Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Grande Bretagne : La peine à perpétuité pour deux congolais 

 drcongo_bikubi_trial-2.jpg

Un couple reconnu coupable du meurtre d'un jeune garçon de 15 ans a été condamné à la réclusion à perpétuité par un tribunal de Londres. Le couple, qui frise la trentaine, a tué Kristy, le frère de Magalie, le jour de Noel en 2010 après l'avoir torturé.

Kristy Bamu et quatre de ses frères et sœurs étaient venus à Londres pour les vacances de Noël, en provenance de Paris où ils habitaient.

Le jury a appris que rien n'indiquait que leur sœur Magalie Bamu, ou son partenaire Eric Bikubi, aient commis des actes de violence avant la découverte du fait que Kristy Bamu urinait au lit.

Bikubi, qui, comme la famille Bamu, est originaire de République démocratique du Congo, a déclaré que c'était là une preuve de sorcellerie.

Il entama ce qu'il appelé des séances d'exorcisme, torturant Kristy avec une barre de fer, un marteau, un couteau et des pinces. Magalie Bamu a participé à cette torture et les autres membres de la famille ont été contraints d'en faire autant. Au bout du compte, le jour de Noël, l'adolescent a été allongé dans la baignoire où il s'est noyé.

Plus de 100 traces de blessures 

Le juge a estimé que les supplices dont ont souffert Kristy et les autres enfants dépassent toute croyance.

Le corps de Kristy portait 130 traces de blessures. Son cerveau avait enflé, deux dents étaient cassées et l'une de ses oreilles manquait.

En prononçant les peines, le juge a indiqué que la violence était orchestrée par Bikubi. Mais il a souligné que Magalie Bamu n'avait rien fait pour faire cesser la violence et qu'elle y avait volontairement participé, car elle croit aussi à la sorcellerie.

Le juge a également indiqué que le caractère sadique de ce meurtre ne lui a pas laissé d'autre choix qu'une lourde condamnation.

Les accusés n'ont pas exprimé d'émotion au moment où ils quittaient le box. Le juge a estimé qu'Eric Bikubi devait passer un minimum de trente ans en prison et que sa partenaire Magalie Bamu pas moins de 25 ans.


Kinshasa, 7/03/2012 (L'Observateur, via mediacongo.net)

.

Commenter cet article

Serge, Kongo na biso 08/03/2012 17:26


Tokeba na bi nzambi nzambi (ba ndako ya nzambe ya milili) na koluka koyeba
maye mabombama ezali kobebisa batu na mabota ndenge na ndenge.  Ba soit disant pasteurs wana bazali na mawa ya batu ata muke te.  Normalement « Qui tue par l’épée périt par l’épée » ba 15 ans wana tango bakobima bakoboma lisusu po koboma ekomi ekoma pamba pona bango.  Il a fallut une bonne pendaison à ce couple mais hélas!  Les Britanniques préfèrent loger, nourrir, habiller
les criminels dans des chambres de prison luxe dotées de la dernière technologie informatique au dépens des contribuables que nous sommes.


Ainsi va la vie.


Serge, Kongo na biso


 

zenga mambu 08/03/2012 15:47


Nous les africains, surtout les bantoues en général et les Kongolais en particulier, nous croyons beaucoup à la sorcellerie, laquelle croyance nous amène parfois à poser des actes irréfléchis qui
nous exposent à des situations plus déplorables comme ce cas d'espèce de FEU KRISTY. C'est vrai des sociologues , des psychologues congolais doivent y penser mais il sera difficile de prendre une
conclusion d'études unique sur le sujet. Il est plus d'ordre de la métaphysique, mystique. La sorcellerie existe ou pas ? Cest très difficile d'y répondre, par ce que ce phénomène n'est pas
tangible, càd il n'est pas palpable, il ne tombe pas devant les yeux, mais pour les croyants comme il y a le bien , il ya aussi le mal.Le mal , de fois, on le voit pas sous nos 5 sens. Quelqu'un
qui empoisonne de façon sournoise son prochain est un sorcier, ma, lgré quand il a plongé cette substance mortelle dans le breuvage de son prochain, personne ne l'a vu mais dans sa conscience le
tueur se sait sorcier dans le cas l'on n'a pas pu établir son implication dans ce meurtre. Ce concept a aussi des acceptions différentes en Afrique, en Europe et ailleurs, même en afrque
même.Dans nos sociétés précoloniales, les gens qualifiés de sorciers maléfiques étaient punis voire tués ou transformés en esclaves ou vendus à d'autres tribus. Dire qu'il existe, cela dépend de
chacun. Pour moi, je sais que ça existe mais je n'y crois pas beaucoup. Croire trop au phénomène, on finit par y être asservi. Tenez dans mon quartier, il y avait un papa, la plupart de nuits, il
allait faire des incantations derrière des fénêtres des gens du quartier ciblés; de fois, il escaladait les clôtures pour se mettre à épier ceux dormaient chez eux en exécutant des danses
mystiques. L'agissement de ce papa était connu de tout le monde . Attrapé à plusieurs reprises par certains gars du quartiers couches tard revenant de leurs périgrinations vespérales. Une nuit,
ce papa était parti danser chez une mama nganga zebola mongo, ce papa de bandundu avait été retenu mystérieusement par les fétiches de cette dernière en pleurs. Mama Zebola dormait, mais comprit
que quelqu'un était tombé dans ses filets et elle quitta son lit pour vérifier ses filets; elle attrapa ce papa. Cette histoire était connu dans notre quartier de KALAMU à kinshasa. La mama
zebola a dit papa qu'il allait mourrir les heures qui viennent  en le libérant de ses filets. Papa sorcier parti était tombé gravement près de rendre l'âme , il avoua à ses enfants ses
prouesses sorcières et ils étaient partis demandés pardon à la ZEBOLA qui lui délivra. Histoire vraie vécue dans mon quartier aux années 1970. La sorcellerie n' est un phénomène pratiquée dans un
monde parallèle par les initiés pour causer soit du tort ou du bien sur les autres. Phénomène difficile à cerner vu la bulle danslaquelle elle évolue. Aujourd'hui, ce phénomène est encore
amplifié chez nous au congo par les difficultés de la vie ( la faim et les églises, l'argent, la jalousie) et il vit dans notre subconscient ( cette croyance) malgrénous vivons loin du CONGO
natal et ce subconscient passe dans le subconscient de nos enfants par nos conversations, nos églisettes, notre musique;;; C 'est regrettable que KRISTY soit assassiné ainsi pour des faits qui
n'étaient d'ordre psycholoques ou psychiatriques. ON l' accusait de sorcier, qu'est-ce qu'il avait fait de sorcier pour qu'il soit torturé de la sorte jusqu'à l' assassiner.

Bens 08/03/2012 08:00


Il faut que des sociologues congolais et surtout africains redoublent leur effort pour demistifier cette croyance qui ne cesse de nous transformer en imbeciles et sauvages. Elle est surtout
amplifie par ces soit disant eglises de revelations ou les pasteurs naissent comme des mayebo. C est revoltant de voir la vie d un jeune adolescent terminer comme ça. Tout ce qu on ne comprend
pas devient directement Kindoki, pourquoi, Magali n a meme pas fait effort pour savoir si son frere souffrait d un trouble psyquiatrique ou meme psychologique. mama na ngai tokeyi wapi? tokomi
wapi? une soeur qui s unit a son copain pour exterminer son propre frere? Magali yo otikaki kosuba na mbeto na mbula nini? tu merites vraiment pourrir en prison. Kristy Bamu, je vous demande de
nous pardonner cette societé incapable, impuissant de proteger ceux qui souffrent. Nous qui deviont te proteger mon fils, nous t avons trahi, Que ton ame repose en PAIX. Pardonnez nous Bon Dieu.
Chaque soit disant Pasteur devrait aujourd hui reflechir sur les effets de leurs biloba loba au nom du Christ, Christ qu ils ne connaissent pas, Qu ils utilisent le nom pour s enrichir, basapatu
ya Croco, bilamba ya Gianni versace, bilongi fanta makolo coca. Ils forment des diables comme Bikubi et Magali.


Mes condoleances a la famille Bamu qui a perdu leur cher Kristy.


Que ton ame repose en paix PAPA MUKE, pour l africain la sante mentale n existe pas, toujours kindoki.