Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Le roi arrive à Léo

 

Jeudi, 30 juin 1960

C’est l’effervescence dans tout le pays. Avant le début des cérémonies, Baudouin en sa qualité de chef d’Etat de Belgique arrive le matin pour la passation du pouvoir après 75 ans de colonisation. « Ata ndele, mokili ekobaluka » avait prédit Adou Elenga en 1953. Sept ans plus tard, le rêve était devenu une réalité. Mais la journée n’est pas sans faute. Elle est émaillée d’incidents : vol du sabre royal sur le boulevard Albert (actuel boulevard du 30 juin), manif des anti-Lumumba et discours virulent du Premier ministre à l’endroit de l’ancienne puissance coloniale. Pour ce dernier jour de la colonisation, la Belgique avait été quelque peu démystifiée.

 

 

Le roi Baudouin à Léo

Arrivée du Roi à l’aéroport de Ndjili. Sur le tarmac, il est accueilli à sa descente de l‘avion royal par le tout fraîchement président élu du Congo accompagné par le Premier ministre, les plus hauts responsables congolais et les représentants de l’administration coloniale.

 

 Ndjili 30 juin '60

 

Les deux hommes d’Etat prennent place dans la limousine officielle conduite par un chauffeur congolais.

 

 

revue des troupes

Ils quittent l’aéroport, direction: le Palais de la Nation pour la proclamation de l’indépendance.

 

 

Baudouin-Kasa-Vubu                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Le Roi Baudouin et le Président Kasa-Vubu traversent le boulevard Albert (futur boulevard du 30 juin) sous les acclamations tant des Belges que des Congolais. C’est sur cette principale artère de Léopoldville que le sabre royal sera volé par un certain Ambroise Boimbo.

 

 

 

Samuel Malonga

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article