Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

HARO SUR LE PLAGIAT DE MBOKAMOSIKA.

 

            Nous savons que la toile internet est une grande communauté planétaire. Sur cette place fourre-tout, il serait quand même honnête de respecter certaines règles élémentaires...

 

Il y a beaucoup de sites se réclamant de la Grande Diaspora congolaise. Chaque site connait son râtelier où il mange. La plus simple des règles de déontologie pour les sites et blogs de cette Diaspora congolaise est de préciser le site d'origine d'un article ou d'une publication quand on en n'est pas l'auteur. Faire ainsi, c'est respecter le droit propriété intellectuelle et culturelle de Mbokamosika.

 

 Nous avons publié un article sur les événements de Kasengelu au Kasaï. Le lien repris ci-dessous montre bien une drôle de façon de procéder de certains. Nous pensons qu'il est nécessaire de respecter le travail des autres dans l'esprit et dans la lettre. Il est malhonnête de se livrer à des découpages des articles d'autrui afin de leur donner un sens et une interprétation qu'ils n'ont pas.

 

Nous sommes allés sur le site « laconscience.com » par un hasard fortuit, suite à la question de notre ami et frère Samuel Malonga. Nous en profitons pour dire que le travail de Mbokamosika est pour toute la communauté congolaise et africaine. Que ceux qui s'en inspirent, qu'ils veuillent bien indiquer au moins le blog d'origine et les auteurs. Cette mauvaise pratique, malheureusement, tend à se répéter souvent.

 

 

http://www.laconscience.com/Sud-Kasai-les-evenements-de-Kasengelu-et-les-contre-verites-du-Colonel-Joseph-Desire-MOBUTU.html

 

 

 

Claude Kangudie.

.

Commenter cet article

Messager 14/09/2013 19:38



Chers mbokatiers


Certaines personnes ont été bannies  et ont été priées de se tenir hors du blog.  Ne soyez pas surpris que leurs commentaires soient effacés
 chaque fois qu’elles s’entêtent à écrire, malgré la sanction.


 


Messager

Musa May 12/09/2013 20:51


Chers amis,


Le mal est plus profond qu’on le croit. Ne croyez pas que tous les articles
que vous lisez dans nos journaux sont de la plume de ceux dont ils portent la signature. Tenez : il y a un peu plus d’un mois, j’ai lu dans Le Potentiel un article qui avait été publié dans
un journal, probablement malien, quelques jours plus tôt. Scandalisé, j’ai écrit au Potentiel notamment à Angelo Mobateli pour lui faire part du comportement indigne de l’un de ses collègues. Mr.
Mobateli m’a répondu qu’il allait faire rapport au chef du coupable. L’avait-il fait ? Je voudrais bien l’espérer.

Anta Diop 12/09/2013 07:36


Ndeko na biso Claude,


Ezali kaka la conscience te, même ba journaux na ba TV ya Kinshasa, source d´inspiration na bango ekomi ba articles na ba commentaires ya blog Mboka-Mosika, kaka ndenge olobi mua respect ezalaka
ata, mbele nde natangi mua ba plagiat mpe ba liens na yango.


Mboka-Mosika Oyée, ba journaux na ba TV bazali koliya mbongo, alors ke biso tozali kokoma ya OFELE, mpo na kosakola manso toyebi na histoire ya mboka na biso RDC na ba domaines nionso, ba
journaux na ba TV wana tosengi bango eloko te, kasi bakomaka mpe balobaka ezali nde Mboka-Mosika source ya nionso.

Serge - Kongo na biso 12/09/2013 07:31


Tout ceci parce que les gens n’aiment plus transpirer pour gagner du pain, copier,
couper et coller est à la mode aujourd’hui soit nzela ya mukuse.


Mbokamosika ezali encyclopédie ya motuya.


Serge – Kongo na biso

Samuel Malonga 11/09/2013 23:12


Mbokamosika a souvent été plagié. Mais ceux qui le font oublient que cela ne coûte rien d'indiquer le blog d'origine et le nom de l'auteur comme le suggère mon frère Claude. Ils
doivent avoir un minimum de bon sens et une certaine honnêteté intellectuelle.

Messager 11/09/2013 20:50


Ce que certains novices oublent est que chaque publication est datée. L'article d'origine de Claude Kangudie sur le Sud-Kasaï a été publiée le 6 septembre 2013. Le plagiat sur la Conscience date
du 9 septembre 2013, soit trois jours après, avec la même photo, sans citer la référence. Voilà comment on déniche les fraudeurs.


 


Messager