Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Notre question qui s'adresse aux Lushois consiste à connaître la vraie origine du mot KATUBA. Pourquoi et depuis quand dénomme-t-on les Mini Bus " KATUBA" au Katanga ?

MSG

 

 

Cher Mboka Mosika,

Je voudrais, avec votre permission, donner l'origine du mot katuba commis d'office aux taxis bus circulant au Katanga et particulièrement à L'shi.

La commune de Katuba, la plus populeuse de la ville de Lubumbashi est créée en 1954 pour répondre à l'explosion démographique que connait la ville à cette époque et on va lui donner le nom de Katuba du nom du petit cours d'eau qui délimite les contours de la nouvelle agglomération exactement de la même manière que la rivière Kalamu à Kinshasa  a donné son nom à la commune de kalamu. Pour rejoindre le centre ville ou rallier les autres communes de L'shi à partir de la commune de Katuba, à l'époque, le transport en commun est assuré par des minis bus de marque renault modèle estafette ( des années 50 ) que l'on a vite fait de baptiser Katuba car ces véhicules privés ne deservaient que la commune de Katuba. C'est ainsi que la petite rivière ( Katuba ) mouille les contours de la nouvelle commune en lui donnant son nom ainsi que les taxi-bus deservant cette commune. Plus tard, le nom de Katuba s'appliquera carrément à tout véhicule de transport en commun privé quelque soit sa taille ou le trajet qu'il exploite à l'intérieur de la ville de L'shi et même partout au Katanga. Katuba c'est donc un petit ruisseau qui se jette dans la rivière Lubumbashi laquelle se jette à son tour dans la rivière Kafubu au sud de la ville.

Mulangu Gaston

 

 

La commune de la Katuba de lubumbashi était la seule commune desservi vers 1957 à  '64 par des bus de fortunes des privés. Ainsi quand ces bus s'étendirent vers d'autres quatre communes de Lubumbashi; de l'époque, qui  étaient desservies par des GEROBUS de la TCK(transport en commun du Katanga),on les appellerent les KATUBA   en référence de la commune originaire de leur sorti. il y avait aussi la famille de Kamba Paul qui  avait un bus pour  le traffic commune Ruashi -Bel air- VILLE(commune de Lubumbashi), quand il pleuvait c'etait la douche à l'intérieur!nous disions: Nilipanda kamba polo leo( je pris le bus de Kamba paul aujourd'hui)

Athanase.

 

 

Nous suivons avec intérêt les récits de nos frères Atanase et Ilunga Bukasa sur la mémoire du Katanga.

S'ils pouvaient également dans leurs récit nous dire un mot sur l'origine des termes suivants :

KABUNDIMBO (Asphalte)

Mingoshi  (Mines)

Componni (Cités pour travailleurs)

 

Messager

 

KABUNDIMBO(déformation en Tshiluba du Kasai de KABULIMBO)   orginalement veut dire COLLE, ainsi quant on asphaltait les avenues au Katanga avec des methodes anciennes:   la couche final de Bitume etait asperge au dessus des graviers et autres agregats; et la populace sans attendre que ca seche-minimum 1jour- passaient dessus et ansi la bitume collait aux souliers,plantes de pieds,  ainsi la bitume ayant la propriete de colle fut appellee KABULIMBO,Depuis lors toute route asphaltee au katanga est appelee KABULIMBO.

MUNGONCHI:  deformation du mot MUGOTI du langue BEMBA du Congo et Swahili de la Tanzanie   le mot veut dire tunnel, quand l Union Miniere    commenca a creuser des tunnels pour la exploiter les minerais, on commenca a appeller ces forages MUNGOCHI et  les tribus LAMBA, BEMBA, KAONDEs des alentours des mines fuyaient de leur villages pour ne pas entrer dans ces tunnels ou ils  croyaient  vivait un grand serpent souterrain Qui'ls appellent MPUMINA createur de tremblement de terres.jusqu'a ace jour quand il y a tremblement de terre comme adans la region de Likasi, Les disent: MPUMINA ANA PITA( le serpent souterrain mpumina est passe).

KOMPONI: vient de l'anglais COMPOUND terme amené par les colons anglais et les Rhodesiens noirs(Malawi,Zambia,Zimbabwe) c hez nous au Congo. ce mot est utilise jusque maintenant en Zambie, Malawi,Zimbabwe pour designer les cites dortoirs ou vit les noirs. ains nous avons par exemple le mot Bucket(seau) devenu au Katanga MBEKETSHI , Shovel(pelle) devenu FOSHOLO. a ne pas oublier que L'actuelle Zambie avait  deverse sur le Congo plus 50 000 de ses sujets chez nous pour la main d'oeuvre, pour terminer nous avons 2 swahili au Katanga, a Kolwezi ASHINAKO(il n'est pas la), UNIKABULIYE(donnez moi).a Lubumbashi ANAKO(il n'est pas la), UNIPE(donne moi)  UNIKABULIYE(distribue moi)  l 

 

Athanase

 

Pour remercier ceux qui sont en train de  nous relater l'histoire du KATANGA des années '40 et '50, nous avons sélectionné deux oeuvres de deux natifs de Jadotville, à savoir Jean-Bosco Mwenda et Léon Bukasa. Ces chansons originales , enregistrées en 1952 sont dédiées à tous ceux qui suivent durant cette semaine les mémoires du Katanga sur notre blog.

Après le Katanga, nous aborderons les mémoires des autres provinces. Tous ceux qui voudraient y contribuer peuvent déjà nous envoyer leurs récits. Il est temps de nous intéresser à l'histoire de toutes nos provinces, sans exclusion.

Mbokamosika

.

 

Tambala Moja, par Jean-Bosco (1952)

Bibi Sultani, par Léon Bukasa (année '50)

Cher Mboka Mosika,
S'agissant de " kabulimbo " ou " kaburimbo ". Le vocable contient le mot " burimbo " qui signifie colle en swahili du Katanga et kaburimbo c'est le nom donné au goudron, à l'asphalte utilisé dans le recouvrement des chaussées et routes tout simplement parceque ce résidu du pétrole est un produit très collant surtout lorsqu'il est exposé à la chaleur.
Mungochi: c'est l'appelation courante de toute mine souterraine. L'UMHK tout comme la Gécamines ont exploité des mines souterraines ainsi que des mines à ciel ouvert ou carrières à ciel ouvert. Mungochi c'est donc le nom donné à la mine sous terre.
Komponi: L'UMHK tout comme la Gécamines ont construit des cités pour loger le personnel ( ouvriers et cadres ) afin de le stabiliser et le fideliser à l'entreprise. Ces cités des ouvriers ou campements vont s'appeller Komponi du mot anglais compound ou enclos. En effet au tout début ces cités étaient de véritables enclos soumis aux règles et à la discipline y imposées par l'entreprise. L'UMHK c'était un Etat puissant dans un Etat.
 
Gaston Mulangu   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messager@ 11/12/2010 16:49



Nos remerciements à Athanase, Ilunga Bukasa et Gaston Mulangu pour leur maîtrise de l'histoire du KATANGA,


Pourraient-ils nous relater le phénomène MUTUMBULA ou BATUMBULA dont nous avions essayé d'aborder sur ce blog.


Qui étaient les Batumbula? des brigands? des agents recruteurs des grandes sociétés du Katanga? ou des simples marginaux?


 


Messager