Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

En date du 24 mars 2009, nous avions publié un article sur le Col Léonard Monga sur ce lien:

 

http://www.mbokamosika.com/article-29403153.html 

 

 . Nous venons de recevoir la réaction de sa veuve, Mireille Balingez presqu'un an  après. Nous la publions intégralement tout en remettant le ligne l'enregistrement de la voix du Col Monga  enregistré à Bukavu le 26/10/1967 , et qui n'est plus audible sur l'anciennne piste.

  

 

 

 

Il y a si longtemps que j'essaie d'avoir des nouvelles de mon époux.  Depuis tant d'années et malgrè des recherches infructueuses enfin des nouvelles. Que dirait'il aujourd'hui en sachant que son fils Christophe est mort à l'âge de 37 ans dans l'incendie de notre maison.  Que dirait'il s'il savait que jamais je n'ai eu d'aide pour élever nos deux enfants. Mes parents et mon frère ne sont plus de ce monde et ils ont été mes seuls soutiens pour élever nos fils.Il lui reste un fils Stéphane mais durement touché par toutes ces épreuves de la vie.  Je suis émue de le revoir si jeune et si durement éprouvée par son tragique destin.  Il faut le savoir, mon calvaire a duré plus de 41 ans.  Merci à toutes les grandes puissances qui se sont servies de son image, de sa jeunesse et de sa volonté de vivre dans un pays libre et qui l'ont brûlée, me laissant sans ressources avec mes deux enfants.

Sa veuve, Mireille Balignez

Commentaire n°1posté par Balignez Mireille

 

 

  

 

  La voix du Col Léonard Monga, enregistré le 26/10/1967 à Bukavu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

henri auberge 03/10/2010 14:52



ce colonel MONGA était soit téméraire ou un illuminé pour prendre pour argent comptant la fausse réconciliation d un prédateur comme MOBUTU qui excellait dans le machiavelisme  et la
roublardise.LUMUMBA,mulele,les conjurés de la pentécote(emmanuel bamba,anany et consorts ainsi que d ' autres victimes expiatoires pourraient témoigner ,hélas,de sa rancune féroce et féroce.
quant au sieur DIALLO TELLI,naif intéllectuel  qui croyait amadouer les tyrans et les convertir  à la démocratie ; son sort sera scéllé  au  CAMP BOIRO de siniste
mémoire  ou il va périr dans des conditions effroyables.



Samuel Malonga 16/07/2010 15:42



Lors de la publication de l'article " Sommet de l'OUA à Kinshasa" , nous avions donné un lien où on pouvait voir le colonel Monga  répondre aux questions des journalistes hollandais.
Cliquez ici http://www.ina.fr/video/CAF89016605/les-mercenaires-de-bukavu.fr.html. Son
intervention arrive à partir de 2'32. Le colonel Monga présidait le gouvernement de salut public qui est devenu plus tard le gouvernement provisoire du Congo libéré. C'était en 1967 à
Bukavu.


 


Samuel malonga



Pauvre Afrique 16/07/2010 12:49



C'est Dialo Telli, le secretaire general de l'OUA (ua) qui avait preside la ceremonie de reconsiliation, rendant le Col Monga aux autorites congolaises (haut commandement de l'Anc), il (dialo
telli) a meme dit au Col Monga, ne recommencez plus. Depuis, silence radio, la voix du colonel s'est eteint.


Lui aussi Dialo Telli est tombe dans une ambuscade a Conakry chez l'ami de Seskoul dont le nom, comme par enchantement, commence par un S.


 


Pauvre Afrique