Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

.

LA PEUR EST L’ENNEMI NUMÉRO 1 DES CONGOLAIS

 1_DEBOUT_CONGOLAIS_TOTELEMA_BANSO-copie-1.jpg

Le Président de l’Apareco avait déjà lancé au peuple congolais un appel au soulèvement. La diaspora congolaise a déjà démarré la Révolution Orange dans les grandes villes occidentales. Le vent du printemps arabe souffle à travers le continent africain. La diaspora congolaise est entrée dans la danse avec une vague de protestation. Les mamans de l’opposition à Kinshasa ont emboité le ton. Plus de 178 femmes l’opposition campent depuis maintenant deux jours devant l’Ambassade des États Unis à Kinshasa pour protester contre la victoire du président tricheur, Joseph Kabila. Plusieurs observateurs et organismes internationaux ont jugé que cette élection a été entachée des graves irrégularités. A un tricheur, on donne la note zéro et on le sort de la salle des examens. A moins que le professeur soit un docteur en tricherie comme Ngoy Mulunda qui a défendu sa thèse en tricherie devant les observateurs et organismes internationaux. Les  mamans de l’opposition promettent d’y rester jusqu’à ce qu’elles auront obtenue « la vérité des urnes ». La réponse de l’Ambassadeur des États-Unis est bien claire et sans équivoque à ce propos. Nous devons nous prendre en charge. Nous ne devons pas attendre une solution de la Communauté internationale, ni moins des États Unis. Cette solution ne viendra d’ailleurs que lorsque les choses vont s’empirer.

 

Chers compatriotes,

Aucune armée à travers le monde n’a vaincu tout un peuple. Les présidents de l’Égypte et de l’Algérie qui sont demeurés durant des décennies au pouvoir n’ont pas pu résister devant la colère de la population. Ils ont même été lâchés par les grandes puissances qui les avaient faits dictateurs. Cette réalité, le feu président Laurent Désiré Kabila l’avait bien maitrisée. Lorsque les Rwandais ont voulu occupé la ville de Kinshasa, il a lancé un appel à la population et les vaillants habitants de cette même ville les ont poursuivis jusqu’à leur dernier retranchement. Hypolithe Kanambe en sait quelque chose et il garde encore ce souvenir dans sa mémoire.  Il ne résistera jamais devant la colère du peuple. Même pas le perroquet de Mende, ni moins Boshab un autre docteur en tricherie.

 

Je me demande avec amertume ce qu’attendent alors les hommes? Trouvez-vous normal que les femmes aillent combattre au front et que vous puissiez garder les enfants à la maison. C’est le monde à l’envers.

 

Kinoises et Kinois,

Réveillez-vous. Le coq a déjà chanté et il fait déjà jour. L’armée des mercenaires ne va pas tuer toute la population. Ils ne feront plus rien. Leur commandant, le criminel  Kanambe est déjà marqué au fer rouge.  Ils ont tué et le sang de ces victimes réclame déjà la vengeance. Amnesty International a dénoncé la vague d’arrestations politiques, les arrestations arbitraires et illégales opérées par les forces de sécurité de Kabila. La cour Pénale Internationale a préparé deux chambrettes pour lui et son ami le colonel  Kanyama. Ils iront bientôt rejoindre la Haye. 

Pour sa part, l’ONG britannique a dénoncé les arrestations des civils, des journalistes, des avocats et des responsables de l’opposition politique, mais aussi des agents des forces de sécurité" originaires des "fiefs de l’opposition". En République Démocratique du Congo, la liberté d’expression, de réunion et de mouvement n’existe plus. Kinshasa est en état de siège. Nous devons nous libérer de cette occupation.

Le Bureau conjoint de l’ONU aux droits de l’Homme (BCNUDH) fait part de nombreuses arrestations arbitraires et des allégations de mauvais traitements dans différents lieux de détention. Devons-nous retourner à l’époque de la dictature de la deuxième république dont nous avions tant décriée. Même s’il en était question, ce n’est pas un taximen de la Tanzanie et de surcroit un étranger qui viendrait nous coloniser dans notre propre pays.

Combattantes et Combattants de tous les partis politiques de l’opposition, Levons-nous comme un seul homme et soyons nombreux pour assister à la prestation de serment de celui que nous avons voté massivement. Le souverain primaire a jeté son dévolu sur son Excellence Mr. Étienne Tshisekedi. C’est le peuple qui donne le pouvoir non des chefs coutumiers corrompus. Nous n’avons pas besoin d’inviter des présidents traitres des pays voisins qui trichent à chaque élection comme Kanambe. Le Congo doit se lever et donner un signal fort à tous les pays de l’Afrique centrale.

MOMBASSA

.

.

Commenter cet article