Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Bonjour Serge,

Je viens qu'aujourd'hui de découvrir votre site et je puis vous dire que je suis d'autant émerveillé que satisfait.

 

J’ai également suivi ton interview sur RFI avec Juan GOMEZ qui était bien mené.

Je puis vous assurer qu'étant un requin de la lecture puisque pour moi c'est plus
qu'une passion, je souhaiterai connaître les points de distribution où l'on peut acquérir vos oeuvres car elles sont vraiment magnifiques et formidables.

 

Je réside dans la région parisienne et surtout nous étions des anciens voisins étudiants car vous à l’Académie des Beaux-Arts et moi qui ai terminé mes études universitaires à l’I.S.C-Gombe avant d’entamer une carrière dans la Finance à Kin et par la suite ici.

Pour revenir un peu au titre du BD intitulé "MABANGA NA NDULE", je pense qu'il est temps que nos musiciens et nos compatriotes congolais prennent conscience de cette attitude consistant à une litanie des noms, que cela ne contribue qu'à la dégénérescence de la qualité de l'oeuvre musicale et que cette pollution nécessiterait de nos jours une véritable ECOLOGIE MUSICALE, si je peux parler ainsi puisque cela s'avère alarmiste avant l'acte final d'anéantissement comme vous l'avez si bien souligné l'exemple des artistes d'antan à noter FRANCO, JEFF KALLE, FRANCK LASSAN, NICO, et autres pour ne citer qu'eux.

Nous peuples congolais devront prendre conscience que nous sommes en train de détruire, de démolir ce que nous avons nous même construit au fil des décennies, un dur labeur à la sueur de nos aînés; c'est ainsi que je la dénomme POLLUTION MUSICALE.

N'allons pas très loin pour résumer ce constat:
En quoi se résument aujourd'hui les oeuvres musicales de nos artistes musiciens qui nous sont proposées sur le marché?

1/ Quelques paroles prononcées à la va-vite par-ci par-là de fois sans cohérence de fond profonde;

2/ Quelques pas de danse fait à la sauvette;

3/ Enfin pour clore-le tout nous y voilà LA LITANIE DES NOMS qui ponctuera la danse jusqu'à la fin;

C'est par-là que nous sommes en train de façonner le travail non pas de construction et d'amélioration mais bien au contraire celui de DEMOLITION, de DESTRUCTION et cela à la vue et au nez de tous et de toutes.

Prenons conscience avec un peu d'humilité et de modestie pour que le travail de nos artistes-musiciens soient reconsidérés autrement.

Je pense que le peu que je viens d'énoncer devra nous aider à nous améliorer.

A bientôt Serge.

Merci pour tes oeuvres, je voudrai en avoir la collection complète.

Cordialement.

Au revoir Mpangi ya munu.


JOHN TIMA BARCLAY




Voici le lien de l'article Mabanga na Ndule, de Serge Diantantu:

http://www.mbokamosika.com/article-33910860-6.html#comment53655005

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kapita 01/01/2010 17:08


mabanga ezali mechant té ,po bango bazali na ba sponsors te yango wana ba profitaka na mabanga, b anciens bazua mbongo mingi té po bazalaki kobuaka mabanga mingi té. ce qui est mechant ,ce sont les
hommes politik ministres et soit disant honorables bango ndé ezali grave ,


Crispin-Régis Lukoki 30/12/2009 14:51


Chers Frères,
Nous nous trouvons devant un double problème.D´un côté,nous avons les présumés artistes et de l´autre le Congolais lui-même.Personnellement,j´ai l´impression qu´un vide s´installe dans notre
société,et à tous les niveaux.Dans une composition musicale,nous avons 3 principaux éléments qui déterminent la beauté de la même.Une bonne mélodie,une bonne harmonie et un bon rythme.Au cas où
notre composition est aussi lyrique,nous aurons besoin d´un bon texte.Nos principales langues nous offrent des possibilités immenses,qui nous donnent une position de privilège au moment de composer
une chanson,et c´est juste cette particularité qui a caractérisé notre musique.Les Congolais doivent apprécier les bonnes compositions et encourager leurs Auteurs.Nous avons beaucoup des
problèmes dans le pays,et les quelques oeuvres musicales qui ont fait allusion à ces problèmes sont passées inaperçues.Les Mabanga dont nous parlons aujourd´hui ont toujours éxisté comme
ingrédients dans la chanson et pas comme structure ´principale de l´oeuvre.Nos aînés chantaient les riches et les politiciens,sans en faire leur cheval de bataille.Ce vil phénomène
ronge notre musique de plus en plus.J´avais assisté à un enregistrement dans un studio de Paris et il fallait voir les alentours de ce studio.Il y avait plus de 50 personnes dehors,déterminées à
payer pour être nommées dans la litanie.Selon mes informations,les frais d´enregistrement sont parfois couverts avec l´argent de ses Mabanga.Loin de moi l´idée de justifier ce phénomène qui
contribue négativement à l´évolution de notre musique.Mais je me vois obligé à signaler la complicité de l´autorité à qui correspond la tâche de veiller sur la bonne marche de notre culture en
général.Les bons et vrais artistes se découragent devant ce phénomène qui ne fait que dégrader notre musique.Cette musique,la nôtre,a perdu sa place dans le cercle international.Elle ne sert plus
que pour animer et amuser les fêtes des nos voisins,car il ne lui reste plus que le rythme.En plus,le sens du riducule n´éxiste plus chez nos musiciens.Le Congolais lui-même,n´a pas le
temps de juger et comparer ce qu´on lui propose.Son ouïe très infectée et malade,ne lui permet pas d´apprécier les futilités qu´ont lui raconte dans ces récits sans sens.Permettez moi de vous
chers frères,que cette remarque est applicable à l´ensemble du pays.C´est la décadence du Grand Congo,même la foi y est visée.Toute cette prolifération des cambrioleurs au nom de DIEU,ne peut
pas passer de large.Soni na mboka ezali lisusu te.Quand on parle des élus qui se permettent le luxe d´importer 25 jeeps pour ses 25 bureaux(on dirait ya mosala).C´est toute la société qui est à la
base de tout ce qui se passe.Le peuple a perdu la sensibilité,l´espoir et plus.Mais aussi,il oublie que tout doit commencer par lui.S´il jette les immondices là où il faut pas,il se condamne à
vivre avec cette salété aussi longtemps que celle-ci ne soit pas retirée.Le pays est abandonné à son sort est le peuple attend l´arrivée du Seigneur,s´il descend un jour.Pardonnez-moi,je me
dévie de plus en plus  du thème de mon intervention.Merci
Crispin-Régis Lukoki