Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

  

 

MATUNA NA MOYEMBI MONENE YA EKOLO RDC PE YA AFRICA JEANNOT BOBENGA NA PROGRAMME YA LOKOTA YA LINGALA YA RADIO NATIONALE YA ANGOLA( CANAL INTERNATIONAL) 

 Front

Notre article sur Jeannot Bombenga était suivi par tous les amis de mbokamosika. L’un d’eux, Joao Kina, de la Radio Nationale d’Angola a profité de son voyage à Kinshasa pour renconter celui  à qui nous avons rendu hommage pendant plusieurs jours.

Il a posé des questions qui préoccupaient les mbokatiers sur la carrière de Jeannot Lolango, spécialement son début et son parcours musical .

Cette interview constitue également une preuve de vie pour ceux qui ne savaient pas qu'il était encore en vie.

Msg

.

 

 

Na Zalaki na Yoko Mobembo ya Mosala kati ya Engumba Mokonzi Kinshasa . kuna Nde na kutanaki na Moyembi monene na Kombo ya Jeannot Bombenga ya Ligomba ya Miziki Vox Africa .Ye ayebaki Kopesa biyano na Mituna mia ngai,na maye matali mosala na ye ya Miziki. Na tindi masolo maye po ete ba Mbokatiers banso balanda yango.
 
Ngai wa bino Mopanzi Sango ya Radio Nationale ya Angola
 
 
JOAO KINA (PAPA KINALO)

 

L'interview de Jeannot Bombenga

Commenter cet article

faugus izeidi 21/11/2012 14:40


Chers Mwenze, vous avez toucher presque les réalités de ce qui se passait réelement au sein des orchestres congolais dans vos commentaires, cela prouve que nous avons quand même des mélomanes
précieux. En ce qui concerne l'âge et l'amour, moi j'entendais rochereau dire " je suis fâché " et vous entendiez autrement que moi ! je ne sais pas qui a raison, surtout que les polémiques
naissent souvent quand un artiste écrit.

jpk 20/11/2012 14:36


Mon frère BIBINDI est le pluriel de TSHIBINDI ou CIBINDI.


TSHINDIDI est autre chose.Si vous avez trouvé ce mot dans mon commetaire c' est qu' il s' agit d' un lapsus calani.


J' ai diffusé les extraits du livre de MABIKA KALANDA  pour compléter MR KANGUNDIE mais rien n' est encore publié sur ce blog


jpk

Mayanga 20/11/2012 06:44


Bonjour à tous les mbokatiers !


Je viens porter un rectificatif suite à mon post de 14H45 hier . L'interview concernant la chanson Mado n'est pas de Jeannot Bombenga mais plutôt de Celli Bitshu(l'un des auteurs de ces fameuses
Mado).


Congolaisement !

LUSED 20/11/2012 05:17


À Jacob Lusala


Tu viens de dire que:" le vieux Nduka est le plus grand coureur que est ait connu notre pays".


Cette déclaration est trop forte selon moi ,peut être tu voulais dire l'un des grands coureurs que ait connu le pays.Ou bien peut être le coureur qui a le plus resisté ,puisque Nduka a continué a
courir jusqu'à l'âge avancé .Il était le plus vieux,c'est la raison par laquelle on l'appelait vieux NDUKA.


 


On parle du plus grand coureur par le nombre de victoires.Je ne crois pa que Nduka a eu plus de victoires que Franky ,Mandjambi ,Morino ou Kabemba.


 


Tu l'a appelé notre Jacques Acquentil ,ce surnom était attribué à Franky Ombazi pas à Nduka.


Si tu n'es pas d'accord avec moi ,alors je demanderai que Mbokamosika nous ouvre un thème sur Nduka comme tu l'a demandé pour bien developper ce sujet.Puisque normalement ici pour le moment nous
parlons Jeannot Bombenga .


 


LUSED

LUSED 20/11/2012 04:59


À mon frère JPK


En parlant du livre de Mabika Kalanda:" la révelation de Tshiakani " ,tu as parlé de "BIBINDI".Mais Claude Kangudie a parlé de "TSHIBINDI" ,pas "BIBINDI" .


 


Tu as écrit aussi que Claude a parlé de "TSHINDIDI".Mais Claude n'avait pas parlé de "TSHINDIDI" ,mais plutôt "TSHIBINDI".


 


Il faudra bien revoir cette question.Ce sont là 3 mots différents .J'ai l'impression que tu fais confusion L'ORTHOGRAPHE.

Mayanga 19/11/2012 14:45


Cher frère Jules ! Je réponds à ton post en me référant d'abord à la définition du mot anecdote donnée par le dictionnaire français :anecdote, nom féminin dont le sens est : bref récit d'un fait peu connu, curieux ou piquant. Compris ainsi, je ne vois pas en quoi une interview contenant quelques anecdotes serait une source de
polémiques ou de dénigremenst de quiconque ou de quelque chose.


Un exemple : Jeannot Bombenga a livré l'anecdote suivante lors d'une interview réalisée par une télé locale; elle m'a été rapportée par un ami. Il 'agit de la chanson Mado de Bombenga et le Vox
Africa. A l'époque où cette chanson est apparue sur le marché, d'autres artistes avait aussi chanté une certaine Mado en l'occurence Tabu ley avec Mokrano, Lokombé et les Grands Maquisards et
Cely Bitshu avec l'Ok Jazz...Tous ces artistes en réalité avaient été contacté par Roger Izeidi qui connaisait des problèmes conjugaux avec sa femme prénommée Mado.IL avait promis une prime à qui
composerait la meilleure chanson se rapportant à la situation de son ménage. D'après Jeannot Bombenga, on ne sut jamais qui avait remporté la prime (car selon moi, Izeidi avait dû le faire
discrètement).


Voilà mon frère Jules, le genre d'anecdote qui nous apporte des informations inconnues à l'époque et qui nous éclaire sur la multiplication soudaine de chansons dédiées au même prénom, ce qui
n'était pas le fruit du hasard.


J'espère avoir oté la réserve que tu peux avoir concernant les anecdotes.


Congolaisement !

























Eyinda 19/11/2012 12:04


Flash ! Flash !


Le roi fainéant serait à Kigali entrain de suivre comment la ville de Goma tombera aux mains de ses frères Zairwa, entretemps à Kinshasa certains MIKONZI ont déjà commencé ya KOKANGA BISAKA.

jacob lusala 19/11/2012 03:31


Mbote Bandeko,


Ecoutez Papa Jeannot Bombenga grâce à Kinalo et Mboka Mosika a été un grand plaisir pour moi. Je me suis replongé dans mon enfance à Yolo-Nord dans les années 60-70. Yolo fut un centre de
rayonnement de la culture des sports à Kinshasa. Beaucoup de grands noms avaient habité ce quartier, comme Vicky Longomba, Jhonny Bokelo, Rossignol, Colon Gentil, Kallé, Evoloko, Ya Eddy Mabungu,
Biko Star, Bozi Boziana, Madilu, Mbole, Djo Mali et Franco Mongo, etc. Et oui, Papa Jeannot Bombenga avait habité la rue Watsa, la même rue que Sambi, le grand gardien d'Imana et des Léopards et
le Vieux Nduka, le plus grand coureur cycliste qu'ait jamais connu notre pays. Mboka Mosika avait déjà parlé du cycliste Franky Ombazi. Il aurait été bon que les Mbokatiers puissent enchaîner
avec le Vieux Nduka, notre Jacques Anquetil.


De même, Mboka Mosika pourra nous balancer davantage des supports radio-télévisés de Papa Bombenga pour instruire la jeunesse du pays. J'en appelle donc à tous ceux qui connaissent un pan de
l'histoire de notre pays de le livrer à tout le monde. Car, chaque jour qui passe nous perdons une partie de notre histoire.


Cette recherche doit se poursuivre avec d'autres grands momuments de l'histoire du pays, comme Maître Taureau qui pourra nous parler comme précurseur des concours de musique et danse et de miss
qu'il avait lancés au pays. N'oublions pas que Maître Taureau a aujourd'hui plus de 80 ans. Il y a aussi Papa Jamais Kolonga qui pourra nous parler de Kallé ét l'African Jazz sans oublier la
Table Ronde de Bruxelles et de l'évolution de la radio et de la télévision au Congo dont il fut un des grands animateurs.


C'est comme cela que nous pourrons écrire une grande page de l'histoire de notre pays pour les jeunes générations.


Nasukisi awa lelo. Nlkolo apambola mboka Congo ya bankoko.

Claude Kangudie 18/11/2012 22:50


Mon frère JPK. J'ai pris bonne note de votre commentaire. Mabika Kalanda est un grand sage et philosophe. Un de ses livres les plus connus s'intitule "La remise en question" où il développe le
concept du retour à l'authenticité. Idée qui sera reprise par la 2ème République, sans souligner que c'était un concept de ce grand monsieur...Pour ce qui est de votre définition des thèmes que
vous évoquez, je l'accueillirai avec beaucoup de joie. Kuetu ku ndela, nansha bakuamba nzala. Elikia na biso na Congo.


Claude Kangudie

jpk 18/11/2012 18:50


A Mr KANGUDIE


J' ai lu votre article consacré au tshibawu , tshindidi et lupemba et vous en remercie


Votre définition de ces concepts en particulier de ce qu' est le bibindi est un peu différente de celle donnée par MABIKA KALANDA dans son le livre LA REVELATION DU TSHIAKANI.Je vais vous envoyer
cette définition dans un prochain commentaire.


Ndi mbala mukanda wa MABIKA KALANDA matuku aa

zenga mambu 18/11/2012 16:02


Sans chercher à faire une polémique avec différents commentateurs sur ce blog,de prime abord, je remercie BOMBENGA pour son humilité et sa reconnaissance en ce qui concerne l'évolution de notre
musique. Les juenes , d'aujourd'hui, savent chanter et ils ont révolutionné notre rumba mais nous restions toujours reconnaissants aux précurseurs de notre musique moderne. Ils ont su mettre les
jalons musicaux de notre art d'orphée et sans être hypocrite et jaloux"motema mabe" trop passéîste, mes compatriotes, soyons cartésiens et essayons de faire des recherches sur notre musique. Et
vous constaterez qu'elle a bien évolué.Il ya des chansons de Wemba que je n'appréciais pas , mais depuis un moment avec des appareils musicaux aux enceintes performantes, si vous écoutez un Wemba
, vous sentez la vibration de sa musique avec son timbre vocal, vous vous rendez immédiatement compte que le gars s'y connaît dans le chant.Pour bien apprécier leur musique , mettez les préjugés
de côté, c'est alors cette musique vous captive. Ou tout simplement, vous l'écoutez avec des casques dans les oreilles , mais le répertoire de Wemba vous emballe et vous crée en vous une sorte de
ravissement et d'emportement extraordinaire. Ce n'est pas du fanatisme, c'est un constat personnel et si vous en voulez , faîtes l'expérience !!! Il associe dans ses chansons des rythmes
brésiliens, espagnols ,cubains; ces chansons sont devenues comme "du bon vin" mis dans les vieilles outres.J'ai visionné aussi ses clips sur Taratata de Naguib lors de ses passages à ses
émissions mais qu'il est formidable le gars mais trop négligent. Il pouvait bien rapporter des devises s'il était encadrer par l'Etat congolais, mais par ses propres efforts( effo perso), il a su
se faire connaître sur les 5 continents en dépit de son niveau d'intellect. Bombenga a raison quand il dit que nos jeunes font aussi de la bonne musique.

Claude Kangudie 18/11/2012 15:01


Bonjour cher TOUS...Nalingi na beta sete na commentaire ya ndeko na biso KING. Ye apesi biso lien sur extrait moko na You Tube. Na extrait oyo, tozali komona musicien moko ya Thu Zahina azali ko
répondre na ba questions ebele. Il s'agit de MAKITU SULEMANI. Nazali kotia lien wana pour que batu nionso balanda makambo Makitu azali koloba. Ezala na oyo etali ndenge ba nzembo ezali ko se
composer na ba orchestre na biso, par exemple nzembo "Lokoko" ezali ya showman Kelly mais c'est un travail d'équipe...na oyo etali Franco Luambo, personnellement nakoloba ke ndoki soki aleyi
moto, ye wana nde akolela mingi na matanga, bongo bato nionso bakoloba: mawa, alingaki moweyi mingi !!! alors ke ye nde kadia mpemba...Thu Zahina alekaki bango nionso...Pour les jeunes
d'aujourd'hui, ba ko comprendre na bilili oyo ke manso tolobaka awa mpo na miziki na biso, ezali bobele solo. Pour de bon, prenons le plus bel élan...dans la paix. Tokanisa Congo na biso ezali na
mbonge ya mabe...


http://www.dailymotion.com/video/xv5b5i_sekele_music?start=2#.UKiqFocsATY


Claude Kangudie.

Ya Theo Frank 18/11/2012 14:43


Merci pour cette interview de Jeannot Bombenga..un de geants de la musique congolaise..J'ai beaucoup aime son humilite..Il a reconnu..ce qui est rare de nos jours..que c'est le Grand Kalle qui
lui a montre comment structurer une chanson..il etait un compositeur de talent..mais l'apport de Kalle dans son evolution artistique a ete reconnu...voila ce qui nous manque dans la nouvelle
generation...

MWENZE 18/11/2012 14:22


Moi musicologue,tu rigoles!Tu aurais déjà lu mes écrits quelque part.Non,je ne suis qu'un modeste mélomane,au vrai sens du mot,c'est-à-dire amoureux de la bonne musique.


Je reviens sur mon appel à l'endroit de Rochereau:qu'il nous dise ce qu'il nous raconte que dans la dernière phrase de la chanson "L'âge et l'amour".


MWENZE

jpk 18/11/2012 12:13


A Mr MWENZE


Vos analyses sont toujours pertinentes et je m' en rejouis.


A propos des chanteurs, nous observons aujourd' hui que tous cherchent à chanter comme des ténors et cela à pour conséquence l' altération de la voix.Je donnerai en exemple le cas d'
EMENEYA  qui a tout gâché en cherchant à imiter les ténors.C'est PAPA WEMBA qui a fait ce constat en rappelant que, lui avait recruté Emeneya pour que sa voix basse viennent soutenir ses
envolées haut perchées .


D' après un des commentateurs, Jeannot BOMBENGA  a toujours évolué dans son registre vocal même si sa voix n' est pas dominante.C'est peut être là le secret de sa longévité.


Merci encore une fois pour vos éclairages.Etes-vous musicien ou musicologue?Moi je gratte la guitare mais sans atteindre le niveau d' une virtuose.

MWENZE 18/11/2012 11:01


Cher JPK,entendons-nous:Grand Kallé est un génie.Qui plus est,il bénéficia des techniques de chant auprès des maîtres-chants de la chorale Saint-Jean dont il fut sociétaire.Sur Grand Kallé,il n'y
a jamais rien à redire,rien à contester,personne n'en n'a pensé du mal et à aucun moment sur notre site.A ma connaissance.Je puis seulement me réjouir combien ce que vous rapportez confirme mes
propos:Grand Kallé savait,tenant compte des capacités de ceux qui l'accompaganient,de leur aisance au chant,voire du chromatisme(de la couleur)à donner au chant,dans quel accord telle ou telle
chanson se devait d'être exécutée.Mais,ce qui est valable pour Grand Kallé l'est-il forcément pour tout le monde?Il ne faut jamais faire d'un cas particulier un cas général.Tout le monde n'est
pas Grand Kallé.A preuve,les chanteurs qui aujourd'hui donnent l'impression de s'étrangler au micro, le cou tendu et tous nerfs dehors:"kozanga koyéba!".Il est tout aussi clair pour ceux qui ont
chanté aux côtés de Grand Kallé,de bénéficier des ficelles du métiers à ses côtés,de sa part.


Je terminerai par Rochereau Tabu Ley.Je prierais tout mbokatier susceptible de l'approcher,qu'il nous décrypte enfin sa dernière phrase encore incompréhensible (48 ans après!)dans "L'âge et
l'amour" avec l'African-Fiesta:"...mais je n'ai jamais(ce n'est jamais?)...car l'amour(?)....je suis passé(?)"


MWENZE

king 18/11/2012 10:53


ceci n'a rien à voir avec l'article mais voici quand même un ancien membre de thu-zaïna dans l'émission sekele. il fait quelques révélations sur luambo et sur lita
bembo: http://www.dailymotion.com/video/xv5b5i_sekele_music?start=2#.UKiqFocsATY 

king 18/11/2012 10:14


sur cet élément on voit bombenga qui donne ses impressions vers 1min30sec lors de la décoration de tabu ley: http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=a9NnCNDDT2U

Jules 18/11/2012 08:00


Ndeko Mayanga,


Ce sentiment d´être resté sur sa faim.


C´est bien dit, Papa Jeannot Bombenga akokaki koloba mingi, kasi awa alobi l´essentiel, donc côté boulot, pamba te trop parlé peut tuer ndenge balobaka, ba vieux mingi ya ba ndulistes baleka awa
na mboka-mosika, baloba ya trop sans pourtant baloba quelque chose ya malonga, peut-être na ba anecdotes yango nde fin de fin ebotaka biloba-loba, ekozala na yango makambo ya solo ozali
koloba kasi ezali lisusu makambo ya boulot te, il faut mpe o tenir compte ya batu bazali kolanda yo, bakozua yo sérieux na ba propos na yo na ndenge ozali kosopa lisolo na yo, tangu okomi oh kutu
kingani alingaki ba nkisi mingi, omoni bien ezali na yango ya solo, kasi ezali yango te batu balingi bayoka, puisque masolo ya marque wana ezali réservé mpo na biso ba NGEMBO donc radio-trottoir.
Nayebi te soki ozali satisfait na mise au point na ngai. Nzambe na likolo ô nse  boboto na bato.


Wa yo Jules.

jpk 17/11/2012 20:34


A Mr Mwenze


Avant toute chose, je vous remercie pour la justesse de vos commentaires et analyses.Grâce à vous moi qui n' ai pas  grandi à l' époque où DR NICO était actif, j' ai compris l' influence de
cet artiste sur tous les guitaristes congolais.


Je suis d' accord  quand vous dites que la chanson congolaise se bâtit autour du guitariste.Et bien c' est ce dernier qui est compositeur.Mavadiku Michelino l' a une fois dit sur une radio
bien connue de bruxellois.Al' époque où il évouluait aux côtés de Tabu Ley, celui-ci lui demandait de jouer un air sur lequel on venait greffer les paroles.


Il y a donc de mon point de vue des auteurs qu' il faut bien distinguer des compositeurs même dans la musique congolaise.L' un des plus talentieux actuellement c'est OLIVIER TSHIMANGA sans bien
entendu oublier LOKWA KANZA ,MAIKA MUNAN ,SOUZY KASEYA

Mayanga 17/11/2012 18:24


C'est étrange: j'ai espéré cette interview et pourtant il me reste un sentiment d'insatisfaction. Papa Kinalo a fait du bon travail, la qualité sonore qui fait souvent défaut dans nos documents,
est impeccable. Ce sentiment " d'être resté sur sa faim" est probablement dû à la durée trop courte de l'interview, car ce grand monsieur, a visiblement beaucoup d'anecdotes et d'infomations sur
la musique congolaise à nous livrer. Souhaitons qu'il y ait une suite plus longue.


Merci à Joao Kina (Papa Kinalo) pour sa réactivité et ce cadeau qu'l nous a envoyé.

jpk 17/11/2012 17:52


Une fois qu' artiste qui a évolué aux côtés d' un aïné devient à son tour une vedette, ce que on constate habituellement c' est le manque de reconnaissance.


A la mort de Kallé j' avais entendu ses anciens collègues dire que c' est Kalle qui décidait dans quelle gamme jouer ( soki alobi to beta na DO to beti na DO) telle ou telle chanson,comment
alterner les intreventions des chanteurs etc.


Jeannot Bombenga a reconnu la place de KALLE dans sa carrière musicale.De toute les façon une chanson est toujours le résultat des apports de plusieurs personnes .

MWENZE 17/11/2012 17:43


DIERTO,mboté!Kasi nionso oyo likolo n'o té!Na espri ya bien.Soki yo té...


A JPK je dirais que dans notre musique,pour ne pas dire dans notre culture musicale,nous sommes auteurs-compositeurs,c'est à dire que notre inspiration est naturellement simultanée:l'air d'une
chanson vient en temps que les paroles,une grâce de Dieu,pendant que dans la musique occidentale il s'agit de deux  démarches bien séparées.L'air de la chanson,qu'on appelle musique,et les
paroles,le texte de la chanson,qui se présente comme un poème.Ainsi vous verrez sur les pochettes de disques l'annotation paroles:songolo,musique:fulani.Il arrive que la même personne fasse les
deux,mais c'est une exception.Quant au montage d'une chanson,il est collégial et très souvent s'articule autour du soliste.Quand bien même on entend dire par-ci par-là de tel
chanteur,arrangeur,je n'y crois pas et je maintiens,la chanson congolaise est souvent arrangée,donc bâtie par un collectif de musiciens inspirés au sein de l'orchestre au jour des
répétitions,particulièrement autour du soliste,et c'est la vérité.Je parle de la musique des années 50 à 90.Tout le monde met la main à la pâte pour la mise en forme d'une chanson.Opération
confiée à un arrangeur en occident.


MWENZE

king 17/11/2012 15:45


on apperçoit jeannot bombenga à droite lutumba sur ces images vers 2min...mais ce qui a
frappé mon attention et me laisse encore bouche béante c'est le comportement de zacharie face à wetchi toujours sur cet élément vers la fin...ah Tshilobo Mawaja (comme dirait Claude Kangudie),
j'ai soif d'un Etat de Droit dans mon pays : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=lGpESSWcH2w

king 17/11/2012 15:42


on apperçoit jeannot bombenga à droite lutumba sur ces images vers 2min...mais ce qui a frappé mon attention et me laisse encore bouche béante c'est le comportement de zacharie face à wetchi
toujours sur cet élément vers la fin...ah Tshilobo Mawaja (comme dirait Claude Kangudie), j'ai soif d'un Etat de Droit dans mon pays    

Liteya 17/11/2012 14:02


Ndeko JPK,


Okoki kotuna Redo Likinga, akoyebisa yo kaka ndenge vieux Jeannot Bombenga We Wando alobi, okoya na texte na yo, oyembi bayoki yo, puis na sima vieux Kallé a retravaillé yango. Ezali d´abord
vieux Kallé et par la suite ye moko vieux Jeannot na vieux Rochereau, bakosala tout oeuvre na yo elanda lokolo ya malamu, tuna ba Papa Wemba, ba Nioka Longo et consorts bakoyebisa yo se ndenge
wana. vieux Jeannot alobi bien vieux Kallé ayebisaki ye ozali na don ya miziki kasi ezangi yo mua makambo misusu to ba sécrets ya mosala mpo ete nzembo na yo ezua lokolo ya malamu. MOSALA NIONSO
BAYEKOLA YANGO.

jpk 17/11/2012 13:45


Je suis trop jeune pour connaitre Jeannot Bombenga.Néanmoins j' ai apprécié son interview et même ses chansons disponibles sur Mbokamosika.


Quand on interroge nos artisite, c' est le cas de bOMBENGA je trouve que l' on ne va pas  au fond de choses.Par exemple pourrait-on demander  à cet artiste comment il composait ses
chansons.Est-il auteur ou compositeur?D' après ce qu' il a dit, ses oeuvres tout comme celles de TabuLey étaient retravaillées  par le grand Kallé.


Dans quelques commentaires qui ont suivi l' hommage au DR NICO certains se sont évertués à discréditer KABASELE qui selon moi a mis en place les bases de la musique congolaise moderne.Sa façon d'
introduire le chant demeure d' actualité.Ata maloba ya pamba KELIYA EEE.Il était à l' aise sur plusieurs styles musicaux aussi bien français, espagnol que lingala.


kanku ka kolo konko

Serge - Kongo na biso 17/11/2012 11:29


Mbote mingi ba ndeko,


Vieux Jean Bombenga Wewando dit Jeannot Bombenga asololi na ndenge ya ba
mikolo penza, 50 ans ya musique na 78 ans ya mbotama epesameli na mutu nionso te (maasha’Allah to volonté de Dieu). Papa Kinalo osali mosala monene pe kitoko, vraiment ba encouragements
mingi pe kozanga te kotindela biso ba émissions misusu soki ezali pe ozua ngonga osolola na ba Vieux Sam Mangwana pe Mario Matadidi Mabele tango baza nanu na bomoyi.


Boboto o mbokamosika


Serge – Kongo na biso

DIERTO 17/11/2012 06:20


Rien à dire na tondi yo botondi Papa Kinalo osali vraiment oyo ezalaki na kati na ngai olakisi professionalisme na yo c'est une leçon pona ba journaliste ya lelo ba yebaka kosala ba recherches,
element na yo ezali inspiration ya saint esprit ekotikala libela na ba archives parceque ezali pièce ya anthologie.


kulutu Messager na le vieux loup Mwenzé bomoni ngambo bolukaki place ekomi (rire) en tous cas balle oyo eza but ya giza..... 


Boboto pe bondeko

LUSED 17/11/2012 06:09


PHOTO DE JEANNOT BOMBENGA ET 53 ANS DE MUSIQUE


 


1-PHOTO
Que les Mbokatiers de Kinshasa ,nous aident en nous envoyant sa photo la plus récente.Qu'ils disent à Jeannot Bombenga que les Mbokatiers veulent voir ton visage actuelle de 2012 ,avec 78 ans
dâge.En tout cas un peu de sacrifice.Peut-être un video sera plus compliqué ,mais juste une photo actuelle.


 


2-53 ANS DE MUSIQUE PAS 50


OBS:Dans l'interview Jeannot Bombenga a dit qu'il 78 ans d'âge et 50ans d'oeuvre musicale.Il dit encore ,qu'il a commencé la musique en 1959.Mais si vous faites le calcul de 1959 jusqu'en 2012
,c'est 53 ans ,pas 50 ans.


 


Que les Mbokatiers de kinshasa lui rappelent cette erreur de calcul.Puisque les interviews ne sont pas  terminés.Comme Jõa Kina (Papa Kinalo) ,Un autre journaliste peut l'interpeller encore
,surtout que MBOKAMOSIKA vient de le faire rescussiter.Il faut lui prévenir d'avance que c'est 53 ans de Musique (pas 50)


 


LUSED