le faire libérer était vain et cela aurait été même une source des problème entre Nico et le régime
régnant. dixit l'encrier du redacteur de l'atlantique nord. III Drame de chantal


Par ailleurs nos recherches nous conduit aussi a confirmer le prenom de Etienne que notre frère Malonga avait avancé ici,
nonobstant cette precision sur son prenom Etienne notre enigme sur le prenom de "chantal" demeure entiere, est-ce que ce nom lui fut coler à cause de sa chanson à succès "chantal" ou à cause de
sa voix ou attitude efféminé


"ça swingue! le chant de la sirene qu'on semble écouter à travers la voix efféminée de CHANTAL Kazadi diffuse un poison subtil
qui pénètre jusqu'au coeur; le feu brule sous la caresse, le feu d'une vie dechirée comme une plaie vive, ardente, colorée comme un espoir on ferme les yeux,on fait le vide...allez on se laisse
emporter dans les ruées du bonheur" dixit Manda Tchebwa in Terre de la chanson.


"

Messager 04/09/2012 19:25


Mon cher Mwenze,


Merci pour cette contribution. l'identification de Bovic, Sangana, Nico, Déchaud pour moi n'est pas à discuter. Il nous reste un certain doute sur Chantal Kazadi.


Donnons le temps à tout le monde de suggérer des noms, surtout attendons les photos de Maurice Yala avant de donner le nom à chaque musicien.


Quant à la chanson Chantal Komonela ngai te, nous lançons un appel aux mbokatiers de nous la fournir.


 


Messager

MWENZE 04/09/2012 19:15


Chers mbokatiers,voici ma contribution à reconnaissance des éléments de l'African-Fiesta Sukisa en présence sur la photo:


Debout de gauche à droite:


1er:Bondolo Victor"Bovic"(deuxième accompagnateur et chant variété),2ème:Sangana(chant),3ème:"Zorro"(basse)4ème:"De La France"(mi-solo),6ème:Kasadi Etienne"Chantal"(chant)derrière,entre De La
France et Nico,7ème:Kasanda Nicolas"docteur Nico".


Accroupis de gauche à droite:


1er:Michel Ngwalali"Pacheco"(flûte),3ème:Diongas Apôtre(chant salsa),5ème:Mwamba Charles"Déchaud",lunettes noires comme son frère cadet(accompagnateur).


Six autres à reconnaître et le compte sera bon.Il ne restera plus à Messager qu'à faire la synthèse.Pour ma part je n'ai aucun doute sur les éléments identifiés.


 

Messager 04/09/2012 19:07


@ Mr Muarice Yala,


Je viens de vous écrire par mail. Vous trouverez la bonne adresse par laquelle vous pourriez m'envoyer des photos. je n'ai pas reçu celles que vous venez de m'expédier.


@ Dierto,


La version que vous venez de fournir peut être exploitée pour élucider enfin comment Chantal est mort.


Vous pouvez me contacter par email pour essayer de voir de près cette histoire.


 


Messager


 



MWENZE 04/09/2012 18:50


Cher Messager onjour.Le titre de la chanson qui comprend la parole +nazalaki mwasi ya moto monéné+ est "CHANTAL KOMONELA NGAI TE".Si cela peut aider aux recherches.Nota:il en existe deux
versions.La version commerciale,plus élaborée,plus enlevée,celle que nous avions tous connu,sous les éditions Sukisa,puis une deuxième?sortie plus tard dans les réseaux parallèles,,qui
devrait être un premier essai et qu'on qualifierait aujourd'hui de"version piratée".Je rappelle qu'à l'époque les pistes n'existaient pas et l'orchestre s'installait et enregistrait en
"live"dans le studio,avec tout son matériel,sur une seule bande magnétique comme support.La chanson était donc reprise deux à trois fois au moins pour retenir la meilleure prestation.


MWENZE

yala maurice 04/09/2012 13:54


Mon cher MESSAGER


Je viens de poster plusieurs photos de l'orchestre vévé , du trio madjesi et une pochette de disque ou vous trouverez 2 musiciens de l'orchestre african fiesta sukisa- SANGANA ET
CHANTAL  . merci

Hervé Kossingou 04/09/2012 12:16


Bonjour à tous. Chantal Kazadi était un chanteur très apprécié au delà du Congo. Je suis même en mesure de révéler une anecdote croustillante. Un jeune Centrafricain de Bangui
aimait tellement ses chansons qu'il a décidé d'adopter ''Chantal'' comme pseudonyme. Or, ce jeune homme était un grand sportif, handballeur international et poursuivait en même
temps de brillantes études. Il est devenu par la suite un haut fonctionnaire, a fait de la politique, est entré au gouvernement. Mieux il a même été nommé Premier Ministre dans
les années 90. Par décence et respect, je ne citerai pas son nom. Mais plus de 40 ans plus tard, tout le monde l'appelle toujours Chantal à Bangui. Les anciens se chargent
toujours d'expliquer aux plus jeunes l'origine de ce surprenant surnom. En hommage a ce talentueux chanteur que fut Chantal Kazadi. Mon compatriote Pouko peut,
s'il le sait, confirmer cette savoureuse histoire. Bonne journée à tous.  

Nostalgie 04/09/2012 11:42


Likambo ya Zadio Chantal azali maladie ya mpanzi, Ndeko na biso Claude Kangudie mpe azalaka na version moko, soki Ndeko Claude ozali koyoka biso ekozala malamu otutela biso version oyo ozalaka na
yango.

Samuel Malonga 04/09/2012 09:33


Chantal s'appelait en réalité Etienne Kazadi.

DIERTO 04/09/2012 08:58


boboto pe bondeko, je voudrais partager une histoire qui se rancontait dans ma famille mais dont je ne repond de rien car n'etant pas encore né donc je prend quelques distance sur son objectivité
mais toutefois je confirme les liens d'amitié et l'existence des personnages. En effet Chantal d'après les dires des mes ainés venait souvent chez nous à Kalina car il été l'ami de mon oncle, un
moment doné Chantal été parti à Kananga par un pur coicidence il croisat le mari de ma tante qu'il connaissait depuis Kin car étant le beau frère de son ami , celui ci lui informa le but de son
voyage à kananga "payer les travailleurs" car il été agent payeur du syndicat. après avoir passé la journée ensemble, Chantal rentra dans son milieu sans retenu il raconta à ses amis sa rencontre
de la journée en detail or parmis eux il y avait des brigands qui voulurent exploiter l'information en mal , c'est ainsi qu'ils braquerent la délégation venu de kin à l'hotel et il yeut mort
d'homme, l'enquete mena jusqu'à Chantal qui fut malheureusement inculpé de complicité et fut éxecuté malgrè les interventions des uns et des autres. Selon mon oncle malgrè que Chantal n'été plus
avec Dr Nico celui-ci essaya de son mieux de lui tirer de ce trou mais comme dans l'entre temps s'été devenu une histoire d'influence et de reglement des comptes entre leaders musiciens la main
noire des adversaires des Nico pesa lourdement à l'execution de la peine. (L'union des musiciens n'avait rien fait d'officielle pour empecher l'execution comprenne qui pourra). La perspective de
voir Chantal libéré et rentré chez Nico donait des imsomnies à d'autres leaders et adversaires de Nico.


PS: c'est une vielle histoire j'essaye de me souvenir donc comprenait certains trou de memoire sauf que le fond peut etre exploiter en le corroborant avec d'autres recits pour approcher ne fusse
que la verité à défaut du recit officiel de son entourage proche.


En refflechissant maintenant je me pose cette question que j'aurai pu poser à son ami, mon oncle, pourquoi il s'appelait CHANTAL pcq ce prenom à moins que je me trompe est plus populaire auprès
des femmes, est ce que s"été du à son attitude un peu efféminé comme l'a mentionné Mbuta Ngimbi son collegue de l'ecole? repondez moi si vous pouvez car ce nom m'intrigue.

Muan'a mangembo 04/09/2012 08:52


A quoi ressemblait Chantal Kazadi Zadio?


L'une des rares et dernières photos de cet artiste, je m'en souviens, avait été publié dans "Vedettes" de Jeune pour Jeunes (l'ancêtre de Likembe) dans un article signé du Vieux Achile Flor Ngoy.
Sur la photo accompagnant l'article, Zadio pose avec les yeux levés vers le ciel et sa chemise est ouverte sur sa poitrine.


Ma soeur qui adorait cette photo, l'avait découpé pour la poser dans un cadre qui tronait au salon, c'est comme çà qu'il m'est très familier. Il me semble aussi que l'artiste avait un teint assez
clair. En me référant à ces quelques éléments, je pencherai pour le 2e débout, de gauche à droite, à côté de Bovic, sinon, pour celui est juste à droite de Nico Kasanda, notamment pour la forme
de sa bouche.


En tout cas, j'ai du mal à reconnaitre Zadio sur cette photo pour le moment. J'espère que d'autres mbokatiers seront plus perspicace. Et pour ceux qui connaissent le Vieux Achile Ngoy (il doit
habiter Mantes la Jolie) de penser à lui passer notre article. Je signale qu'il a écrit un roman, justement en mémoire de Chantal Kazadi, intitulé Africa Soul. J'ai fait une petite recherche sur
le net, mais je ne l'ai pas trouvé.

Messager 04/09/2012 07:12


Comme Mr Ngimbi vient de confirmer ce que nous avons suggéré à Samuel Malonga sur Mail comme étant Kazadi Chantal (3e à partir de la gauche), nous essayerons le soir de trouver d'autres noms.
Signalons que Nico est debout, celui qui est en lunette assis est Déchaud. Je vois aussi Sangana et Mizele.


 


 


Messager

Richard Kasongo 04/09/2012 02:53


Lobilo vivant, Mbuta Attel vivant..Mbuta Bovick vivant  tosalaka naye pe b'echanges  na b'ecrits defois....

LUSED 04/09/2012 02:11


Toujours la même histoire !!!Nos vedettes meurent comme des chiens !!!Que ça soit que Chantal fût executé ,qu'il meure à Ekafela.Comment nos gouvernements africains tolèrent des telles choses ?
Certaines vedettes (de musique ,football,theâtre,boxe ,arts martiaux...) meurent malades abandonnés,d'autres vengés,chez d'autres on ne sait même pas comment :comme le cas du joueur Ngunza Tchang
lai de Imana...on ne sait même pas où son corps a été enteré à Mbuji Mayi...Sans énumerer d'autres cas semblables.


Parfois on se débrouille pour savoir :Lobilo est mort comment ? Et Attel  Mbumba ? Et tel joueur ?et tel musicien encore ?... Parfois on spécule ,on tâtonne,on suppose...Ou alors on ne sait
pas.C'est grave pour une vedette...


J'ai l'impression que nous les africains (fanatiques et gouvernements) nous ne connaissons pas encore la valeur des vedettes.Nos ministères de culture ,n'en parlons même pas .plus négligents et
plus indiférents encore .Aucun suivi du tout ,aucune intervention quel que soit le cas ...


 


Chantal était une grande vedette ,il ne pouvait pas terminer de cette manière là .Ça touche le coeur ,quels remords !!!


 


LUSED


 

Ngimbi Kalumvueziko 03/09/2012 23:41



Si je ne me trompe pas, Chantal Kazadi est troisième debout à partir de la gauche. L’image n’est pas claire mais je crois reconnaitre sa silhouette.  Je crois m’en souvenir pour avoir été
son condisciple de classe à l’Athénée de Kalina, aujourd’hui Institut de la Gombe, dans les années 1965-66 avant qu’il débutât ca carrière musicale. À l’Athénée, il avait l’habitude de fredonner
des chansons, dont certaines de ses propres compositions, qu’il avait « données » à un grand chanteur congolais. Je me garde de citer le nom. Chantal était un personnage quelque peu
excentrique, c’était un personnage presque’ efféminé par sa voix et sa démarche dandinante. Nous avons été tous surpris d’apprendre qu’il se produisait dans l’orchestre Africa Fiesta Sukisa de Dr
Nico. Il avait l’habitude de s’absenter pendant des jours, mais de là à abandonner les études… Les circonstances de sa disparition ne sont pas connues avec exactitude à ce jour. La version la
plus répandue est qu’il aurait été exécuté avec des bandits à mains armées avec qui il se trouvait à Mbuti May. Il se dit qu’un officier supérieur de l’Armée avait trouvé l’occasion de régler ses
comptes avec Chantal Kazadi qui lui aurait ravi une femme, en appliquant une ordonnance qui autorisait l’exécution sans jugement des criminels. Cette version est contredite par celle d’un ancien
d’African Fiesta Sukisa, dont je ne me rappelle plus le nom, qui a déclaré au cours d’une émission BAKULUTU de la radio Top Congo FM que Chantal Kazadi avait trouvé la mort à la prison d’Ekafela
dans l’Équateur, où il avait été envoyé par un officiel général de l’Armée qui lui en voulait pour une question de femme. Quand sa famille avait pu le localiser âpres des mois de recherche, il
était trop tard ; Chantal Kazadi était déjà mort de maladie et de faim.


 


Par Ngimbi Kalumvueziko, Auteur de CONGO-ZAIRE, LE DESTIN TRAGIQUE D'UNE NATION, et LE PYGMEE CONGOLAIS EXPOSE DANS UN ZOO AMERICAIN. SUR LES TRACES D'OTA BENGA, publies chez l'Harmattan, Paris.

Richard Kasongo 03/09/2012 21:53


Bovick Ye Bondo a droite de la photo en casquqe , nico en lunette, j'ai meme pose  la question a Mbuta  Bovick de ( me doneer ) les noms  de t'les musieins..jusqu'aujourd'hui sans
suire de sa part...

Messager 03/09/2012 20:18


J'informe notre ami qui voulait écouter Nazalaki muasi ya moto monene que cette chanson nous manque.


 


Messager