Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

La défunte Compagnie Maritime Zaïroise (CMZ)

 253366 552127658172609 258488669 n

Bandundu

Parmi les entreprises qui firent  la fierté de notre pays, la CMZ figurait en bonne position. Avec sa flotte de plusieurs navires , le pays pouvaient exporter et importer avec ses propres bateaux, achetés au prix d’or, mais indispensables pour son commerce extérieur.

A côté des navires de la CMZ, le pays disposait des  bateaux de l'Onatra sur le fleuve Congo et ses affluents, affectés au transport fluvial des biens et des personnes.

Aujourd’hui, l’histoire de ces navires appartient au passé. Pour permettre à nos enfants de revivre ce pan de notre mémoire, nous avons retrouvé certaines images de ces bateaux à travers le site Kisangani, hier et aujourd’hui, et quelques articles sur le site belge le soir.

En effet,un article trouvé sur le site Kisangani, hier et aujourd’hui relate l’histoire du bateau général Elsen, devenu Kamanyola sous Mobutu , et Lemera sous Laurent Kabila. Un autre article du journal le soir raconte comment le dernier navire MV Kananga a été mis en vente en 1992.


Nous invitons tous qui ont eu le privilège d'emprunter les bateaux de la Compagnie Maritime Zaïroise ou de l'Onatra à pouvoir partager leurs souvenirs de voyage sur la mer ou sur le fleuve avec les autres mbokatiers.

 

Les Bana Matadi, ceux qui ont côtoyé de près les marins de la CMZ, ainsi que tous ceux qui ont voyagé en Europe à bord des navires nationaux peuvent nous raconter leur aventures, même en utilisant des pseudonymes.


Par ailleurs,nous aimerions connaître les nomns, et les biographies des anciens commandants des navires de nationalité congolaise.

 

Messager

 Kananga001-1

MV Kananga

LE KANANGA VENDU HIER

SURMONT,EDDY

Page 18

Mardi 29 septembre 1992

Le «Kananga»

vendu hier

La Compagnie Maritime Zaïroise CMZ ne possède plus un seul navire. A la demande de la société Néerlandaise BV Hudig Veder, un des créanciers de CMZ - qui lui devait plus de deux cents millions de francs -, le «Kananga» a été vendu en vente publique judiciaire hier à Zeebrugge pour cinq millions.

En 1983, la CMZ comptait encore dix navires. Depuis lors, elle les a tous revendus. Le dernier qui lui restait était le «Kananga», construit en 1973 sur le chantier naval de Cockerill à Hoboken (Anvers) pour un montant de huit cent millions.

Le 3 février 1992 le «Kananga» amarrait dans l'arrière-port de Zeebrugge. Un huissier de justice mit le navire à la chaîne.

Lundi à 15 h 20, l'huissier de justice M. Dujardin ouvrit les enchères à cinq millions. Comme personne ne se présentait il descendit à deux millions. A ce moment précis une offre de cinq millions lui arriva par téléphone. Dix minutes plus tard la vente était adjugée à l'industriel Marcel Maes de Saint-Nicolas. D'autres candidats ont désormais quinze jours pour introduire une offre d'achat supérieure.

La délégation Zaïroise a quitté la salle sans commentaires.

EDDY SURMONT

( le soir)

.general olsen 1957 granpa-2

Le bateau Général Olsen en 1957, devenu Kamanyola


Bateau Colonel Olsen devenu kamanyola

"Au moment de la chute du mur de Berlin, qui provoque en Afrique un tremblement de terre démocratique, le bateau de Mobutu sort d'un chantier naval à Kinshasa, où l'ancien courrier colonial - le Général Olsen rebaptisé Kamanyola - a été transformé, pendant deux ans, en houseboat présidentiel. Rallongé de 4 mètres, il a été équipé de radars, de communications satellite cryptées, de deux appartements VIP, d'une salle de banquet pour une centaine d'hôtes, d'un salon de coiffure, de soixante cabines, ainsi que de dortoirs pour la troupe, dont des " plongeurs autonomes " . Pendant quatre ans, trois cents personnes vont vivre la fin de règne sur le Congo. L'exiguïté des lieux maintient l'illusion d'une concentration de pouvoirs, mais s'accompagne aussi de nuisances, y compris matrimoniales : la " rotation " des soeurs jumelles, Bobi et Cosia Ladwa, les deux épouses rivales du président, s'en trouve grandement compliquée.
.../...
Le régime a coulé, le Kamanyola reste à quai. Au lendemain de sa victoire, Laurent-Désiré Kabila, l'a rebaptisé du nom - Lemera - de la localité dans l'Est où, en octobre 1996, fut forgée l'alliance des forces qui allait le porter au pouvoir. " Kabila père " a tenu deux, trois conseils des ministres à bord du Lemera, l'occasion de prouver que le bateau fétiche de son prédécesseur ne lui faisait pas peur. En avril 1998, lors d'un conclave des responsables de seize services secrets d'Afrique centrale, on s'y est même affublé, se prenant en photo à tour de rôle, d'une toque de léopard et d'une grosse paire de lunettes d'écaille pour " jouer à Mobutu ". Cependant, depuis l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, en janvier 2001, son fils et successeur au pouvoir n'est pas monté à bord. L'ex-Kamanyola rouille dans une zone de haute sécurité du port de Kinshasa. Nul ne fait plus tourner ses puissants moteurs, son étrave ne fend plus les flots cuivrés à des pointes de 30 km/h. " L'homme du fleuve " est mort, son bateau un musée interdit de visiteurs. Quant à la navigation sur le Congo..."
(Source : http://users.skynet.be/aloube/avant%2046.htm
)

.

Images de certains bateaux célèbres de l'Onatra

.

colonel tshatshi 1976 meylan 2

  Colonel Tshatshi

colonel ebeya jeff harper 1984-1

 Colonel Ebeya

 

Masua enani, par Michel Boyibanda et l'OK-Jazz

.

.

Commenter cet article

Messager 01/07/2016 20:39

Yebisa biso nionso eleka na CMZ.

Messager

basange 01/07/2016 16:27

bonjour les mbokatie,
makambo ezali ebele ya koloba pona cmz;pcq na zali encien officier da la cmz.

Timothée NGOY-TITA 13/09/2016 18:13

Bonjour,
La relance, la prise d'actions ou le rachat de cette société par un congolais ou les congolais eux-mêmes m'intéresse.
En votre qualité d'ancien officier j'aimerais que tosolola, to échanger po ofungola ngai miso.
Merci.
+41 77 510 7977

kabamba 17/04/2016 13:58

je fais partie des enfants de ces commandant,officiers et matelots des ces bateaux historiques. C'etait vraiment la belle epoque aujourd'hui nostalique et tres douloureux de voir ce beau et grand pays qui n'a pas d'histoire pour ses grandes entreprises qui ont fait son apogée,,,j'ai certains noms de ces grands hommes qui ont donné leur vie pour servir ce pays les cités ici sans leur consentement n'est aussi bien puisqu'ils sont des grandes personnes malgré d'autres ne sont plus de ce monde vivant. je vous demanderai de faire un truc du genre siege de partage avec les anciens de la pauvre compagnie car bcp sont dispersés de fois il n'y a pas de nouvelles ni des ces pères, des enfants aujourd'hui grandis seulement on a prend que mauvaises nouvelles de tel est decedé....A matadi les enfants de ces leopards etaient reunis et aujourd'hui aucune nouvelle des autres.

Miso Ga 17/06/2013 09:46


Makambu mususu pe ezali kozanga vision ya ba congolais bango moko, kende na ba libongo nionso ya côte atlantique, okomona ba libanais bazali kotekisa ba voitures, soki omati na mokili okomona
bazali na ba ligablo, mais batiya yango na kombo ya ba Africains, pour que la zairianisation ne se répète na ba mboka nionso wana ya Afrika, soki ozali na malchance, mua voiture na yo ekomi nzela
moko na bateau ya ba libanais, wana obebi na yo, okosala mauvaise affaire, même voiture oyo yo ozali na yango. libanais akotekisa yango moins cher, soki otuni ba libanais, bakoyebisa yo, d´abord
bateau oyo ememelaka biso ba marchandises ezali ya ba privés, ezali ya L´état te, en plus tofutaka frais ya bateau na monnaie ya mboka oyo yo otekeli voiture, alors ke biso ba africains mawa
trop, compagnie maritime ya mboka na bino, il faut ofuta frais ya transport na monnaie ya pays d´embarquement, bongo ba monnnaie de singe oyo tozali na yango na Afrika, mpo na nini ko remplacer
yango directement na dollar ou autre monnaie te, ba ndeko na biso ya zone cfa bango ba sauva na bango, puisque bazali na indirectement franc francais.


Alors na kosenga na bino mpe ba congolais, bolanda lokolo ya ba libanais.

Serge – Kongo na biso 16/06/2013 16:09


Mbote ba ndeko,


Namataki ba bateaux ya Zaïre mbala ya liboso na 1989 kowuta Kinshasa
kokata na ngambo ya Brazza, ezalaki kozala na désordre moko totale, papa moko ya Congo-Brazza napesaki ye mbongo po asombela nga ticket, azui nga na loboko apesi nga na petit na ye moko azalaki
na passerelle alobi naye oyo « c’est mon beau frère, prends soin de lui » c’est tout quelque minutes après akomi na ngambo ya Béa, fin d’histoire. Na méthode oyo ba compagnies ya ba
bateaux ezalakai pasi po basala mbongo ndenge esengeli. Na retour na nga kuwuta Brazza, ami na nga ya Congolais ya Brazza aye brusque na ndaku alobi na nga, bongama toza kokende Kinshasa, b’amis
na nga ya mindele ba loués Vedette, tango tokomi na libongo ya CFA tomati kaka ngai, ami wana Mpela Koulongo M. Daniel na quelques 3 ou 4 Libanais, quelques minutes seulement tokomi na ngambo,
c’est là où nakomaki komona makasi ya ba Libanais, Indiens, Pakistanais et autres dans les deux Congo. Au moment où tout le monde se bousculer pour prendre place dans nos bateaux, eux déjà
louaient ses bateaux pour éviter la merde. Une fois natindelaki amie moko mua mbongo na Kin, alobi na nga bureau na bang oye Onatra ezalaki vide po ba collegues nionso bakeyi kobeta mua ba coops
na ville mais bakozonga » natuni ye « mais comment ça ? » Alobi na nga « Eh, bongo soki ozui coop na yo osala nini, okeyi, soki osilisi ozongi » natuni lisusu
« Bakonzi bakosilika te ? » Alobi na nga « Mokonzi kutu akimaka kokutana na ba travailleurs na couloirs po bakotuna ye likambo ya salaire ! »  Très naïve natuni lisusu « donc olingi koloba ke bofutamaka te na Onatra ? » alobi « parfois esalaka 9 à 12 mois ou plus sans salaire »
na suka  abakisi « omoni mbongo oyo opesi nga lelo, eleki salaire na nga ya année mobimba. » esalaki nga mawa penza, uen femme mariée, mère
des enfants, awelaka transport chaque matin pour ne rien gagner. Gérance ya mabe eboma ba sociétés ya minene lokola ba CMZ et autres, po lelo oyo ba Régideso, SNEL etc… etikala kaka bibembe ya ba compagnies.


Boboto o mboka bino,


Serge – Kongo na biso

Samuel Malonga 16/06/2013 14:24


https://fr-fr.facebook.com/media/set/?set=a.167008676684511.53951.157784184273627. Il faudrait
aussi ajouter le MV Kasa-Vubu, le plus grand de tous et qui avait été fabriqué au Japon.