Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Eusebio, légende de Benfica
Le joueur mozambicain sur les traces de Pelé

Eusebio bis
Eusebio est une légende du football mondial. De son pays natal, le Mozambique, aux Etats-Unis, où pris fin sa carrière, il a écrit quelques-unes des plus belles pages de l’histoire du foot. (Re)découverte de ce joueur d’exception, légende du Benfica de Lisbonne et alter ego du Roi Pelé.
Né en 1942 au Mozambique, alors colonie portugaise, Eusebio fut le plus grand footballeur africain de son temps. Du Mozambique aux Etats-Unis, où il termina sa carrière, en passant par le Benfica de Lisbonne, dont il écrivit la légende, il fut le seul joueur de son époque à soutenir la comparaison face au Roi Pelé.


Alors qu’il joue au Mozambique, Eusebio Ferreira da Silva est remarqué par les recruteurs des grands clubs lusitaniens. En 1961, alors âgé d’à peine 19 ans, il rejoint le Portugal pour jouer au Sporting de Lisbonne, mais il est repéré par Bela Guttmann, l’entraîneur du Benfica, grand rival du Sporting et champion d’Europe en titre. La rivalité entre les deux clubs est telle qu’il doit se cacher dans un petit village de pêcheurs pour laisser les deux parties résoudre leur différent avant de signer finalement au Benfica Lisbonne. Un choix qu’il ne regrettera pas.
Dès 1962, il s’impose comme un buteur exceptionnel, alliant technique, puissance, sens du but et fair play. Pour sa première saison, il remporte le titre de champion d’Europe des clubs champions en inscrivant deux buts en finale contre le grand Real de Madrid de Di Stefano et Puskas (5-3). Une légende était née. En quatorze saisons au Benfica, il marque plus de 500 buts, remporte dix titres de champions du Portugal et six Coupes du Portugal. Il est encore finaliste de la Coupe d’Europe des Champions en 1963, 65 et 68, faisant du Benfica le plus grand club européen de la décennie. A titre personnel, il fut Ballon d’or en 1965 et sacré deux fois Soulier d’or, meilleur buteur européen, en 1968 et 1973.

1966 : Eusebio alter ego de Pelé

Mais son heure de gloire a été la Coupe du Monde 1966 en Angleterre. Sous les couleurs du Portugal, Eusebio y termine meilleur buteur de la compétition avec neuf réalisations, terrassant le Brésil de Pelé 3-1, avant de s’incliner en demi-finale, à Wembley, face à l’Angleterre, qui remportera la compétition.

Le match qui marqua les mémoires se déroule contre la Corée du Nord. Eusebio rentre sur le terrain après une demi-heure de jeu, alors que son équipe est menée 3-0. Il réalise un quadruplé. Le Portugal l’emporte finalement 5-3.

Comme le Brésil n’oublie jamais les grands footballeurs, Eusebio a inauguré le 21 juillet dernier la section internationale de l’« Allée de la gloire », à Rio de Janeiro, en laissant l’empreinte de ses pieds dans l’enceinte du mythique stade du Maracana. L’occasion pour lui de mettre ses traces près de celles du grand Pelé dans un stade où il avait perdu, avec Benfica en 1962 par 3 buts à 2, la finale du championnat du monde des clubs, contre le Santos de Pelé justement.

 

AntoineEusebio 1

Commenter cet article