Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

FINS DE CARRIERE TRAGIQUES DE NOS JOUEURS DES LEGENDES

 

 

 

Dans cet article, nous allons mettre en exergue comment certains de nos joueurs ont mis fin à leur carrière, pourtant brillantissime. Nous reviendrons sur des cas marquants que certains parmi nous ignorent. Ceux qui savent aussi les circonstances ayant entraînées une fin de carrière anormale de nos footballeurs peuvent nous enrichir. Ceux qui auront des précisions sur cet article, peuvent nous compléter. Ce sera avec un grand plaisir que nous les entendrons aussi. Et cela dans l'esprit « mbokatiste ».



5. CES JOUEURS IDENTITE DE LEUR CLUB...ET CES MECENES DE NOS CLUBS

 

Au Congo, nous avons de grands clubs. Ces clubs sont souvent identifiés au travers de leurs joueurs emblématiques...ce sont les bijoux « intransférables » de la maison. Leur nom s'identifie avec celui de leur club. Combien d'épopées n'avons-nous pas vécues en matière de transfert inter club...justement car tel club avait la prétention sur tel ou tel autre joueur emblématique de son concurrent. Il nous souviendra, quand Vita Club se mit en tête l'idée de recruter Mbemba Tostao des Diables Noirs de Brazzaville, cela donna lieu à quelques échanges épicés sur le fleuve Congo. Un véritable artiste du ballon, ce Tostao. Et bien les dirigeants de Diables Noirs demandèrent aux véclubiens, en échange, qu'on transfère Mayanga, Nday, Kibonge et Kembo Pinto chez eux...Cela veut dire que les bijoux de famille doivent rester à la maison.

Nous allons essayer de donner les joueurs « identité » de quelques clubs. Certainement, nous en en oublierons d'autres...mais qu'on nous pardonne. Pour St Eloi Lupopo, les Lumpas de Lubumbashi, nous pouvons citer Mukalayi, Ilunga Vintchoum, Ilunga B52, Zege « Mobylette sans bougie », Muamba « Docta », Lukanga « Chariot », Kabale « Service ». Pour le TP Mazembe, les « badianguena », nous avons Otepa Kalambayi, Muepu, Mukombo, Kazadi, Katumba, Mulenda, Kalonzo, Léonard Saïdi, Tshinabu Tshondo, Buanga Tshimenu, Pierre Kalala, Mutuale « Solenso », Kapata « Dix sengis », Massengo, Ndume et Mutombo Pélé. Pour Daring Faucon Motema Pembe, les « matiti mabe », nous pouvons citer Raphaël Motonga, Babayila, Fifi Nzuzi, Kabamba « Géomètre », Mampuya « Le père », Makelele « Soucous », Muwawa, Mana Mambueni, Mbungu Tex, Alima Monga, Mobezo Mbengani, Muanza mirage, Raoul Kidumu et l'inoubliable Emmanuel Kakoko. Pour les dragons de Bilima, nous avons Matumona, Mandiangu, Malgbanga, Epoma Fanfan, Beya, Binda, Mafuala « Magie », Mvukani prince, Tison Buanga, Pembele Ngunza dit Tchang Laï, Donat Mosambo, Siampasi, Mbabu Zumbel, Yamba Durango, Mobati Ndalago, Mayele Awul Ayel, Mukandila Petit Donat, Ndongala Ndonglish, Bamoleke, Mafuta Rico, Ernest Mokili Saïo et Muntubila Ndiela Santos. Pour l'US Tshinkunku de Kananga, « Sanga bilembi », nous avons Ngenyibunyi Bonga Bonga, Tshibangu Zamatch, Mbuyi Tshibuabua, Malumba « Cobra », Kangudie Table Ronde, Kayembe FM et Pierre Nday Mulamba, Mutumbula wa tshiniangu...Pour Nday, nous savons que c'est dans Vita que beaucoup l'ont découvert. Mais nous le mettons dans l'US Tshinkunku car cette équipe est son club de coeur, d'après ses propres dires. Pour l'AS Bantou de Mbuji-Mayi, nous avons Mulumba « Oiseau », Kalala TV, Kabeya « Sotcho », Tshabuta « Ebouende », Tshimanga « Masasu », Tshisekedi « Belinda », Kampala « Mustang », Kianga « Muller » et Muteba « Lazaro ». Pour SM Sanga Balende, nous pouvons citer Kanyinda Buanga, Lumpungu « Six yards », Bafuafua « Oblack », Kasongo « Wimpi », Kabandani « Docta », Mufuta « Mazda », Kajingulu « Jumbo », Ntumba « Mongali », Kalonji « Seigneur », Tshidibi « Scibe », Kazadi « Apeka » et Ndaya wa Dianda Empire. Pour l'AS Vita Club, « mokonzi ya terrain », nous avons Pombi, Tubilandu, Musungu, Lungwila, Mange « Général », Luyeye, Lobilo Boba, Mayaula Freddy, Adelar Mayanga, Jean Kembo, Vincent Muniangu « Zembe-zembe », Katshimuka Tshipepele, Tamundele, Kondi, Diantela, Mambueni Maufranc, Kadima, Joseph Kibonge « Gento », Lofombo Ngeleme, Luc Mawa, Ricky Mavuba et Nday Mulamba dit Volvo. Nous avons retenu les clubs représentatifs du football congolais en ces années-là. Il était quasiment impossible que ces joueurs changent de club. C'est ainsi que malgré son immense talent, il était hors de question qu'un joueur comme Ndaya Mukuba quitte Sanga Balende pour un club de Kinshasa ou de Lubumbashi...Mais si ces joueurs étaient identifiés à leur club, il y avait derrière ces clubs des hommes tout dévoués aux couleurs de ces clubs. Ces mécènes, aujourd'hui méconnus, étaient les principales fondations de la réussite de ces clubs. C'est ainsi qu'au nom des sacrifices consentis par eux pour ces joueurs, il n'était pas question que ces derniers aillent voir ailleurs. A savoir que le professionnalisme n'existe pas chez nous. Nous pouvons citer Tshikem pour les équipes de Kananga, Ngoyi Tshiangolard, Lubula Odjuku, Muanankesa Muanza, Mukendi Mumunt pour les équipes de Mbuji-Mayi. A Kinshasa, nous savons que derrière Himalaya National, il y avait Kuba di Vita. Pour le TP Foudre, il y avait l'oncle Nythouf. Etoile du Zaïre, il y avait Mbemba « Raison ». Pour Matonge, il y avait Ado Makola. Pour Mabuidi, il y avait mbuta Kimpedi. Pour la petite histoire, quand il s'agissait de jouer contre Motema Pembe, Mabuilu devenait Mabuidi pour Imana...Pour Motema Pembe, il y avait Papa Poto Galo, Mayifuila, Mukonkole...Pour V.Club, il y avait Moyowabo, Luambo Franco, Aponga...Pour Dragon, il y avait Apenela, Kabuita Nyamabu, Batantu, Kilandamoko, Idrissa di Mbuerika. C'est ce dernier, Idrissa donc, qui découvrit notre Muntubila Santos et Mukandila petit Donat...A tous ces mécènes, y compris ceux de Lubumbashi et du reste du pays, notre reconnaissance pour leur dévouement...Nous leur devons nos belles épopées sportives que nous nous narrons aujourd'hui, avec nostalgie au vu de nos joueurs actuels.

CLAUDE KANGUDIE

À SUIVRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tchebo 17/02/2011 22:02



alors mes frères vous aviez oublié kilasu dit pélé dans bilima,lunangu dans vita et kibiasi dit vignal dans daring



kapita 10/02/2010 11:18


chers mbokatiers pouvez vous me dire qu est ce qu il est devenu KIYIKA TOKO DIA FUA NSIUKA ? KIDUMU est toujours de ce monde ou decedé ? merci !


Al Mato 09/02/2010 22:10



Dans les annees 80, on notera chez:


- Tshinkuku: Kabasele qui fut pleurer Bilima a Kananga, mal-traitant la defense rouge et or, alors que la solde du mal aller a Kin fut en
faveur de Gaston Mobati et les siens. Les kinois etaient loges en ville et la pluie y tombait comme au jour de Noe. Ils se dirent que le match ne pourrait pas avoir lieu. A quelques minutes du
coup d'envoi la Fezafa depechera un messager (pas le notre ici) dire que Bilima risquait d'attraper un forfait. Il y avait pas de pluie au stade des jeunes. Les bilimiens sortirent sous la pluie.
Arrives au stade, ils furent troubles de voir qu'il y avait aucune goute d'eau sur la pelouse ni sur le territoire proche du stade. Leur chaos commenca la, comme ils pouvaient pas comprendre ce
qui s'etait passe cet apres-midi la dans le fief des corbeaux. Tout kinois comprendra ce jour-la pourquoi Sanga Bilembi etait 'wa bakishi ni bena muhongo'. Les kasaiens disent que 'bi kuambila
bidi mpata, bilengela wa dimuena ni mesu!' Uhhh! Ezalaki tshilengi heure moko boye koloba monoka ya ba koko! Na yoki mbimpa be! S'il y a quelqu'un qui etait au match ce jour-la, qu'il nous en
parle. Je l'ai suivi a la radio, bilimien que j'etais...completment decu! Mobati avait pleure serieusement, lui qui avait tout donne a Bilima, lui qui a lui seul nous gagnait des matchs, ne
pouvait pas inquiter le redoubtable capitaine Ngalamulume. Malgbanga de son cote etait de loin inferieur devant le sorcier Kabasele. Mbuku, dit licencie, avait perdu devant Mbuyi Tshibuabua au
milieu du terrain.


- Sanga Balende: n'oublions pas un certain Kayumba Heros, un ailier gauche qui savait punir son adversaire. Il etait du genre de Mobati, mais
un vieux dans l'histoire de notre foot par rapport a ce dernier. Et aussi le jeune Tshibangu Surkuf (Tshilukufua), neveu propre a Kalonji Seigneur. Le premier etait libero et le dernier stoppeur.
Un mariage jamais vu. Un vrai family affair. Les deux sont morts la meme annee, je pense, et on a dit qu'il y avait des fetiches dans cette histoire.


- AS Bantoue: on avait connu Nkuta, dit ‘moustique’. Il fut champion semeur des troubles. Il etait bon pour la bagarre sur le terrain. Le
genre de Nginamau, le fou (fou le) chez Imana. Moustique etait venu de Lusambo, d’une equipe qui s’habillait en rouge et or, et je pense qu’elle s’appelait aussi ‘Bilima’. Presque chaque
rencontre entre Sanga Balende et AS Bantoue se terminait dans la rue, raison pour laquelle durant mes annees a Mbuji Mayi mes parents m’avaient jamais permis d’aller au stade, pas seulement vu
mes 10 a 14 ans d’age, mais a cause de cette insecurite.



Al Mato 09/02/2010 21:54


Dans les annees 80, on notera chez: - Tshinkuku: Kabasele qui fut pleurer Bilima a Kananga, mal-traitant la defense rouge et or, alors que la solde du mal aller a Kin fut en faveur de Gaston Mobati
et les siens. Les kinois etaient loges en ville et la pluie y tombait comme au jour de Noe. Ils se dirent que le match ne pourrait pas avoir lieu. A quelques minutes du coup d'envoi la Fezafa
depechera un messager (pas le notre ici) dire que Bilima risquait d'attraper un forfait. Il y avait pas de pluie au stade des jeunes. Les bilimiens sortirent sous la pluie. Arrives au stade, ils
furent troubles de voir qu'il y avait aucune goute d'eau sur la pelouse ni sur le territoire proche du stade. Leur chaos commenca la, comme ils pouvaient pas comprendre ce qui s'etait passe cet
apres-midi la dans le fief des corbeaux. Tout kinois comprendra ce jour-la pourquoi Sanga Bilembi etait 'wa bakishi ni bena muhongo'. Les kasaiens disent que 'bi kuambila bidi mpata, bilengela wa
dimuena ni mesu!' Uhhh! Ezalaki tshilengi heure moko boye koloba monoka ya ba koko! Na yoki mbimpa be! S'il y a quelqu'un qui etait au match ce jour-la, qu'il nous en parle. Je l'ai suivi a la
radio, bilimien que j'etais...completment decu! Mobati avait pleure serieusement, lui qui avait tout donne a Bilima, lui qui a lui seul nous gagnait des matchs, ne pouvait pas inquiter le
redoubtable capitaine Ngalamulume. Malgbanga de son cote etait de loin inferieur devant le sorcier Kabasele. Mbuku, dit licencie, avait perdu devant Mbuyi Tshibuabua au milieu du terrain. - Sanga
Balende: n'oublions pas un certain Kayumba Heros, un ailier gauche qui savait punir son adversaire. Il etait du genre de Mobati, mais un vieux dans l'histoire de notre foot par rapport a ce
dernier. Et aussi le jeune Tshibangu Surkuf (Tshilukufua), neveu propre a Kalonji Seigneur. Le premier etait libero et le dernier stoppeur. Un mariage jamais vu. Un vrai family affair. Les deux
sont morts la meme annee, je pense, et on a dit qu'il y avait des fetiches dans cette histoire. - AS Bantoue: on avait connu Nkuta, dit ‘moustique’. Il fut champion semeur des troubles. Il etait
bon pour la bagarre sur le terrain. Le genre de Nginamau, le fou (fou le) chez Imana. Moustique etait venu de Lusambo, d’une equipe qui s’habillait en rouge et or, et je pense qu’elle s’appelait
aussi ‘Bilima’. Presque chaque rencontre entre Sanga Balende et AS Bantoue se terminait dans la rue, raison pour laquelle durant mes annees a Mbuji Mayi mes parents m’avaient jamais permis d’aller
au stade, pas seulement vu mes 10 a 14 ans d’age, mais a cause de cette insecurite.


James 09/02/2010 09:11


Je voudrais apporter ici une précision concernant les différents mécènes sportifs cités . En ce qui concerne Mabuilu, Kimpedi était l'homme fort choisi pour diriger cette équipe mais tous les
moyens financiers venaient d'un tuteur qui avait des hautes fonctions politiques à l'époque, j'ai cité UMBA-KI-LUTETE (un muyombe du Bas congo bien sûr). Et il avait également un hôtel du nom
de Mabuilu à kasavubu sur Opala, non loin des frères Soki ainsi qu'une polyclinique à Ngiri Ngiri su Saio et Niangara. Feu Président Kimpedi était un vécublien de sang, d'où le duel V.club- Mabuilu
le poussait à se srpasser pourgagner la confiance du tuteur.


Claude Kangudie 08/02/2010 19:33


Bonjour à tous...Je remercie le Messager pour ce complément et commentaire. J'en profite pour demander à ceux qui le savent de nous parler du mariage "Daring-Dragons"...et surtout de ses deux
derniers matchs avant le divorce prononcé par E. Kakoko Etepe.Ce fut aussi un affrontement de haut vol entre deux légendes: d'un côté Ernest Mokili Saïo dit Roi, pour Dragon et de
l'autre Etepe Kakoko, dit dieu du ballon, pour Daring Faucon. A Richard, je rappellerai que quand un talent musical ou sportif éclatait à Kin, même si la personne concernée n'était
pas congolaise de Kin, elle s'exprimait dans le club ou l'orchestre de son choix. C'est ainsi que les joueurs suivants faisaient partie du décor sportif kinois: Ngunza Pembele dit Tchang Laï, Yamba
Durango, Edo Dieningama, tous d'origine angolaise. Luc Mawa Nkumu, Ngasebe Garry, Vieux Tandu (gardien de buts), d'origine congolaise de brazzaville. D'ailleurs ces joueurs, malgré leur
talent, n'ont pas joué dans les Léopards...Mes salutations fraternelles à tous. 


Claude Kangudie 08/02/2010 19:33


Bonjour à tous...Je remercie le Messager pour ce complément et commentaire. J'en profite pour demander à ceux qui le savent de nous parler du mariage "Daring-Dragons"...et surtout de ses deux
derniers matchs avant le divorce prononcé par E. Kakoko Etepe.Ce fut aussi un affrontement de haut vol entre deux légendes: d'un côté Ernest Mokili Saïo dit Roi, pour Dragon et de
l'autre Etepe Kakoko, dit dieu du ballon, pour Daring Faucon. A Richard, je rappellerai que quand un talent musical ou sportif éclatait à Kin, même si la personne concernée n'était
pas congolaise de Kin, elle s'exprimait dans le club ou l'orchestre de son choix. C'est ainsi que les joueurs suivants faisaient partie du décor sportif kinois: Ngunza Pembele dit Tchang Laï, Yamba
Durango, Edo Dieningama, tous d'origine angolaise. Luc Mawa Nkumu, Ngasebe Garry, Vieux Tandu (gardien de buts), d'origine congolaise de brazzaville. D'ailleurs ces joueurs, malgré leur
talent, n'ont pas joué dans les Léopards...Mes salutations fraternelles à tous. 






Messager 08/02/2010 16:41


Richard,

Biso na ba congolais ya Brazza toza bato moko. Kasi historiquement ba intérêt ekeseni. Ba français bakoki ko permettre union entre les deux congo te. Bongo bakolia ndenge nini?

Messager


Richard Kasongo 08/02/2010 15:29


Ndeko Ntoma, eloko nini oyo ekoki kosala que Congo nyonso mibale basangana ou ekoma ekolo moko ezala puissance ya monene na AFRIQUE! soki ezali bongo ekoki kobanda comment??? Pona nini te un jour
batu bazwa makanisi ya kozala un sel pays lokola kuna na Allemagne! Toyki grand Joseph Kabasel na Fanckin Boukaka bayemba , elingi koloba ete balingaki ekolo ezala moko?? ( Ebale ya congo ejali
lopango te ejali nde njela  Francklin Lepont sur le congo) Est-ce msg wana ezalaki na sens wana??  Merc ndeko Ntoma.-   Richard Kasongo.-


Richard Kasongo 08/02/2010 15:20


Ndeko Ntoma merci na eyano nayo. Kasi nazali kotuna motuna mosusu eyeli ngai. C'est vrai que tozali komona ba sango ya kitoko pe tozali koyeba misusu oyo toyebaki te cote kuna merci. Ngai namoni
ete babeti ya kala mingi batangamaka te lokola eloko yaba ERUMBA et autres nazali (tozalaka ) na posa ya koyeba mua sur bango, soki bozali na ba documents  ya eleko ena. Par ex: fonfations ya
Clubs na biso, ezalaki lolenge kani, joueurs(s) ya yambo....V. Club , Daring  , Drangos. St eloi, Mazembe , Mikado, Vatino, Arc en Ciel....ezwa bakombo wana ndenge nini....un peu de l'histoire
ya ba Clubs ena... Merci.-  Richard Kasongo.-


Messager 08/02/2010 15:05


Richard,
V.club eza club. Non une équipe nationale. Ba congolais ya Bea mingi babeta na Kin. Tandu Paul abeta na vaticano. Nganga Dafirma abeta na Daring. Kibiasi azalaka gardien monene ya Daring. Congolais
moko ya Brazza azalaka président sportif ya Daring, ba surnomaka ye kutu Masamba ou Malonga je n'ai rien. Mpo soko joueur asengi ye mbongo asomba ata sucré bandaka kozongisa kaka Je n'ai rien.
Richard, à un certain moment Léo na Brazza ezalaka bo ville moko. Bato mingi babandaka kosala de part et d'autre. Kokatisa na tongo na barge, kozonga na pokwa.
Yeba kisusu ete, musique, football esangisaka ba congolais ya ngambo mibale.
Transfert ezalaka pasi te mpo na kozwa, à condition okoka kobeta na équipe moko, soit ya Kin, soit ya Brazza.

Messager


Richard Kasongo 08/02/2010 14:09


Ndeko Ntoma.je pense que Bakekole dit Lumumba azalaki congolais de Bea ou Brazzaville , ndenge nini azwa tranfert naye po aya kobeta na A.S. V.CLUB puisque a l'epoque ezalaka pasi pona ko
transferer un jouer de Brazzaille a Kinshasa , soki ezali bongo modalites nini oyo basengaka pona tranfert wana!!! Soki azalaki de natinalite congoalise ya Brazza, ce que azalaki le !er jouer eter
ya kobeta dans  un CLUB Congolais de Kinshasa??? Merci.-   Richard Kasongo.-


Messager 08/02/2010 08:56



Claude,

Pour moi c'est la partie la plus mémorable de votre article. C'est pourquoi je n'en vais le compléter en évoquant certains noms de joueurs et des sportifs ayant vécu à une époque reculée mais qui
ont marqué la vie de leurs clubs. Ce complément n'est pas exhaustif. il pourrait être enrichi par d'autres amis du blog.
En ce qui concerne les joueurs, je pourrais ajouter pour :
-St Eloi Lupopo:Mutombo Robison, Kilubi Mortier,Tshamala Machine et Kasamba Malangu;
-TP Mzembe: Mutonji Délbrouillard;
-Daring Imana: Mukindu Anita;
-Dragon: Mayombo dit Bakwanga, Baromètre Mayuma;
-V.Club: Bakekole dit Lumumba.
En ce qui concerne les dirigeants:-Daring Imana:
Bila François, Mukamba Jonas dit Sukisa;
-Dragon: Majos (Makambo) ;
St.Eloi: Mutamba Dibue Carter

Messager