Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Jeannot Bombenga : un des plus grands compositeurs de notre musique

 

.Front

Contrôler, par Jeannot Bombenga et le Vox Africa

Mobali ya ngelele , par Bombenga et le Vox Africa

Mobali ya mbuke, par Bombenga et le Vox Africa

Bopesa ye liteya, par Bombenga et le Vox Africa

P.S. Dans Mobali ya ngelele, la voix de Dalienst est sans équivoque.


Jeannot BOMBENGA? L'un des plus grands compositeurs de l'histoire de notre musique.Mélodiste à tout rompre,la beauté des lignes mélodiques caractérise ses chansons.Des chansons bien plus populaires que lui-même, personnage discret et effacé pour la grandeur de son oeuvre.

 

Ancien batelier (comme Wendo) il opte pour la musique dès 1959 et crée l'orchestre VOX-AFRICA avec un certain Franklin BOUKAKA venu de Brazzaville. Mais le succès n'est pas au rendez-vous.Au cours de la première scission de l'orchestre African-Jazz,il gravite autour de l'aile Kallé,avec Miky,Damoiseau et autres,sans trop convaincre. Arrive alors la deuxième scission de 1963 où les musiciens,y compris le fidèle Roger Izéidi,faussent compagnie une fois de plus à Joseph Kabasele pour créer l'African-Fiesta. C'est alors que sonne l'heure de Jeannot BOMBENGA  qui se révèle au grand public par son inspiration prolixe auprès de l'African-Jazz éditions "Matanga",du Grand KALE,enchaînant tubes sur tube pendant cinq ans. Une véritable déferlante.

 

En 1968 Jeannot BOMBENGA fausse compagnie à Grand KALLE pour voler de ses propres ailes en ressuscitant l'orchestre VOX-AFRICA,entraînant avec lui le soliste Papa NOEL et d'autres éléments, eux-mêmes rejoints par d'autres éléments venus de l'African-Fiesta National 66 de Rochereau comme Sam MANGWANA,sans oublier un instituteur ayant déserté l'enseignement au Katanga pour embrasser la carrière musicale, répondant au nom de NTESA,alias Dalienst.

 

En 1969,Franklin BOUKAKA fausse compagnie à son orchestre Cercul-Jazz de Brazzaville pour rejoindre de nouveau BOMBENGA et le VOX-AFRICA.Puis arrive le déclin,à partir de 1971.Jeannot BOMBENGA est un chanteur deuxième voix qui n'a jamais joué les stars,mais combien donc son oeuvre demeure intense et immense à la fois!

 

MWENZE

.

Commenter cet article

20 Mai 09/11/2012 20:06


Entre amis c´est Pepsi Cola, et le vieux Bombenga déclarera un jour à ses amis "bango bazali kopesa ngai ba magasin, eloko ngai nayebi ko gérer bien ezali ba instruments", ah, acquis par erreur,
pardon acquéreur.

Michel Kinzonzi 09/11/2012 12:24


Aux Kulutus,je dispose des chansons de Papa Bombenga que je tranmets au Messager.Avec Sam,Dalienst,Vx Jeannot et autres,je suis sûr que vous passerez un bon week-end avec toutes les mélodies
du groupe Vox Africa.

Claude Kangudie 08/11/2012 20:23


Salut les amis. Mobali ya Mbuke est sorti dans la foulée des "Angelina eboma mabala" et consorts. A cette époque, Jeannot Bombenga avait reformé son attaque chant suite au départ de Ntesa et
d'autres. D'ailleurs, c'est Souzi kaseya qui est au solo dans cette chanson. Alors que dans "Mobali ya ngelele", je crois que c'est l'inoubliable Damoiseau Kambito. Ecouter bien les 2 chansons,
vous comprendrez la différence des doigtés. Pour les voix dans "Mobali ya Mbuke", je vois encore le chanteur qui faisait le tenor. Il était bien "dorotisé"....ha ha...aux jeunes de comprendre ce
verbe ! J'ai remué mes méninges pour retrouver son nom...mais je ne suis pas sûr. Ne s'appelait-il pas Bouffon ? Pour la petite histoire, Bombenga à un moment avait préféré plus chanter la
2ème République et sa Révolution. souvenez-vous des airs comme " Mobutu, soda du peuple, Papa longonia aaa Nzambe Révolution elongi bandeko..." Après il deviendra "acquéreur" avec la
zaïrianisation. On ne s'improvise pas commerçant du jour au lendemain. Après avoir ruiné l'épisode "acquéreur", Bombenga tentera un come back musical. mais hélas, la donne de la scène
musicale congolaise avait beaucoup évolué pendant son absence d'acquéreur. Don béni, Congo des aïeux...


Claude Kangudie. 

adei toko 08/11/2012 16:03


Estimé Simba ndaye,


C'est de la confrontation que jaillit la lumière mais quelque soit l'arbitre je souhaiterai qu'ils nous renvoient dos à dos .L'essentiel étant de nous compléter et de rectifier certaines choses
s'il le faut.Que Dieu nous bénisse.


 

Simba Ndaye 08/11/2012 15:17


Cher Adei Toko, je loue ta hauteur d'esprit habituelle. Mais c'est peut-être moi qui ai tort. D'où mon appel pressant du pied à MWENZE, l'auteur inspiré de l'article.

adei toko. 08/11/2012 14:20


Je m'incline mais je maintiens que Dalienst chante bel et bien dans Bopesa ye toli.


je voudrai aussi dire que Volcan et GO Malebo n'ont existe' qu'apres 70 car BB69 et MP70 sont de Matthieu Kouka dans l'african jazz avec Alex et Rolly au chant.

Simba Ndaye 08/11/2012 12:20


Mobali ya mbuke et Baseya ye liteya sont bel et bien de Vox Africa. Il n'y aucun doute là-dessus. Ntesa ne chante dans aucune de ces chansons. Ca aussi, c'est certain. Il ne faisait plus partie
de l'ensemble. D'où ma question que je réitère, à l'attention de MWENZE: quel est le nom du chanteur qui assure si brillament la première voix dans ces deux oeuvres? Etant entendu que Messager a
répondu en partie à mon éternelle requête, en datant Mobali ya mbuke de la fin 1968, début 1969.


Boboto pe bondeko.

Messager 08/11/2012 07:18


Cher Adei Toko,


 


Mobali ya mbike est de Vox Africa. Elle date de 1968 ou 


début '69., après la dislocation de l'African-jazz dont les certains dissidents sont allés former Volcan Ni be Toba, d'autres GO Malebo,


 


Messager

adei toko 07/11/2012 22:23


Je ne pense pas que "mobali ya mbuke" soit de Vox Africa, je parie que c'est la dernière composition de Bombenga dans l'African Jazz tandis que "Pesa ye liteya" est bel et bien de Vox Africa avec
Dalienst. Pour écouter Manguana dans Vox Africa il faut chercher la chanson "Zaïre eboya ye".

Mayanga 05/11/2012 19:43


J'ai toujours pensé que Jeannot Bombenga était un des plus grands chanteurs de la musique congolaise. Je suis agréablement surpris de constater que le frère Simba Ndaye voit les choses comme moi.
Autour de moi, j'ai toujours attiré l'attention de mes amis, afin qu'il prête attention à la manière dont Jeannot Bombenga utilisait sa voix. C'est un régal pour peu que l'on ait l'oreille
(musicale). Une grande interview de Jeannot Bombenga serait opportune car ce grand monsieur très discret doit avoir beaucoup à nous apprendre(avant que Dieu ne le rappelle).


J'en profite pour demander aux mbokatiers qui le peuvent, de me dire si Franklin Boukaka a enregistré une chanson (de lui)avec Vox africa.


Par ailleurs, il est très facile d'identifier la voix de Dalienst dans les chansons de Vox Africa.

Simba Ndaye 05/11/2012 19:13


Je ne me lasse de réécouter ces pures merveilles. MWENZE a trouvé le qualicatif approprié. C'est sans doute le meilleur mélodiste que notre musique ait jamais connu. Cher MWENZE, ôtes-moi d'un
doute: qui fait la première voix dans Mobali ya mbuke et Bapesa ye liteya? c'est la même voix et ce n'est ni Dalienst ni Mangwana.


Dernière chose demande à l'intention de Messager: peux-tu, même avec retard, dater ces différentes chansons? Grand merci pour ces moments qui nous réconcilient avec notre musique. 

Simba Ndaye 05/11/2012 13:00


Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Les avis non plus. Pour ma part, j'ai toujours tenu Jeannot Bombenga Lolango pour l'une, sinon la plus belle deuxième voix de la musique. Pour une
raison simple: dans toutes ses compositions et même dans celles qui ne sont pas de lui, ses vocalises sont presque suggérées, de sorte à ne jamais faire de l'ombre à la première voix ou à la voix
ténor. A la limite, il a tout fait pour mettre en avant ses différents partenaires, que ce soit le Grand Kallé, Sam Mangwana, Franklin Boukaka que Daniel Ntesa. Un très grand monsieur... 

adei toko 04/11/2012 22:45


BOMBENGA qu'on appelait aussi affectueusement "Jeannot LOLANGO" a comme l'a dit notre ami MWENZE a rejoint l'African Jazz en 1963 mais n'y a pas fait long feu(Ilunga Zephérina,mobali ya mbuke)
car en 1967 il monte ou remonte le VOX AFRICA(Elodie,Mado,mobali ya ngelele..) avec Dalienst et SEYO SUZA qu'on appelle aujourd'hui SUZY KASEYA,ils iront jusqu'à
débaucher Manguana chez Rochereau et entrer en concurrence avec ce dernier pour la chanson de la 4é conférence de l'OUA qui s'est tenueà Kinshasa en cette même année 1967.Mais Manguana comme dans
ses habitudes va leur fausser compagnie pour aller avec Rochereau à l'EXPO 67 à Montréal  au Canada.Un an après en 1968 c'est le même SAM qui viendra lui piquer DALIENST pour monter le
Festival des Maquisards.Le vieux ne se voua pas vaincu et lança quelques belles chansons sur le marché dont l'une retiendra toujours mon attention:"Ozala mayele po obunda na ngai".En 1970
Bombenga abandonne presque, d'ailleurs Rochereau lors de son passage à l'olympia chantera dans "Nameka" que "Bolhen ye na Bombenga babenda nzoto...". En 1978/79 nous qui fréquentions l'Afrisa on
le verra autour du Seigneur Ley et composera une belle chanson qui animait nos "Jeudi ka" le titre m'échappe mais je sais qu'on disait:Bandeko botika ngai pe nayemba...iyaya oh iyaya". Cette
chanson lui a fait croire qu'il pouvait revenir aux affaires, je ne suis pas sûr mais je pense que c'est l'une des raisons du départ de Damoiseau de l'Afrisa; se remettre avec Bombenga pour
relancer le Vox Africa mais...puis il va composer un trente trois tours avec CARLYTO au chant, des chansons de bonne facture qui malheureusement n'ont pas tenu leurs promesses. Toutefois le vieux
Jeannot n' pas encore rendu rendu ses armes il joue chaque samedi à bandal accompagné de Guvano à la guitare solo devant un public classe et select et parfois les dimanches dans un restaurant
branché à Gombe.

NZUZI 04/11/2012 19:09


"Bopesa yé litéya" (Dalienst en première voix,Bombenga deuxième,au chant),"Aontona" et "Mado"(Dalienst,Franklin Boukaka,Bombenga)avec Dalienst seul en pointe,en première voix.Quelques exemples
clairs.

Claude Kangudie 04/11/2012 14:31


Mon frère Gloria...vous pouvez ainsi écouter le Monstre Nzitani Ntesa et Jeannot Lolango chanter ensemble dans "Mobali ya ngelele". MSG: je pense que Dalienst n'était plus dans le Vox Africa
quand cette chanson était sortie. Je me réfère à mon expérience de "ngembo". En 1969, Vox Africa s'est produit au "David Bar" de Matadi. Ben, de ma branche où je faisais le ngembo avec mes potes,
il ne me souvient pas avoir vu Dalienst à l'attaque chant...Bon dimanche à tous mes très chers compatriotes à qui je demande de ne pas oublier Cédric Nyanza et Fidèle Bazana, martyrs de
notre pays.


Claude Kangudie. 

Messager 04/11/2012 13:38


En bref je dirais que la chanson Kazaka ya coton porterait la signature de Papa Noël avec le Cobantou.


En ce qui concerne la chanson Contrôler, je pense qu'elle a été inteprétée durant le séjour de Dalienst.


Pour vous permettre d'auditionner sa voix, je vais ajouter la chanson Mobali ya mbuke que Claude vient de nous exépédier d'urgence.


 


Messager

Claude Kangudie 04/11/2012 13:37


Merci mon frère Mwenze pour cette chanson que je ne pensais plus écouter un jour. C'est toujours un plaisir de réécouter Souzy Kaseya au solo...Don béni, Congo de Chebeya.


Claude Kangudie.

gloria 04/11/2012 12:07


j'ai ecouté la chanson avec plaisir messager .mais est ce que tu peut me dire si dalienst chante deja dans cette chanson si non mets nous une chanson ou jeannot et dalienst  chantent
 ensemble pour que je puisse differencier leurs voix tellement j'ai l'impression qu'ils chantent de la meme façon bon dimanche!!!!!!

Ya Mbala 04/11/2012 07:58


Mpo lelo olati kazaka ya coton, tombola buaka namonaki na zando eee


Soki ezali nzembo oyo, alors ezali ya Co-bantou ya vieux Dewayon, d´après tuba-tuba ya Kinshasa, mingi balobaki babuakelaki yango Ya Fuala.


Biso na ndaku Père azalaki na tourne-disque moko ya moke ya marque Tepaz, petit-frère na ye azalaki étudiant na Belgique motu atindelaki ye yango, après tepaz wana, père asombaki Radio-meuble
epayi ya mondele na bango na mosala, bien entendu ya occasion kasi ezalaki kobima ya sika tellement ezalaki na soin. Père azalaki na disque moko azalaki kobeta yango chaque soir soki awuti
mosala, na titre ya ILUNGA ZEPHERINA, nayebi lisusu compositeur na yango te, vieux Kallé ou vieux Bombenga, mokolo mosusu Mère abuki disque yango, par zuwa ou mégarde wana ye moko mère ayebi
yango. Suite na acte ya mère, famille mobimba tokendaka en exil epayi ya kokobar maternel na Ngiri-ngiri pendant 6 mois, kaka tangu grand-père parternel (père ya père) ayaki congé na Kin nde
a intimaki ordre na muana na ye, donc père na biso, azongisa merebal na palais, esika tozongaki na Matete epayi ya père.


Ba vieux wana bazalaka mistik, pour un rien il faut adasuka, tangu nazali kotanga Histoire sur le Grand Kasaï oyo Ndeko na biso Claude Kangudie azali kobela biso mikolo oyo, namoni comportement
ya père na biso, ezalaki peut-être ndenge ya génération na bango, na oyo batangaki na oyo batangaki te, point commun na bango ezalaki d´abord KI YANKEE, donc motu akoki kosakana na moninga azali
te.

Musa May 03/11/2012 23:34


Est-ce que la chanson « Kazaka Ya Coton » est de lui?

Messager 03/11/2012 17:36


Cher Mwenze


 


Je t'informe que Claude  a éprouvé les même difficultés. Il n'arrive pas à t'atteindre. Peux-tu créer plusieurs adresses mail et essayer de me contacter. Une tiendra et nous permettra
d'établir le contact. il y a beaucoup de choses qu'on ne peut pas étaler en public.


 


J'attends ta réaction.


 


Messager