Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

un commentaire vient d'être posté par wanionga sur l'article LA RUMBA CONGOLAISE AU FIL DU TEMPS,

Extrait du commentaire:


Une nouvelle précision qui, hélas cher Adei !, vient encore rectifier votre contribution sur la rumba congolaise. Après mes précisions sur l'origine brazzavilloise de la danse "boucher", il
faut savoir qu'il en est de même pour le "soucouss". En effet, à la même époque de mon court séjour de jeunesse à brazza, quelques mois après le "boucher", il y eut aussi une autre danse. Au
départ on disait "secousse", car elle se dansait en "secouant" le corps de gauche à droite et en avant, comme pour faire semblant d'attaquer quelqu'un ou lui faire peur.


Puis, de "secousse", elle est devenue "soucouss", transformation souvent connue par les mots français (et d'autres langues européennes) dans nos langues africaines.


Il faut savoir qu'à l'époque des années 60, beaucoup de danses des 2 Congo venaient de Brazza. Par contre, Kin a pris l'avantage dans la création des danses de "sebene" avec l'explosion des
orchestres dits "des jeunes", tels Thu Zaïna, et surtout Zaïko, au début des années 70. Cette certitude me vient, je le précise encore, de ma jeunesse passée
régulièrement dans ma famille répartie entre les deux rives du congo et de mon adolescence bercée par la musique de ces jeunes orchestres. Cela avant de partir en
France.


Mon propos n'est pas d'établir une quelconque rivalité entre les 2 pays, mais de rétablir certaines vérités. Ainsi, cher Adei, ce n'est pas non plus Tabu Ley qui a lancé le "soucous", danse venue
de brazza en 64/65 (comme le boucher), alors que ce grand artiste n'était encore qu'à la rumba monotone et mélodieuse de l'Africa Fiesta avec Nico, Déchaud, etc..., après avoir quitté le grand
African Jazz, en 1963.


Dans ce genre de sujet, il est préférable de se référer à son vécu, à moins de mener des recherches un peu plus poussées. Il s'agit d'une oeuvre importante de vulgarisation populaire
destinée au monde (internet oblige!).


Salutations patriotiques, cher Adei

 

JO MALY

 

 

 

Mbokamosika salue la contribution de Jo Maly sur l'origine de certaines danses dans notre musique. Comme il l'a si bien souligné, la danse des bouchers et le Soucous ont été inventées par des orchestres de Brazzavilles , adoptées et vulgarisées par les ensembles musicaux de l'autre rive.

En ce qui concerne le soucous, le livre de Mfumu Fylla Saint-Eudes: la musique congolaise du 20e siècle indique" les Bantous de la Capitale comme ayant été à son origine en 1967, avant son expansion à partir des années 69-70, notamment dans le sillage de VEVE de Pierre Moutouari et le Sinza Kotoko".

MSG

 

Voici une chanson des Bantous illustrant la danse des bouchers

 

Ba ngembo ba juger, par les Bantous

Rochereau tangu abandaki na African Fiesta 66, banzembo na bango ya liboso ezalaki ya danse "boucher", banzembo lokola : likala ya moto, zando ya malonga, bana ya lipopo. Lokola na African Fiesta Vita bazalaki kobeta miziki ya danse oyo ya rumba, virage oyo na boucher, danse ya ba jeunes, ematisaki ngenge makasi ya African Fiesta 66.

Tangu danse ya boucher epandi kosila ngenge, danse ya Soukous eye kobima, alors ke epayi ya Rochereau, tozalaki na danse ya Jobs, nde na préparation ya Olympia epayi Rochereau ayaki kolanda danse ya Soukous, mpe babengaki yango kuna na African Fiesta National : SOUKOUS-TETARD.

Kasi ba danses yango nionso ezalaki kaka ba dérivées ya danse boucher.

Danse soukous ezalaki reconnue mondialement suite na passage ya Rochereau na Olympia, tellement ezalaki médiatisée.

 

Ezali Rochereau te motu asalaki danse soukous, nde ye a adoptaki danse yango mpe amemaki yango na Olympia.

 

Voilà ma contribution na danse soukous.

Vieux

Commenter cet article

Disu 02/12/2010 14:45



Parmi les dérivées de la danse boucher, il y avait aussi une danse qu´on appelait MECANO venue  de Brazzaville.



kake 02/12/2010 12:26



JO MALY a dit toute la vérité sur l'origine des danses boucher et secousses devenue par la suite soucous.pour avoir été moi-même grand consommateur des bals des orchestres kinois et brazzavillois
je confirme que la danse des bouchers créee par les jeunes bouchers de moungali et repris par ceux de bacongo a été exécutée musicalement par les Bantous de la capitale, et après le passage du
seigneur Ley à brazza avec la danse jobs les bantousont lancé le soucous qui se dansait un peu comme le jobs. voilà le confirme que le boucher et le soucous viennent bien de Brazza av ec pour
percursseur les bantous de la capitale.


 



POUKO 29/11/2010 19:57



Bonjour à tous


J'aimerais apporter un element d'appreciation.Toutes les danses citées dans les differents articles ne sont pas restées aux deux rives du fleuve Congo.Elles ont naturellement remonté pour nous
arriver à Bangui où on avait l'habitude de faire comme ceux de l'autre coté du fleuve OUBANGUI


Fraternellement    


                                                                           
POUKO



Vieux 29/11/2010 14:56



Rochereau tangu abandaki na African Fiesta 66, banzembo na bango ya liboso ezalaki ya danse "boucher", banzembo lokola : likala ya moto, zando ya malonga, bana ya lipopo. Lokola na African Fiesta
Vita bazalaki kobeta miziki ya danse oyo ya rumba, virage oyo na boucher, danse ya ba jeunes, ematisaki ngenge makasi ya African Fiesta 66.


Tangu danse ya boucher epandi kosila ngenge, danse ya Soukous eye kobima, alors ke epayi ya Rochereau, tozalaki na danse ya Jobs, nde na préparation ya Olympia epayi Rochereau ayaki kolanda danse
ya Soukous, mpe babengaki yango kuna na African Fiesta National : SOUKOUS-TETARD.


Kasi ba danses yango nionso ezalaki kaka ba dérivées ya danse boucher.


Danse soukous ezalaki reconnue mondialement suite na passage ya Rochereau na Olympia, tellement ezalaki médiatisée.


 


Ezali Rochereau te motu asalaki danse soukous, nde ye a adoptaki danse yango mpe amemaki yango na Olympia.


 


Voilà ma contribution na danse soukous.



adeitoko 29/11/2010 14:41



 Une fois de plus je vous réitère mes remerciements pour votre contribution quant aux précisions que vous ne cessez d'apporter à ce texte qui comme vous l'avez précédemment écrit
n'était que sommaire .Ainsi que vous le remarquerez je m'étais limité à une vision très "Kinoise" de l'évolution de cette rumba congolaise qui malheureusement se veut
globale à tel point qu 'on ne peut dissocier les deux CONGO.MEA CULPA,  ERARE HUMAUM EST


Aujourd'hui quand on parle des "ATALAKU" tout le monde pense à ZAIKO mais cette animation viendrait si mes souvenirs sont bons d'une chanson de MANDO NEGRO KUALAKUA. Comme le dit Niarkos dans une
des ses chansons "KINSHASA-BRAZZA ezali mboka moko, kaka ebale nde ekabola biso


Je salue également votre élégance digne d'un vrai garçon Zikalpins.