Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 


Salut chers amis mbokatiers, je suis Nabu Goya depuis la ville de Barcelone. Une fois j´ai lu dans votre bloc, quelqu´un voulait écouter la chanson fille de sion de papa Wemba.


 Je me suis mis à sa recherche et aujourd´hui, 5 mois après, un ami à moi à kinshasa a rencontré le petit frère du parolier qui avait confié la chanson fille de sion à papa wemba et lui a vendu le tube pour moins de 50 centimes d´euros. Cet après midi mon ami m´envoyé la chanson dans ma boite email.

 

Une petite histoire: Le vrai auteur de la chanson fille de sion s´appelle Mayiza. Il vit ou vivait à kingasani ya suka. Avant sa sortie dans viva la musica, fille de sion avait deja connu un grand succés à kingasani en 1981 pcq son auteur Mayiza évoluait dans un petit orchestre du quartier qui s’appelait "Esanga mondio".  Vu le succés recolté par les chansons fille de sion et Maningo qui est aussi l´oeuvre de Mayiza.


Wemba avait promis a Mayiza le voyage du Japon malheureusement cette promesse n´était pas respectée. A ce que je sache il n´a jamais été remunéré pour ses deux oeuvres.

 

Bonne écoute de la chanson.

 

Go NABU

 

 

FILLE DE SION, par Papa Wemba & VIVA LA MUSICA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sidonie Mayo 26/09/2010 14:49



Mon mari m´appelle "fille de sion" depuis plus de 20 ans pcqu´ il adorait cette chanson quand nous étions encore copain-copine. Esengo mingi ya koyoka yango lisusu.



Messager 25/09/2010 18:10



Bienvenu,


La plupart des chansons diffusées sur notre blog ne sont pas en vente. Pour qu'elles soient en vente il faudrait qu'elles soient d'abord rééditées. Mais pour qu'elles soient rééditées, il
faudrait disposer de leurs matrices ou de leurs bandes originale. Or touts ces éléments de base ont disparu. C'est pourquoi ce que vous auditionnez sur ce blog est un cadeau que certains
mbokatiers vous offrent .


 


Messager



Bienvenu kamba 25/09/2010 16:45



Merçi à l´initiateur du site mboka mosika. quelqu´un sait où je peux me procurer le cd contenant cette chanson si merveilleuse ? aidez moi svp car il ya 2 semaines que j´ai fouillé chateau
rouge de Paris mais sans succés. 



Homer Mpoy 21/09/2010 14:16



Une belle chanson qu´on ne trouve plus ds les maisons de disk. Merçi mboka mosika pour votre contribution à la culture musicale zairoise.



Paul kazembele 17/09/2010 17:37



Quelle surprise! unikin 1986, faculté de droit. Fille de sion étais ma preferée de l´ épok.



Lukoki 16/09/2010 21:35



Thank you mboka mosika



Roger Mayulu 16/09/2010 11:41



Fille de sion est la chanson que j´écoutais souvent quand suis arrivée à Paris en 1988 et 22 ans après je l´aime toujours.



Cosmos Mbuyi 15/09/2010 22:49



Oyo ba nzembo ya solo solo. Mboka mosika site ya ba nka.



Barron 12/09/2010 17:52



Je suis Barron, je cherche la chanson "marina" de Beyou Ciel quand elle chantais au sein d´afrisa de tabu ley.



Paulin muntu 11/09/2010 16:25



Cette chanson est une bombe pour ns fans de viva la musica. Mboka mosika, merçi pour ns faire revivre le passé. 



kas kasongo 10/09/2010 21:12



Merçi mboka mosika pour cette info et surtout pour cette oeuvre musicale.



Massamba 10/09/2010 15:21



Natondi nzambe botondi,nzembo oyo na banda koluka yango y'a de cella 20ans ou 21 ans,soki nazuaki likanisi ya kotuna na mboka mosika,parceque nakutanaka na biloko moko imaginable na mboka mosika
alors na mikosaki te,tala lelo na zui eyano,ndeko merci tala adresse na nga yango oyo masskis@yahoo.fr,     soki moyen ezali ndeko tindela nga yango na maningo,ezali na signification mingi epai na nga,tango nayembaka ba nzembo
oyo nakanisa mingi, surtout oyo batika nga,encore une fois de plus merci ndeko,merci mboka mosika



Tharcisse Mbese 07/09/2010 16:22



Nayebi te soki na lela to na seka. Chanson oyo fille de sion naluka yango na france plus de 18 ans na zua yango te. Mboka mosika boza fin.


Wemba est un grand chanteur et non grand compositeur.



kapita 07/09/2010 12:17



merci beaucoup FRANCOIS TUMBA !



François Tumba 06/09/2010 22:36



Requiem d´Evoloko Jocker http://www.youtube.com/watch?v=7fU0M7sQ7Ac



Barron Manoka 06/09/2010 17:28



Kapita, natindeli yo email na nga balabala71@yahoo.fr. Tindela nga email nayo comme ça na tindela yo chanson " requiem " ya Evoloko. 


Merçi bcp mbokatier pour cette belle mélodie de viva et bravo a son compositeur. 



kapita 06/09/2010 16:05



REQUIEM ya EVOLOKO ezali jamais n internet , mutu ayebi esika nakoki kozua yango té ou bo publier yango awa . merci d avance !



kapita 06/09/2010 16:03



Soki  MAZIYA azali toujours en vie , oyo ezali moment ya malamu po na ye a reclamer son du , avec gentillesse sans brutalité . Nazali sur et certain  lelo Vieux Bokul akopesa ye
quelques choses . a l epoque vieux Bokul azalaki na ye na mbongo té , lelo azui lard , boyebisa MAZIYA  akomela ye ,meme 500 dollards nazali sur Vieux ako zala reconnaissant akopesa ye .



Isidore 06/09/2010 14:26



Les journaux kinois avaient relaté qu´un sieur avait éte tabassé par les gardes du corps de Tabu Ley devant le bar Type K, c´était vers les années 80 à 82, si je ne me trompe pas, je crois aussi
le nom de la victime serait celui que vous venez d´écrire.


Ce sieur aurait voulu menacer Tabu Ley, ayant perdu patience. Il en avait marre des bla bla de vieux Kasongo.


 


Isidore.


 


Isidore.



Roger Kasongo 06/09/2010 14:18



Le problème n´est pas que Mayiza était du bas fond pcq de kingasani à matonge c 30 minutes. Je suis de Ndjili et je connaissais aussi cette histoire pcq mon oncle chantait avec Mayiza
ds esanga mondio. Malgrès mon jeune âge à l´époque, je me souviens que mon oncle accompagnait parfois Mayiza ds certaines répétitions de viva enfin de reclamer ses droits auprès de Kuru yaka. Non
seulement il a perdu ses chansons, il avait perdu aussi l´argent de transport kingasani - matonge. Pour votre infos, les solos vocaux de fille de sion sont faites par Mayiza pcq il avait
participé à l´enregistrement de ses oeuvres. Merçi bcp mboka mosika, je ne m´attendais pas qu´un jour cette histoire apparaisse au net. En écoutant fille sion après plus de 20 ans je vois comment
les mbokatiers comment vous êtes si riche en archives.



LOKANGA 06/09/2010 14:16



C´EST LE MILIEU SOCIAL QUI AURAIT FAIT LA DIFFERENCE


 


Dit Jérôme,


Osili omona epayi un villageois azali kosenga niongo, mon Frère, il fo o assister nanu na scène wana bongo ozua idée.


Qui t´aurait menti que Papa Wemba à Kinshasa était inaccessible, nous BANA YA NGABA, on le connaît très Très bien, quand VIVA LA MUSICA au plus bas de sa forme jouait dans un bar avec 
MOTEUR YA COURANT.


Le monde musical en Afrique ezali monde ya KOMELA BATO, c´est tout, voilà la vraie vérité, notre ami de Kingasani ya Suka était découragé tout simplement, avec tous ces va-et-vient inutiles et
sans résultat.


NANI ATINDAKI YO OMELAKA BATO, OKOYOKA ELOKO, eux aussi c´est le milieu social, ebongo PAPA WENDO, à deux reprises WEMBA amela ye, c´est aussi le milieu social, et Papa Feruzi avec la chanson
ZONGA ZIDA de Lita Bembo, c´est aussi le milieu social.


Ata ozali na Kinkole, ata ozali na Masina, ata ozali na Kingabwa EZALI KAKA CAPITALE, eloba feu SANS SOUCI.


 


Lokanga



Messager 06/09/2010 10:43



Jérôme,


Pour avoir appliqué à la lettre ce principe du droit civil, Réné Moreno avait été tabassé, en plein concert,  par les gardes de corps d'une grande vedette de notre musique, qui lui
devait de l'argent pour plusieurs chansons.


Chez-nous, on a toujours de la peine à applique le droit


 


messager



Jérôme Nzembelé 06/09/2010 10:21



La dette est quérable et non portable. Je pense que si ce Mayiza se rendait régulièrement chez Papa Wemba pour négocier ses chansons, ce dernier malgré ses prétentions, aurait fini par le
satisfaire d'une manière ou d'une autre.
Je crois déviner la barrière imaginaire que s'est érigée notre ami de Kingasani ya suka. Il s'est certainement dit que Papa Wemba était inaccessible pour lui qui se croyait venir du bas fond et
qui ensuite ne devrait pas être présentable au goût du chef coutumier. Il avait peut-être éssayé en rassemblant une paire par-ci et une chemise par-là pour se rendre au village Molokaï une ou
deux fois mais avait fini par se décourager, abandonnant pour toujours ses droits.
Si Koffi Olomide avait aussi eu le même raisonnement que Mayiza, il n'aurait certainnement bénéficier d'aucun libanga de la part du Kuru yaka.
C'est le milieu social qui aurait fait la différence.