Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Pour ceux qui  s’en souviennent encore, notre blog avait diffusé en date du 13 juin 209 les interviews de Kiammuanga Mateta Verckys et de Kinanga François Boeing 737 sur Radio Centraal, qui nous avaient été envoyées par François Wooters, comme l’atteste la note ci-après.


Dans la mesure où ces interviews avaient déjà expiré sur leurs anciennes pistes, nous avons rediffusé celle de Kiamuangana Verckys il y a de cela quelques mois.


Aujourd’hui, nous allons rediffuser l’interview de Kinanga dit Boeing 737. Ceci pour  mettre en valeur tous les musiciens qui ont contribué à l’histoire de notre musique et non seulement les têtes d'affiche.


Cette interview va nous aider à enrichir davantage notre connaissance sur l’évolution de l’Empire Bakuba, et du rôle joué par Kinanga dit Boeing 737 au sein de cette formation musicale.


Messager

 

 

Bonjour Messager,

Félicitations avec votre blog Mbokamusica que je trouve très intéressant.
Je suis mundele mais j'aime beaucoup la musique congolaise, surtout la musique des années 60-70-80.

Depuis presque 25 ans je présente une émission de musique africaine à Radio Centraal à Anvers/Belgique qui s'intitule AfroBuro.

Dans l'émission du 1 juin nous avions invité Kiamuangana Mateta Verckys . Nous avons mis l'interview online, donc si vous ou les gens qui suivent votre blog seraient interessés, vous pouvez écouter l'interview ici:
http://ambiancecongo.blogspot.com/2009/06/interview-with-verckys-on-radio.html

Au mois de mai nous avons reçu Kinanga Boeing 737, soliste de l'orchestre Empire Bakuba depuis 1978, dans notre émission. Voici le lien de cette interview:
http://ambiancecongo.blogspot.com/2009/06/interview-with-kinganga-boeing-737-on.html

Les interviews resteront online pendant 60 jours.

merci bcp,

Frank Wouters

Boeing 737 bis

 

 

L'INTERVIEW DE KINANGA BOEING 737 à RADIO CENTRAAL (JUIN 2009)

 

 

 

1.L'interview de Kinanga Boeing 737
2ème partie
3ème partie
 

4ème partie

5ème partie

6ème partie

7ème partie

Commenter cet article